AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 236538272X
Éditeur : Rebelle Editions (25/10/2013)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 13 notes)
Résumé :
Entre ses problèmes de couple et la perte de son emploi, rien ne va plus dans la vie de Simon Fontane. Aussi, lorsqu'il décroche un poste de veilleur de nuit dans l'un des plus beaux musées antiques de sa ville, il pense enfin pouvoir prendre un nouveau départ avec Florian, son fils de huit ans. Pourtant, tout ne va pas se dérouler comme prévu...

Parmi les statues de marbre, les amphores et autres vestiges du passé glorieux d'Arles, se trouve un obje... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
Gr3nouille2010
  18 mai 2014
J'étais très curieuse de découvrir ce roman. Les thrillers et le fantastique étant deux de mes genres de prédilection, j'étais sûre de passer un bon moment ! Et pourtant, ce fut tout le contraire...

Simon vient de perdre son emploi et son couple bat de l'aile. Pour ne pas rester sans rien, il décide de prendre le premier job qui lui saute aux yeux, et tant mieux si ça lui change de sa vie d'ancien cadre ! C'est comme ça qu'il devient veilleur de nuit dans un musée de sa ville. Mais il se passe des choses étonnantes dans ce musée, la nuit...
Sa femme ayant compris, petit à petit, qu'il ne l'aimait plus, elle décide de le quitter et de partir loin. Pour se venger de lui avoir fait de la peine, elle revient en douce pour kidnappé leur fils et l'emmener avec elle, mais rien ne se passe comme prévu. Elle est retrouvée morte dans la maison de Florian... Comme il n'y a aucune preuve contre qui que ce soit pour ce meurtre, Florian est persuadé que tous les phénomènes étranges auxquels il ne fait qu'assister, se basent au musée...

Quelle lecture laborieuse... J'ai rapidement eu du mal à entrer dans l'univers à cause, tout d'abord, de petites incohérences sur des détails, pas forcément importantes, mais tape-à-l'oeil tout de même.
Et des détails, il y en a... Parfois trop, que j'ai trouvés totalement inutiles et qui alourdissaient le texte plus qu'autre chose. Tout était détaillé comme s'il y avait toujours besoin d'une explication, ou d'une excuse pour tel agissement. Dans les bribes du passé que l'on peut apercevoir, quand on rencontre Violentilla à travers Simon, les détails sont toujours aussi imposants, pas forcément inutiles cette fois mais tellement nombreux que je me lassais vite de ce que je lisais et je n'ai donc pas été emportée, comme Simon, dans ce passé mystérieux...
L'intrigue prend tout son sens à la fin, et c'est ce que j'aime le plus dans ce genre ! Certaines choses prennent tout de suite une tournure différente quand on arrive à la fin, on ne voit plus l'intrigue pareillement (par exemple, on comprend pourquoi il y a tant de sexe, entre autres). À la fin de ma lecture, je n'ai tout de même pas pu m'empêcher de me dire : "Tout ça pour ça ?", tellement j'ai été déçue par tout le reste... Mais l'intrigue est relativement distrayante et bien pensée, si l'on fait abstraction de tout le reste (peut-être que le reste ne gêne que moi après tout).

