AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782875231062
96 pages
Éditeur : Nevicata (09/05/2017)
3.55/5   10 notes
Résumé :
C'est un mot qui en dit plus long que tous les autres sur une région aujourd'hui en flammes, entre les frappes de la coalition internationale et les attentats de Daech. Le Kurdistan est au coeur de la géopolitique mondiale. Impossible de dissocier le sort du Moyen-Orient de ces contrées fascinantes de montagnes arides, évocatrices de rudesse et de code d'honneur, mais aussi d'aspiration à l'indépendance combattues depuis des décennies par les puissances qui bordent ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
viou1108
  25 juin 2017
Le Kurdistan, c'est cette région montagneuse du Moyen-Orient, à cheval sur la Turquie, la Syrie, l'Iran et l'Irak. Une nation avec une histoire, une culture et une langue communes, mais un non-Etat. Tout juste le Kurdistan d'Irak est-il reconnu par le pouvoir central comme une région autonome, et encore, c'est un peu par hasard : si Saddam Hussein n'avait pas envahi le Koweït en 1990, les USA ne seraient pas intervenus dans le conflit et n'auraient pas forcé le dictateur à reconnaître la région kurde dans la Constitution irakienne de 2005.
Au fil des siècles, chacun des quatre Etats précités a, à un moment donné, cherché à éliminer les Kurdes de son territoire, quitte à provoquer un génocide (opération Anfal en Irak en 1988). Face à ces violences exercées par les pouvoirs centraux, les Kurdes ont toujours résisté, par la poésie ou la violence (les combattants peshmergas sont « ceux qui regardent la mort en face ») : « la résistance fonde en grande partie l'identité de la nation kurde » (N. Begikhani) ou « la fierté des Kurdes c'est le refus de la soumission » (H. Saleem). Aujourd'hui ils affrontent Daech et son obscurantisme, et rêvent d'un Etat kurde indépendant, pourtant encore très loin d'advenir.
C'est ce destin tragique et cette résistance qui ont dû marquer l'auteure, qui donne à mon humble avis une image un peu trop romantique de ce peuple, apparemment fascinée par son courage, sa fierté, son sens de l'accueil et de l'autodérision, son irréductibilité (ce mot revient au moins quatre fois en à peine 50 pages). Par ailleurs, ce « récit-décodeur » m'a paru à la fois trop rapide ou trop détaillé, déconnecté de l'actualité, et dépourvu de fil conducteur, un assemblage de fragments laissant une impression un peu brouillonne. Certes le format imposé est court (environ 50 pages et 3 entretiens), mais d'autres auteurs de la collection (notamment C. Braeckman dans Congo-Kinshasa) sont parvenus à concentrer leur ressenti dans un récit bien plus balancé, captivant et englobant de nombreux aspects de leur sujet. Ici, le texte est trop personnel, avec le risque d'être partial. Les entretiens de la deuxième partie sont heureusement plus intéressants.
Merci à Masse Critique de Babelio et aux éditions Nevicata (collection L'âme des Peuples).
Lien : https://voyagesaufildespages..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          442
Myrinna
  13 janvier 2019
Avant de commencer « Kurdistan : Poussière et vent » de Sophie Mousset. Je ne connaissais rien de ce pays. La collection « L'âme des peuples » présente un pays ou une région par livre. Je commence à apprécier ce genre d'ouvrages. Un petit bémol, j'aimerais qu'ils étoffent davantage leur bibliographie afin de m'attarder dans cette partie du monde . Un peuple à découvrir.
Commenter  J’apprécie          131
maralekianpour
  26 juin 2020
Beau petit livre qui permet je pense une bonne entrée en matière au sein de ce peuple des montagnes.
Bien sûr, rien ne pourra jamais remplacer une vraie expérience au sein d'un peuple mais j'ai été emportée malgré tout par la poésie du récit.
La partie témoignage, notamment de la poétesse kurde Nazand Begikhani, est très intéressante également. Car j'avais moi aussi ce cliché de la femme kurde très libre, par rapport aux femmes d'Iran que je connais mieux.
Alors oui, la femme kurde est plus libre dans le sens où elle s'habille plus librement et qu'elle travaille à l'air libre, aux champs et auprès des bêtes tout comme les hommes, mais disons que c'est plus dans un esprit pragmatique que véritablement égalitaire, car elle est, comme toute femme au Moyen Orient, également soumise au poids du patriarcat et à son aîné.
La solitude ressentie par les montagnards quand ils vont faire leurs études en ville m'a touchée aussi, car pour eux, il n'y a pas de porte comme il n'y a pas de frontières, eux qui traversent sans entrave les pays via les montagnes pour suivre les troupeaux en temps de paix ou prendre le maquis en temps de guerre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
benleb
  23 juin 2017
Je remercie Babelio et les éditions Novica pour la lecture de ce livre.
J'apprécie beaucoup le concept de la collection "L'âme des peuples" : une enquête-récit de voyage sur un pays, une région ou une ville, suivie d'entretiens avec trois spécialistes du lieu. Sérieux, d'actualité, le récit est aussi personnel, abordant la psychologie, l"âme" des habitants, suivant les rencontres que l'auteur a faites.
Mais dans ce titre consacré au Kurdistan, la démarche personnelle de l'auteure occulte tout. On ne sent que trop son empathie pour les Kurdes. Elle admire leur caractère rebelle, leur combat, leur sagesse, la place qu'ils donnent aux femmes..., sans véritable critique, en particulier de leurs divisions. Cela m'a particulièrement perturbé dans les pages laudatives consacrées à Danielle Mitterand, grand soutien de la cause kurde, mais à laquelle elle attribue, selon moi, trop d'influence.
Certes le format de la collection impose un récit court, qui peut difficilement tout aborder; mais j'ai l'impression que l'auteure a essayé de tout traiter - géopolitique, histoire, poésie, etc... - sans véritable plan. J'ai trouvé le livre confus, sans véritable expérience et analyse de l'actualité.
Heureusement, il y a les entretiens. Celui de Frédéric Tissot, médecin humanitaire et premier consul de France au Kurditan irakien, qui parle de son expérience. Et surtout celui de Nazand Begikhani, poétesse kurde, qui revient sur le mythe de la femme kurde créé par les Occidentaux, et dont la situation réelle est assez difficile.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          14
Ourcq
  01 juillet 2017
J'aime beaucoup cette collection de "l'âme des peuple". Avec elle, j'ai déjà voyagé en Corée, en Hongrie et en Lituanie. Autant vous dire que j'ai été ravi quand Masse critique m'a désigné pour lire le tome consacré au Kurdistan.
Il faut savoir que les livres de cette collection sont courts (100 pages) et ont pour objectif original d'essayer de faire ressentir la "psychologie" d'un pays au travers de son histoire et de ses habitants par le biais du témoignage ou d'interview de spécialistes, de voyageurs, d'amoureux de ce pays. Ce ne sont donc pas des livres d'histoire, d'économie ou de geopolitique pour érudits. Pour moi, ces livres sont des petits bonbons qui permettent d'avoir (ou de retrouver) le goût d'un pays.
Concernant le livre dédié au Kurdistan, je l'ai aimé car cette nation sans pays (ou ce pays sans nation, je ne sais plus...) est l'objet de fantasme "exotique" en occident notamment au travers de son histoire que l on devine douloureuse et de l'image "romantique" de ses peshmergas. On retrouve cet aspect notamment dans la première partie (peut être un peu trop belle) mais les trois entretiens de la deuxième partie apportent un éclairage tout à fait enrichissant et un peu moins partisan (même si les trois interviewés témoignent de leur attachement pour ce pays).
En conclusion, une fois de plus, grâce à cette collection de livres condensés, j'ai voyagé, rêvé , compris et me suis enrichi.Nul doute que je vais continuer mon tour du monde avec d'autres tomes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BibliotekanaBibliotekana   19 novembre 2019
Les Kurdes sont des peuples des marges, des frontières, eux qui les traversent sans s'en soucier.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Sophie Mousset (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Mousset
Reportage "Appelle moi Olympe" de Sophie Mousset - Théâtre Label Etoile, compagnie Jean Claude Falet Réalisé par Armor TV à la Citrouille à Saint Brieuc le 4 juin 2015. Avec Mathias Maréchal et Agathe Rouillier.
autres livres classés : kurdistanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Heptaquiz : on recherche le septième terme

L’Aventin, le Cælius, le Capitole, l’Esquilin, le Palatin, le Quirinal, ...

De voir France que mon cœur aimer doit
envie
800 mètres
Pick Up Sticks
Le Temps retrouvé
la IIIème République
le Viminal
Le voyage fantastique

16 questions
142 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture généraleCréer un quiz sur ce livre