AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Karen Degrave (Traducteur)
EAN : 9782362310003
320 pages
Castelmore (08/10/2010)
4.09/5   1034 notes
Résumé :
Seule votre meilleure amie peut vous protéger de vos ennemis...

Saint-Vladimir est un lycée privé hors du commun : à l'abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie. Rose Hathaway est une dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse moroï. Menacées au sein même de l'Academy, Lissa et Rose ont fugué ensemble, mais ont été ramenées de force derrière les hautes portes de Saint-Vladimir. Entre i... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (228) Voir plus Ajouter une critique
4,09

sur 1034 notes

Ayant apprécié la série des Kinkaid du même auteur, vu le nombre de lecteurs de cette série, je me suis dit : Why not ?

Eh bien, une bonne demi-heure de perdue dans ma vie de lecteur. J'arrête les frais après quelques dizaines de pages sur les 200. Ce n'est pas souvent que je ne finis pas un livre, mais franchement, je n'ai pas envie de m'imposer la princesse ado et sa protectrice dans leur super lycée spécial vampire et youpi, on fait donner les grandes orgues et les pom pom girls. Y'a un capitaine de l'équipe de foot aussi et ils finiront roi et reine du bal ? Même pas sûr que cela va prendre cette direction, mais même pas envie de le savoir.

Cher Vlad l'empaleur… Qu'ont-ils fait de toi ?

Commenter  J’apprécie          704

Suite au bug sur Babelio concernant les critiques du premier tome et la sortie de la série, j'ai eu envie de me relancer dans l'une de mes sagas préférées ! Cela faisait un petit moment que l'idée me trottait dans la tête et c'est maintenant chose faite.

J'ai toujours une petite appréhension lors d'une relecture, surtout quand c'est une saga que j'ai adorée. le tome un a été largement à la hauteur, mais on ne sait jamais avec la suite. Est-ce que l'histoire va encore être à la hauteur ? Est-ce que je vais aimer ce que l'auteur a prévu (et dont je ne me souviens plus trop) ? Et la pire des questions : est-ce que quelqu'un va mourir ? Des vampires, un complot, la recherche de pouvoir, ce n'est pas la combinaison idéale pour se la jouer en mode bisounours. Mais j'étais confiante, car encore une fois, même si je ne me souviens plus trop de tous les détails, je ne garde aucun mauvais souvenir de Vampire Academy.

Après un bref récapitulatif du tome un (que je n'ai pas trouvé ennuyant contrairement à d'habitude), nous retrouvons nos héros là où nous les avions laissés à la fin du tome précédent. Une surprise plutôt agréable, car il arrive souvent qu'entre deux tomes d'une série, un certain laps de temps s'écoule sans qu'on en apprenne beaucoup. Mais pas ici. Après la rentrée à l'Academie, nous voici donc à la période de Noël. Mais rien de très festif, car les Strigoï décident de passer à l'action en chamboulant tout l'univers des Moroï. Personnellement, c'était quelque chose qui me semblait inévitable dès le tome un, mais je ne m'attendais pas forcément à ce que les choses se précipitent de la sorte, et j'avoue que j'en ai été très agréablement surprise. Les attaques sont isolées, mais cela revient à mettre un coup de pied dans la fourmilière et les Moroï sont alors obligés de réagir. Cela annonce de très jolies perspectives, et j'étais déjà conquise dès les premières pages par les choix de Richelle Mead au niveau de l'intrigue.

De ces événements, l'élément le plus intéressant est l'immersion beaucoup plus présente dans le monde des gardiens. Les Moroï étant en danger, l'élite des gardiens arrive. Grâce à Rose, nous avons pu découvrir ce côté de l'histoire, mais j'avoue que comme la jeune femme est une novice, et malgré ses exploits, il était encore difficile de réellement comprendre les gardiens : leurs missions, leurs sacrifices, leurs façons de voir les choses, les dangers qui les entourent quotidiennement. Pour moi, ils étaient plutôt en retrait dans le premier tome, et là, Richelle Mead leur donne une chance de prendre plus d'ampleur. Nous ne sommes plus dans l'académie entourés d'adolescents. L'intrigue s'étoffe de plus en plus. Fini les crêpages de chignons, le monde des adultes est bien à la porte de nos jeunes héros. Et tout leur monde risque de s'écrouler.

Même si cela n'est pas encore très exploité dans ce tome à mon goût, un changement est sur le point de se produire au sein de la société Moroï et Gardienne. On fait face à un choc des générations, les conservateurs face aux progressistes en un sens. Ces prémices m'ont beaucoup plu, car j'aimerais vraiment que Gardiens et Moroï aient des relations moins proches du serviteur et de son maître. Une guerre est proche. Les choses doivent changer. du coup, voir ces sociétés ébranlées est très intéressant. Reste à savoir comment elles vont décider d'évoluer. de par ces éléments, j'ai trouvé ce second tome beaucoup plus adulte.

Les personnages y font aussi beaucoup. Rose et Lissa sont toujours un vrai bonheur à suivre, même si je regrette le fait de les avoir vus beaucoup moins interagir que dans le tome un. On en apprend un peu plus sur leur lien, mais Lissa a tellement de préoccupations que Rose est un peu laissée de côté. La présence de Christian n'aidant pas. J'aime d'ailleurs beaucoup ce personnage. C'était déjà le cas dans le premier tome, mais on le voit plus, et malgré le fait qu'il éloigne Lissa de Rose, j'ai vraiment envie de le voir davantage. Je ne vous parlerais pas trop de Dimitri, il est toujours parfait, et je crains que sa relation avec Rose ne soit frustrante pour tout le monde pendant encore un moment. Mais il est un atout masculin dans la série, c'est sans appel. Mia que je n'ai pas forcément trop détestée dans le premier tome m'a surprise. Dans le bon sens du terme. Je ne sais pas si elle sera plus exploitée par la suite, mais j'espère que oui. Et puis il y a les nouveaux personnages : Jeanine, la mère de Rose, Adrian et Tasha. Pour Jeanine, elle apporte quelque chose à Rose dans le sens où nous arrivons à mieux comprendre notre héroïne, mais même si le personnage à quelques bons moments, elle m'a laissé de marbre. Adrian et Tasha, par contre, m'ont agréablement surprise. Ces deux Moroï apportent chacun des éléments assez palpitants. Ils font bouger les choses pour nos héroïnes, mais aussi pour la société des vampires, et rien que pour ça, je les ai beaucoup appréciés.

Quant à la fin… elle est angoissante, cruelle et poignante. Pour moi, elle est vraiment le tournant de l'histoire. J'ai eu très peur pour plusieurs personnages et j'ai dû garder un mouchoir à portée de main. Elle était dure, mais je pense aussi qu'elle était très bien menée et en quelque sorte nécessaire. J'aurais aimé qu'elle se déroule autrement, mais on assiste réellement à ce passage à l'âge adulte dont je parlais. Si l'académie dans le tome un nous laissait ce côté roman d'adolescents avec une vie au lycée un peu mouvementé, nous avons franchi un autre cap. de très beaux moments nous sont aussi offerts par Richelle Mead pour un peu contrebalancer cela. Mais… ce n'était pas évident à lire.

Un tome deux qui m'a donc encore plus plu que le premier. Une relecture qui est donc un franc succès et je ne vais pas m'arrêter sur ma lancée, c'est certain, surtout que les romans se lisent très rapidement vu que je suis prise dans l'histoire.

Commenter  J’apprécie          3816

Livre lu en version ebook.

J'avais repéré ce livre bien avant sa sortie en film mais il ne m'avait jamais trop intéressé, je m'étais dit que c'était une énième série sur les vampires. C'est seulement après avoir vu le film associé à ce tome que j'ai fait le rapprochement et que j'ai eu envie de découvrir la série de romans, surtout après avoir remarqué qu'il n'y aurait pas de suite au premier film. L'univers mis en place par l'auteur m'intéressait beaucoup et l'histoire commençait à bouger dès le début, comme j'aime.

Aimant beaucoup le film, je me suis enfin lancée dans le roman et je n'ai pas été déçue du voyage. J'ai retrouvé la Rose téméraire que j'aime, sa meilleure amie Lissa et le ténébreux Dimitri. D'habitude, je n'aime pas lire un livre après l'avoir vu en film/série mais pour une fois, après avoir fait abstraction des détails communs entre les deux, je me suis immergée dans l'histoire, pour en sortir que très rarement tellement le style de Richelle Mead est agréable. Je ne suis pas fan de vampires ni d'amourettes interdites mais ce coup-ci, c'est passé comme une lettre à la poste.

L'univers de l'auteur est d'ailleurs très intéressant avec ses Moroï, ses Strigoï et ses dhampirs. Il est bien construit et il sort des sentiers battus. Il me tarde d'en apprendre plus sur celui-ci ainsi que sur les différentes particularités de chaque membre. Je dirais d'ailleurs qu'il me fait plus penser à un univers urban fantasy que purement bit-lit. J'avais déjà découvert cette auteur avec sa série moins connue, « Le Cygne Noir », qu'il me tarde également de terminer maintenant que j'ai le tome 3 (papier) en ma possession. Les deux univers créés par l'auteur sont très différents et m'intriguent d'autant plus quant à son imagination. Par ailleurs, son style est très agréable avec des personnages haut en couleur et pleins d'aspérités malgré leur façade. Elle décrit bien, sans trop en faire, le monde créé mais je pense avoir été bien aidée par les images du film pour certains décors (comme le grenier).

Comme vous l'aurez compris, comme dans le film, la fin m'a laissée sur ma faim et je vais de ce pas lire la suite que je possède entièrement en ebook. Il me tarde de retrouver Rose avec son tempérament de choc, la douce Lissa et tous les autres membres de cette curieuse institution. le moins que l'on puisse dire, c'est que quelque fois il ne faut vraiment pas choisir un livre juste avec sa couverture, comme j'avais fait avant de le découvrir en DVD. Si vous êtes amateurs de vampires sortant de l'ordinaire avec un monde intéressant et bien loin de Twilight, je vous conseille donc de découvrir cette série à fort potentiel. Et dommage pour mes mirettes, j'aurais bien aimé voir la suite en DVD, surtout que le premier est relativement proche du roman. Maintenant, en avant pour la suite des aventures de Rose et de Lissa, leur lien particulier m'intrigue beaucoup. Je pense qu'il leur vaudra pas mal de surprises bonnes et sans doute beaucoup de mauvaises.

Sur ce, bonnes lectures à vous :-)

Commenter  J’apprécie          340

Vampire Academy est une des dernières séries à avoir fait parler d'elle et à mon avis, ce n'est pas encore fini puisque l'adaptation sortira sur nos écrans français début mars ! Je ne sais plus quand j'en ai entendu parler pour la première fois mais si Chloé de Livres and Cie n'avait pas lu les premiers tomes de façon assez rapprochée - plutôt convaincue par sa découverte -, je pense que je ne me serais pas vraiment penchée sur cette énième histoire de vampires pour adolescents. le fait est que les livres pour jeunes adultes ont tendance à m'agacer ces derniers mois et que, avouons-le, trop de vampires tue le vampire.

Malgré tout, désabusée devant la liste de livres contenus dans ma liseuse pendant les congés de fin d'année, ce premier tome a retenu mon attention et je me suis lancée, sans attente particulière à part peut-être celle d'être divertie. Et divertie je l'ai été. Ce premier tome me semble trop léger et trop « adolescent » pour mériter le titre de « révélation de l'année » mais il m'a assez intriguée pour me donner envie de lire la suite qui, je l'espère, approfondira un peu plus l'aspect fantastique de l'univers proposé et verra les héros évoluer positivement.

Avec cette saga, Richelle Mead nous propose une nouvelle mythologie et « hiérarchie » autour des vampires. En gros, la race est partagée entre les Strigoï (qu'on peut qualifier de « méchants »), les Moroï (plutôt « gentils », a priori) et les Dhampir (moitié vampires seulement et dévoués à la protection des Moroï). Les jeunes Moroï et Dhampir sont rassemblés dans des lycées ayant pour but de les éduquer et de leur inculquer les tenants et les aboutissants de leurs futures missions. C'est dans une de ces institutions privées que l'on fait plus ample connaissance avec Rose et Lissa, les deux meilleures amies respectivement Protectrice insouciante et Protégée réservée qui, après avoir fugué pendant deux années, sont finalement retrouvées et rapatriées fissa. Elles doivent à nouveau composer avec les professeurs exigeants et surtout les autres élèves, généralement de vraies teignes qui profitent systématiquement de la faiblesse de chacun.

Parce qu'en fait - on s'en rend vite compte -, enrobée par quelques éléments fantastiques, l'intrigue tourne surtout autour des interactions entre les adolescents dans le huis-clos qu'est le lycée. Pas besoin d'être une créature surnaturelle pour séduire le beau gosse du coin, comploter, manipuler et faire du mal à sa rivale, qui vous le rend bien.

Ce premier opus introduit l'univers et les personnages qui y évolueront sur plusieurs tomes, le tout agrémenté d'un petit mystère et d'une sorte d'enquête que l'on prend plaisir à tenter de résoudre mais qui, finalement et avec du recul, ne pèsent pas bien lourd. Je me suis rendue compte que si j'ai tourné les pages sans ennui et même avec divertissement, je peine à trouver une vraie intrigue à ces 314 pages.

Malgré tout, je le répète, j'ai lu ce premier tome sans difficulté, assez curieuse de découvrir ce que cachait la fugue des deux meilleures amies et qui s'amusait à les menacer en leur laissant des animaux morts ou mourants dans des endroits stratégiques du lycée. Les révélations sont mesurées et arrivent au fil des chapitres. Sans les trouver très surprenantes ou très originales, elles m'ont plu et promettent de belles choses pour la suite (j'espère que Richelle Mead développera certains points dans les tomes suivants).

Je vous le disais, l'aspect fantastique reste assez léger pour le moment (on ne sait pas encore grand-chose sur les différentes races) et l'intrigue principale tourne surtout autour du quotidien des jeunes filles dans le lycée. On se retrouve donc avec une atmosphère assez adolescente qui n'a pas été sans me rappeler ce qui se passe dans Night School de C. J. Daugherty.

C'est Rose, la narratrice unique, qui nous raconte ce qu'elle vit. Tout passe par son regard et j'avoue que ça n'a pas toujours été facile. Pourquoi ? Parce que je ne sais pas quoi penser de cette héroïne. Je n'arrive pas à dire si je l'ai appréciée ou bien détestée ! Rose a un caractère très affirmé et une personnalité assez particulière pour une héroïne. Ce n'est pas vraiment le genre de personnages qu'on a l'habitude de suivre puisque, pour le dire assez inélégamment : elle a sérieusement un côté « poufiasse ». Elle est assez casse-cou, très (trop) extravertie et semble avoir parfois des réactions très stupides (ou très adolescentes, ce qui revient au même). Cependant, elle est aussi très protectrice et fidèle à sa meilleure amie Lissa, n'hésitant pas à se sacrifier pour elle. Et j'ai apprécié ce côté plus mature et responsable qui se développe davantage au fil des pages. Rose cache aussi une petite pointe d'humour derrière son insolence, ce qui n'a pas été sans me rappeler les répliques de Buffy même si je trouve cette dernière beaucoup plus touchante que l'héroïne de Vampire Academy. J'espère donc que la Dhampir continuera à évoluer dans les tomes à venir et qu'elle saura me convaincre totalement.

Lissa, beaucoup plus effacée et discrète m'a davantage plu. Elle paraît fragile au début mais elle m'a agréablement surprise au fil des chapitres et j'apprécie particulièrement son secret qui peut avoir des conséquences assez intéressantes. C'est une figure plus complexe et changeante qu'il n'y paraît et sous des airs assez passifs, il semble évident qu'elle aura un rôle important par la suite. J'ai hâte de voir ce qu'elle va devenir !

Beaucoup de personnages - secondaires - gravitent autour des deux amies… et tous cachent quelque chose. Méfiez-vous de chacun d'entre eux car ils pourraient bien vous surprendre (positivement ou non !). Certains clichés ne sont pas évités mais dans l'ensemble, chaque figure une personnalité assez complexe et travaillée. Bien sûr, ici tout n'est qu'effleuré mais c'est prometteur.

En revanche, et c'est là que je placerai mon bémol, je n'ai pas trop accroché au « héros » masculin de l'histoire. Chaque roman YA se doit d'avoir son beau gosse mystérieux (parfois même deux pour créer le triangle amoureux… et je le sens venir mais pour le moment on se contente d'un seul !) qui ravira le coeur de ces jeunes filles en fleur… mais moi, le russe brun aux cheveux mi-longs qui se bat comme un dieu et qui ne sourit pas car reste toujours hyper concentré… c'est tellement cliché que ça me saoule. Dimitri a eu zéro effet sur la lectrice exigeante (quoiqu'assez fleur bleue aussi) que je suis. Et quand je vois la tête de l'acteur choisi pour incarner ce rôle, il me fait encore moins rêver !

