AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Delachaux / Niestle (01/01/1953)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Ninive, Nimrud, Khorsabad, Assur: c’est l’Assyrie, ce sont ces guerriers et ces despotes sanguinaires auxquels les Israélites et tous les petits royaumes qui s’étendent de la Mésopotamie à l'Égypte devront si souvent payer de lourds tributs. Ninive, la grande ville, écrasée par la coalition de Babylone, des Mèdes et des Scythes, fut entièrement rasée et abandonnée au désert. Il n’en reste plus rien, que quelques rides et quelques tertres indiquant encore l’emplaceme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Enroute
  28 septembre 2020
Ninive, c'est Mossoul. Sa redécouverte date des premières fouilles menées en Mésopotamie à l'instigation du consul de France de Mossoul, Botta.
C'est aussi un des sites continûment habité les plus anciens du monde.
Et c'est déjà une ville d'importance quand démarre son histoire avec le peuple hébreux, concomitamment ou presque, avec leur retour d'exil en Égypte et leur installation en Canaan, au début du premier millénaire.
Elle s'achève quatre siècles plus tard, en -612, avec la prise de la ville par Babylone coalisée aux Mèdes.
Ninive, c'est aussi la ville dont le nom s'écrit avec le signe cunéiforme du poisson.
Cette issue aura été maintes fois prédite et souhaitée comme les témoignages écrits du Pentateuque le montrent encore aujourd'hui...
C'est qu'en quatre siècle, Ninive est devenue la première ville du monde, comptant peut-être 180 000 habitants, mais aussi la plus riche, la plus puissante, la plus imposante, remplie de palais, de jardins, de sculptures... et d'esclaves pour les construire et les entretenir puisque ses rois ont soumis le Moyen-Orient, de l'Égypte à l'ouest de l'Iran...
C'est cet orgueil que Jonas est venu menacer selon l'Ancien Testament, de destruction au nom de Dieu un peu plus tôt. Toutefois, cette histoire-là diffère de la véritable Histoire car les habitants se convertissent au judaïsme - et la ville est sauvée...
Tiens, Jonas au moment de son prêche, sortait d'un séjour de trois jours dans le ventre... d'un poisson...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
EnrouteEnroute   01 octobre 2020
Les rois de Ninive [...] appréciaient d'autant plus, en rentrant de leurs lointaines campagnes, le charme des ombrages et le délice de leurs jardins, quand, étendus sur le lit de repos, coupe en mains, ils narraient à la reine, la suite de leurs exploits. Un orchestre jouait de la "musique douce", les chasses-mouches se balançaient. Dans ce cadre idyllique, une seule ombre : le trophée sanglant, rappelant même là, dans cet asile de paix, la sauvagerie des combats. À quelques pas d'Assurbanipal, banquetant sous la treille, on aperçoit, accrochée à un arbre, la tête de Teuman, le vaincu de la dernière expédition en Élam. Toute l'Assyrie est là, faite de ces contrastes. La guerre n'est jamais absente. On ignore la paix ; ce ne sont et partout et toujours qu'armistices fragiles. Les portes du sanctuaire d'Ishtar ne resteront jamais longtemps fermées. Malgré cet état d'instabilité et d'insécurité, la civilisation connaît ses plus belles réalisations. Non seulement dans le domaine matériel et économique, mais dans le champ des lettres et des arts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EnrouteEnroute   01 octobre 2020
Layard avait reçu la succession et l'Angleterre ne voulait pas davantage être dépossédée. Son représentant en Mésopotamie, qui était alors Rawlinson, signa avec Place un accord ; Quyundjiq serait partagé en deux : le nord serait fouillé par les Français, le sud par les Anglais, dont le délégué était un Chaldéen chrétien, H. Rassam. Au mépris de la convention conclue et alerté par ds fouilleurs clandestins, H. Rassam travailla plusieurs nuits de suite dans le secteur attribué à V. Place. En décembre 1853, ses ouvriers, opérant en tunnel, découvraient les premiers reliefs appartenant àla série des chasses d'Assurbanipal. Avant que Pace fût averti, l'emplacement fructueux était occupé et cette fois de jour : la France avait définitivement perdu le site de Ninive et avec lui, deux des plus beaux palais assyriens, ceux d'Assurbanipal et de Sennachérib et dans ces palais, la richesse fabuleuse des reliefs et des milliers de tablettes cunéiformes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EnrouteEnroute   01 octobre 2020
Dès avril 1843, Bota annonça sa découverte, persuadé d'ailleurs qu'il avait, à Khorsabad, retrouvé la ville de Ninive. Les travaux durèrent à Khorsabad jsuqu'en octobre 1844. En févirer 1847, un lent convoi arrivait à Paris, avec un chargement senationnel : les premiers reliefs assyriens, énormes dalles sculptées, représentant une civilisation jusqu'alors inconnue et provenant - les inscriptions devaient le préciser très explicitement - non pas de Ninive, mais d'une autre capitale assyrienne, Dur-Sharrukin, sorte de Versailes de l'antiquité, créée de toutes pièces par Sargon II (721-705 av. J.-C.) et désertée peu après la mort de ce monarque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EnrouteEnroute   01 octobre 2020
Ainsi donc, dès les rois d'Accad (XXVème-XXIIIème siècles avant JC), Ninive était vouée à lshtar et il ne fait pas de doute que cette déesse de l'amour et des batailles, était spécialement vénérée ici sous son aspect guerrier. Le plus ancien temple de Ninive apparaît donc avoir été celui de la déesse de la guerre. Impressionnante préfiguration de la destinée 'un peuple qui ne cessa jamais d'avoir recours aux armes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EnrouteEnroute   01 octobre 2020
[L'histoire de l'Assyrie est une] Œuvre d'asservissement sans doute, réalisée avec des moyens et des méthodes de brutalité et de sauvagerie qui dépassent toute expression, il n'y a aucune raison de le cacher, leurs auteurs n'en faisaient d'ailleurs nul mystère. Bien plus, il s'en glorifiaient. Toute la décoration de leurs palais s'inspire des mêmes thèmes: la chasse et la guerre.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : écritureVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2221 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre