AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Powerful tome 1 sur 1
EAN : 978B00YSRINFA
Auto édition (02/06/2015)
3.66/5   38 notes
Résumé :
Depuis douze ans, le pouvoir a été usurpé au royaume d'Harcilor.
Cyr, un homme de savoir, et son fils adoptif, Kaaz, ont constitué une école secrète.

En effet, dans ce monde certaines personnes naissent dotées de pouvoirs magiques : les Silarens.
Seulement, il n'est pas toujours aisé de déceler ses pouvoirs.
Ils seront bientôt rejoints par une jeune femme bien mystérieuse qui a beaucoup à leur apprendre.

Alors que ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
3,66

sur 38 notes
5
3 avis
4
17 avis
3
12 avis
2
2 avis
1
0 avis

Avant de commencer cette chronique, je voudrais remercier l'auteure de sa proposition de service presse par mail. Je n'ai vu le mail qu'en rentrant de vacances et j'ai donc répondu sur un tard.

Quand j'ai vu le résumé du livre, j'ai d'abord hésité, je lis très peu de fantasy, j'ai toujours peur qu'il y ait trop de noms, trop de lieux, trop de descriptions, trop de trop. Mais l'histoire m'intéressait bien, alors j'ai décidé de tenter et j'ai répondu à l'auteure que ce serait avec plaisir que je lirais et chroniquerais son roman.

La couverture est assez basique, mais représente tout de même assez bien l'univers du roman car la ville d'Harcilor est entourée par plusieurs forêts. Mais je dois avouer qu'une couverture pareille ne m'aurait pas attiré dans un magasin, ce genre de couverture est pour moi très souvent synonyme de roman du terroir et je n'aime pas ce genre de lecture. Je pense qu'une couverture montrant un peu plus qu'il s'agit de Fantasy serait mieux.

J'ai tout de suite accroché à l'écriture de l'auteure, dès les premières lignes tout est expliqué, le vocabulaire, le pourquoi du comment. Pas besoin de s'arracher les cheveux pour se demander mais c'est quoi ça ? Mais ça veut dire quoi ce truc ? Mais pourquoi ils sont dans cette situation ? Et je dois avouer que c'est une chose vraiment appréciable, c'est pour ces raisons qu'habituellement je lis peu de Fantasy car je n'aime pas ne pas comprendre tout de suite ma lecture, devoir attendre plusieurs chapitres pour savoir ce que signifie tel ou tel mot... Et puis contrairement à d'autres romans de ce genre, les descriptions ne sont pas exhaustives, il y en a mais pas trop, juste assez pour qu'on visualise parfaitement les images et l'univers que l'auteure essaye de nous transmettre. Je me suis vraiment très vite prise dans l'histoire, mais aussi dans la vie des personnages. On découvre avec des bonds réguliers dans le passé ce qu'il y a bien pu arriver au royaume d'Harcilor et comment Relan a prit le pouvoir en détruisant un grand nombre de famille sur son passage et sans le moindre scrupule. J'ai d'ailleurs adoré le fait qu'il y ait des flashback pour chaque personnage, qu'on comprenne leur passé, pourquoi et comment ils en étaient arrivés là, ou tout simplement pour comprendre le comportement de certains. Mais au delà de cette histoire qu'on découvre, on évolue au fil des chapitres dans l'écriture d'une nouvelle histoire, celle de la rébellion des habitants d'Hacilor. J'ai aimé la réalité de la chose, montrer qu'il fallait s'organiser correctement, se trouver des alliés justes même si au final l'action se fait assez rapidement j'ai aimé que ce ne soit pas "rébellons-nous" "ça y est c'est fait !". le processus est vraiment calculé et programmé. Ce que j'ai beaucoup apprécié également dans ce roman ce sont les pouvoirs accordés aux personnages, tout le monde n'est pas doté de pouvoirs, c'est un monde où l'on peut naître sans pouvoirs même si notre mère est la personne la plus puissante du royaume, l'héritage des pouvoirs n'est pas systématique. Ce que j'ai aimé aussi c'est que la plupart des pouvoirs soient des pouvoirs que l'on n'ait jamais vu auparavant, pas seulement les classiques pouvoirs de télékinésies ou autre. Si j'ai une chose à reprocher à ce roman, ce sont les fautes de conjugaisons, plusieurs fois dans ma lecture je me suis rendu compte que des participes passés en "-er" n'avaient pas été conjugés. Je ne suis habituellement pas regardante à l'orthographe, moi même je sais que je fais beaucoup de fautes (surtout d'inattention car j'ai la fâcheuse manie de ne pas me relire... -je déteste ça) mais j'ai surprise cette faute au moins 3/4 fois dans le roman et je trouve ça grandement dommage car même si le roman est génial, ça altère un peu la qualité de celui-ci... Donc je pense qu'une petite relecture serait nécessaire pour ce point.

Parlons un peu des personnages à présent, j'ai bien eu du mal à définir lequel j'ai préféré et lequel j'ai détesté. Pour la simple raison que je les ai tous adorés. Mais malgré tout, je pense que ma préférée est Selna, c'est une jeune fille forte, qui malgré les malheurs qu'elle a subit ne baisse pas les bras, cette fille porte l'espoir en elle et tente de la communiquer aux autres je trouve ça remarquable. Et puis il y a Cyr, cet homme qui a tout perdu, mais qui donne tout ce qu'il peut aux autres, il a un coeur d'or, à la volonté de partager son savoir et ses expériences. Kaaz, le fils adoptif de Cyr qui tout comme lui a tout perdu, ils se soutiennent l'un l'autre, Kaaz est un personnage mystérieux et caractériel, il est très méfiant, mais quand ça se comprend. Ty lui est un garçon qui ne désire qu'aider, il est plein de bonne volonté et il est très sincère. Chellis est une fille déterminée qui est prête à tout pour protéger ceux qu'elle aime mais aussi défendre la justice. Myni, qui malgré sa fragilité apparente (et le fait qu'on la voit très peu dans le bouquin) m'a énormément plu. Et puis passons du côté obscur de la force, Litar qui est le méchant qu'on finit par aimer détester. Il y a encore d'autres personnages mais ceux-ci sont ceux qui m'ont le plus marqués (et je pense que c'est déjà pas mal !).

C'est un vrai coup de coeur pour moi ! Je suis partie avec une appréhension qui finalement n'avait pas lieu d'être puisque l'auteure a évité tout ce que je détestais dans la Fantasy. le hasard a voulu que je lise ce livre en même temps que Petite Lectrice Deviendra Grande (blog que je ne connaissais pas du tout avant de croiser le chemin de la blogueuse sur Instagram -d'ailleurs si vous voulez me suivre c'est ICI que ça se passe) et elle a écrit sa chronique avant que je ne finisse mon livre, et a fait part d'une remarque qui m'a interpellé "J'ai eu peur d'un sort réservé à un personnage !" et en effet, l'auteure est parfois sadique avec ses personnages mais... je dois avouer que ce n'est pas pour me déplaire. En tout cas le roman a su me surprendre à plusieurs moments (en bien) et je n'ai qu'une hâte, lire la suite, je suis vraiment très curieuse ! Pour ceux qui hésiteraient encore après ma chronique à lire ce livre parce que vous êtes un peu réfractaires à la Fantasy, n'hésitez plus, ce roman vous réconciliera sûrement avec le genre ! Et pour les autres... Mais qu'est-ce que vous attendez ? En plus le livre ne coûte que 0.99€ sur Amazon (cliquez sur le logo en bas de cet article il vous enverra directement sur la fiche.) FONCEZ !


Lien : http://elixir-de-livres.blog..
Commenter  J’apprécie          70

Je remercie l'auteur pour ce service presse. C'est le résumé (ainsi que le fait qu'il se classe en fantasy) qui m'avait donné envie d'explorer cette histoire. Je suis souvent un peu frileuse quand il s'agit d'auto-édition (ayant déjà eu quelques soucis avec une auteur en particulier), il est de plus en plus rare que je chronique ces livres. Mais pour Powerful, j'ai quand même fait une exception, car le roman avait l'air franchement attrayant et finalement, j'ai été agréablement surprise face à ces concepts aboutis et la profondeur de son histoire. En bref, j'ai passé un agréable moment.

Le royaume d'Harcilor a été le théâtre de bien des choses. le pouvoir qui régnait a été renversé, victime d'un coup d'État des plus sanglants. Pendant des années, des gens heurtés par ces massacres et victimes de cette cruauté ont essayé de se reconstruire dans l'ombre, à l'abri des regards. C'est le cas de Cyr, un homme qui a beaucoup vu et beaucoup vécu. Il mène sa petite rébellion passive en enseignant son savoir aux plus jeunes. Kaaz, son fils adoptif, possède de grands pouvoirs qui font sa plus grande fierté. L'histoire de Powerful, c'est l'histoire d'une jeunesse qui se soulève contre l'opression. Powerful, c'est aussi un univers qui mêle magie et forces telluriques. Ce qui confère à l'histoire une impression de fraîcheur très singulière !

Je ne vais pas trop m'étendre sur le déroulement de l'histoire. Elle est très intéressante à découvrir, sans empressement, car l'auteur effeuille tout doucement son intrigue afin de bien nous faire voir les différents rouages qui font le mécanisme de son roman. J'ai aimé qu'elle prenne son temps, même si j'ai été un peu rebutée aux premiers abords par tous ces retours en arrière alors que je peinais à comprendre qui était qui, et de quel point de vue je me trouvais. Des explications plus claires dès le début m'auraient sans doute empêcher de buter et de revenir en arrière pour savoir de qui il était question. Heureusement, cet égarement disparaît à mesure que l'on prend ses marques, jusqu'à se laisser littéralement porter par les événements.

Il y a un renouvellement continuel dans cette histoire, si bien que l'intrigue ne s'essouffle pas et rebondit d'événements en événements. Alors certes, il n'y a pas beaucoup d'action, mais ça reste un tome qui introduit soigneusement les bases et nous dévoile des personnages à la psychologie bien établie, avec un passé souvent lourd et riche en stygmates. Il s'installe un climat d'intimité lors des flashs-back. Cela nous permet de mieux comprendre les choses et de faire la lumière sur chacun des personnages principaux. le schéma est assez classique et j'avais plutôt deviné comment les choses allaient se terminer, mais ça n'a pas changé grand-chose finalement : le plaisir était quand même au rendez-vous.

Alors oui, on finit par vite les apprécier, ces personnages. Tous pour des raisons différentes, et si – comme je l'ai dit plus haut – j'étais un peu perdue au début, j'ai fini par bien les intégrer, et les suivre dans leurs combats personnels s'est révélé vraiment intéressant. Ty, Chellis, Selna, Kaaz… Des personnages plein de couleurs et de diversité. Après, je regrette un peu qu'ils ne soient pas plus nuancés. Car l'idée est là : l'histoire en elle-même est très manichéenne, les limites entre le bien et le mal sont un peu trop bien définies, ce qui est souvent le piège en fantasy. C'est mon unique grosse déception.

Ça reste tout de même un bel ouvrage avec des intrigues intéressantes, une magie qui sort un peu de l'ordinaire et une histoire qui se tient. Il y a un beau travail derrière tout cela. L'auteur a su insuffler une âme à ses personnages, car ils ont un passé, pas toujours facile, mais un passé qui les forge et qui les enjoint à aller de l'avant. Avec une plume bien travaillée et bien tournée, on se laisse aller dans ce contexte accrocheur, voire palpitant. Par contre, attention aux répétitions et aux phrases parfois un peu pompeuses. Je pense qu'avec quelques bêtas de plus, ce roman pourrait être encore meilleur !

En résumé, c'est une lecture agréable avec un univers sympathique à découvrir. Powerful, c'est de la fantasy très classique, mais qui se laisse lire et qui se lit bien. Au programme : de l'aventure, beaucoup de découvertes, des personnages affirmés quoique un poil trop uniformes à mon goût, pour une auteur à suivre de près, je pense.


Lien : http://april-the-seven.weebl..
Commenter  J’apprécie          70

J'imagine que la note que j'ai attribuée à ce livre pourrait en dissuader certains, mais je vous conseille de lire l'intégralité de mon avis avant de choisir de passer à autre chose. Si je n'ai pas mis plus, ce n'est pas parce que je n'ai pas aimé l'histoire mais parce que ça coinçait au niveau de l'écriture.

Je vais donc commencer par vous parler des points qui fâchent concernant l'écriture.

D'une part, j'ai remarqué un certain nombre de fautes d'orthographe, et j'ai trouvé ça assez agaçant. Attention toutefois, je ne dis pas qu'il y a des fautes à chaque ligne. La quantité d'erreurs serait négligeable dans le cas d'un texte lambda. Mais, je trouve que ça fait tout de même trop de fautes pour un roman destiné à être publié et vendu. Ceci dit, il faut bien noter que l'auteure a auto-édité son livre et qu'elle n'a donc pas bénéficié de l'aide de professionnels qui auraient pu passer derrière elle et vérifier qu'il ne restait pas d'erreurs. A vous de voir si ça vous dérange ou non !

D'autre part, j'ai regretté la mauvaise construction de certaines phrases ou certains paragraphes. Je ne suis pas une spécialiste ni quoi que ce soit, mais certaines scènes étaient difficilement compréhensibles car les phrases étaient mal construites. Par exemple, à un moment l'auteure dit « Bidule était le père d'un enfant qui assistait aux cours de Machin. Son père était venu … ». Je me suis donc demandée si on parlait du père de Bidule (ce qui était logique vu l'enchainement des phrases), du père de Machin ou de Bidule lui-même, puis j'ai finalement compris qu'il s'agissait de Bidule. Mon explication n'est peut-être pas très claire, mais il faut savoir que des petites incohérences de ce style revenaient souvent en début de roman, ce qui biaisait la compréhension de l'histoire. Puis, cela s'est atténué, ce qui a rendu ma lecture plus agréable.

La question de l'écriture étant réglée, je peux désormais passer à l'appréciation globale du roman !

Pour ce qui est de l'histoire, on ne va pas se mentir, le sujet m'intéressait dès le départ. Peut-être que l'idée de faire tourner son récit autour d'une usurpation du trône n'est pas originale dans ce genre de livre, mais la façon dont l'auteure l'a traité était intéressante. En effet, elle a totalement créé son monde en inventant une géographie, une histoire, une langue, des fonctions pour ses personnages, … de plus, elle a ajouté un soupçon de magie car certains des protagonistes sont dotés de pouvoirs ! Et puis, elle a mis en place son intrigue en nous introduisant chez des villageois mécontents car soumis à la rudesse du nouveau roi, ce qui met dans le bain d'entrée de jeu. Que demander de plus ?

En ce qui concerne les personnages, je suis un peu mitigée. Etonnamment, j'ai préféré les personnages secondaires aux deux personnages principaux que sont Selna et Kaaz. J'ai trouvé que ces derniers étaient abordés de façon plus superficielle que les autres, et qu'ils étaient plus « stéréotypés » si je puis dire. En revanche, un certain de nombre de personnages un peu plus secondaires étaient plus intéressants à mes yeux, que ce soit pour leur histoire ou pour leur caractère. Et, avantage non négligeable, l'auteure a écrit son récit en alternant les points de vue ! Cela nous permet de passer d'un groupe à l'autre et de voir l'histoire sous différents aspects, c'est-à-dire, aussi bien du point de vue des opprimés que des oppresseurs.

Cependant, l'auteure ne se contente pas d'alterner les points de vue, elle jongle aussi avec les époques en introduisant des flash-backs. L'idée en elle-même est bonne puisqu'elle permet d'apporter davantage de contenu à l'histoire. le problème, c'est que ces sauts dans le temps arrivent quasiment toujours sans prévenir et sans que l'on s'en rende compte aussitôt. Au départ, les dates étaient annoncées en tête de chapitre, mais cela n'a pas duré et je trouve que c'est bien dommage !

Enfin, je vais terminer par les liens se nouant entre les personnages. Et, là encore, je suis partagée. Ce qui m'a posé problème, c'est la façon dont certaines relations évoluaient car elles se modifiaient de façon improbable et sans aucun signe précurseur. Je ne dis pas que tout cela ne peut pas évoluer, mais il faut garder un certain cheminement logique ou laisser le temps faire les choses. Et, d'ailleurs, c'est ce qui se passe pour les autres personnages, ce qui est beaucoup plus cohérent à mes yeux.

En conclusion, c'est un avis vraiment mitigé que je partage avec vous aujourd'hui car j'ai aimé l'intrigue, mais je n'ai pas vraiment apprécié l'écriture de l'auteure (à cause des fautes et mauvaises tournures de phrases). Alors, à vous de voir si vous pouvez vous contenter de l'histoire !

Encore une fois, je remercie S.N. Lemoing pour ce partenariat qui m'a permis de découvrir son univers et je lui souhaite beaucoup de réussite dans son projet !


Lien : http://lesportesdelimaginair..
Commenter  J’apprécie          20

Je remercie en premier l'auteur, S.N. Lemoing pour m'avoir proposé de lire ce premier tome de sa saga. J'aimais le résumé et j'aime lire de la fantasy ce qui était pour moi une très bonne idée. Concernant la couverture par contre elle ne fait pas du tout fantasy, ce qui change. Par contre elle reprend bien les lieux qui entoure le pays.

Le royaume d'Harcilor est depuis 12 ans aux mains d'un tyran. Personne n'a le droit d'en sortir, personne ne doit s'amuser. Chacun doit survivre comme il peut, avec les maigres ressources car tout est devenu très cher. Les gens qui le constituent sont donc gouvernés par un roi qui ne pense qu'à lui. Il a de nombreux bras droit nommés Gardiens et Guerriers qui font ses quatre volontés au peuple. le moindre pas de travers et c'est la prison assurée, voire la mort qui devient presque un salut. Depuis 12 ans la population ne fait que survivre, mais un jour une jeune femme du prénom de Selna va faire une entrée remarquable de par son invisibilité. Grâce à elle et une poignée d'hommes et de femmes, ils vont tenter de renverser le pouvoir en place. Mais à quel prix?

Je vais commencer par ce que j'ai apprécié, voire un peu plus pour certains points.

Le monde crée est bluffant, tout est bien expliqué, que ce soit les maisons tentes, les pouvoirs, la magie, la façon dont chaque personne en a ou non, du qui fait quoi. le fait que la nature soit si importante est aussi une bonne chose à mes yeux. Il s'agit un peu beaucoup du temps moyenâgeux mêlé à la magie d'une manière générale. le vocabulaire change aussi, un "alphabet" est crée.

Les descriptions sont bonnes, j'ai visualisé très vite les lieux, la manière dont les gens se vêtissent, leur traits physiques également. Les bonds dans le temps montre la personnalité de ceux qui sont au pouvoir, du pourquoi ils en sont arrivés là.

J'ai apprécié aussi le fait que tout se déroule en temps plutôt "réel". Dans le sens où la rébellion se fait par étapes et non "je suis là on peut y aller car moi je suis la plus forte". Il y a les rassemblements, les entraînements cachés, les prévisions pour qui ira où. Cela prend une bonne partie du récit avec d'autres histoires qui se rattachent.

Pour ce qui m'a posé quelques soucis, je vais commencer avec le nombre de personnages. J'ai eu un mal fou à savoir qui est qui et lorsque l'un d'entre eux est mort, j'ai eu du mal à ressentir quelque chose car je ne savais pas qui il était. Au niveau des pouvoirs, j'ai trouvé que certains étaient vraiment excessifs comparés à d'autres et le dernier découvert dans le récit m'a semblé un peu trop gros sur une partie – impossible de mieux expliquer sans dire qui a quoi. Au niveau de l'écriture, je n'ai toujours pas compris les dates si elles étaient avant ou après quelque chose. Parce qu'à un moment donné je me suis dit "mais c'est du passé, pourquoi la date est supérieure" J'ai donc éviter de me focaliser sur ces années et cela allait beaucoup mieux par la suite.

Concernant les personnages, comme je l'ai dit au-dessus, il y en a beaucoup. À part Selna, Kaaz, Cyr, Ty, Chellis et Litar, j'ai oublié les autres qui sont pourtant importants également. Je ne dirai pas que je ne les ai pas aimé, c'est juste que je ne saurai pas dire ce qu'ils font – mémoire de Dory, ne cherchez plus, c'est moi ! Selna est une jeune fille qui a eu son lot de malheur, mais qui arrive à contrôler son don, pardon ses dons et vient à Harcilor pour retourner en pouvoir en place. Son esprit de vengeance est très présent. Kaaz est un jeune homme qui a perdu ses parents lors de cette satanée guerre de renversement de pouvoir. Il est très amer et sa confiance est très limité, sauf en Cyr qui est son père adoptif. Ce dernier a tout perdu également et prend sous son aile Kaaz et son frère, pour les protéger. Il est infiniment bon et ne veut que la paix pour ce peuple opprimé, un véritable patriarche dans tous les sens du terme. Ty est prêt à tout pour aider même s'il déteste faire la cuisine. Il prend sur lui des choses qui ne sont pas à lui, un grand instinct de protection. Quant à Chellis, elle est née dans une drôle de famille. Un peu hautaine par moment, c'est sa peur qui la montre ainsi. Enfin le dernier Litar qui est puissant et qui a toujours eu besoin de montrer qui il est.

Les chapitres par contre sont inégaux, il peut y avoir un très court, de 4 ou 5 pages et derrière un de presque 40. Qu'il y ai une aussi grande différence me dérange un peu. La fin m'a paru trop grosse sur un certain nombre de point. On ne découvre les pouvoirs de Selna qu'au fur et à mesure des chapitres, soit cela ne me dérange pas, mais il vaut mieux qu'elle soit du côté du bien, parce qu'autrement elle nous fait sauter la planète en moins de temps qu'il n'en faut. Sans compter le dernier pouvoir ancien expliqué qui me dérange sur une partie.

En conclusion, un premier roman qui a de très bonnes bases tel le monde crée de toutes pièces. de bonnes descriptions qui animent le récit. Dommage pour les points que je n'ai pas apprécié cité plus haut car je n'ai pas été tout le temps dans l'histoire. En tout cas je ne regrette pas d'avoir lu ce livre, car j'ai beaucoup aimé voyager au travers du récit.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/powerful-tome-1-le-royaume-d-harcilor-s-n-lemoing-a126276368


Lien : http://chroniqueslivresques...
Commenter  J’apprécie          10

Avant de commencer la rédaction de mon avis, j'aimerais remercier chaleureusement l'auteure de ce roman de m'avoir fait confiance pour la lecture de son livre. Quand j'ai lu le résumé, j'ai tout de suite accepté de lire le récit, fantasy et dystopie, deux genres que j'adore par-dessus tout. J'ai trouvé ce livre très intéressant et vais vous faire part, maintenant, de mon appréciation globale sur ce roman.

Tout d'abord, j'ai aimé le monde qu'a créé l'auteure. Je ne parle pas seulement du paysage mais également des relations politiques et de rébellion entre les personnages et le pouvoir mis en place. Nous sommes directement plongés dans cet univers, découvrant une injustice sociale assez importante qui règne depuis douze ans, depuis que le pouvoir a été usurpé par un homme ne s'intéressant pas à son peuple. Nous ne sommes pas encombrés d'explications pour nous expliquer le calvaire prolétaire mais nous ne sommes pas dépaysés. L'auteure est arrivée à écrire son histoire de telle sorte qu'elle explique de nombreux éléments non-dits par l'intermédiaire des actions de ses personnages. Ainsi, nous comprenons l'essentiel de la vie quotidienne tout en vivant des moments d'action et de suspense intenses. Je vais maintenant aborder le paysage du récit qui mérite également un petit commentaire. L'histoire évolue bien dans un monde dans lequel la verdure a une place très importante, une forêt aux arbres par milliers, aux tendances moyenâgeuses. C'est toujours un réel délice de s'immerger dans un tel monde même s'il est ressemblant aux autres livres de ce genre. Par contre, l'auteure a su utiliser les bienfaits de la nature pour interagir avec ses personnages et j'ai trouvé cela très intéressant et assez original. Je n'en dirai pas plus, vous le découvrirez par vous-mêmes si vous lisez le livre.

Ensuite, un autre élément que j'ai apprécié dans le récit est l'utilisation du retour en arrière, plus connu sous le terme anglais flashback. Certains auteurs utilisent cela sans que ça apporte quelque chose à l'histoire et je n'en vois donc pas l'utilité mais ici, c'est différent. Retourner dans le passé de la ville, de certains personnages permet d'avoir une meilleure vue d'ensemble sur l'histoire, sur les relations entre certains d'entre eux et nous comprenons donc mieux la situation actuelle de Harcilor. C'est également intéressant de se plonger en arrière pour analyser la situation de l'époque, voir comment elle évoluait et non ce qu'elle est devenue. Cela permet au lecteur d'acquérir une certaine omniscience ou une mémoire populaire. Dans tous les cas, c'est un point important à souligner qui donne une force supplémentaire à ce roman. C'est un peu comme vous faire engager dans une entreprise dans laquelle tous les employés médisent sur leur patron. Vous trouvez également que le directeur est un peu taciturne mais vous ne le connaissez pas encore. Au bout de quelques semaines, vous allez vous rendre compte que le boss est un couillon fini mais vous n'aurez jamais vu un aperçu de l'ambiance quand l'ancien directeur était présent. Vous ne comprendrez donc pas parfaitement vos collègues de travail qui médisent plus que vous. C'est la même chose ici, cela permet de nous rapprocher des personnages, du peuple et d'ainsi, de les comprendre parfaitement.

Pour terminer, j'ai été étonné par la force des personnages secondaires. En temps normal, nous avons des personnages principaux que nous trouvons très intéressants et qui interagissent avec d'autres personnages un peu plus délaissés par la plume de l'auteur. Ainsi nous trouvons les personnages principaux puissants et magnifiques. En effet, cela est également d'actualité dans ce roman. C'est intéressant de les analyser et de reconstituer le puzzle qu'est leur vie mais je trouve que les personnages secondaires ont une aura de force qui les accompagne durant la totalité du récit et qui fait que le lecteur s'arrête pour les contempler. Les principaux protagonistes étaient fort détailles pour permettre au lecteur de les connaître amplement et de suivre le fil de leur vie. Les autres, quant à eux, étaient moins explicités et d'autres sentiers s'ouvraient à eux, de nombreuses représentations d'eux étaient possibles. En d'autres termes, ils étaient moins confinés dans un moule et leur liberté comparés à leurs confrères de sur le devant de la scène était un élément sur lequel leur futur était incertain. Et c'est cette incertitude qui attire notre regard. de plus, l'auteure écrit en alternant les points de vue, ce qui permet une meilleure vue d'ensemble sur les personnages mais aussi les mentalités, ce qui enrichit le roman.

En conclusion, j'ai aimé ce roman simple que je conseille à un jeune lectorat, lectorat plus ouvert sur l'imagination car ce livre fait appel à cette capacité.


Lien : http://leslecturesdekevin.bl..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation

Je veux voir la stupeur sur leurs visages, qu'ils s'étonnent que nous n'ayons jamais baissé les bras. Je veux lire la crainte et le déshonneur dans leurs yeux. Je veux qu'ils ressentent ce que nous avons ressenti chaque jour de notre vie.

Commenter  J’apprécie          120

Vous n'êtes que de passage, mais la Nature, elle, est là depuis bien longtemps et elle le restera. Peu importent les rois et les reines passés, présents et futurs. Peu importe les peuples. La Nature nous accorde le droit de vivre. Elle nous a donné naissance, a créé des êtres vivants à contempler, nous a apporté de quoi nous nourrir, de quoi nous abriter, nous vêtir et nous soigner.

Commenter  J’apprécie          70

- Regarde ce que j'ai pu faire avec cet arc, il n'y a aucune magie,

mais il est tel mon pouvoir. Je l'ai pratiqué avec

passion car je savais qu'il me serait d'une aide

précieuse pour me défendre un jour. Toi aussi tu peux y

arriver, tu peux te trouver ta propre force ! Quelle sorte

de personne souhaites-tu être ? De ceux qui agissent,

qui essayent de toutes leurs forces, ou de ceux qui se

laissent porter par le courant ?

Commenter  J’apprécie          50

Pourquoi certains humains sont-ils autant dénués de bon sens ? Pourquoi d'autres sont-ils si cupides ? Pourquoi vouloir imposer ses convictions aux autres ? Tout cela cessera t-il un jour ? dit-elle en contemplant la salle quelque peu endommagée. Je ne souhaite pas vraiment entendre de réponse. Je suppose qu'il n'y en a pas.

Commenter  J’apprécie          60

Elle observait tout ce qui l'entourait : des villageois couraient dans la même direction qu'eux ; d'autres se ruaient vers le château une arme à la main ; d'autres restaient sur place, terrifiés. Les cris, les pleurs, les cendres, la fumée étouffante, elle n'avait jamais vu sa ville dans cet état.

Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : fantasy medievalVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien la saga Powerful ?

Quel est le nom de famille de Selna ?

Kelan
Sogel
Belgran
Harel

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Powerful, tome 1 : Le royaume d'Harcilor de S. N. LemoingCréer un quiz sur ce livre