AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791035907211
390 pages
Éditeur : Bookelis (03/07/2019)

Note moyenne : 4.06/5 (sur 36 notes)
Résumé :
L'armée de Morgaste assiège la capitale des Terres d'Eschizath au cœur de l'hiver. Face à cet adversaire implacable, les membres du conseil des Trente décident de dépêcher trois messagers chargés de quérir des renforts auprès du royaume mitoyen des Hisles. Mais le prince noir, en quête de mystérieux fragments, lance à leur trousse ses troupes de Maraudeurs impitoyables. L'inexpérimenté Alceste, la belle et farouche Oriana et le fidèle garde de l'Ordre, Horst, vont d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
Caran
  02 mars 2020
Avant de commencer cette chronique, je tiens à reconnaître que j'ai passé un moment agréable en compagnie de cette histoire. Tout d'abord, ce qui joue beaucoup, c'est qu'elle est classée au sein de la fantasy et comme je suis un mordu de ce genre, je fus très content. Pourquoi ? Parce que c'est ma première fantasy de l'année. Normalement, si ma mémoire est bonne, d'autres vont suivre et d'ailleurs, la prochaine lecture en sera une. Autant dire que je suis encore parti pour me régaler. Néanmoins, j'ai le souci de vouloir me montrer le plus objectif possible afin de conserver mon intégralité et d'aider l'auteur à corriger certaines fautes. Bien sûr, et je tiens à le rassurer, j'ai trouvé plusieurs points positifs au sein de cette lecture. Enfin, avant d'attaquer mes fameuses listes, je dois féliciter l'auteur d'avoir créer un personnage qui a su attirer toute mon attention : Ulva. Cette dernière fera l'objet d'un gros point positif à elle toute seule.
Points négatifs :
- J'ai repéré un mécanisme scénaristique qui va constituer, et je le regrette, un très gros point noir. Ce défaut se répète dans deux genres de situations et c'est pour cette raison que je vais prendre le temps de bien les expliquer. Tout d'abord, lorsque nos héros principaux décident de se diviser pour mener à bien leur mission, ils se retrouvent assez souvent en difficulté puisque leur route croise celle de l'ennemi. - Jusqu'à présent, aucun souci. Là où ça coince, c'est qu'ils sont toujours sortis d'affaire par l'intervention d'une tierce personne voir plus. Une fois, je veux bien. Deux fois, pourquoi pas et à partir de trois fois… Non, j'y vois une belle facilité mais quand cela dépasse ce nombre, là, non, je ne suis pas client. Comme annoncé, ce mécanisme se répète dans un autre cas de figure. Tout au long de cette histoire, l'auteur nous invite à faire la connaissance d'un traître. le problème étant qu'il n'est pas seul mais plusieurs donc, là encore, le mécanisme se répète. Une fois, pas de soucis. Deux fois, oui, l'histoire se passe en temps de guerre donc, les coups bas sont légions. Trois fois, faut faire attention et dès que ce cas de figure se présente au-delà de ce chiffre, non, je grince des dents. J'espère que ce défaut a été corrigé pour les tomes suivants.
- Oriana. Ce n'est pas le personnage dans son intégralité qui me pose souci, fort heureusement. C'est son comportement suite à l'enfer qu'elle a pu vivre avec son père et plus tard, avec un certain ennemi. Là, je vais parler en connaissance de cause car je partage ce point commun avec cette jeune femme. Qu'elle s'entiche d'un garçon de son âge, pas de problèmes, c'est normal. L'amour ne prévient pas et lorsque nous sommes victimes d'un aussi beau sentiment, il arrive qu'on fasse des efforts pour surpasser nos traumatismes afin de s'offrir un avenir radieux. Néanmoins, lorsqu'elle devient le joie de l'agent maléfique et que cette dernière arrive à s'en sortir, je regrette qu'elle saute aussi facilement dans les bras de celui qui fait battre son coeur. En revivant une telle situation, un certain traumatisme aurait dû faire surface, l'obligeant à garder une certaine distance avec la gente masculine, même si Alceste ne lui a jamais témoigné de gestes déplacés, bien au contraire. En lui faisant vivre une tel retour en arrière, un nouveau rebondissement aurait pu se présenter, offrant de la difficulté au passage. Oriana y a aurait gagné en profondeur et je pense que les lecteurs auraient été plus nombreux à la soutenir et à l'encourager sur sa quête du bonheur.
- Enfin, je dénote aussi un rythme très rapide lors de la première partie de cette histoire. Souvent, j'avais envie de souffler un peu mais la cadence ne m'en laissait guère le temps. Peut-être parce que ce roman est fort riche en rebondissement. Par contre, et encore heureux que l'histoire soit divisée en deux parties car la seconde offre un rythme plus lent et là, oui, je suis client.
Points positifs :
- Tout d'abord, la taille aléatoire des chapitres.
- La liste des personnages présents au début du roman. Mine de rien, elle aide beaucoup à s'y retrouver car je confondais deux personnages qui, pourtant, oeuvraient dans les camps opposés.
- La couverture, elle est magnifique et plusieurs de mes contacts sont tombés sous son charme.
- La plume de l'auteur. Il est clair que la fantasy est un domaine dans lequel il excelle. le vocabulaire est riche, la tournure des phrases est excellente, tout glisse correctement, parfait.
- le travail de correction et donc, une félicitation aux nombreuses personnes qui ont prêté main forte à Brice. Pas une seule faute de trouver et ça, c'est très rare. Continuez comme ça s'il vous plaît car une telle qualité, j'en veux tous les jours.
- Enfin, ma chère Ulva. Cette femme possède un charisme de malade et moi qui suis dingue des femmes fortes, je ne pouvais faire autrement que de tomber amoureux de cet être. D'ailleurs, il serait intéressant de lui consacrer un hors série et comme son passé n'a pas été très exploré lors de ce premier tome, il y a matière à écrire une telle belle histoire. de plus, cette femme n'a pas un passé facile non plus donc ouais, un tome juste pour elle, j'y vois là un très beau projet.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
sarahauger
  14 avril 2018
L'armée de Morgaste assiège la capitale des Terres d'Eschizath au coeur de l'hiver. Face à cet adversaire implacable, les membres du conseil des Trente décident de dépêcher trois messagers chargés de quérir des renforts auprès du royaume mitoyen des Hisles. Mais le prince noir, en quête de mystérieux fragments, lance à leur trousse ses troupes de Maraudeurs impitoyables. L'inexpérimenté Alceste, la belle et farouche Oriana et le fidèle garde de l'Ordre, Horst, vont devoir franchir le lac Gelé, traverser la forêt d'Eslhongir et gravir les monts Dunhevar. En chemin, ils s'allieront à Ulva, la Meneuse de loups...
Je suis une mordue de belles couvertures et pour un univers de fantasy je suis persuadée qu'il pourrait y avoir beaucoup mieux. Elle n'est absolument pas à la hauteur du contenu de ce livre qui est très riche. L'aventure se mêle parfaitement à la fantasy. À aucun moment, on ne perd de vue que l'action se déroule durant le moyen âge.
Les personnages sont nombreux et ont des liens plus ou moins évidents ou particuliers les uns avec les autres.
Un tableau récapitulatif en début d'ouvrage aide grandement à bien les identifier même si au fil des pages je n'ai plus senti le besoin de m'y référer.
Chacun est différent, mais chacun à sa place et son rôle à jouer dans l'histoire. Plusieurs sont unis par les liens du sang, pour d'autres, on le devine sans que les faits soient évidents. Tout n'est pas dit, bien des révélations restent à venir.
Bien évidemment, alliances, trahisons, loyauté, bravoure, manipulations, querelles fratricides, quête de pouvoir, corruption, révélations sont de la partie dans cette épopée médiévale.
Certains personnages vont se découvrir un sens du devoir qu'ils ne se connaissaient pas au début de l'histoire et révéler leur valeur. D'autres vont montrer leur vrai visage et toute l'étendue de leur traîtrise et leur cupidité.
L'action est multiple.
Les batailles attendues sont plutôt bien imagées, sièges, champs de bataille, duels, empoisonnements tout est là.
Trois messagers, pas forcément prédisposés à ce genre de mission, partent en quête de secours, mais vont découvrir en cours de route que les enjeux sont bien plus grands. Ils sont aussi mal assortis qu'on peut l'imaginer, mais se révèlent très vite complémentaires. L'un ne pense qu'à sa mission, le second ne pense qu'à s'enfuir, du moins dans un premier temps, le troisième, coupable de petits larcins, a été enrôlé de force. Leur périple pour traverser cette contrée en guerre s'annonce bien difficile, entre le froid glacial de l'hiver, les tensions qui s'installent entre eux et les maraudeurs ennemis qui les prennent en chasse.
De nombreuses embûches vont jalonner leur chemin qui ne sera pas de toute quiétude et vont les faire évoluer, avancer, mûrir aussi. Leur périple ne se fera pas sans anicroche ni remise en question. Ce monde dans lequel ils évoluent est dur, rien ne leur sera épargné.
En parallèle se mène la quête de fragments d'une pierre aux pouvoirs surprenants, convoitée par un homme, Morgaste qui espère en tirer beaucoup, comme une sorte de quête du Graal. Morgaste, c'est le méchant de l'histoire, celui qui est empreint de mystère et sur qui j'aurais aimé en savoir plus. Je ne doute pas que les prochains tomes révéleront vraiment ce qui l'a fait basculer. Je pense que lui non plus n'est pas au bout de ses surprises.
Toute la magie se déploie autour de ces fragments qui vont être amenés à changer de mains et dont nous n'avons sans doute pas encore appréhendé toute la force ni tous les mystères, mais qui montrent déjà des pouvoirs aussi puissants que surprenants et des effets secondaires à ne pas négliger.
Rebondissements et péripéties s'enchaînent, pas de temps mort, pas de place pour l'ennui.
Le tout est très imagé, on se représente bien les lieux traversés, les personnes rencontrées.
Dès les premières pages, et grâce au style de Brice Milan, je suis en immersion totale dans son univers.
Vocabulaire riche, tournures de phrases, nom des personnages, action, tout contribue à me plonger dans l'ambiance à la fois fantasy et médiéval.
Si je ne devais émettre qu'un petit bémol, ce serait sur l'absence de notes en bas de page. Sur l'édition numérique, ce n'est pas un vrai souci grâce au dictionnaire intégré, par contre, sur une édition papier, il y a quand même beaucoup de termes très spécifiques qui nécessitent une explication.
L'épilogue ouvert laisse dans l'attente de la suite. La lutte est loin d'être terminée, l'équilibre des forces ne laisse en rien présager vers quel camp va aller la victoire. Entre retournement de situation et manipulations, nul n'est au bout de ses surprises, surtout pas le lecteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          12
pam54
  13 août 2017
La capitale des Terres d'Eschizath est menacée par Morgaste un sinistre individu également connu sous le nom de Prince Noir. Leur ultime espoir est d'aller demander de l'aide au royaume voisin.
Cette périlleuse mission est alors confiée à un groupe de trois messagers. Nous partons donc à l'aventure accompagnés de Alceste, un jeune orphelin, Oriana, une jeune femme indomptable et Horst, un combattant redoutable.
Morgaste les pourchassera sans relâche afin de retrouver un mystérieux fragment de pierre.
Une carte des différents royaumes des Terres d'Eschizath serait un petit plus vraiment appréciable pour mieux appréhender cet univers.
Ce premier tome, Les Fragments Perdus, se présente en trois parties, elles-mêmes divisées en nombreux chapitres.
Ces chapitres assez courts permettent de garder un rythme soutenu.
J'aime l'idée du prologue et de l'épilogue dans un roman. Ici Brice Milan nous en dit juste assez pour assouvir et alimenter en même temps notre curiosité.
Les personnages sont nombreux et tous aussi intéressants les uns que les autres.
Au début du livre on en trouve la liste pour s'y retrouver mais personnellement elle ne m'a pas du tout servi car tout est très bien expliqué au cours du récit.
Il y a tout d'abord Alceste, un jeune orphelin un peu perdu, qui sans le vouloir se retrouve embarqué au coeur de la bataille. Bien des épreuves l'attendent. Malheureusement je n'ai pas du tout réussi à m'identifier à lui, ni même à l'apprécier. Je l'ai trouvé un peu ennuyeux et agaçant dans ce premier tome. Mais je pense que c'est un personnage qui sera amené à évoluer dans les prochains tomes. On peut donc s'attendre à de belles surprises par la suite.
Puis nous faisons la connaissance d'Oriana, une jeune fille que la vie n'a pas épargnée. Elle porte sa tristesse et son fardeau à bout de bras mais c'est une battante. Elle se relève après chaque chute et reprend sa route avec encore plus de détermination. Elle est un peu le catalyseur de cette aventure, elle y insuffle toute son énergie. L'auteur ne l'épargne pas et joue cruellement avec elle.
On trouve également Horst, mon personnage coup de coeur. Il est un véritable atout dans ce roman. Au début il nous apparaît comme un combattant hors-pair, un peu rustre, pour qui la réussite de la mission passe avant tout le reste. Puis, on découvre petit à petit d'autres facettes de sa personnalité. C'est un meneur, autour duquel gravitent les autres.
On ne peut pas parler des personnages sans évoquer Morgaste. Malgré toute sa noirceur, cet homme m'intrigue au plus haut point. Etrangement j'ai envie d'en apprendre davantage sur lui. Comment et pourquoi a-t-il basculé du côté sombre ? Qui est-il réellement et surtout quelle est cette chose qui le ronge ?
Brice Milan tient le lecteur en haleine tout au long de son roman. Les personnages n'ont pas de répit. Il y a de nombreux rebondissements, des revirements de situation, des révélations inattendues et de multiples trahisons. Mais justement, à plusieurs reprises j'ai été déconcertée par cette avalanche d'intrigues. Je ne savais plus où donner de la tête et tout devenait confus.
Toutefois le style de l'auteur est très agréable à lire, sa plume est fluide et percutante. On ne voit pas les pages défiler tellement l'histoire est prenante. L'univers que Brice Milan a créé est un vrai régal, malgré l'omniprésence de l'action l'auteur n'oublie pas ses personnages, il les laisse se dévoiler au fur et à mesure.
J'ai hâte de connaître la suite des Fragments Perdus pour retrouver Alceste, Oriana et Horst dans leur combat contre le mal.
Je recommande cette lecture aux fans de fantasy, vous ne serez pas déçus !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
AlexandraLFC
  26 juin 2019
Fuyez tant que vous le pouvez ! Espélia, capitale des Terres d'Eschizath est assiégée par Morgaste aussi appelé le Prince Noir. Loin des vilains de Disney, c'est un véritable méchant que nous voyons ici. Non seulement, il détient des pouvoirs magiques mais il n'hésite pas à tuer quiconque se mettra en travers de son chemin. Si en apparence, il semble vouloir conquérir le monde c'est aussi un être avide de pouvoir qui recherche des fragments stellaires pour devenir encore supérieur. Rongé par la folie et la douleur, que nous réserve Morgaste par la suite ?
Nous suivons également un groupe de trois messagers dont la quête est simple mais pleine de dangers. Leur but est d'aller quérir de l'aide auprès du pays voisin. Nous faisons donc la connaissance d'Alceste, jeune homme qui mène une vie banale et se retrouve malgré lui dans cette expédition. Oriana attire bien des convoitises par sa beauté mais c'est aussi une voleuse et une funambule de haut niveau. Ne vous fiez pas à son joli minois. Enfin, ce trio ne serait rien sans Horst, guerrier et sergent des gardes de l'Ordre. Il est le seul à savoir chasser et manier les armes. Chacun des héros a une personnalité qui se dessine et se complète au fur et à mesure du récit. Tous trois sont attachants même si j'ai un peu moins accroché avec Alceste.
Très vite, nos aventuriers vont de déconvenues en déconvenues. Les obstacles se multiplient mais le temps presse. Heureusement (ou pas), d'autres protagonistes viennent se greffer au récit. Sont-ils tous honnêtes et bienveillants ?
J'ai apprécié que l'auteur donne un tableau qui récapitule l'ensemble des personnages principaux. de plus, ceux-ci sont introduits petit à petit et des rappels sont souvent faits concernant les différents liens qui peuvent exister entre eux. On n'est jamais perdu sur le rôle de chacun. En revanche, un petit arbre généalogique ne serait pas de refus pour la suite.
De tous, j'ai adoré Ulva, la Meneuse de loups. C'est une mère et un guide pour beaucoup de monde mais elle dégage aussi un charisme et une aura incroyable. Entre ses dons de guérisseuse et le fait qu'elle ait comme compagnie un lynx et des loups, j'étais charmée par cette femme.
La petite Annabelle est un autre personnage marquant pour moi. Même si elle survient plus tardivement dans le récit, je l'ai tout de suite aimée. Elle possède une clairvoyance et une maturité pour son jeune âge qui sont troublants. Elle est pleine d'amour et de gentillesse. Mais l'auteur lui a réservé une place de choix. Plus j'en apprenais, plus je voulais obtenir des informations.
Les autres protagonistes, gentils ou méchants, ne sont pas non plus en reste. Ils sont tous intéressants et chacun a une personnalité qui lui est propre. Merci à l'auteur d'avoir imaginé de nombreuses femmes fortes dans ce récit. Il n'y a pas que des demoiselles en détresse, même une petite servante peut sortir les griffes et changer son destin. En revanche, j'ai relevé une certaine redondance de la gente masculine envers Oriana, qui n'existe pas envers les autres femmes du récit, et qui m'a lassée.
Le livre se décompose en trois parties avec des chapitres assez courts. Si on tient compte de l'action qui est toujours présente, il est difficile de s'ennuyer dans ce récit. Comme dit l'auteur c'est « une histoire menée au pas de course ». de plus, de nombreux rebondissements viennent s'ajouter pour garantir une histoire explosive et passionnante. Entre trahisons, enlèvements, combats, on ne voit pas le temps passer.
J'ai parfois trouvé que cela allait même un peu trop vite à mon goût. Certaines scènes sont terminées en quelques lignes. J'aurais aimé pouvoir mieux imaginer le monde dans lequel se déroule l'histoire ou que certains épisodes soient mieux décrits ou plus travaillés.
L'écriture de l'auteur est fluide. On sent que sa plume s'améliore au fur et à mesure du livre. Si j'ai trouvé quelques maladresses dans les dialogues au départ, cela s'est vite estompé. Il ne laisse rien au hasard, chaque petit détail peut avoir son importance.
Ce roman conviendra parfaitement aux débutants en Fantasy puisque l'auteur ne se perd pas dans des descriptions multiples et longues. Il va à l'essentiel et nous dit uniquement ce qui nous est nécessaire pour comprendre l'histoire et les personnages. Les protagonistes ne sont pas trop nombreux comme cela peut être le cas dans ce genre littéraire.
J'ai passé un agréable moment de lecture et je lirai la suite avec grand plaisir !
Lien : https://alexlovebooks.home.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
bulle39
  07 juillet 2018
Je remercie tout d'abord l'auteur pour sa confiance en me proposant de découvrir son roman en service presse.
Je ne suis pas une grande lectrice de fantasy médiéval, mais c'est toujours enrichissant de découvrir d'autres univers, et celui proposé par Brice Milan a été agréablement intéressant.
Une quête épique dans laquelle s'entrecroisent des relations fraternelles qui s'opposent et quelques personnages à la personnalité complexe.
Ceux que j'ai préféré ? sans hésiter Oriana et Horst. Forts tempéraments et faisant preuve de courage, ils sont déterminés et portent bien le récit.
Concernant Alceste, je n'ai pas trouvé qu'en tant qu'Elu, il se détachait du reste des personnages par sa personnalité et je n'ai pas eu l'impression qu'il était au centre du roman, néanmoins la découverte de ses pouvoirs le pousse à agir et à protéger ses compagnons.
Ce n'est pas le cas de Morgaste, qui se démarque par une personnalité atypique et complexe, c'est un protagoniste intéressant qui mène une lutte contre un mal qui le ronge. On ne sait pas encore tout de lui, il renferme bien des mystères à découvrir.
Les autres personnages ne sont pas en reste (entre autres Ulva et son frère), d'autant plus qu'on découvre au fur et mesure les liens familiaux qui les unissent.
Il m'a manqué quelques informations sur le pouvoir des fragments, notamment lors de la transformation d'Annabelle, je n'ai pas su suivre les nombreux éléments s'enchaînant à ce moment là.
Un récit prenant donc, la plume dynamique de l'auteur nous entraîne dans une quête semée d'embuches, les fragments perdus, sources de magie et de convoitise, emmèneront nos compagnons dans une aventure épique.
Point que j'ai apprécié, le vocabulaire riche et soigné qui contribue d'une part à avoir un texte de qualité et d'autre part à nous immerger facilement dans cet univers grâce à des descriptions détaillées sans toutefois être trop imposantes.
Merci beaucoup !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
fredserrefredserre   28 août 2019
L’armée du Nord débuta l’assaut durant l’après-midi. Gerwald, en général expérimenté, avait attendu que le soleil éblouisse les occupants des parois rocheuses. Pour l’instant, ses engins de siège pilonnaient la cité troglodyte du peuple des montagnes. De nombreuses échelles, sur lesquelles des dizaines de soldats grimperaient, attendaient d’être plaquées contre les murailles. Par les meurtrières, les assiégés propulsaient à l’aide de balistes de lourdes flèches enflammées, pour tenter d’incendier les machines de guerre ennemies.
En chef exemplaire, Bernulf se tenait aux avant-postes, exhortant ses hommes à se battre. Horst le secondait. Les différentes brèches opérées par les assaillants n’auguraient rien de bon. Le peuple de Dunhevar avait surtout sa vaillance à opposer à l’armée conquérante. Le garde de l’Ordre était sans nouvelle d’Alquin et de sa soeur, partis chercher des renforts. Bientôt, des hordes de soldats déferleraient et leur nombre considérable viendrait à bout de la résistance des Montagnards. Pourtant, Horst hurla de tenir, relevant un soldat renversé par un tir de catapulte.
Enfin, les engins de siège cessèrent leur travail de démolition. Un silence inquiétant succéda aux salves destructrices. L’armée ennemie s’apprêtait à engager le gros de ses troupes. Impatients, les défenseurs attendaient la marée humaine. Pour la plupart, ils n’avaient jamais affronté les armées du Prince Noir, aguerris par de nombreuses campagnes militaires.
Morgaste avait choisi ses soldats parmi les plus impitoyables, attisant sournoisement leur haine des peuplades étrangères. Horst les avait affrontés jadis, lors d’une affectation à la Marche du Sud. À l’époque, il avait même participé à de brèves escarmouches contre des bataillons de l’Armée Noire. Rapidement, le caractère sanguinaire de ces légions lui était apparu. Désormais, il allait devoir repousser ces mêmes guerriers en compagnie de ses nouveaux alliés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cameleon_curieuxcameleon_curieux   19 novembre 2017
L’auberge où ils avaient trouvé refuge n’inspirait pas confiance à Aloïne. La bâtisse, en partie délabrée, hébergeait la plus vile racaille de la région. Lorsqu’ils avaient pénétré dans l’antre, tous les visages s’étaient tournés vers eux. Le Grand Maître attendait dehors avec Horst. Les hommes attablés la dévisagèrent avec une telle envie qu’elle ne put s’empêcher de rougir. Aberden lui avait pourtant conseillé de ne pas l’accompagner. Mais elle avait voulu voir de ses propres yeux, dans quel bouge, ils s’aventuraient. Derrière son comptoir, l’aubergiste, un gros homme joufflu, ne fit aucun effort d’amabilité. Exhibant une poignée d’écus, Aberden réclama deux chambres côte à côte ; le gargotier se contenta d’encaisser placidement la somme demandée. Pendant qu’ils montaient au premier étage, le mercenaire repéra une entrée discrète à l’arrière de l’établissement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
cameleon_curieuxcameleon_curieux   19 novembre 2017
Lorsque le groupe s’aventura dans la pénombre nocturne, une joyeuse insouciance guidait les pas des participants. Il ouvrait la marche avec assurance, convaincu d’une rencontre qui marquerait à jamais son existence.
Commenter  J’apprécie          00
PatpepettePatpepette   28 octobre 2017
– tue-moi, maintenant ! Montre à tous comment un prince achève un vieillard sans défense ! Hurla Alquin.
Commenter  J’apprécie          10
PatpepettePatpepette   28 octobre 2017
Oriana savait qu'elle jouait un jeu dangereux. Mais elle préférait endurer tout plutôt que de demeurer dans cette chambre à subir les assauts pervers de Gunnolf.
Commenter  J’apprécie          00

CONVERSATIONS et QUESTIONS sur ce livre Voir plus
autres livres classés : médiévalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Oyez le parler médiéval !

Un destrier...

une catapulte
un cheval de bataille
un étendard

10 questions
1020 lecteurs ont répondu
Thèmes : moyen-âge , vocabulaire , littérature , culture générale , challenge , définitions , histoireCréer un quiz sur ce livre