AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782956432104
210 pages
(04/05/2018)
3.67/5   12 notes
Résumé :
Stanislas Delcourt n'est pas un homme pour Émélia. Tout le monde s'obstine à le lui dire, ils sont trop différents, pas du même monde ni de la même classe sociale. Cet étrange manipulateur semble souffler le chaud et le froid, passant de l'exaltation la plus torride au mépris le plus brutal. Le coeur d'Émélia n'y survivra pas. Mais pour être aimée comme elle l'a toujours désiré, la jeune femme est prête à tous les sacrifices, peu importe ce qui lui en coûtera. Elle ... >Voir plus
Que lire après Même le diable a la peau douceVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Stanislas Delcourt n'est pas un homme pour Émélia. Tout le monde s'obstine à le lui dire, ils sont trop différents, pas du même monde ni de la même classe sociale. Cet étrange manipulateur semble souffler le chaud et le froid, passant de l'exaltation la plus torride au mépris le plus brutal. le coeur d'Émélia n'y survivra pas. Mais pour être aimée comme elle l'a toujours désiré, la jeune femme est prête à tous les sacrifices, peu importe ce qui lui en coûtera. Elle sera à lui et en paiera le prix.
……………………

Bonjour à toutes et à tous…

C'est le premier roman de Sandra que je lis, c'est donc avec une certaine curiosité que je l'ai abordé.
L'histoire est prenante et très vite elle m'a prise au ventre.
Je l'ai lu dans la soirée…

Émélia est très attachante et malgré une certaine force que l'on devine, elle va subir un processus, entre domination et perversité, qui va la conduire au-delà d'elle-même.
Le récit est très crédible, c'est ce qui lui donne sa force. Les phrases, comme les chapitres sont courts et bien ficelés. On entre dans un univers à l'ambiance glauque parfois étouffante, sans jamais deviner vers où nous serons emportés. La mécanique de la domination est parfaitement décrite et on se demande bien si Émélia va pouvoir sortir de ce cauchemar.
Celle qui croyait trouver un prince charmant se retrouve face à un homme politique manipulateur et sans scrupule…

Thriller ? dark romance ? érotique ? suspense ?
“Même le diable à la peau douce”, est un peu tout ça, mais c'est surtout un page-tuner diablement efficace, jusqu'à la dernière phrase !

Extrait :
“Je ne bouge pas tandis que mon amant avance à la rencontre de cette femme. Il s'arrête à un bon mètre d'elle, mais la créature vêtue d'une longue robe échancrée jusqu'à mi-cuisse s'approche plus près. Elle donne l'impression d'être prête à l'enlacer. Masque relevé, elle arbore des traits tendus. Je n'entends pas ce qu'ils se disent, mais Stanislas mène les rênes de cette conversation animée. A plusieurs reprises, elle tente de répondre, mais il lui coupe systématiquement la parole. Au bout de quelques minutes, il la saisit par le menton et lui maintient fermement la tête, tout en continuant de lui parler. Ce geste provoque en moi une vague de ressentiment que j'ai du mal à canaliser. Je détourne le regard.
Qui est cette femme pour qu'il la touche ainsi ? Une amie ?
Une maitresse ?
Suis-je vraiment la seule qu'il qualifie de merveilleuse ?
Je déglutis péniblement, sans plus oser les regarder. Mais à ce moment précis, je l'entends. Un rire féminin. Suave, sensuel. le rire d'une pimbêche à qui j'arracherais volontiers les yeux. Alors je me retourne vers eux, la jeune femme hausse les épaules en guise de réponse. Son visage s'est adouci.
Qu'a-t-il pu lui dire ?”
Commenter  J’apprécie          10
Même le Diable a la peau douce de Sandra Martineau

Mon avis:
L'auteure nous plonge dans le monde noir du pouvoir de la manipulation avec brio.
Je dois reconnaître que j'ai été très perturbée par ce thème qui touche chacun d'entre nous à un moment où un autre de notre de notre vie. Je suis persuadée que ce livre peut aider beaucoup de personnes.
En ce qui concerne les personnages, j'ai réussi à ressentir autant d'empathie, et parfois même de colère, pour Emelia que de haine pour son bourreau.
La plume de l'auteure est simple ( et ce n'est pas méchant quand je dis ça ) ce qui la rend agréable à lire et l'histoire prenante !

Résumé :
Stanislas Delcourt n'est pas un homme pour Émélia. Tout le monde s'obstine à le lui dire, ils sont trop différents, pas du même monde ni de la même classe sociale.
Cet étrange manipulateur semble souffler me chaud et le froid, passant de l'exaltation la plus torride au mépris le plus brutal. le coeur d'Émélia n'y survivra pas.
Mais pour être aimée comme elle l'a toujours désiré, la jeune femme est prête à tous les sacrifices, peut importe ce qui lui en coûtera.
8/10
Commenter  J’apprécie          10
J'ai profité d'une offre éclair sur Amazon pour acquérir ce titre. Je n'ai encore jamais lu cette auteure, mais j'ai eu l'occasion de la rencontrer au Salon de Nemours. C'est une auteure de thriller. le résumé m'intriguait et je me demandais comment une auteure de thriller pouvait passer à un style radicalement opposé.

Même le diable a la peau douce c'est l'histoire d'Emelia, jeune femme de 25 ans, célibataire qui manque de confiance en elle. Elle ne souhaite qu'une chose : être aimée pour ce qu'elle est. Aussi lorsqu'elle rencontre Stanislas, elle veut croire que c'est l'homme de sa vie. Même si ses amis lui disent que ce n'est pas un homme pour elle, elle va plonger tête baissée dans cette histoire, elle est prête à tout pour que cela fonctionne entre eux, quitte à en payer le prix fort.

Voilà pour l'histoire. Que dire ? Déjà, autant vous dire que j'ai lu ce livre en une soirée. L'écriture est tellement addictive qu'il m'a été impossible de le lâcher. Les chapitres sont courts et rythmés. Maheureusement l'histoire en elle-même ne m'a pas convaincue. Sûrement parce que j'ai beaucoup de mal avec ce genre d'histoire. Lui est beau, riche et manipulateur. Elle, est jeune, naïve et prête à tout pour qu'on l'aime. Je n'ai pas réussi à m'attacher à Emelia que j'ai trouvé vraiment trop crédule. Toutefois l'auteure décrit parfaitement bien la manipulation de Stanislas sur Emelia. Dès leur rencontre on sent bien que c'est un homme habitué à avoir ce qu'il veut et Emélia va petit à petit se couper de ses proches pour s'enfermer dans une spirale infernale. Stanislas aura alors toute liberté pour faire d'elle ce qu'il veut. La dépendance affective d'Emelia va la pousser à faire tout ce que Stanislas lui demandera.

Personnellement les scènes érotiques ne m'ont pas dérangées dans la mesure où Sandra Martineau n'en dit pas trop, pas de détails inutiles. Après j'avoue que certains passages m'ont paru un peu incohérents. Quant à la fin, je l'ai trouvé surprenante, je ne m'y attendais pas. de ce fait, c'est une lecture en demi-teinte mais globalement j'ai aimé Même le diable a la peau douce. Même si certains passages m'ont agacés au plus haut point, même si parfois j'ai eu envie de secouer Emelia et d'étriper Stanislas, ce livre m'a fait ressentir diverses émotions et çà c'est positif.
Lien : https://aubazaardeslivres.bl..
Commenter  J’apprécie          00
J'ai beaucoup aimé ce livre. Et si toute lhistoire tourne autour dune seule relation, entre Emelia et Stanislas, aucun passage ne m'a paru ennuyeux tant le récit contient une vraie tension dramatique et du suspens. le personnage principale, Emelia, est attachant, et même si son comportement glisse peu a peu dans une soumission insoutenable frolant la folie, l'auteur parvient a rendre compréhensible sa descente aux enfers en montrant habilement les mécanismes de domination utilises par le manipulateur dont elle est victime. Interresant et alarmant, car on sait que ce genre de situation existe et que de nombreuses vies sont brisees. Je recommande ce livre qui permet de changer de regard et de mieux comprendre les dessous de la soumission.
Commenter  J’apprécie          00
Je ne savais pas trop ce qui allait m'attendre avec ce livre. Je savais qu'il y aurait quelques scènes chaudes. Elles y sont, c'est vrai mais le livre est bien plus profond que cela.

Émélia, 25 ans, a la vie devant elle. Seulement, elle ne sait pas trop quoi en faire. Elle vit simplement sans grande confiance en elle. Sa vie amoureuse n'est pas une réussite et elle ne sait pas si elle doit encore croire au prince charmant. Quand elle rencontre Stanislas, elle se prend à rêver que son songe est devenu réalité. Malheureusement, même le diable a la peau douce et il ne faut pas se fier aux apparences.

Alors, oui, il y a des scènes érotiques, mais à l'instar de certaines scènes gore dans des thrillers, ces scènes sont justifiées et permettent de comprendre tout ce qui se passe dans la vie de l'héroïne.

Au début des premières pages (et seulement au début), j'ai retrouvé des similitudes avec 50 nuances de Grey. Personnage féminin candide, jeune, homme charismatique, influent, riche... Mais très vite, j'ai su que j'étais bien dans un roman noir et non dans un roman érotique ordinaire. Car le prince va vite montrer son vrai visage et petit à petit la vie d'Émélia va basculer dans l'enfer mais jusqu'où...il faut le lire pour savoir.

La plume de Sandra est fine et maitrisée. La fin, quant à elle, était parfaite et je n'en aurais pas aimé une autre !

Vous aimez les livres hypnotiques dont on a envie de savoir rapidement le dénouement. Suivez Émélia dans sa descente vers le mal.


Lien : http://the-love-book.eklablo..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (18) Voir plus Ajouter une citation
Le champagne est le seul alcool que je puisse boire sans déclarer une réaction allergique. Diagnostic du médecin : intolérance à l’alcool. Les symptômes vont de la congestion nasale à la sinusite aiguë en passant par l’irritation de la peau avec des démangeaisons ou des douleurs à l’abdomen. Heureusement pas tout simultanément. Je liquide le breuvage d’une traite et repose la coupe sur une table où trônent encore quelques rares petits-fours. Je lorgne dessus. Ces derniers temps, la nourriture est un des seuls remèdes à mes angoisses, d’où les réflexions incessantes d’Antoine et Astrid sur ma prise de poids. Ce qui m’agace, c’est qu’ils n’ont pas tort. Je dois faire plus attention.
Commenter  J’apprécie          00
Avec un maître comme Stanislas, j’ai appris la manipulation, l’hypocrisie, la torture mentale et bien d’autres réjouissances. J’ai également compris que les hommes ne font rien passer avant le plaisir de leur propre jouissance. Je sais maintenant comment me comporter, et je compte bien me venger de tant d’humiliations.
Commenter  J’apprécie          10
J’ai pratiqué l’égocentrisme forcené de Stanislas, son indifférence aux désirs de l’autre, la façon dont il a usé de stratégies pour m’isoler et me faire culpabiliser de la moindre tentative de révolte. J’ai subi cette psychorigidité qui le forçait à gâcher la joie autour de lui. J’ai aussi vécu cette alternance de chaud et de froid qui m’empêchait d’analyser la situation de manière rationnelle. Il s’est joué de moi au gré de ses envies, jusqu’à me pousser à me convaincre que je m’engageais dans une voie où son plaisir serait le mien.
Commenter  J’apprécie          00
Parler de lui m’agace, surtout lorsqu’on le critique. Cette relation ne regarde personne et discuter boulot avec elle m’énerve au plus haut point. Ce n’est pas parce que nous exerçons la même activité que nous devons en discuter sous notre toit. Je la plante dans le salon et me réfugie dans la troisième chambre. Une pièce à l’image de cet appartement : quatre-vingt-dix mètres carrés d’atmosphère particulièrement masculine, un design épuré associé à une alchimie de tons neutres et des meubles modernes combinant métal et bois.
Commenter  J’apprécie          00
La nourriture et moi, une longue histoire de « je t’aime moi non plus ». Une série noire que ma mère a créée en faisant de moi une mangeuse compulsive. La moindre angoisse était apaisée avec un bout de sucre, un gâteau, un morceau de fromage. Tout y passait et durant l’enfance, j’ai subi un embonpoint soumis aux railleries de mes camarades d’école. Une fêlure qui ne s’est jamais résorbée. Toutes mes tentatives pour maigrir se sont soldées par des échecs et ma récente rupture sentimentale n’a pas arrangé les choses.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Sandra Martineau (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sandra Martineau
Petits bonheurs à tous les étages - Sandra Martineau
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus


Lecteurs (21) Voir plus



Quiz Voir plus

Titres étrangers pour oeuvres françaises

Quel auteur emblématique de polar a signé "Nada" ? (indice : catch)

Thierry Jonquet
Didier Daeninckx
Jean-Patrick Manchette
Jean-Bernard Pouy

10 questions
38 lecteurs ont répondu
Thèmes : titresCréer un quiz sur ce livre

{* *}