AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253091592
192 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (26/09/2018)
4.1/5   26 notes
Résumé :
Nous assistons probablement, et je le souhaite de tout coeur, au passage à un stade éthique supérieur où la pensée humaniste s'émancipe de son cadre anthropocentrique pour s'étendre à tous les êtres sensibles qui peuplent la Terre. Dès lors, faire preuve d'"humanité" ne signifie plus simplement respecter les autres êtres humains, mais tout être vivant, selon son degré de sensibilité et de conscience. La vie s'est exprimée sur Terre à travers une foisonnante diversit... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Kio971
  20 août 2019
La Lettre ouverte aux animaux (et à ceux qui les aiment) de Frédéric Lenoir est bien évidemment destinée aux humains, même si parfois l'auteur s'adresse directement aux animaux, comme dans son texte d'ouverture notamment.
Ce petit livre de moins de 200 pages nous invite à réfléchir sur la place donnée à l'animal dans nos sociétés (principalement occidentales) à travers les âges, puisque Frédéric Lenoir remonte aux Grecs et aux Romains, en passant par le Moyen Age et la Renaissance.
Parsemé de citations d'auteurs divers - d'Ovide à l'actuel pape François, en passant par Montaigne, Voltaire, Zola ou Shantideva - l'ouvrage de Frédéric Lenoir explore nos sentiments et nos comportements vis à vis des animaux - tant les animaux de compagnie que les animaux sauvages et les animaux d'élevage - dans une construction graduée débutant avant même la domestication jusqu'aux débats actuels sur le spécisme et la protection des animaux.
Il interroge les ressemblances et dissemblances entre humains et animaux, avant de souligner qu'il s'agit d'un combat pour tous et nous donner enfin quelques pistes pour agir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
celine85
  20 janvier 2019
Frédéric Lenoir va à l'essentiel dans cette lettre ouverte aux animaux. Il explique simplement les choses. Il retrace dans le temps les relations avec les animaux et montre aussi les différences selon les cultures, religions... Il n'est pas radical dans ces propos et le lecteur n'a pas l'impression de recevoir une leçon de morale et je pense que son discours et son point de vue passe donc beaucoup mieux. Il donne également quelques pistes pour améliorer les choses. On n'est pas obligé d'être d'accord avec l'ensemble de ses propos mais ce livre à au moins l'intérêt de poursuivre le débat sur le sujet
Commenter  J’apprécie          100
Plume_de_laine
  07 octobre 2019
𝓝𝓸𝓾𝓼 𝓪𝓿𝓸𝓷𝓼 𝓽𝓸𝓾𝓼 𝓬𝓸𝓷𝓷𝓾 𝓭𝓮𝓼 𝓹𝓮𝓻𝓼𝓸𝓷𝓷𝓮𝓼 𝓶𝓲𝓼𝓪𝓷𝓽𝓱𝓻𝓸𝓹𝓮𝓼 𝓺𝓾𝓲 𝓯𝓾𝓲𝓮𝓷𝓽 𝓵𝓪 𝓬𝓸𝓶𝓹𝓪𝓰𝓷𝓲𝓮 𝓭𝓮 𝓵𝓮𝓾𝓻𝓼 𝓼𝓮𝓶𝓫𝓵𝓪𝓫𝓵𝓮𝓼 𝓹𝓸𝓾𝓻 𝓼𝓮 𝓻é𝓯𝓾𝓰𝓲𝓮𝓻 𝓭𝓪𝓷𝓼 𝓬𝓮𝓵𝓵𝓮 𝓭𝓮 𝓵𝓮𝓾𝓻𝓼 𝓪𝓷𝓲𝓶𝓪𝓾𝔁.
À travers ce petit livre, l'auteur nous fait réfléchir sur le sort des animaux. Il n'y va pas par quatre chemins et nous explique le sort réservé aux animaux en passant par diverses époques.
Il nous explique, comment nous pourrions protéger au mieux les animaux, autant par le fait de consommer moins de viandes, mais aussi en respectant les animaux dans la manière dont ils sont élevés (batterie ou plein air) ainsi que sur la manière dont ils sont tués dans la plupart des abattoirs (certains ne sont même pas encore mort lorsqu'ils arrivent sur la chaîne de découpage et ressentent cette douleur comme n'importe quel être humain).
Certains passages sont difficiles à lire, mais aussi fondamental pour faire évoluer les moeurs. Frédéric Lenoir, avec sa manière d'expliquer les choses n'impose pas, mais essaie de démontrer son point de vue en douceur et de faire comprendre à nous autre humain, que cela concerne autant les animaux et leurs souffrances, leurs sentiments, que notre planète ou notre santé.
Un très bon livre pour faire réagir et pour tous les amoureux des animaux....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Palindrome1881
  01 avril 2021
Ouvrage très consensuel sur le thème de la relation Homme-Nature (entendu ici, les animaux).
Lenoir propose la voie intermédiaire: continuer à manger de la viande mais en plus petite quantité et en provenance d'élevage extensif.
Il dénonce l'intensif et le disproportionné dans l'industrie de la viande.
Assez pratique pour établir les liens et les différences entre tous les mouvements en-istes (abolitionniste, anti spéciste, etc....).
Le tout est accompagné de textes philosophiques: des grecs à nos jours.
Livre relativement pédagogique et didactique.
Commenter  J’apprécie          40
lectricedhiver
  27 octobre 2019
《L'homme est le seul animal qui rougissent ; c'est d'ailleurs le seul animal qui ait à rougir de quelque chose.》Mark Twain
Ici nous avons un plaidoyer pour la cause animal.
Un essai assez court qui nous engage et qui, surtout, nous instruit sur le respect de ceux qui vivent à nos côtés.
J'ai vraiment apprécié que l'écriture soit aussi accessible et que l'auteur nous renseigne sur la condition animal de l'antiquité à nos jours.
Les sujets sont traités avec justesse et l'auteur ne tombe en aucun cas dans les extrêmes.
Bref c'est un texte accessible avec des sujets très important à mettre dans toutes les mains.
Commenter  J’apprécie          11

Citations et extraits (23) Voir plus Ajouter une citation
Kio971Kio971   20 août 2019
La douceur envers les bêtes accoutume de manière "étonnante" à la bienveillance envers les hommes. Car celui qui est doux, qui se conduit avec tendresse envers les créatures non humaines ne saurait traiter les hommes de manière injuste. Plutarque
Commenter  J’apprécie          30
Kio971Kio971   20 août 2019
On n'a pas deux coeurs, l'un pour l'homme, l'autre pour l'animal. On a du coeur ou on n'en a pas. Alphonse de Lamartine.
Commenter  J’apprécie          60
Plume_de_lainePlume_de_laine   07 octobre 2019
Les préjugés demeurent, et beaucoup d'humains pensent encore que la consommation de viande est nécessaire à la bonne santé, alors que les études scientifiques se multiplient qui montrent exactement l'inverse !
Commenter  J’apprécie          30
Kio971Kio971   20 août 2019
L'homme n'est pas pétri d'un limon plus précieux; la Nature n'a employé qu'une seule et même pâte dont elle a seulement varié les levains. Julien Offroy de la Mettrie
Commenter  J’apprécie          40
Plume_de_lainePlume_de_laine   06 octobre 2019
Les cadences d'abbatage imposées par la recherche de rentabilité ne laissent guère de place à la décence, pour ne pas dire à la compassion : Les animaux, déjà fortement choqués (et parfois blessés) au cours du transport, où ils ont été entassés sans ménagement, sont placés les uns derrière les autres dans des couloirs de la mort, où ils entendent, terrorisés, les cris d'agonie des bêtes - parfois encore conscientes - qu'on est en train d'égorger quelques dizaines de mètres plus loin. Ils sont ensuite assomés par une décharge électrique ou une perforation du cerveau, mais on sait qu'en virons 15% des animaux sont encore conscients lorsqu'ils sont égorgés, sans parler de tous ceux qui ne sont pas étourdis pour des raisons religieuses et qui agonisent dans d'atroces souffrances tandis qu'ils se vident de leur sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Frédéric Lenoir (97) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Lenoir
Nous nous retrouverons vendredi 4 juin à 19h en direct pour une soirée événement avec le sociologue, philosophe et auteur passionné de spiritualité Frédéric Lenoir.
Nous parlerons du rapport au sacré et nous méditerons ensemble sur le thème du lâcher-prise. Frédéric Lenoir nous parlera également de son dernier film, les Chemins du Sacré.
autres livres classés : animauxVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox