AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
3,5

sur 119 notes
LePamplemousse
  14 février 2019
Je n'ai lu aucun roman d'Agnès Martin-Lugand, et je ne compte pas le faire, aussi, je me suis dit que lire la bande dessinée adaptée de ce titre devrait me donner une idée de ses écrits.
En revanche, quand j'étais adolescente, ma voisine me prêtait parfois des romans Harlequin où une jeune femme tombait amoureuse d'un homme qui était généralement antipathique au départ et qui finalement se révélait un homme ayant souffert et qui était devenu hargneux à cause du chagrin, mais la belle jeune femme arrivait à briser sa carapace et à la fin ils filaient le parfait amour.
Je vous passe les détails qui me semblaient croustillants à l'époque et qui ne sont que des phrases sirupeuses pour dire que la femme ressentait de drôles de sensations au niveau de sa petite culotte quand elle regardait le méchant banquier - architecte - chirurgien - directeur général ou autre profession qui confère du pouvoir.
Et bien, j'ai eu l'impression avec cette bande dessinée de relire un roman gentiment prêté par ma voisine il y a trente ans !
Diane est une femme blessée suite à la mort accidentelle de son mari et de sa fille. Elle végète dans son appartement parisien jusqu'à ce qu'elle décide d'aller vivre en Irlande sur un coup de tête. Et comme par hasard son voisin est beau, grand et pas sympa du tout, du moins au début.
Ils vont s'apprivoiser peu à peu, mais pas en douceur comme le petit prince et le renard, ici, c'est plutôt à coup de gifles entrecoupées de grosses cuites.
Question originalité, on a connu mieux, question dessin, j'ai trouvé qu'ils étaient ternes, ça dégouline de bons sentiments, c'est mielleux, bref, ça ne m'a pas plu du tout.
Je sais bien que le thème de la résilience est très actuel, mais là, on flirte avec l'overdose question bienveillance et complaisance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          552
Elodieuniverse
  19 février 2019
Depuis que j'ai lu mon premier roman graphique, j'aime en découvrir un de temps en temps. Celui-ci reprend bien évidemment la même histoire que le roman. C'est avec plaisir que je retrouve les personnages que j'avais beaucoup aimé. Je trouve qu'il est très bien adapté et c'est l'idée que je mettais faite de l'ambiance, des personnages... Les illustrations sont claires, colorées et les personnages très bien représentés et expressifs. C'est très simple à lire et ça amène un petit plus pour ceux qui ont déjà lu le roman. Bref, ce roman graphique est une très bonne adaptation de cette jolie histoire. (....)

Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          270
blandine5674
  11 juin 2020
Dessins et couleurs rattrapent un peu cette histoire fidèle au roman. Roman-photo ? Arlequin ? Niais et exagéré. Entre deux cuites et claques, la haine va se transformer en amour.
Commenter  J’apprécie          194
letilleul
  20 janvier 2020
Très belle adaptation du roman d'Agnes Martin-Lugrand qui met en images et en rythme ce fascinant travail de résilience de Diane. Celle ci est représentée dans son drame, ce terrible accident de voiture où elle a perdu son mari et sa fille. le décor Irlandais représente son ultime espoir de guérison. Une fuite utile où les rencontres fortuites aident à reprendre pied à la vie.
Commenter  J’apprécie          180
cecilit
  29 août 2019
Je n'ai pas lu le livre d'Agnès Martin-Lugand et je l'ai donc dėcouvert par le biais de ce roman graphique. Cette histoire d'une femme terriblement atrophiée dans sa chair par la mort de ses enfants et de son mari et qui accepte peu à peu (parfois malgré elle) de se réconcilier avec la vie avait (selon ce que je constate à la lecture des critiques) plus de consistance et d'épaisseur psychologique dans le roman, ce qui fait défaut dans cette version graphique. Je n'ai pas été particulièrement touchée à cause de cela mais aussi parce que le dessin de Cécile Bidault n'a pas ravi mes pupilles.
Commenter  J’apprécie          170
book-en-stock
  28 mai 2021
Une B.D. sensible et touchante sur la résilience après un deuil brutal.
J'ai aimé les dessins et le traitement des couleurs. Je me suis sentie proche des personnages. J'ai regretté que l'évolution des sentiments ne soit pas davantage détaillée, elle est un peu soudaine. Sans doute plus détaillée dans le roman initial mais je ne l'ai pas lu.
Un aspect dépaysant avec le séjour en Irlande, entre pluie violente et fortes bourrasques.
Un agréable moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          150
XanderOne
  03 mars 2019
« Les gens heureux lisent et boivent du café » est une adaptation en bande dessinée du roman d'Agnès Martin-Lugand portant le même titre. Cette oeuvre ayant rencontrée un grand succès, Véronique Grisseaux au scénario et Cécile Bidault aux dessins ont décidés de faire vivre cette histoire triste et pourtant pleine d'espoir d'une nouvelle manière. En effet, cette adaptation va permettre à de nouveaux lecteurs de découvrir ce récit touchant et plein d'émotions.

Les dessins de cet album d'environ 130 pages sont vraiment sublimes. Ils parviennent à retranscrire l‘état émotionnel de l'héroïne avec une grande douceur. Les paysages et le climat Irlandais y sont également parfaitement intégrés. On se prend presque d'envie d'aller visiter ce pays un peu sauvage et isolé.

Nous découvrons avec « Les gens heureux lisent et boivent du café » l'histoire d'une femme blessée par la vie. Un accident de voiture lui a retiré toute raison de vivre. Elle était une épouse et une mère comblée et, en un instant, elle avait tout perdu. Après la mort de son mari et de sa fille, cette jeune femme s'est laissé glisser dans la dépression et dans l'inactivité. Perdue dans le monde des songes où elle pouvait rejoindre sa famille, la vie continuait de se dérouler, mais sans elle.

Cette bande dessinée démarre lorsque Diane entame sa reconstruction. Nous allons voir tout son cheminement émotionnel pour essayer d'aller de l'avant. D'abord, il ne s'agit que de s'éloigner de ces gens qui lui veulent du bien mais ne font que la déranger. Mais les choses évoluent très vite et l'envie de s'en sortir, de vivre à nouveau, sera la plus forte.

Cette oeuvre est un récit qui parle d'espoir, mais qui n'hésite pas à mettre en perspective les désirs et la complexité de la vie réelle. Même avec beaucoup de motivation, les choses ne se passent pas toujours comme on l'avait espérer.

La fin de cette histoire laissera peut-être des regrets à quelques lecteurs. Mais c'est rarement la destination d'un récit qui est importante, c'est plutôt le voyage qui compte réellement… et le vaoyage que nous partageons avec Diane au cours de cette magnifique bande dessinée en vaut réellement la chandelle !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Luria
  28 octobre 2020
Tiens me dis je, la critique de cette bd a sauté, sans doute perdue dans les méandres de manipulations babelionesques. Il faudrait que je la relise pour y poser un avis tout frais.
* moue *
S'il me semble garder de pas trop mauvais souvenirs de l'album, ce n'est pas le cas du roman d'origine.

Et donc,
Happée par les couleurs douces, la mise en scène soignée, j'ai plongé direct dans l'abîme du deuil que vit l'héroïne. On oublie vite que parfois il y a beaucoup de texte, ou que les postures sont un peu raides. On s'attarde sur les détails d'une expression, la construction d'une case, le voyage est plutôt plaisant. L'histoire d'amour contée en images y perd de son côté agaçant et impossibiliniais qui frappait dans le bouquin et j'ai refermé le livre sans l'amertume que donnait initialement le café à l'ouvrage.

Si on devait retenir quelques lignes, un beau livre à l'édition impeccable, au papier epais et mat qui dégage une bonne odeur. Une histoire qu'il vaut peut-être mieux voir que lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
misstitelle
  25 février 2019
Après avoir lu le roman "Les gens heureux lisent et boivent du café" que j'ai adoré, j ai découvert son adaptation en BD et j'avoue qu'un début un peu sceptique, j'ai été agréablement surprise.
Il est évident que le roman est plus détaillé mais la BD est limpide ,les dessins sont doux et l'ambiance reflète bien le thème de la résilience : l'essentiel est dit et retranscrit .
J'ai passé un très bon moment de lecture .


Commenter  J’apprécie          50
sasouh08
  18 janvier 2020
Ce roman graphique est très poignant. Après la perte de son mari et de sa fille dans un accident de voiture, Diane tente bien que mal de se reconstruire. Une histoire qui parle de résilience mais qui est aussi remplie d'espoirs.
Commenter  J’apprécie          40


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Les gens heureux lisent et boivent du café" d'Agnès Martin-Lugand

Quel est le nom du meilleur ami de Diane ?

Colin
Jack
Edward
Félix

11 questions
291 lecteurs ont répondu
Thème : Les gens heureux lisent et boivent du café de Agnès Martin-LugandCréer un quiz sur ce livre