AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Kindle Amazon (16/01/2013)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Il y a un endroit de Florence, à quelques mètres du Ponte Vecchio, où seuls s'aventurent quelques rares touristes. C'est là que Massimiliano Castelli, Max pour les intimes, a ouvert son cabinet de détective privé. Et y travaille désormais depuis plus de vingt ans.
Durant l'hiver 2012, un ingénieur florentin connu a disparu sans laisser de traces. Chargé par sa famille de le retrouver, Max tente de débrouiller un écheveau de plus en plus enchevêtré.
Ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
isabellelemest
  27 janvier 2013
Le titre évoque un polar florentin, mais aussi le jaune-ocre de la ville de Florence, par une auteure qui situe son roman et son détective privé, perspicace mais nonchalant, dans le cadre de sa belle cité d'art. Il est justement question d'histoire de l'art dans l'intrigue - un chantage qui vise un couple - de chercheurs passionnés, de messages chiffrés sur des parchemins du XVe siècle, d'antiquaires et d'une mystérieuse cassette à secrets. Plus que par le suspense, le roman vaut par son inimitable charme florentin, mi-art de vivre, malgré la cohue touristique, mi-fréquentation quotidienne de la beauté. le ton, est plein de vivacité et d'allusions cultivées, avec une vision en abîme du thème du roman policier. Une lecture agréable et détendante.
Lu en V.O.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
isabellelemestisabellelemest   27 janvier 2013
In discesa i diversi piani della città si intravedevano in continuità, l'uno di seguito all'altro, e si perdeva un po' la sorpresa di voltarsi a guardarla, sempre insolita, vista da li, straordinaria ad ogni livello successivo, anche dopo quarant'anni che la guardava, la sua città.
Il colore prevalente di Firenze era senz'altro il giallo. Un giallo tipicamente fiorentino. Da più di vent'anni c'aveva a mente una citazione proustiana, sul odore di Firenze, che forse avrebbe dimenticato soltanto nel momento in cui l'avesse davvero vissuta, sulle orme di Proust, anche lui quell'esperienza.

Dans la descente, on entrevoyait en continuité les divers plans de la ville, l'un à la suite de l'autre, et on perdait un peu la surprise de se retourner à la regarder, toujours différente, vue de là, extraordinaire à chaque étape successive, même depuis quarante ans qu'il la regardait, sa ville.
La couleur dominante de Florence était, indubitablement, le jaune. Un jaune (un polar) typiquement florentin.. Depuis plus de vingt ans il avait en tête une citation proustienne, sur l'odeur de Florence, qu'il n'oublierait peut-être qu'au moment où il la vivrait réellement lui aussi, cette expérience, sur les traces de Proust.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : florenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
553 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre