AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782842658373
69 pages
Éditeur : La Decouvrance (01/02/2015)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
"Nous étions deux, et elles, deux. nous y allions tous deux en visite, par habitude, par délassement, et finalement par amitié. je devins l'ami du maître de maison, et lui devint mon ami. Le soir, après diner - l'on dînait tôt en 1866 - , j'y passais pour fumer un cigare. le soleil entrait encore par la fenêtre, d'où l'on voyait une colline avec des maisons. La fenêtre opposée donnait sur la mer. Je ne citerais ni la rue ni le quartier ; je puis citer la ville, c'ét... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Nastasia-B
  06 juin 2015
Un Capitaine de Volontaires est une nouvelle écrite au tout début du XXème siècle par l'un des plus grands écrivains brésiliens de tous les temps, Joaquim Maria Machado de Assis et qui était à l'origine incluse dans un recueil intitulé : Relíquias da Casa Velha (qui doit signifier, d'après mes faibles lueurs en portugais, quelque chose comme " vieilles reliques domestiques " ou à peu près ; les lusophones me corrigeront au besoin).
C'est un format, un thème et une écriture qui conviendrait admirablement à un public d'âge du lycée. On y parle essentiellement d'amour et ce avec un parfum d'exotisme qui nous téléporte sans peine dans un univers sud-américain à la Corto Maltese ainsi qu'un je-ne-sais-quoi de grandeur d'âme d'une époque révolue. Bref, tout pour faire palpiter vos petits coeurs sensibles, mesdemoiselles.
La narration gravite autour de trois personnages, même s'il est fait mention de deux ou trois autres ; un homme de belle prestance, que l'auteur désigne pudiquement sous le titre de X***, une femme plus jeune, Maria, admirablement belle, qui vit maritalement avec ce dernier après avoir été mariée toute jeune, et enfin, le narrateur lui-même, Simão de Castro, ami commun des deux précédents.
C'est donc une magnétique montée en puissance du sentiment amoureux que Machado de Assis nous dépeint entre le narrateur et cette belle et mystérieuse Maria et ce, en dépit même, du respect et de l'amour réciproque qu'il ont vis-à-vis de X*** qui suscite l'admiration de tous.
J'ai trouvé là-dedans un petit quelque chose à la Stefan Zweig, pas désagréable même s'il y a peut-être un peu trop de beaux sentiments à mon goût, moi qui ai dépassé l'âge du lycée depuis des lustres. Mais, fait notable, cette nouvelle m'a fait me pencher sur un conflit dont j'ignorais tout jusqu'à présent, à savoir, la Guerre de la Triple Alliance.
Il s'agit de la plus grande guerre survenue jusqu'à ce jour en Amérique du sud depuis l'indépendance des différents pays constitutifs. Elle opposa dans la seconde moitié de la décennie 1860 le Paraguay, d'une part, à une coalition faite du Brésil, de l'Argentine et de l'Uruguay, d'autre part. Il en résulta une perte substantielle de territoire pour le Paraguay au bénéfice du Brésil et de l'Argentine.
En somme, une belle petite nouvelle, bien écrite, assez dépaysante et pour laquelle je remercie chaleureusement tant Babelio que les éditions La Découvrante et Les Arêtes qui m'ont permis de la découvrir dans le cadre de Masse Critique. Je rappelle enfin que tout ce que j'ai écrit n'est qu'un ressenti brut de lecture, donc le reflet d'une forte subjectivité, c'est-à-dire, bien peu de chose en vérité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          710
oblo
  13 juin 2015
Livre reçu grâce à Masse Critique.
Joaquim Machado de Assis fut l'un des auteurs phares de la littérature brésilienne de la fin du 19ème siècle. Dans cette nouvelle dont l'action se déroule à Rio de Janeiro durant la guerre de la Triple Alliance, le narrateur (le deuxième car le premier, anonyme mais dont on peut penser qu'il s'agit de l'auteur, révèle qu'il ne fait que publier cette histoire) est Simao, jeune homme qui entretient une amitié avec X., homme d'âge mûr, lequel partage sa vie avec Maria, 27 ans et d'une beauté admirable.
Après une discussion avec un ami, Simao se met en tête de séduire la jeune femme. Il y parvient mais cela ne sera pas sans conséquence pour lui, Maria et X.
La nouvelle, d'une lecture très agréable, réussit l'alliance entre la mise en place d'une ambiance et de personnages profonds et un rythme de narration soutenu.
Il faut souligner le très beau travail des éditions La Découvrance et Les Arêtes car le livre en lui-même est un objet délicat et fin, ce qui n'enlève rien au plaisir de la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
stefferon
  06 juin 2015
Une nouvelle courte et exotique sur les ravages de la passion soudaine chez un jeune homme qui s'éprend de la compagne de son ami.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   23 juin 2015
Nous jouâmes environ une heure. Maria, à la fin, somnolait littéralement, et X*** lui-même lui dit qu'elle ferait mieux d'aller se reposer. Je pris congé et passai dans le couloir, où se trouvaient mon chapeau et ma canne. Maria m'attendit à la porte du salon et m'accompagna jusqu'à la grille afin de la fermer. Avant que je ne descende, elle me lança un de ses bras autour du cou, m'attira vers elle, colla ses lèvres aux miennes en y déposant un large, bref et sourd baiser. Je sentis quelque chose se glisser au creux de ma main.
— Bonsoir, dit Maria en fermant la grille.
Je ne sais pas comment je fis pour ne pas tomber. Je descendis, éberlué, le baiser sur la bouche, les yeux dans les siens, et serrant instinctivement un objet dans ma main. Je pris soin de m'éloigner. Dès la première rue, je courus sous un réverbère pour voir ce que j'apportais. C'était la carte d'un magasin de tissus, une annonce au dos de laquelle on avait inscrit au crayon : « Attendez-moi demain, treize heures, sur le pont des barques pour Niterói. ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Nastasia-BNastasia-B   05 juin 2015
Tout, en X***, me surpassait. Son apparence, d'abord. Il était robuste, j'étais frêle ; ma grâce féminine, chétive, s'éclipsait face à son allure virile, ses fortes épaules, ses fortes hanches, sa jambe vigoureuse et son pied solide qui frappait ferme sur le sol en marchant. Prêtez-moi une fine et maigre moustache ; voyez-lui de longs favoris, épais et bouclés, et l'un de ses gestes habituels, réfléchissant ou écoutant, était de les entortiller en y passant les doigts. Les yeux terminaient le portrait, non seulement parce qu'ils étaient grands et beaux, mais parce qu'ils riaient plus et mieux que sa bouche. Outre l'apparence, l'âge ; outre l'âge, la vie ; il avait beaucoup vécu dans un autre milieu, d'où il était sorti pour se blottir dans cette maison, avec cette dame ; moi, je n'avais rien vécu avec personne. Enfin — et c'est là un trait capital — il y avait en lui une fibre castillane, une goutte de ce sang qui circule dans les pages de Calderón, une attitude morale que je puis comparer, sans mépris ni raillerie, à celle du héros de Cervantes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Nastasia-BNastasia-B   08 juin 2015
Moi, je restais entre mes remords et mes regrets ; puis, juste les remords ; et rien qu'admiration à présent, une admiration particulière, qui est grande seulement parce qu'elle me fait me sentir petit. Oui, je serais incapable de faire ce que lui, il fit.
Commenter  J’apprécie          160
Nastasia-BNastasia-B   12 juillet 2015
— Mais ne perdez pas espoir, dit-elle pour conclure ; je lui ai dit que vous étiez bien capable de vous tuer.
— Je le suis, en effet.
— Eh bien, ne vous tuez pas pour l'instant ; patientez.
Commenter  J’apprécie          160

Videos de Joaquim Maria Machado de Assis (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joaquim Maria Machado de Assis
Voici une présentation d'un des plus grands écrivains brésiliens, Joaquim Maria Machado de Assis. C'est João Viegas; traducteur, qui nous fait le plaisir de nous en parler en évoquant pour nous le texte "Chasseur d'esclaves". Bon visionnage !
autres livres classés : littérature bresilienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
285 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre