AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756422614
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (03/04/2017)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 413 notes)
Résumé :
Cersei, fidèle à elle-même, ourdit de nouveaux plans machiavéliques pour garder la bride sur Lannister, ce qui rendent délicat l'assassinat de Tywin et la fuite du nain Tyrion, son fils et meurtrier présumé.
Au Mur, Samwell Tarly se voit confier par Jon Snow une mission qui l'enverra au-delà des mers. Tandis que Brienne, la pucelle de Torth, poursuit sa quête de Sansa Stark, la sœur de cette dernière, Arya, prend le voile noir de l'ordre du dieu multiface, à ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  31 août 2014
Le tome de 10 de cette édition, correspond au premier tiers de l'intégrale 4. les deuxième et troisième tiers étant donc les tomes 11 et 12.
Il fallait s'y attendre, et nous étions prévenus, ce tome ci serait très différent des premiers tome de la saga. Oui, car après les énormes événements et rebondissements du précédent volume, l'auteur avait prévenu qu'il souhaitait laisser ses personnages principaux de coté pour orienter l'histoire vers de nouveaux personnages.
Du coup on se retrouve tout perdu dans cet univers qu'on commence pourtant a bien connaitre ! Notamment avec les nouveaux personnages qui pullulent a chaque chapitre !
Le rythme est bien retombé depuis le dernier tome et c'est un peu dommage. Alors, j'ai envie de croire l'auteur lorsqu'il nous dit que cela est nécessaire et que dans l'intégrale cinq il reprendra ses personnages principaux, mais ça va être long d'attendre !!
En fait, ce tome se divise en trois parties. Certaines sont intéressantes car inconnues. Nouveaux personnages, nouvelles intrigues notamment a Dorne et aux iles de fer.
D'autres chapitres font office de phare, avec des personnages connus, comme Cersei, Jaime, Arya. Ici on est dans ce que l'on aime le plus dans cette saga, c'est que du peu bonheur.
Et par contre le gros point noir pour moi, sont les chapitres sur Brienne et Samwell. Surtout Brienne…
Brienne et sa quête…Tous ses chapitres se déroulent de la même manière ! Elle arrive dans une auberge, un village ou un camp, elle rencontre des individus qui se moquent d'elle car elle est une femme, ensuite elle les menaces, elle glane des infos et repart en direction d'un nouveau lieu. Et voila. Trois ou quatre chapitres de trente pages chacun qui n'apportent vraiment pas grand chose.
Un bon tome malgré tout, mais beaucoup trop d'inconnu, beaucoup trop de longueurs et pas assez de personnages intéressants. Samwell et Brienne ne font pas le poids lorsque l'on est habitué a suivre Daenerys, Jon Snow & Cie…
J'espère que les tome 11 et 12 seront un peu plus rythmés, mais j'en doute. Toute l'intégrale 4 (donc la découpe des tomes 10, 11, 12 ) risque d'être comme ça. Les choses iront sans doute mieux à partir du tome 13 ou l'intégrale 5 lorsqu'elle sortira.
En attendant, je m'arme de courage et de patience :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362
Gwen21
  06 avril 2014
Ô cruel ennui, cruelle amertume... Voilà, il fallait donc attendre le tome 10 pour ressentir une première déception, un premier creux de vague... Sans doute faut-il se réjouir de cet exploit qui consiste à avoir été tenu en haleine si longtemps sans faillir ?
Dans ce tome, le lecteur ne peut que s'étonner de constater un changement de narration assez brutal et une baisse de qualité d'écriture. Très franchement, à de nombreuses reprises, je me suis demandée si c'était bien G. R. R. Martin qui avait écrit cet opus dont le style confine souvent au soap le plus niais, surtout dans les dialogues. Ma plus grande frustration fut pour Brienne qui m'apparaissait jusqu'alors brave et chevaleresque mais que l'auteur prétend désormais faire passer pour la dernière des débiles mentales...
De nouveaux personnages émergent et c'est plutôt positif, on se doute qu'une saga aussi longue doit savoir se renouveler pour maintenir l'intérêt de ses lecteurs mais lesdits personnages deviennent presque caricaturaux et sont prévisibles.
On ne retrouve pas non plus les retournements de situation qui font la marque de fabrique du "Trône de Fer" et côté action, c'est plutôt le calme plat. Si je prends l'exemple de Cersei, ça en devient même assez ridicule. J'appréciais justement ce personnage parce que je ne savais d'elle que ce que l'auteur voulait bien m'en dire et je n'étais pas pressée d'entrer dans l'intimité de ses pensées. du coup, elle perd son mystère pour ne devenir qu'une espèce de marâtre du genre belle-mère de Blanche-Neige impossible à aimer et ne s'intéressant qu'au pouvoir et à sa propre beauté.
Je vais poursuivre ma lecture car je reste curieuse et parce que j'ai les tomes suivants au pied de mon lit. Je garde l'espoir de retrouver les personnages qui me sont devenus chers et autrement que pour une croisière touristique au-delà du détroit ! Toutefois, je vais profiter de cette pause dans l'addiction pour retirer au "Trône de Fer" l'exclusivité que je lui concède depuis un mois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          267
Dionysos89
  18 juin 2012
George R. R. Martin poursuit sa saga du Trône de Fer avec le Chaos, première partie du quatrième tome original, dixième tome dans cette édition.
Ici, le titre, le Chaos, peut faire penser à une désorganisation générale de tous les territoires soumis de droit au Trône de Fer, il n'en est en fait rien. Telle une partie d'échecs, chacun avance ses pions. Dans le présent découpage éditorial, ce tome rappelle en de nombreux points Intrigues à Port-Réal, où manigances, mariages arrangés et projets fomentés étaient non seulement monnaie courante, mais surtout le coeur de l'avancée de l'intrigue. le gros changement avec le tome 6 est donc avant tout le glissement géographique de la toile de fond tendue par George R. R. Martin. En effet, comme désiré après la fin du tome précédent, les lieux se diversifient et on découvre avec grand intérêt les sept îles des Fer-nés, Sombreval et Viergétang, Villevieille et le vaste territoire de Dorne. À ce propos, on sent bien que ce nouvel opus déploie un axe fort en direction du Sud : Dorne, voire Villevieille également, sera vraisemblablement le théâtre de bien des événements cruciaux lors de ce quatrième tome, selon la tomaison originale bien sûr. Et on devine de la même façon, ou on espère en tout cas…, que la famille Tarly va se révéler précieuse et très intrigante au beau milieu des événements qui composent la saga le Trône de Fer : entre la découverte de lord Tarly et l' « équipée aventureuse » de Samwell, cela promet !
Un tome en deça des possibilités, mais c'est une récurrence chez George R. R. Martin : il est difficile de repartir sur un nouvel opus sans désarçonner le lecteur, mais connaissant son style, on s'attend encore à des sommets d'intensité et de cruauté dès Les Sables de Dorne et surtout dans Un Festin pour les Corbeaux...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Walktapus
  24 février 2013
Comment ne pas se laisser submerger par la frustration, vers le tome 11, quand on a l'impression qu'il ne se passe plus rien de rien, et qu'alors même qu'on n'a plus eu de nouvelles de Tyrion, Bran ou Jon ou depuis plus de cinq cents pages, l'auteur nous tartine une nouvelle brochette de personnages dont on n'avait jamais entendu parler auparavant. La tentation est grande alors d'abandonner. C'est ce que j'avais fait.
Cinq ans après, j'ai décidé de m'y prendre différemment. Je lis les tomes 10 à 15 en même temps. Ils forment un tout, un seul tome initialement prévu par l'auteur, qu'il a divisé en deux en cours de route, répartissant les personnages dans l'un ou dans l'autre, et que la traduction a multiplié ensuite par trois. Mais au lieu de me laisser porter par le découpage sadique de l'auteur, je choisis l'ordre des chapitres, me fais mon propre programme, en lisant les uns à la suite des autre les chapitres qui se suivent logiquement.
Muni d'une bonne carte, sur laquelle je coche au fur et à mesure les chapitres lus, je viens de lire Brienne (8 chapitres entre les tomes 10, 11 et 12) et Arya (5 chapitres dispersés dans 6 tomes). Je vais passer à Theon, et peut-être Asha, en essayant de garder Tyrion pour la fin. Ouf, découpé comme ça, le voyage est moins frustrant, les dimensions du bâtiment restent aussi monumentales, mais choisir son chemin dans le dédale et avoir une idée claire des étapes à franchir, tout en restant ouvert aux bifurcations imprévues, aide à se réapproprier l'oeuvre. J'accroche !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          173
lilyrose87
  18 décembre 2015
Précédemment, dans le Trône de Fer...
- Chez les Lannister, c'est carrément l'hécatombe. Eux qui se targuaient d'avoir causé la mort de la majorité de la famille Stark, voilà que leurs manigances se retournent contre eux. Joeffrey meurt empoisonné et Tywin est assassiné par son propre fils Tyrion. On se croirait dans un épisode de Dallas
- Chez les Stark : les retrouvailles ne sont pas pour tout de suite. Sansa est coincée au Val d'Arryn, Arya quitte Westeros pour Essos, et l'une de ses villes phares, Braavos, Bran est toujours à la recherche de sa corneille aux trois yeux qui l'amène de plus en plus au Nord, Jon est devenu Lord Commandant de la Garde de Nuit. Quant à Rickon...Mais qui est Rickon déjà? le petit dernier de la famille bien sûr. Disparu, sans laisser de traces. Dommage qu'il n'y avait pas Facebook à l'époque, ils auraient pu garder contact
- Chez les Baratheon : On plaint les Stark mais franchement, j'aimerais pas être un Baratheon. Actuellement, il n'en reste plus qu'un seul, Stannis, qui est parti à la rescousse de la Garde de Nuit. Enfin, il y a aussi les deux bâtards, Gendry et Edric Storm, mais ils sont tellement inconsistants que c'est comme s'ils n'existaient pas
- Chez les Targaryen : Notre petite Dany est à Meereen et elle n'est pas prête d'en bouger. Autant dire que quand elle se décidera à marcher sur Westeros, on aura tous des cheveux blancs
- Chez les Tyrell : comme d'habitude, ils arrivent à tirer leur épine...euh leur épingle du jeu. Olenna s'est débarrassée de Joeffrey, permettant à sa petite-fille Margeary d'épouser le plus doux des Lannister, Tommen. Quant à Loras, il fait partie de la Garde Royale.
Bien, après ce long passage introductif, il est temps d'entrer dans le vif du sujet. Comme à mon habitude, je vais résumer les temps forts de ce tome 10. Pour la critique intégrale, je vous renvoie à la fin de mon résumé du Tome 12.
Alors, que se passe-t-il de beau à Westeros?
1) Je viens de vous présenter cinq des sept familles de la saga. Ce dixième tome nous permet de nous intéresser de plus près aux deux dernières familles, qu'il ne faut surtout pas négliger : les Greyjoy et les Martell
2) Chez les Greyjoy : nous avions déjà fait la connaissance de Theon (qui passe un sale quart d'heure au moment où je vous écris), Asha, sa soeur et Balon leur père. Sauf que Balon a cassé sa pipe et qu'il faut lui trouver un successeur. Cette guerre de succession est un prétexte pour nous permettre de découvrir les méandres de la généalogie de cette famille. Pour simplifier, disons que tout va se jouer entre Asha et ses oncles : Aeron (le religieux), Victarion (le fidèle frère de Balon) et Euron (le pirate).
3) Chez les Martell : je sais, il est trop tôt pour parler de cette famille alors que son représentant le plus badass vient de mourir. Oui, Oberyn est mort mais il n'est plus que jamais présent dans l'esprit de sa famille, et surtout de ses filles bâtardes, les terribles Aspic des sables, qui brûlent de se venger des Lannister, au grand dam de Doran, le frère aîné d'Oberyn qui préfère la paix à la guerre. Et que dire d'Arianne, la fille de Doran, qui a ses propres plans : mettre Myrcella sur le trône de Dorne, aidée du Chevalier de la Garde Royale qui accompagne le donzelle. Ca ne vous donne pas mal au crâne? En fait c'est un véritable soap opéra cette histoire.
4) Brienne continue son périple pour retrouver Sansa. Personnellement, si je dois chercher quelqu'un, je commence par voir s'il lui reste de la famille. Oh surprise, il y avait Lysa Arryn! Se pourrait-il que Sansa soit là bas? Pas pour Brienne en tout cas, qui préfère partir à la recherche de Dontos (si si, le bouffon à la solde de Littlefinger qui a aidé Sansa à s'enfuir). Pourquoi faire simple quand on peut faire ultra compliqué.
5) Pauvre pauvre Sam. Tout ce qu'il voulait c'était lire l'impressionnante bibliothèque de Châteaunoir. Au lieu de cela, le voilà qui se voit forcer de se lancer dans un voyage intrépide, direction Villevieille pour devenir mestre, accompagné par Vère, son bébé, Mestre Aemon et un frère juré de la Garde de nuit. Et tout ça, à cause de qui? de son meilleur ami bien entendu.
6) Tiens, justement, puisqu'on parle de Jon. Il est sacrément bien embêté. Stannis a décidé de s'installer définitivement à Châteaunoir et ne cesse de se la jouer "c'est moi le chef, toi tu obéis". Mais ce n'est pas le plus gros souci de Jon. Il se trouve que Stannis a la fâcheuse habitude de faire tuer ceux qui ont le sang royal en eux. Or, Mestre Aemon est un Targaryen et Mance Ryder a eu un fils. Bon d'accord, c'était pas un vrai roi mais c'était bien un vrai traître. Jon passe un accord avec Vère pour qu'elle abandonne son fils pour prendre celui de Mance. Des bébés échangés...quand je vous disais qu'on était en plein soap.
7) Cercei Lannister est fidèle à elle-même : garce jusqu'au bout des ongles mais surtout incroyablement stupide. Elle est certaine de pouvoir régner à la place de son fils mais elle ne fait que s'aliéner ses principaux soutiens : Jaime, son frère et Kevan, son oncle. Mais Cercei est hantée par une prophétie enfantine, qui lui a prédit qu'elle se verrait supplanter par une reine plus jeune et plus belle et surtout que son petit frère tuerait ses trois enfants avant de la tuer. Vous n'avez donc aucun mal à comprendre pourquoi notre lionne est obsédée par l'idée de la mort de Tyrion et la déchéance de Margeary
8) Car oui, Margeary est enfin reine. Elle a épousé Tommen. Oui, ben vu ce qui est arrivé à ses deux précédents maris, je ne crierais pas victoire trop vite. Alors Tommen, combien de temps vas-tu tenir?
9) Un petit mot sur Jaime : ce dernier a fait beaucoup de chemin depuis ses débuts. Bien sûr, ce n'est pas le Prince Charmant (il a quand même balancé Bran du haut d'une tour) mais il se remet enfin en question. Estropié, orphelin, il a aussi perdu sa fratrie : sa soeur le méprise et se moque ouvertement de lui et il ne cesse de se demander et son petit frère le hait.
10) Un mot bref sur Arya : elle est arrivée à Braavos et vous remercie pour vos messages d'encouragement. Son but? Retrouver Jaquen H'ghar.
Voilà c'est tout pour aujourd'hui. Vous me pardonnerez cette critique un peu chaotique mais c'est quand même le titre du tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   18 juin 2012
« Je ne suis pas né aveugle, leur rappela-t-il. La dernière fois que j’ai emprunté cette route, j’ai vu chaque rocher, chaque arbre, chaque moutonnement, j’ai regardé les mouettes grises qui volaient dans notre sillage. J’avais trente-cinq ans, et c’en faisait seize que j’étais mestre de la chaîne. L’Œuf voulait que je l’aide à gouverner, mais je savais que ma place était au Nord. Il me le fit gagner à bord du Dragon d’or, et il exigea que son ami ser Duncan veille à ma sécurité jusqu’à Fort-Levant. Aucune recrue n’était arrivée au Mur avec tant de pompe depuis les six rois que Nyméria y avait expédiés chargés de fers d’or. Par la même occasion, l’Œuf vida les cachots, pour m’épargner d’avoir à prononcer mes vœux tout seul. Ainsi, « ma garde d’honneur », comme il l’appela, fut-elle composée d’anciens délinquants. L’un d’eux n’était rien de moins que Brynden Rivers, qui se vit par la suite élire au poste de Lord Commandant.
- Freuxsanglant ? fit Daeron. Je connais une chanson sur lui. « Mille yeux et un seul », elle est intitulée. Mais je croyais qu’il avait vécu il y a cent ans !
- Comme nous tous. J’ai été aussi jeune que toi, dans le temps. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
garrytopper9garrytopper9   23 août 2014
Lorsque soufflent les bises glacées, le loup solitaire périt, tandis que la meute survit. Arya était toujours en vie, elle, le loup solitaire, alors que les membres de la meute s’étaient tous fait tour à tour capturer, tuer, dépecer.
Commenter  J’apprécie          160
Gwen21Gwen21   07 avril 2014
- Archimestre Rigney a écrit un jour que l'histoire tourne comme une roue, vu que la nature humaine est fondamentalement immuable. D'après lui, ce qui s'est produit se reproduira forcément encore.
Commenter  J’apprécie          160
garrytopper9garrytopper9   19 août 2014
Des puissances immémoriales sont en train de se réveiller. Des ombres s’agitent. Une époque de merveilles et de terreurs ne tardera plus guère à fondre sur nous, une époque propice aux dieux comme aux héros.
Commenter  J’apprécie          150
TeaSpoonTeaSpoon   23 mars 2012
Avant de devenir aveugle, le vieillard avait éprouvé pour les livres la même passion que Samwell Tarly. Il savait trop bien comment il leur arrive de vous engloutir corps et âme, comme si chacune de leurs pages était un abime ouvert sur un autre monde.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de George R.R. Martin (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  George R.R. Martin
Une interview de Stephen King par G.R.R.Martin.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Le Trône du Fer, Tome 9 : La Loi du Régicide

Quel est le nom de l'enfant que Davos cherche à sauver des griffes de Mélisandre ?

Petyr Frey
Aegon Snow
Belon Stone
Edric Storm

10 questions
201 lecteurs ont répondu
Thème : Le Trône de fer, tome 9 : La Loi du régicide de George R.R. MartinCréer un quiz sur ce livre
. .