AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782756422695
338 pages
Éditeur : Pygmalion-Gérard Watelet (03/04/2017)
4.07/5   90 notes
Résumé :
Lady Brienne, dite la pucelle de Torth, poursuit la quête désespérée dont l'a chargée Jaime Lannister. Accompagnée du septon Meribal, de Podrick, son fidèle écuyer, et de Ser Hyle, elle arpente sans relâche le royaume à la recherche de Sansa Stark. Mais à défaut de la fille, c'est la mère, Catelyn, qu'elle trouvera... ou du moins ce qu'il en reste. Car Sansa, depuis le régicide auquel elle a été mêlée à son insu, se cache au Val d'Arryn, sous l'identité d'Alayne Sto... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
lineladouce
  10 mai 2021
Ce 12ème tome est mieux que le précédent. Des intrigues intéressantes.
On reste sur notre fin,
Beaucoup de changement qui donnent envie de lire le suivant. En espérant revoir certains personnages que l'on n'a pas vu depuis plusieurs tomes. (l auteur a explique la raison à la fin du tome)
Commenter  J’apprécie          240
Cer45Rt
  28 août 2019
Ce douzième tome du "Trône de Fer" est un nouveau coup de maître, de George R.R. Martin.
Je trouve ce douzième opus pleinement satisfaisant à tous points de vue : il y a de nouveaux rebondissements inattendus, des intrigues toujours aussi développées, des personnages toujours aussi consistants, aux actes inattendus, mais tout à fait en cohérence avec leur psychologie…
Ce tome se concentre principalement sur Port-Réal, où se déroule un jeu politique tout à fait passionnant, même si, loin de Port-Réal, la pucelle de Torth et son cher Jaime ont également une place importante dans ce tome.
Le plus intéressant n'en reste pas moins, à mon sens, les menées de Cersei et de ses adversaires, qui sont d'autant plus passionnante qu'elles sont extrêmement sournoises.
Somme toute, dans "Le Trône de Fer", la diplomatie a plus d'importance que la guerre et prend plus de place. On voit, plus que la guerre, des manoeuvres sournoises, des rivalités, et ceatera. D'ailleurs, la plupart des personnages qui meurent, ne meurent pas sur le champ de bataille. C'est d'ailleurs l'une des sources de mon intérêt certain pour la série que ces manoeuvres. Et elles occupent une place plus qu'importante dans ce tome et cela le rend d'autant plus passionnant.
Ce douzième tome du "Trône de Fer" est donc un excellent tome. Encore une fois, je suis impatient de me jeter sur la suite. C'est que je veux retrouver Bran et aussi Jon et Daenerys, moi !
P.S. : Malgré toutes les qualités de ce tome, je note toutefois que le personnage de Robert Arryn change de nom d'une phrase à l'autre. Tantôt, c'est Robert, tantôt, c'est Robin, comme dans la série télévisée !... Et je suis persuadé que ce ne sont pas de simples fautes de typographie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Cer45Rt
  21 septembre 2019
George R.R. Martin est un maître de la littérature fantastique et "Le trône de Fer" demeure la pièce maîtresse, de son oeuvre !...
C'est tout simplement une oeuvre foisonnante, épique, complexe, l'un des grands ( et rares ) chefs-d'oeuvre de la littérature contemporaine.
Et "Un festin pour les corbeaux" et l'un des grands coups de maître dans le grand-oeuvre.
C'est un tome intense et plein de rebondissements, ou des événements cruciaux se déroule, l'un des tomes du "Trône de Fer", les plus marquants.
George R.R. Martin continue à faire vivre son univers, qui, personnellement, me fait vibrer.
Le dernier rebondissement est inattendu et surprenant.
Mais la grande force du "Trône de Fer", reste les personnages, qui sont la véritable richesse de l'univers de George R.R. Martin. Quels qu'ils soient, on se passionne pour leurs aventures et on se demande comment vont-ils réagir aux différentes péripéties du texte.
Toujours aussi bon !...
Commenter  J’apprécie          160
Faignan
  13 juin 2020
Avec le tome 12, j'arrive à la fin de la quatrième partie de la saga. Je retrouve ici ce qui faisait défaut au deux tomes précédents. il y a tout ici, les intrigues qui tournent mal, quelques combats et la mort implacable.
Je ne sais pas de quelques festins il est question, il s'agit sans doute des pendus qui poussent sous les arbres du Trident. Toujours est-il que ce tome est particulièrement jouissif, surtout dans la conclusion de la montée en puissance de Cersei. La reine douairière déconne à plein tube et c'est un plaisir de la voir subir les conséquences de ses choix débiles.
Ici, nous retrouvons les prophéties avec celle de Maggy la Grenouille et, en miroir, nous nous confrontons aux serments et plus particulièrement à ceux qui entourent Brienne et Jaime. Je déplore d ne pas avoir vu le nord depuis longtemps. Je suis plutôt content de ne pas avoir eu à lire les aventures de Meereen (cette partie de la saga me fatigue, vous le savez). Je suis heureux, encore, de faire plus ample connaissance avec Dorne oublié petit peuple du Conflans.
La saga devrait contenir trois livres au-delà de celui-ci. Nous sommes donc au-delà du milieu (enfin, tout est discutables) beaucoup de récits se sont terminés, beaucoup sont encore ouverts. Je n'ose pas imaginer la complexité du travail que va devoir encore abattre ce bon Georges.
Nous n'avons vu que faiblement la citadelle, mais j'espère qu'elle sera plus importante que le pétard mouillé que nous avons subis dans la série. le mage présente d'ailleurs un aspect de l'intrigue qui, je crois, sera captivant.
Bref, je vais me plonger, désormais, dans la dernière partie parue de la saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
hysope62
  14 mai 2021
Tome 12. Après avoir eu de grosses difficultés à lire le tome 11, me voilà lancée dans ce nouvel opus. Oh joie ! Je retrouve enfin l'envie de savoir la suite. La période de l'attente et de la mise en place de l'intrigue est terminée. L'action est de nouveau présente. Ici mention spéciale pour Cersei. A vouloir régner seule, elle s'entoure de conseillers faibles. Mais qui dit faibles face à elle, dit faibles face à l'ennemi.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
RosenDeroRosenDero   10 mai 2020
Il n'y a pas de honte à aimer. Si vos septons disent qu'il y en a, vos sept dieux doivent être des démons. Dans les îles, nous sommes plus perspicaces. Nos dieux nous ont procuré des jambes pour nous permettre de courir, des nez pour nous permettre de sentir, des mains sensibles pour toucher. Quel dément dieu cruel donnerait des yeux à un homme et lui dirait qu'il doit les garder fermés pour toujours et ne jamais accorder un regard à toute la beauté du monde ? Seulement un dieu monstre, un démon des ténèbres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
RosenDeroRosenDero   16 mai 2020
Gorghan de l'Ancienne Ghis a écrit jadis qu'une prophétie est comme une femme traîtresse. Elle prend votre membre dans sa bouche, et vous en gémissez de plaisir et vous dites, oh, ce que c'est doux, oh, ce que c'est bon, ce que c'est divin... ! et puis ses dents se referment d'un coup sec, et vos gémissements se transforment en glapissements. Telle est la nature de la prophétie, dit Gorghan. La prophétie vous tranchera la bite à chaque coup.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
RosenDeroRosenDero   05 mai 2020
Je vous avais priés d'arranger un accident de chasse. Une flèche perdue, une chute de cheval, un sanglier furieux... il y a tant de moyens qui permettent à un homme de mourir au fin fond des bois. Mais aucun d'entre eux ne comporte *des lances*.
Commenter  J’apprécie          130
RosenDeroRosenDero   11 mai 2020
Des enfants, pour moi, ça devrait être entortillé de langes et accrochés à des patères, au mur, jusqu'à ce qu'il pousse des nichons aux filles et que les garçons soient en âge de se raser.
Commenter  J’apprécie          110
CalixtoCalixto   15 avril 2018
Ici plus que partout ailleurs. On grelottait dans cette chambre, et son maudit époux royal était mort sous ce baldaquin. Robert Baratheon, le premier du nom, puisse-t-il n’y en avoir jamais de second. Une sombre brute d’ivrogne. Qu’il chiale en enfer. Taena lui chauffait son lit tout aussi efficacement que Robert l’avait jamais fait, et elle n’essayait jamais de lui écarter les jambes de force.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de George R.R. Martin (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  George R.R. Martin
George RR Martin à la librairie Grangier le 3 juillet 2014
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Le Trône du Fer, Tome 9 : La Loi du Régicide

Quel est le nom de l'enfant que Davos cherche à sauver des griffes de Mélisandre ?

Petyr Frey
Aegon Snow
Belon Stone
Edric Storm

10 questions
227 lecteurs ont répondu
Thème : Le Trône de fer, tome 9 : La Loi du régicide de George R.R. MartinCréer un quiz sur ce livre