AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.24 /5 (sur 136 notes)

Nationalité : France
Biographie :

Les Éditions Gallimard, appelées jusqu’en 1919 les éditions de la Nouvelle Revue française et jusqu’en 1961 la librairie Gallimard, sont un groupe d'édition français.

La maison d'édition a été fondée par Gaston Gallimard (1881-1975) en 1911. Les trois premiers livres, publiés dès 1911 avec une couverture crème aux liserés rouges et noir frappée du monogramme NRF, sont "L’Otage" de Paul Claudel, "Isabelle" d’André Gide et "La Mère et l’enfant" de Charles-Louis Philippe.

Le groupe Gallimard est actuellement dirigé par Antoine Gallimard. Considérée comme l'une des plus importantes et influentes maisons d'édition en France, notamment pour la littérature du XXe siècle et contemporaine, Gallimard est le diffuseur, en 2011, d'un catalogue comprenant 36 prix Goncourt, 38 écrivains ayant reçu le prix Nobel de littérature, et 10 écrivains récompensés du prix Pulitzer.

Gallimard fait partie du Groupe Madrigall, le troisième pôle éditorial français.

son site : http://www.gallimard.fr/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Alexis Jenni interviewé pour son livre Féroces Infirmes aux éditions Gallimard , au Salon du livre de Genève à Palexpo avec le Club du Livre https://www.club-livre.ch Alexis Jenni a passé son enfance et suivi sa scolarité à Belley, dans la région naturelle du Bugey, dans l'Ain. Titulaire d'une agrégation, il exerce d'abord en tant que professeur de sciences de la vie et de la Terre au lycée Saint-Marc de Lyon. Il reçoit le prix Goncourt 2011 pour son premier roman publié, L'Art français de la guerre. 2011 : Prix Goncourt pour le roman L'Art français de la guerre. 2015 : Prix spiritualités d'aujourd'hui pour l'essai Son visage et le tien. 2018 : Prix du roman historique (Festival Les Rendez-vous de l'histoire de Blois) pour le roman La Conquête des îles de la Terre Ferme. A propos du livre "Féroces Infirmes" Jean-Paul Aerbi est mon père. Il a eu vingt ans en 1960, et il est parti en Algérie, envoyé à la guerre comme tous les garçons de son âge. Il avait deux copains, une petite amie, il ne les a jamais revus. Il a rencontré ma mère sur le bateau du retour, chargé de ceux qui fuyaient Alger. Aujourd'hui, je pousse son fauteuil roulant, et je n'aimerais pas qu'il atteigne quatre-vingts ans. Les gens croient que je m'occupe d'un vieux monsieur, ils ne savent pas quelle bombe je promène parmi eux, ils ne savent pas quelle violence est enfermée dans cet homme-là. Il construisait des maquettes chez un architecte, des barres et des tours pour l'homme nouveau, dans la France des grands ensembles qui ne voulait se souvenir de rien. Je vis avec lui dans une des cités qu'il a construites, mon ami Rachid habite sur le même palier, nous en parlons souvent, de la guerre et de l'oubli. C'est son fils Nasser qui nous inquiète : il veut ne rien savoir, et ne rien oublier. Nous n'arrivons pas à en sortir, de cette histoire. « Je n'aimerais pas que mon père atteigne quatre-vingts ans. II en a soixante-quinze, il a bien vécu, je ne sais plus comment l'écouter, je ne sais plus comment lui parler, je ne veux plus l'entendre. Je ne veux pas sa mort, ce n'est pas ça, mais je ne sais pas comment faire pour que ça s'arrête. Quoi ? Ce qui brûle en lui, ce qui rayonne par sa parole. Que ça s'arrête, ce radotage, cette vitupération et cette hargne, que ça s'arrête ce récit de sa jeunesse violente qu'il radote à chaque tour avec de nouveaux détails, des détails cruels que je découvre.» REMERCIEMENTS: Alexis JenniEditions Gallimard SALON DU LIVRE DE GENEVE @salondulivregeneve Laurence Brenner, Maud Couturier CLUB DU LIVRE @clublivreswiss Manuela Nathan @Manuela.nathan , Aurelie Garcia @aurelieautheatre , Williams Mouriere, Yves Jaques, Michael Bouvard @Michael_Bouvard Interview de l'Auteur : Manuela Nathan Prod/Post-prod Interview de l'Auteur : Aurélie Garcia, Reportage Suisse Romande Partenaire : Valeur Suisse Institut #auteur #livre #interview #roman #salondulivre #clubdulivre #romancier #francophone #litteraire #ecrivain #editeur #lecture #libraire #citation #palexpo #librairie #avislecture #lectrice #littérature #dedicace #suisse #geneve #livres #salondulivregeneve #lectureencours #auteurs #ecrivains
+ Lire la suite
Podcasts (1)

Citations et extraits (62) Voir plus Ajouter une citation
bilodoh   14 février 2015
Que je vous aime, que je t'aime ! : Les plus belles déclarations de Éditions Gallimard
Plongé dans ce bonheur suprême


De me dire encore et toujours,


En dépit des mornes retours,


Que je vous aime, que je t’aime!




(Paul Verlaine, p, 44)

Commenter  J’apprécie          280
araucaria   03 avril 2014
Leurs yeux se rencontrèrent... de Éditions Gallimard
Comme le Père Finnegan continuait de débiter d'un air las les habituelles prières, Harold se releva sans bruit et prit place sur un des bancs. Puis il contempla un tableau représentant la Vierge à qui le peintre avait prêté une expression douloureuse.

- Psst!

Harold tendit l'oreille.

- Psssst!

Harold se retourna. Dans l'autre aile, à trois rangs en arrière, une vieille dame à cheveux blancs lui souriait en lui faisant gaiement un signe de la main. Harold se détourna. C'est la femme que j'ai vue au cimetière, se dit-il. Celle qui mangeait une tranche de pastèque. Je me demande bien ce qu'elle me veut.

- PSSSST!

Harold sursauta, se retourna. La vieille dame s'était déplacée. Elle était maintenant agenouillée juste derrière lui. Et elle souriait.

- Vous voulez des réglisses? lui demanda-t-elle gentiment en lui tendant un petit sac de papier.
Commenter  J’apprécie          150
araucaria   06 juillet 2014
Mon cher Papa... de Éditions Gallimard
A ces mots, Ulysse s'assit et Télémaque serra dans ses bras son noble père en sanglotant et en versant des larmes. Le désir de pleurer était monté en chacun. Ils pleurèrent en poussant plus de gémissements que les oiseaux de proie - les aigles et les vautours aux serres recourbées - auxquels des paysans ont volé leurs petits avant qu'ils soient capables de voler. Ainsi les deux hommes laissaient-ils couler sous leurs paupières des larmes attendries. HOMERE
Commenter  J’apprécie          150
araucaria   06 juillet 2014
Mon cher Papa... de Éditions Gallimard
Si tu peux plaire aux foules et garder ta vertu,

Ou fréquenter les rois... en restant près du peuple,

Si amis, ennemis, ne peuvent t'offenser,

Si chacun pour toi compte, mais nul ne compte trop;

Et si tu peux remplir la minute implacable

De soixante seconde de chemin parcouru,

A toi sera la Terre et tout ce qu'elle contient,

Et, qui mieux est, tu seras un Homme, mon fils!

RUDYARD KIPLING
Commenter  J’apprécie          150
AmandineMM   02 novembre 2012
Un voyage érotique: Invitations à l'amour dans la littérature du monde entier de Éditions Gallimard
Un baiser, c’est quelque chose de plus que le premier contact charnel de deux corps : c’est l’exhalation de deux âmes enamourées. Mais le baiser criminel longtemps retenu, longtemps désiré, est plus sensuel encore ; c’est le fruit défendu, c’est un tison ardent qui enflamme le sang. [Teleny, Oscar Wilde]
Commenter  J’apprécie          120
JeanRene43   10 septembre 2019
Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines, tome II de Éditions Gallimard
Tiré de "Jésus dans les décombres"

Sur le duvet de sa peau resplendissante sous le hâle, une peau éclatante de jeunesse, s'exhalaient les couleurs d'un sang généreux ; son corps débordant d'énergie, bandé en arrière comme un arc, faisait miroiter ses seins, comme deux poignards, à travers la blanche combinaison ; elle avait sans façon retroussé sa courte jupe, tout aussi blanche, et se tenait ainsi assise, sa jupe découverte effrontément posée sur le genou : par cette attitude, on sentait bien qu'elle provoquait son propre désir, mais en même temps il apparaissait qu'aucune autre posture n'eût pu être plus normale pour ce corps ; avec un naturel presque odieux, elle éclaboussait le monde de son insolente vitalité.
Commenter  J’apprécie          60
JeanRene43   08 septembre 2019
Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines, tome II de Éditions Gallimard
Tiré de "A mi-chemin de la vie de Shinsuke Daidôji"

Des livres à la réalité : c'était dans son cas une vérité constante. Au cours de la moitié de sa vie, il s'était épris d'un certain nombre de femmes. Mais aucune ne lui avait appris la beauté de la femme ; du moins rien de plus que celle dont l'avaient instruit les livres. La transparence des oreilles, l'ombre des cils sur la joue, c'était dans Gautier, Balzac, Tolstoï qu'il les avait connues ; c'était grâce à ces livres que les femmes lui avaient donné - et lui donne encore - la beauté. Peut-être n'aurait-il sans cela vu en elles que des femelles.
Commenter  J’apprécie          50
JeanRene43   09 septembre 2019
Anthologie de nouvelles japonaises contemporaines, tome II de Éditions Gallimard
Tiré de "A mi-chemin de la vie de Shinsuke Daidôji"

Non, l'amitié lui faisait peur, voilà plutôt. En contrepartie, ses amis devaient posséder un cerveau. Un cerveau, oui... et solidement constitué. Ceux qui possédaient cette sorte de cerveau, il les avait aimés, plus que tous les jolis garçons du monde ; et aussi haïs, plus que tous les honnêtes garçons de la terre. C'était ainsi : son amitié était une passion où toujours, dans l'amour, couvait un soupçon de haine.
Commenter  J’apprécie          50
araucaria   02 avril 2014
Leurs yeux se rencontrèrent... de Éditions Gallimard
Assise sur le bord du lit, elle grelottait dans sa robe du soir. Un fou, avec un fou dans une chambre fermée à clef, et le fou s'était emparé de la clef. Appeler au secours? A quoi bon, personne dans la maison. Maintenant il ne parlait plus. Le dos tourné, debout devant la psyché, il s'y considérait dans son long manteau et sa toque enfoncée jusqu'aux oreilles. Belle du seigneur
Commenter  J’apprécie          50
raynald66   14 mai 2017
Égypte de Éditions Gallimard
Les pyramides ont vu, sur leurs larges bases, les siècles

et les dynasties passer comme des vagues de sable,

et le sphinx colossal, à la face camarde, sourit toujours

à leurs pieds de son sourire ironique et mystérieux.



(Théophile Gauthier)
Commenter  J’apprécie          50
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Éditions Gallimard (253)Voir plus


Quiz Voir plus

quyz ou quiz ?

Qu'est-ce qu'on s'ennuie à l'hôpital quand on doit subir une

dyalise
dialyse
dialise

11 questions
37 lecteurs ont répondu
Thèmes : vocabulaire , mots , lettre , langue française , humourCréer un quiz sur cet auteur