Et puis, dès le premier chapitre, on fait la connaissance du personnage principal, Simon Fontane, qui est un personnage totalement imbuvable ! Il n'arrête pas de critiquer son ex-femme (c'est sur cette bonne note que l'on fait connaissance avec lui...) l'accusant de ne vivre que pour le sexe. Mais lui-même ne voit que les femmes comme cela, un jouet sexuel (ou pas loin)... Sa nouvelle collègue, la bibliothécaire du musée... L'intrigue aurait pu expliquer ce comportement mais vu que l'on découvre cet aspect de sa personnalité avant même que l'intrigue ne commence, j'en doute un peu... de plus, il est censé avoir quarante ans mais se comporte comme un ado : claque la porte ou tourne les talons en plein milieu d'une conversation lorsque celle-ci ne lui plait pas, et ce, à plusieurs reprises ; aguiche une femme pendant plusieurs jours jusqu'à l'emmener dans son lit et finalement la rejeter sans rien avoir fait et l'ignorer complètement par la suite ; il change tout le temps d'avis sur tout ; ne s'occupe jamais de son fils alors qu'il n'a que huit ans et qu'il vient de perdre sa mère... Bon ce ne sont que des détails mais tellement répétés que j'ai réussi à faire une overdose de ce personnage. Sans compter qu'il insulte le premier venu dès qu'une remarque ne lui plait pas ! Enfin bref, je ne sais pas s'il a quelque chose d'attachant, je n'ai rien trouvé de tel en lui...
Et c'est le cas pour tous les autres personnages. Son ex-femme était aussi immature que lui en étant néanmoins plus vieille : vouloir kidnapper leur fils juste pour se venger du père, pour qu'il souffre, j'ai trouvé ça un peu abusé...
Les autres personnages ont tous le même aspect qui m'a énervé. Tous. Ils jugent sans arrêt, même lorsqu'ils ne connaissent pas la personne en face d'eux, même ceux que l'on croise qu'une seule fois. Ils ne font que juger. du coup, Simon était encore plus sur la défensive, ce qui ne le rendait pas plus crédible.
La première femme sur qui Simon jette son dévolu, après la mort de sa femme, n'était pas très net non plus... Une fois qu'il ne veut plus d'elle, elle devient complètement folle. Dans le genre coups bas et faux semblants, hystérique et harceleuse...
Je pense que tous les personnages, sans exception, ont un sérieux problème psychologique.

Au lieu de thriller, j'ai plutôt eu l'impression d'avoir lu une romance dramatique teintée de fantastique. Ça aurait pu le faire tout de même, si les personnages n'étaient pas aussi... imbuvables (j'avais vraiment que ce mot là à la bouche pour les qualifier, durant ma lecture...) et déprimants. L'intrigue partait sur une excellente idée (quoi que les solutions ont été un peu trop faciles pour Simon, je cite : "Cette révélation, aussi incroyable soit-elle, s'est imprimée subitement dans sa mémoire, comme gravée à tout jamais par la seule volonté d'un être céleste.") mais les détails ont alourdi le style, ont rendu certaines choses confuses ou peu intéressantes et n'ont pas su me transporter.
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ninis47
  23 mai 2014
Tout d'abord je souhaite remercier les Editions Rebelle de m'avoir fait assez confiance pour me confier ce partenariat.
J'ai lu ce livre en LC avec ma chère Gr3nouille. Contente d'avoir pu partager ça avec toi!!
Ce livre m'avait attiré car il est présenté comme un thriller fantastique, une de mes lectures de prédilection avec un fond historique donc tout pour me plaire, une couverture superbe et pourtant je ressors de cette lecture assez mitigée, je vais tenter de bien l'expliquer...
Simon Fontane a perdu son emploi depuis quelques temps et son couple bat sérieusement de l'aile. Lorsqu'il décroche un job de veilleur de nuit dans un musée d'Arles, il voit ça comme un nouveau départ à prendre avec son fils, Florian. Mais petit à petit, au fil de ses nuits de travail, des événements troublants se passent. Tout semble venir du sarcophage des amants, où est enterré la troublante Violentilla.
Lé résumé était vraiment prometteur et les différents avis que j'ai pu lire sur ce livre vraiment excellents, malheureusement je ne ressors pas aussi enthousiaste de ma lecture.
Tout d'abord le gros point négatif, qui m'a purement et simplement gâché ma lecture, c'est Simon, le personnage principal. Non mais c'est quoi ce type???? Il est odieux, imbuvable, agressif. Il est tout le temps sur la défensive, il se braque pour un oui ou pour un non. Il déteste la mère de son fils; au point de la haïr. Spoiler: Quand il lui arrive malheur, la seule chose qu'il trouve à dire c'est "elle l'a bien cherché"... J'avais envie de lui mettre une gifle et de lui dire 'C'est quand même la mère de ton fils!!". Il ne respecte personne, pas même ses parents. Il vit pleins de choses absolument insensées et il n'est pas fichu de croire son fils quand il lui parle de certaines choses, il est obtus et borné. Autre trait de caractère prédominant chez lui, le sexe!!! Dès qu'il croise un personnage féminin, il ne pense qu'à ça!!! Il les considère comme des objets sexuels, à la imite de la vulgarité. Même si tout cela prend un sens par la suite, il n'y avait pas besoin d'en faire des tonnes comme ça... Ce personnage a été ce qui m'a braque dans ma lecture.
Autre personnage complètement siphonné; Claire, l'hôtesse d'accueil du musée. Vraie pimbêche, la blonde qui passe pour la chaudasse au yeux de tous, elle n'a que son physique pour elle, et elle le sait. Elle tombe amoureuse instantanément de Simon (De manière vraiment trop rapide et peu crédible) et quand il l'éconduit, elle pète littéralement les plombs... On en vient à se demander si il y a un personnage de normal dans ce roman!!
Ceux qui sortent (un peu) du lot sont les parents de Simon (avec un fils comme ça on ne peut pas leur en vouloir de quoique ce soit!!), Natacha, la bibliothécaire, qui s'avérera être un personnage plus "normal" et va être un personnage plus important qu'il n'en a l'air! Et le petit Florian, qui au milieu de tout cela encaisse les choses comme il peut du haut de ses 8 ans...
A part ça l'intrigue est réellement ce qui m'aider à continuer ma lecture. Elle est originale, mystique et vraiment bien trouvée. On plonge dans la Rome Antique pour en apprendre plus sur Violentilla, j'ai aimé me balader dans le temps comme ça. Je déplore malgré tout le manque d'approfondissement. On reste, à mon goût, trop en surface. Même si avec les flashbacks on en apprend réellement plus sur la vie de Violentilla et ce qui lui est arrivée, j'aurais aimé qu'on la découvre encore plus, qu'on reste un peu plus avec elle et un peu moins avec Simon.
L'écriture de l'auteure est agréable, et les retours dans le temps donnent du rythme au roman. Elle a trouvé un excellent filon avec cette histoire, j'ai adoré ce côté là. La fin est surprenante, bien trouvée. C'est vraiment dommage car je me suis laissée emporter par ce roman dans les 50 dernières pages, trop tard pour moi, pour que je puisse l'apprécier à sa juste valeur et ça me déçoit pas mal...
En résumé, une excellente intrigue plombé par des personnages auxquels je n'ai pas réussi à m'attacher, dommage car je trouvais ce roman très prometteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MoCommeMordue
  06 juin 2014
Tout d'abord, je tiens tout particulièrement à remercier les éditions Rebelle de leur confiance et de m'avoir proposé de découvrir cette histoire.
Avant de commencer ma lecture, je me suis dis que cette histoire me faisais penser aux deux films « La nuit au musée ». Alors que ces derniers sont des comédies fantastiques, ici il est clairement question de thriller. L'atmosphère est sombre, inquiétante et angoissante. Alors évidemment l'un et l'autre n'ont absolument rien en commun si ce n'est le lieu de travail du personnage principal : le musée.
De plus, cette couverture pleine de mystère attire vraiment l'oeil et elle est vraiment magnifique !!
Après un court prologue, le lecteur rencontre dès la première page Simon qui nous plante l'environnement et la situation dans laquelle il vit avec sa femme Lydie et son fils Florian. On se rend vite compte de la nécessité d'un travail pour lui et ce poste est une aubaine ! Mais, dès sa première nuit, une manifestation étrange se présente lorsqu'il s'approche du sarcophage des amants. A la suite de cette apparition, des événements fantastiques s'enchainent.
Vous vous demandez peut-être, en quoi il s'agit d'un thriller. Tout simplement parce qu'il y a un fait important qui dirige l'histoire dans cette direction. L'intensité des événements et la tension montent en crescendo.
Le mystère qui se lève petit à petit autour de Violentilla à travers des « bonds » dans le passé m'a beaucoup plus. Les descriptions présentes permettent de bien se représenter les différentes scènes.
Je souhaitais une telle fin, alors lors de ma lecture, j'ai été plus que satisfaite. Bien que ce livre se suffit à lui-même, j'ai aimé ce petit côté où l'on peut voir une éventuelle ouverture. Cependant, s'y il a une suite, j'espère qu'elle sera bien trouvé afin de bien m'étonner.
Le personnage de Simon n'est pas un personnage dont je me suis s'attachée au premier abord dû à son caractère. Il est plein de colère, de rancoeur, de dégoût et en paradoxalement d'indifférence envers sa femme. Plus j'avançais dans l'histoire, plus je me disais qu'il y avait surement une explication pour ces émotions. Effectivement, c'est le cas.
La principale description faite de Lydie est celle de Simon et au vue de leur relation, (ou manque de relation), il est clair qu'elle ne soit pas du tout en sa faveur. Elle est décrite comme une très mauvaise mère qui n'aime pas son enfant. D'après Simon, elle ne se gênerait pas non plus d'avoir plusieurs amants. Résultat, je n'ai pas pu avoir des affinités avec elle, cependant j'aurai souhaité la découvrir davantage par son point de vue.
Le petit Florent, essaie de s'adapter au mieux de la situation qu'il traverse. J'ai beaucoup aimé ce petit bonhomme.
La fameuse Violentilla dont le personnage prend bien entendu une grande place dans l'histoire est très mystérieuse. Plus le lecteur avance dans le récit, plus son passé est révélé et mieux on connait son vrai visage. Elle m'a donné beaucoup de frissons. Pendant toute ma lecture, je me suis demandé pourquoi elle agissait ainsi, quel était son but. J'avoue que je n'avais pas pensé à cette réponse.
Parmi les autres personnages, j'ai particulièrement aimé les parents de Simon qui m'ont fait penser à mes propres grands-parents. Ce sont vraiment parents aimant et ils sont inquiets pour leur fils et leur petit Florian.
Bien que ces apparitions soient si peu nombreuses, j'ai beaucoup apprécié Natacha, la bibliothécaire du musée. C'est un personnage féminin dont je pense que beaucoup de femmes peuvent se retrouver.
La plume de l'auteure est fluide et une fois dedans impossible de lâcher l'histoire avant la fin. J'ai aimé le découpage en trois parties. Chaque partie est bien représentée par des faits, des événements marquants. le livre étant court et complètement addictif, il se lit donc rapidement.
En conclusion :
Un thriller fantastique bien sympathique où j'ai passé un très bon moment. Des éléments historiques pour expliquer le passé de Violentilla. Une histoire avec la tension et l'angoisse qui montent Crescendo. Des personnages plus ou moins fascinants et attachants. Un livre que je recommande et surtout pour les personnes qui aime ce genre !
Note : 18/20
Lien : http://mo-comme-mordue.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
chriskorchi
  13 mai 2014
J'ai passé un bon moment de détente, la plume de l'auteur est agréable. C'est une histoire fantastique, prenante et bien ficelée, je pense que les amateurs de fantastique et de thriller vont adhérer. L'auteur a su nous faire découvrir une époque la Rome Antique et une région Arles, elle m'a prise par la main et m'a emmenée avec elle découvrir l'histoire de Simon et de Violentilla. L'histoire est parsemée de rebondissements du coup on ne lâche pas et on tourne les pages pour en savoir plus.
Il y a tout les ingrédients pour que ça contente le plus grand nombre : mystère, suspens, fantastique, ésotérisme, thriller …
Une bien belle découverte, par contre je ne sais pas si une suite est prévue car on a envie d'en savoir plus et la fin nous laisse sur notre faim.
VERDICT
Allez-y c'est une belle découverte c'est court et ça se lit rapidement. Parfait, pour un weekend tranquille, des vacances , une soirée au coin du feu.
Commenter  J’apprécie          60
AltheaWonderland
  03 juillet 2014
Bizarrement une des choses qui m'a le plus intriguée est la psychologie brute des personnages, qui pourtant semble être un détail qui a gêné pas mal de lecteurs. Pour ma part j'ai adoré le fait que les personnages ne soient pas forcément parfaits, ni toujours agréables. Simon, le héros du roman, a notamment de nombreux travers qui peuvent déstabiliser par leur réalisme. Cela est d'ailleurs particulièrement frappant lorsque sa relation avec sa compagne de longue date, et maman de son petit garçon, est évoquée. L'auteur prend le parti de nous présenter un couple désuni et dont l'amour s'est rapidement transformé en haine. Je pense que c'est la première fois que je lis le désamour d'un couple dépeint avec autant de profondeur et de pragmatisme et je n'ai pu qu'être interpellée. de plus, grâce aux nombreux points de vues représentés dans le roman, cela nous permet de voir avec plus de clarté tous les travers et défauts de chacun. Simon est colérique, Lydie est égoïste, Claire est pathologiquement obsessionnelle, etc... Ce sont des personnages entiers qui jalonnent ce roman, avec des défauts totalement assumés, et si cela peut déstabiliser j'ai personnellement adoré ça !
La dimension surnaturelle du roman est également bien travaillée et intégrée de manière intéressante dans le récit. On sent bien qu'il y a eu beaucoup de recherches de la part de l'auteure afin de nous offrir une Rome antique plus vraie que nature, et comme je ne cesse de le répéter c'est quelque chose que j'adore. C'est toujours agréable lorsqu'on sent qu'un roman a été travaillé et que l'élément surnaturel n'est pas là juste pour palier d'éventuelles failles. le seul petit défaut que je pourrais reprocher à Violentilla concerne cependant cette intrigue surnaturelle qui ne prend, à mon sens, pas assez d'importance dans le roman. Bien sur qu'elle est présente et au coeur du récit, néanmoins j'aurais apprécié qu'elle soit encore plus développée et exploitée. Je crois que je l'ai tellement appréciée que j'aurais aimé en voir plus encore !
Pour finir, le style de l'auteure est quant à lui très agréable et intéressant. Corine M. a choisi d'alterner les points de vues entre les différents protagonistes, tout en gardant une certaine linéarité grâce à une narration constamment à la troisième personne du singulier malgré tout. Cela permet d'approfondir tous les personnages tout en gardant une cohésion de base bien agréable.
Violentilla est donc un roman captivant, particulièrement grâce à son thème original et ses personnages entiers. L'auteure prend le risque de sortir des sentiers battus, surtout en terme de protagonistes, et pour ma part les risques ont été payant à 100% ! Mon seul petit regret est que l'intrigue surnaturelle pure n'est pas pris plus d'importance et de profondeur encore. Néanmoins Violentilla reste un séduisant et délicieusement déstabilisant moment de lecture.
Lien : http://altheainwonderland.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Luna11Luna11   18 septembre 2014
Violentilla fut pour moi un véritable pour de coeur.

Merci à l'auteur de m'avoir fait confiance en m'envoyant son roman.

Ce que j'ai vraiment apprécier dans le roman, c'est le côté historique (c'est liée à la rome antique) et surtout que l'intrigue principal se passe dans un musée. Les personnage sont bien défini et ont tous leur importance dans l'histoire. L'écriture de l'auteur est très agréable et fluide.

J'ai eu un petit pincement au coeur pour le petit garçon de Simon car il pert sa maman et encore plus quand on lis la fin. Je n'ai pas pu m'empêcher de m'en faire pour lui. Le personnage de Simon est attachant et même si au début je n'ai pas apprécier son ex, j'ai eu de la peine pour elle et après elle sais rattrapée pour moi.

L'intrigue est bien ficelée et à aucun moment je n'ai devinée les réels intention de "Natascha" et surtout deviné qui elle était vraiment.

Tout au long de ma lecture j'ai était plonger dans l'intrigue qui mêlent : vengeance, rancune et meurtre mystérieux.

Je le conseille vraiment, car c'est un très bon livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1709 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
.. ..