Les 314 pages de ce premier tome sont, je le répète, écrites du point de vue de Rose. Adolescente avant tout, elle ne nous épargne pas ses moments d'introspection mais, globalement, si son comportement laisse parfois à désirer, son discours reste assez mature et donc intéressant à suivre. Il faut accepter sa personnalité originale pour une héroïne pour réussir à aimer sa narration mais au fil des pages, en apprenant à la connaître un peu mieux et à dépasser son côté agaçant, on apprécie son esprit de déduction et son humour. On mène l'enquête à travers ses yeux mais malgré ce point de vue interne, on ne sait pas tout ce qu'elle sait puisqu'il faut attendre qu'elle-même se remémore certains souvenirs pour mettre le doigt sur quelques révélations importantes. J'ai aimé ces quelques moments de flash-back introspectifs qui, complètement intégrés dans la narration principale ne perturbent pourtant pas du tout la lecture.

Tout ça pour dire que l'aspect journal intime utilisé par Richelle Mead, même s'il ne permet pas une grande empathie avec la narratrice, donne la possibilité au lecteur d'avancer dans l'histoire d'une façon mesurée et bien menée. Ajoutez à cela des descriptions tolérables et des dialogues rythmés et la lecture se révèle fluide et plutôt agréable.


Lien : http://bazardelalitterature...
Commenter  J’apprécie          70

J'ai beaucoup hésité avant d'emprunter ce livre à la bibliothèque. J'en avais beaucoup entendu parler, en bien comme en mal...Mais bon, comme je n'ai fait que l'emprunter, et que je ne l'ai pas acheté, je n'avais aucune raison de ne pas essayer de me faire mon propre avis. Quand le film est paru, la bande annonce m'avait totalement dissuadé de commencer la saga. Après avoir quand même lu le premier tome, je trouve qu'elle donne une très mauvaise image de Vampire academy. J'avais beaucoup de préjugés sur ce livre...Je le voyais un peu comme un livre un peu “kistche”, un peu fifille , inintéressant et j'en passe ( la bande annonce du film en gros...).

Déjà, le titre ne donne pas du tout envie de lire le livre. Il donne l'impression d'un livre de bit-lit très jeunesse , peu original ( Vampire city, Les vampires de manhattant , un peu ce genre de titre). Après il y a la couverture...J'ai la dernière version avec l'affiche du film , et franchement le fond rose avec deux mannequins en jupe courte avec un décolleté plongeant n'a fait que renforcer mes préjugés sur ce livre...

Mais bon, j'ai décidé de me lancer quand même, et le livre est une bonne surprise. Je ne pensais pas lire les tomes prochains, mais je vais sans doute le faire finalement.

L'histoire maintenant...

Il m'a fallu un peu de temps pour me familiariser avec les termes employés par l'auteur. le lecteur est directement plongé dans le monde fantastique de la saga, et c'est quelque peu perturbant.

Qu'est ce qu'un Moroï ? Un dhampir ? Un gardien ? Tant de questions dont malgré les réponses que le narrateur donne je n'ai pas arrivé à éclaircir. J'ai arrêté de mélanger Dhampire et Moroï au bout d'une cinquantaine de page. Par rapport à la totalité du roman, ce n'est pas beaucoup, mais c'est suffisant pour me faire louper une partie de l'histoire. Heureusement, j'ai réussi à m'accrocher, et une fois que le monde de l'auteur s'est clarifiée l'histoire est beaucoup plus prenante. Il reste encore beaucoup de choses que j'aimerais savoir sur l'univers de la saga, mais il me reste 5 tomes pour apprendre à mieux le connaître. Il y a quand mêmes des questions qui auraient mérité de trouver des réponses dans le premier roman, et j'espère que la suite saura me les dire ! le problème, c'est que parfois je me suis demandé si ces manques de réponses n'étaient pas tout simplement des faiblesses de scénario. Je vais vous dire ça dans ma chronique du prochain tome...

Revenons au texte. Quand nos deux héroïnes retrouve leur Academy ( je ne spoile pas, c'est dans le résumé ), j'ai eu très peur. Pas peur pour Lissa et Rose, mais pour l'avis que je me faisais du livre. Encore une histoire ou des ados sont enfermés dans un lycée, où ils apprennent à gérer leur côtés mythiques , fantastiques, où ils se créent des problèmes etc...Encore une version vampire de Harry Potter ( Je sais , je me plains que les éditeurs comparent JK Rowling avec tous les auteurs, mais là je compare leur histoire .C'est pareil ?Euh....Mais je suis pas éditeur moi , donc voilà c'est pas pareil ^^)...Heureusement que l'intrigue principale est là pour “ redresser” ce petit air de déjà vue ! Malheureusement, ladite intrigue à tendance à se dérouler en second plan. Et en premier plan, et bien il y a la routine de l'academy. Les petits secrets de tout le monde, les histoires de vengeance, les problèmes carabinés de certains, des pestes qui viennent se mêler de ce qui ne les regarde pas, et ce que je déteste le plus : les histoires de tromperies amoureuses, et en général les histoires d'amours tout court ( dans ce genre de livre).

Là, je n'ai pas pu m'empêcher de faire un lien avec La maison de la nuit. Je m'explique...J'ai abandonné la série La maison de la nuit parce que je trouver totalement horripilant que l'héroïne sorte avec tout le monde. Et j'ai un instant cru que Vampire academy allait suivre le même chemin... Spoiler : Moment de plus grande frayeur : quand elle commence à dire qu'elle aime son coach. Finalement ça va, et je pense pouvoir supporter qu'ils soient ensemble, mais pitié pas de triangle amoureux avec Madson...Où je ne sais même pas son nom tellement il est insignifiant dans la série ...

J'attends donc beaucoup du tome 2 : des réponses aux questions que je me pose, pas de triangle amoureux, et une intrigue plus présente... j'espère qu'il ne me décevra pas!

Bien sûr, quand je dis que l'intrigue n'est pas correctement exploitée, ce n'est pas valable pour le roman en entier. le début et la fin correspondent plus à ce que j'aurais aimé pendant tout le roman...Peut être que c'était un souhait de l'auteur de faire oublier au lecteur l'histoire principal, pour la faire revenir en force dans les dernières pages ? En tout cas, le dénouement est surprenant. Je ne m'y attendais pas du tout !

Moi qui avait peur de finir sur une fin ennuyante, je suis ravie de la tournure qu'elle a prise !

Bon, parlons personnages maintenant...

Rose, le narrateur, a une personnalité assez..Flamboyante ? Déterminée, courageuse, prête à tout quand elle a quelque choses en tête. Un peu fonce dans le tas...Et là tout dépend du genre de personne, soit on aime soit on n'aime pas! Personnellement, j'accroche pas trop à ce genre de caractère (dans les livres ). J'ai l'impression que c'est un peu cliché. Je trouve Rose superficielle, surfaite, un peu peste aussi. Mais bon, je me suis vite habituée à sa personnalité , et j'ai fini par m'attacher à elle. Lissa, l'autre personnage important du livre, est tout ce qui a de plus normal en fait. Intelligente, drôle, sympa etc...Elle a parfois des sautes d'humeurs de son amie décrit avec inquiétude, et j'ai beaucoup apprécié tous ces multiples changements de personnalité.

Christian, un autre protagoniste important, est vraiment le genre de gars qui n'a absolument pas de chance. Il est sympa, un peu bizarre, mystérieux. Ce qui est dommage, c'est que j'ai tout de suite deviné son rôle dans les événements à venir. Spoiler : Quand un gars mystérieux se pointe au beau milieu d'un livre, vous pouvez être à peu près sûr que dans deux chapitres, il sort avec l'un des personnages principaux...

Dans l'ensemble, les personnages sont assez attachants, et bien décrits

Un dernier paragraphe, promis il n'est pas très long : L'écriture de l'auteure.

Elle est somme tout assez banale, courante. Fluide, structurée, mais elle n'a rien d'extraordinaire.

En résumé, un livre sur lequel j'avais pas mal de préjugés. Finalement, ils ne sont pas révélés être justes..Toutefois, malgré une écriture banale et sans attrait particulier, les personnages sont attachants. L'intrigue n'est pas assez exploitée pendant une majeure partie du roman, mais la fin rattrape le tout. J'ai bien aimé, mais c'est loin d'être un coup de coeur. Je lirais sans doute la suite, mais ce n'est pas dans mes priorités.


Lien : http://critiques-de-livres.s..
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (1) Ajouter une citation

Si je m'autorisais à t'aimer, c'est entre eux et toi que je me jetterais.

Commenter  J’apprécie          10

Videos de Richelle Mead (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richelle Mead

Vampire Academy - le Film : bande-annonce VOSTFR n°1
Voici les premières images de l'adaptation cinématographique de Vampire Academy, la série best-seller de Richelle Mead ! (Pour l'occasion, sous-titrée par no...
autres livres classés : vampiresVoir plus




Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1958 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre