AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Héros de l'Olympe tome 5 sur 5
EAN : 9782226258915
592 pages
Albin Michel (11/03/2015)
4.49/5   765 notes
Résumé :
Les sept demi-dieux sont plus que jamais en danger. Gaïa et son armée de géants s'apprêtent à détruire le Monde. Mais pour se réveiller et atteindre sa pleine puissance, Gaïa doit sacrifier deux demi-dieux...

Alors que Percy tente de sauver le destin de la Terre, une terrible bataille se prépare : Octave, l'augure du Camp Jupiter et ses légions se rapprochent dangereusement de la Colonie des Sang-Mêlé...
Que lire après Héros de l'Olympe, tome 5 : Le sang de l'OlympeVoir plus
Les sept merveilles, tome 1 : Le réveil du colosse par Lerangis

Les sept merveilles

Peter Lerangis

4.14★ (248)

5 tomes

Le Temps des Héros, tome 1 : Le feu bleu par Paver

Le Temps des Héros

Michelle Paver

3.38★ (212)

2 tomes

Henderson's Boys, tome 1 : L'évasion par Muchamore

Henderson's Boys

Robert Muchamore

4.07★ (2325)

7 tomes

Gregor, tome 1 : La prophétie du Gris par Collins

Gregor

Suzanne Collins

4.23★ (1179)

5 tomes

Lorien Legacies, tome 1 : Numéro Quatre  par Frey

Lorien Legacies

James Frey

4.36★ (3439)

7 tomes

Critiques, Analyses et Avis (63) Voir plus Ajouter une critique
4,49

sur 765 notes
5
37 avis
4
15 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
2 avis
Sniff, sniff. C'est le dernier livre de la saga et là je me met à pleurer parce que tout simplement la dernière page vient d'être tournée, et le livre prendre sa place à coté des autres dans la bibliothèque. du coup je me rends compte que c'est aussi ma dernière chronique sur la saga. Ce n'est pas juste. Bouh !!!!!!!!!! Je suis si triste. Plus de Percy Jackson, sniff. Plus d'Annabeth, sniff. Plus de petit héros à suivre, sniff. Ils me manque déjà. Et je n'arrive pas à me mettre à écrire ma chronique. Bon, bin c'est pas tout çà, mais il faudrait vraiment que je m'y mette. Mais vous tous qui me suivez avez compris que je suis malheureuse. Enfin, entre mes larmes qui coulent et mes envie de trucidation (ouaip chui forte pour les mots inventé lol), ou encore de ma colère vu que ce le dernier opus, je ne vous dis pas à quel point mon coeur est lourd. Mais si je continue sur cette lancée, je ne risque pas de vous faire part de mes sentiments sur le livre. Bin zut alors !!!! Mdr. du coup et si je vous plongeais dans le roman en lui même. Et si en tant que grande fan de Percy j'essayais encore une fois de vous faire aimer cette saga ?

Du coup quoi de mieux pour commencer que de vous faire découvrir le synopsis de ce livre ? Les sept demi-dieux sont plus que jamais en danger. Gaïa et son armée de géants s'apprêtent à détruire le Monde. Mais pour se réveiller et atteindre sa pleine puissance, Gaïa doit sacrifier deux demi-dieux … Percy et ses amis doivent donc absolument l'arrêter avant la fête de Spes à Athènes où se déroulera l'ultime sacrifice. Pendant ce temps, la Colonie des Sang-Mêlé est harcelée de toutes parts. En effet alors que Percy tente de sauver le destin funeste de la Terre, une terrible bataille se prépare ailleurs. Car en réalité, Octave, l'augure du Camp Jupiter et ses légions se rapprochent dangereusement de la Colonie des Sang-Mêlé … Entre Gaïa et son armée de géants qui veulent détruire le Monde, et Octave le sournois, une terrible bataille se prépare. Quelle qu'en soit l'issue, une chose est sûre : ce sera la dernière

Cela vous tente ? Voulez vous connaître un peu plus les personnages ? Ou bien les redécouvrir une dernière fois avant que, bin avant que quoi d'ailleurs ? Avant la conclusion bien sure.

Percy Jacson n'est plus un personnage à présenté. Tous autant que vous êtes vous le connaissez. Ben entendu, il est toujours aussi héroïque et est capable autant du pire que du meilleur. Bin oui, tous le monde sait que c'est une cervelle d'algue, et même s'il a pris du galon, et mûri, il reste une cervelle d'algue et les gaffes çà le connaît. Et le pire dans cette histoire c'est que Percy ne serait Percy s'il ne faisait pas une erreur. Il fallait quand même sans douter, des quatre tomes qui sont passés, pas une seule connerie à l'horizon en dehors de ses blagues, alors la connerie, il fallait qu'elle soit extrêmement gigantesque. le pire c'est qu'il entraîne sa dulcinée avec lui.

Annabeth Chase non plus n'est plus un protagoniste à présenté. Notre puits de sagesse en herbe, follement amoureuse de cervelle d'algue, est bien la seule à ramener notre crétin en herbe sur le bon chemin. Mais, parfois je me demande si le fait d'être avec ce dernier ne lui apporte pas plutôt des problèmes plus qu'autre chose. Et je veux dire par là que grâce à elle Percy reste sur le bon chemin, mais avec la grosse gourde du triton à deux jambes qui lui colle aux basques, sure pour sure qu'elle va vite devenir une cible de choix. Bon ok Percy ne l'a pas fait exprès, mais quand même … Annabeth la réfléchie est quand même dans la même situation que son petit copain.

Piper McLean que l'on a découvert dans le premier tome de la saga, à elle aussi énormément changée. Celle qui fut timide, discrète et qui reste continuellement à l'écart de tous, est devenue une jeune donzelle, forte, combative, courageuse, loyale et qui est prête à donner sa vie afin de protéger ses amis. Mais sa plus grande qualité, et qui à été mis en avant dés le tome un, c'est le fait qu'elle ne se préoccupe que peu, voir pas du tout de son apparence. Ce coté d'elle a fait qu'elle devienne le chef de son bungalow, mais aussi qu'il lui attire les regards amoureux d'un jeune romain.

Jason Grace, petit frère adoré de Thalia, fils de Jupiter/Zeus, préteur romain, est un personnage, qui comme à l'instar de la jeune fille dont il est tombé follement amoureux, que l'on a découvert dés le premier tome. Lui a évolué à travers les livres. C'est un jeune homme poli, dévoué avec un sens de l'humour plus ou moins modéré, leader de son camp comme Percy, mais qui à la différence possède un sens très développé des responsabilité. Comme tout leader né, il protège ses amis quitte à donner sa vie pour eux. A la différence de Percy, il s'attache difficilement avec les autres. Néanmoins il est celui qui désamorce les disputes.

Frank Zhang est sans doute l'un des sept qui a le plus changé à travers l'histoire. Ce jeune homme qui fut un simple soldat au début du tome un, est devenu ceinturon puis préteur. Son père Mars/Ares qui ne l'a jamais reconnu quand il est arrivé au camp Jupiter lui donne l'opportunité de faire une quête. Puis par la suite à travers les différents tomes on va lui découvrir des pouvoirs fabuleux, et rarissime, il possède le don de se transformer en n'importe quel animal, sans compté qu'il a un sens tactique très important. Alors quand Annabeth n'est pas dans les parages, c'est lui que l'on consulte pour une tactique. Par ailleurs c'est un camarade très loyal envers ses amis et n'hésite pas à mettre sa vie en danger pour eux. Et puis l'amour donne des ailes.

Justement en parlant de l'amour de Frank nous voici confrontée à Hazel Levesque qui est aussi l'un des sept demis dieux de cette prophétie. Celle qui jusqu'au tome trois n'était utile que pour le fait qu'elle était capable de faire en sorte que des matériaux précieux sortis de la terre les aide, s'est vu découvrir au tome quatre un nouveau pouvoir et qui n'est autre que la magie. Si sa première vie s'est finie dans un bain de sang (suicide), elle fut heureuse que son demi frère l'aide a avoir une seconde vie. du coup, entre sa loyauté, son courage, sa joie de vivre, et sa camaraderie, les amis qu'elle s'est faite dans cette histoire savent parfaitement qu'ils peuvent avoir confiance en elle pour tout.

Léo Valdez quand à lui, fils d'Héphaïstos, est un demi dieux aussi puissant que blagueur. Habile de ses mains, normal me direz vous vu que c'est le fils du dieu de la forge, du feu, de la métallurgie et des volcans, mais son plus grand pouvoir c'est le fait qu'il soit un faiseur de feu, le premier depuis des lustres. Mais c'est surtout son coté cabotin, blagueur qui est toujours mis en avant. Lui qui est jaloux des couples qui vivent sous son nez, s'est vu attribué une amoureuse dans le tome quatre et pas de moindre, Calypso en personne. Tous ses amis savent qui il est, et tous ont besoin de lui. C'est le compagnon de voyage que n'importe qui aimerait avoir a ses coté. Quand on le ''regarde'' si turbulent, jamais on ne pourrait penser qu'il est intelligent, alors quand ses potes l'entende blaguer, tous savent qu'il cherche à sa façon de se déstresser. Mais contrairement aux autres, c'est celui des sept qui évolue le moins.

Nico di Angelo, demi frère d'Hazel et fil d'Hadès, est un jeune homme que j'ai toujours vu peu social, rare sont ses marques d'affection dont j'ai toujours vu avec sa demi soeur. Lui qui préfère passer son temps aux Tartare avec les fantôme, c'est sure qu'il n'est pas prés de s'entendre avec qui que ce soi de vivant. Il est extrêmement discret, voir trop peut être. Néanmoins il est très mature pour son age, mais aussi très sinistre. Dans le tome quatre il fut obligé d'avouer son homosexualité et donc son amour envers Percy afin de sauver ses amis. Pourtant à la fin de ce tome, il va se découvrir un amoureux qui n'a pas peur de lui en la personne de Will Solace.

Reyna Avila Ramirez-Arellano est le second préteur du camp Jupiter. C'est la fille de Bellone, une déesse de la Guerre. Elle qui haïssait Percy dans la saga première, va chercher à draguer Percy dans le tome un de cette saga. Mais elle fini par le considérer comme un allié voir même un ami. C'est elle qui va aller rechercher l'Athéna Parthénos pour la ramener à la Colonie des Sang-Mêlés afin de ramener la paix entre les deux camps. du coup je me pose la question : que va-t-elle devenir par la suite ?

Gleeson Hedge lui tant qu'à lui est peut être le personnage qui m'a fait le plus rire durant toute l'histoire. Ce satyre qui est en fait un guide, est d'un tempérament violant ((il veut fracasser tout ceux qui mettent en péril la vie des demis dieux) mais aussi pour son comportement impulsif. Néanmoins je me suis reçus une claque phénoménal quand j'ai sus qu'il avait un fils dont le tempérament est à l'opposé du sien.

Mais il n'y a pas que ces protagonistes que l'on découvre, il y a a Octave l'augure romain hypocrite et mesquin, Gaïa la fameuse déesse la mère maléfique des Géants et des Titans, les dieux eux même, ou encore leur enfants a moitié divins, sans compter les nombreux monstres, etc, etc. Bref on a des personnages en pagaille.

Bien nous sommes arrivés au points le plus essentiel de la chronique, c'est à dire celui qui concerne le roman avec la plume de l'auteur, la romance entre les personnages et bien entendu l'intrigue du roman.

Tout d'abord, commençons par la plume de Rick Riordan. D'ailleurs pour commencer, je ne cesserais jamais de m'extasier devant cette plume légère, fluide, humoristique et surtout intense. C'est un enchantement pure et simple. Oui je sais je me répète sans cesse sur ce point. Mais quand on aime, on ne compte pas. On se retrouve avec un rythme d'enfer, très soutenu, avec des actions, des rebondissements, des quiproquos, des retournements de situations, des traîtrises en pagailles. Les personnages sont très charismatiques, et n'ont eut de cesse de prendre du galon au fils des tomes, ils drôle, courageux, loyaux, intelligents, pas tous en même temps, mais vous me comprenez. de son coté, l'univers n'a cesser de s'enrichir. La mythologie autant romaine que grecque est très bien travaillée. C'est à croire que l'auteur est un as dans ce domaine, mais on sent bien que de son coté il a fait une recherche d'enfer. de vrai cours digne d'un prof. de plus, on a aussi droit à de magnifique descriptions, ce fut une lecture pleine de magie. Les décors sont tellement enchanteurs que la seule chose que l'on a envie, c'est de rentrer dans le livre et de faire partie du récit nous aussi. Mais le plus gros point positif au niveau de la plume de l'auteur, c'est que la lecture est si prenante que l'on ne voit pas passer les pages qui défilent à vitesse grand V sous nos yeux. C'est vraiment ensorcelant.

Ensuite parlons un peu de la romance entre les protagonistes. Alors commençons par l'équipe fard Percy et Annabeth. Ces deux là c'est l'amour fou. Ils sont beaux, font des projets pour le long terme. La beauté et la force de leur couple en font certainement mes deux chouchou. Je les adore vraiment. J'ai aimé voir leurs relation évoluer depuis le tout début de leurs aventures dans Percy Jackson jusqu'à ce final grandiose. Ensuite vient le couple Jason et Piper. Eux aussi forment un beau couple. Monsieur polit et madame magnificence forme le couple le plus improbable du répertoire serte, mais ils vont si bien ensemble. Tous deux se comprennent à demi mots. Un seul regard leur suffit pour que tous ce que l'un pense, l'autre le comprennent. Puis bien entendu arrive le couple Frank et Hazel. A part des moments où ils se tiennent la main, ou un petit bisous, je n'ai pas grand chose à dire sur eux. Tout ce que je sais c'est qu'ils forment un beau couple, c'est tout. Mais comme dans ses autres tomes, Rick Riordan met surtout le point sur l'amitié que ressentent les différents personnages les uns pour les autres.

Enfin en ce qui concerne l'intrigue de ce roman qui clôture magnifiquement bien cette saga, vous l'avez comprit tous autant que vous êtes que c'est la bataille finale qui prime. Les Sept étant enfin réunis, l'Argo II, les jeunes héros continuent leur voyage vers Athènes. Alors que les membres grecs et romains de l'équipage de l'Argo II ont fait des progrès dans leurs différentes quêtes, ils ne semblent toujours pas prêts de vaincre la Terre Mère, Gaïa. Ses géants ont ressuscités – tous, et ils sont plus forts que jamais. Ils doivent être arrêtés avant la fête de Spes, le moment où Gaïa a planifié de sacrifier deux demi-dieux à Athènes. Un trio constitué de Jason, Piper et Annabeth vont à Ithaque, et durant un combat, Jason est mortellement blessé. Mais il réussit à guérir. de leur coté, Percy, Hazel, Frank et Léo capturent Niké, la déesse de la victoire, pour avoir cette dernière avec eux. Après l'avoir capturée et récupéré plusieurs ingrédients auprès de monstres et de dieux, Jason, Léo et Piper obtiennent une potion de vie en allant voir le docteur Asclépios. Grâce à la magie d'Hazel, Léo se procure le flacon pour mettre en marche le plan établi avec Frank et Hazel. Il conserve le remède dans les tuyaux de son fidèle dragon, Festus. Mais les Dieux, toujours souffrant de trouble de la personnalité multiple, sont inutiles encore pour l'instant. À Athènes, les Sept rencontrent le premier roi d'Athènes, qui tente de les tromper. Mais grâce au pouvoir d'enjôlement de Piper, il emmène Percy, Piper et Annabeth à l'Acropole. Déguisés grâce à la Brume de Hazel, Percy, Annabeth et Piper se fondent dans les monstres et les géants. Par la suite, les Sept, combattent à l'aide des dieux les géants censés réveiller Gaïa dans le temple du Parthénon. Les ennemis sont massacrés, mais malheureusement Percy et Annabeth saignent durant le combat. En effet Annabeth est blessée, et Percy saigne du nez. Et comme Gaïa a besoin de leur sang – le sang de l'Olympe – pour se réveiller elle en est bien contente. le sang tombe alors sur le sol sacré, et la Terre Mère s'éveille. Mais les choses sont encore plus monstrueuses car les demi-dieux ont de plus en plus de visions d'une terrible bataille au Camp des Sang-Mêlés. La légion romaine du Camp Jupiter, dirigée par Octave, est presque à distance de tir. Les demis-dieux sont envoyés en vitesse à la colonie où, effectivement, la cruelle déesse apparaît. Même s'il est tentant de prendre l'Athéna Parthenos à Athènes comme une arme secrète, les amis savent que l'énorme statue doit revenir à Long Island, où elle pourrait peut-être mettre fin à une guerre entre les deux camps. L'Athéna Parthenos ira à l'ouest ; l'Argo II ira à l'est. du coup, c'est Nico, Reyna et le satyre Gleeson Hedge qui font route vers la colonie des Sangs-mêlés avec ce bagage encombrant. Ils doivent voyager le plus vite possible, car, à la colonie grecque, les romains sont prêts à attaquer. Malheureusement ils sont poursuivis par Orion, un géant chasseur rival d'Artémis. Puis Reyna se fait enlevée par les Chasseresses où elle retrouve Thalia Grâce la soeur de Jason et sa soeur Hylla. Après s'être battus avec grand nombre de personnages mythologiques, ils arrivent finalement à Long Island, où les combats éclatent. Car Octave à préparer l'assaut sur la Colonie des Sang-Mêlé, allant même jusqu'à sympathiser avec des monstres. La paix entre Grecs et Romains est enfin établie. C'est à ce moment que le vaisseau des Sept arrive, lancé d'une grande tape par Zeus depuis Athènes. Là, l'Argo II s'écrase, trop endommagé par les géants et par Zeus. Mais Léo ayant prévu le coup, Festus jaillit des débris de l'Argo II. Gaïa attaque alors mais Léo l'achève avec une énorme explosion de feu, en partie causée par Octave, en l'emmenant dans le ciel, loin de son territoire. Mais cette explosion cause leur mort également. Comme Léo tombe sur le dos de Festus, le dragon réagit en lui injectant le remède du médecin et il "ressuscite". Pendant que son maître se réveille de son sommeil de mort, le dragon se dirige vers Ogygie, où Calypso l'attend. le périple du demi-dieu Léo se termine, il part rejoindre ses amis sur le dos du dragon, Calypso derrière lui. du coup avec tous ces actions héroïque ou non, vous comprenez que l'auteur à sut trouver les mots juste pour mener à bien sa mission. Nous faire adorer son lire par un intrigue intense.

En conclusion, comme tous les autres livres de Rick Riordan, je me suis plongée dans ce livre avec joie. Cette lecture fut si intense que je n'ai laissé mon fils m'ennuyer à aucun moment. J'ai adoré chaque actions, pleurer avec les personnages lorsqu'ils ont perdu l'un des leurs, et surtout à la fin du livre et de la saga qui m'a brisé le coeur. du coup oui je suis triste, très triste car à ce moment là je dis adieux Percy, adieu cervelle d'algue qui m'a fait rire sur deux sagas, adieux jeune héros que vous soyez grecques ou romains, adieu, adieu, adieu. Sniff, sniff, sniff … Sniff ???? Et bin non ! Par ce que je viens de découvrir, on va les retrouver dans la prochaine saga de Rick Riordan c'est à dire Les Travaux d'Apollon et qui met en avant qui selon vous ? Apollon en personne le roi des Haïkus et aussi le plus fanfaron de tous les dieux. Mdr. A la prochaine pour une nouvelle chronique.


Lien : http://le-petit-univers-litt..
Commenter  J’apprécie          60
Ça y est, l'aventure Percy Jackson se clôture enfin... Du premier tome de la saga Percy Jackson au dernier tome de Héros de l'Olympe, j'ai suivi Percy et ses amis avec un immense plaisir et c'est avec un petit pincement au cœur que je les quitte... Je sais bien que Rick Riordan a fait d'autres livres avec le même héros, mais je ne crois pas que j'aurai la force de les lire... Au revoir, donc, mes amis !

Après cette petite vague de nostalgie niaise et agaçante, je vais enfin passer aux choses sérieuses : parlons de ce dernier tome !

Très bon, oui, très bon. Aussi bon que les quatre premiers. Mais mon problème est que j'ai mis énormément de temps à le lire, en raison des nombreuses autres lectures qui m'intéressaient plus, et c'est pourquoi certaines émotions me sont complètement passées à côté ! Attention, pas d'ennui, certainement pas, ça n'arrive jamais avec Rick Riordan !

Ce que j'ai le plus aimé dans ce roman, c'est le fait que le point de vue de Nico apparaît enfin. Nico, personnage qui me plaît le plus dans cette saga avec Percy et Annabeth. Son point de vue nous permet de nous rapprocher et de découvrir d'autres facettes du personnage. Dieu, que c'est tourmenté là-dedans ! Ah, Nico ! Merci, Rick, d'avoir créé un personnage comme celui-là ! On n'en trouve pas à chaque coin de rue !

Le point de vue de Reyna est lui aussi très intéressant. Alors qu'on la trouvait assez froide, autoritaire, on découvre sa véritable personnalité qui s'éloigne beaucoup de ce qu'on pourrait croire au premier abord !

Ce que j'aime le moins, ce sont les points de vue des autres personnages, à savoir Jason, Léo et Piper qui ne m'intéressent pas d'un iota ! Contrairement à de nombreux fans de cette saga, le personnage de Léo ne me plaît pas particulièrement, bien qu'assez profond et très crédible. Et encore moins les personnages de Piper et Jason. Je les trouve si superficiels ! Si leurs sentiments sont plutôt humains, j'ai l'impression de voir des coquilles vides se profiler sur les pages. Alors forcément, leurs point de vue ne m'intéressent pas du tout. Et si, en plus, ils prennent la place de ceux de Percy et Annabeth, ça va pas du tout !

Venons-en sur ce point : l'absence des points de vue de Percy et Annabeth. Je trouve dommage que les héros de Percy Jackson passent aux second plan dans le tome décisif de cette saga ! C'est une entreprise risquée, mais audacieuse, de la part de l'auteur. Certains trouveront cette décision très bonne, par ce que peut-être ils commençaient à se lasser de nos deux héros, et d'autres n'approuveront pas cette décision, comme moi, par exemple.

En ce qui concerne l'histoire, je la trouve très bien. La fin seulement est prévisible, un peu facile aussi. Mais elle est loin de gâcher notre plaisir, même si je la trouve un peu décevante.

Dans l'ensemble, je trouve cette saga aussi bonne que Percy Jackson, voire même meilleure, plus approfondie. Mais je l'ai moins aimée, pour des raisons strictement personnelles. C'est surtout au niveau des personnages que ça a accroché. Je vous la conseille vivement, et à tous les fans de Percy Jackson, je vous ordonne de la lire ! Vous ne serez pas déçu(e) !
Commenter  J’apprécie          150
Quoi ? Mais c'est QUOI ce truc ?! Riordan aurait pu terminer sa saga littéraire en apothéose comme avec Percy et "Le dernier Olympien", mais apparemment non, il préfère nous planter là avec une petite bagarre façon cour de récré, une pseudo-résurrection plus que tirée par les cheveux et une histoire d'amour foireuse ?
Pendant quatre tomes, nous avons suivi successivement :
- Un super début prometteur, le meilleur tome selon moi ;
- Un second tome beaucoup moins enthousiasmant mais plaisant à lire quand même ;
- Une Marque d'Athéna franchement décevante, censée (je cite) "brûler à travers Rome" mais qui laisse un amer goût d'inachevé, comme bâclé ;
- Et un quatrième volet plus abouti mais toujours gâché par ce qui semble être un manque d'inspiration (ou bien un désintérêt progressif ) de l'auteur.
Et bien là, je peux vous dire qu'on touche le fond. On nous a rabattu les oreilles tout le long du cycle avec la "super giga-grande bataille de la mort qui tue", et là... Rien. Niet. Nada. À force de survendre un ennemi, on en fait trop et on déçoit ses lecteurs. Surtout moi en tout cas.
Quand aux lieutenants de Gaïa... Ridiculement trop stéréotypés. "Je vais tous vous détruire, mouahaha" ! Et boum, raide mort. C'en est presque risible. Ainsi que la prophétie des Géants : "Le Sang de l'Olympe arrosera les terres sacrées" = "Percy va saigner du nez". Sans commentaire.
Dans un tout autre registre, j'ai également détesté la petite amourette entre Léo et Calypso. Surtout la phrase finale : "Léo [...], Calypso blottie contre lui, donnait le signal du départ d'un coup de talon. le dragon de bronze déploya les ailes et ils s'élancèrent vers l'inconnu" (sortez les violoncelles). Sérieusement ?
Léo, parlons-en justement. La Terre explose et il reste sur son dragon, comme ça, le corps en un seul morceau, il meurt de façon clinique ? Désolé, mais on ne me la fait pas à moi. de plus, son humour me casse les pieds d'une manière inimaginable. Autant Percy est marrant, autant lui m'horripile. Et il est obligé de tout le temps jouer les martyrs, style "je n'ai pas d'amis, personne ne m'aime, je suis un pauvre artiste incompris" seulement parce que sa petite copine ne l'aime pas ? Vous connaissez la réponse.
Mais tout n'est pas non plus à jeter dans ce tome (si, si) : on revoit Percy, la Colonie des Sang-Mêlés, Reyna, Nico... Mais ces points positifs font selon moi bien pâle figure face à la montagne de négatifs.
J'ai un peu peur pour Les Travaux d'Apollon, mais je reste confiant...
Commenter  J’apprécie          110
Tome 5 qui clôt les aventures des héros de l'Olympe.
Un tome différent car plus décousu, je trouve, que les précédents.
L'auteur passe toujours ses chapitres sur les personnages en s'y attardant quelques chapitres à chaque fois, mais ils partent toujours par groupe de 2 ou 3 pour accomplir une mission que seuls eux peuvent faire et il faut attendre le changement de personnage pour savoir ce qu'ils deviennent.

C'est donc moins fluide aussi bien au niveau de l'histoire que de l'écriture. J'ai même souvent décroché et lu d'autres romans en même temps car je n'étais plus si impatiente d'arriver à la fin.

Fin d'ailleurs, un peu décevante, "tout ça pour ça" ai-je envie de dire, car après 5 tomes, je m'attendais à quelque chose de bien plus extraordinaire et dans un même temps, soulagée de ne pas avoir à m'attarder plus dans cette série qui finit par me lasser.

Mon grand, qui devait les lire en même temps que moi, m'a lâché à la fin du troisième tome !
L'auteur aurait peut-être dû faire un tome de moins pour garder la qualité qu'on avait ressentie dans la série Percy Jackson.

Là, c'est sûr, je vais faire une longue pause avec cet auteur.
Commenter  J’apprécie          160
Ayant lu les cinq tomes de la saga Percy Jackson, et les cinq tomes de la saga les héros de l'Olympe en l'espace d'un mois et demi, je pense pouvoir affirmer avoir été convaincu par les écrit de l'auteur Rick Riordan

Il nous plonge dans un univers familier à tous : la mythologie grecque (et romaine !). Dans cette saga qui fait suite directe aux aventures de Percy Jackson, nous faisons la connaissance de nouveaux héros tout aussi captivants et attachants. L'auteur sait les mettre en valeur et nous retrouvons également nos premiers demi-dieux de la première saga pour une quête ultime pleine de monstres, de prophéties, de combats et de magie. J'ai particulièrement apprécié la découpe des chapitres selon les différents points de vue de nos héros, ce qui apporte une profondeur supplémentaire à chacun des personnages ainsi qu'à l'histoire elle-même.

Ce qui m'a agréablement surpris, c'est que l'auteur aborde des thèmes que je n'aurais pas imaginés dans une série littéraire de ce genre. Bien que les romans soient à première vue destinés à un jeune public (9-12 ans selon certains sites), je trouve qu'ils conviennent parfaitement à tout lecteur, quel que soit son âge. L'auteur parvient, avec simplicité et cohérence, à inclure une histoire d'amour gay traitée avec la même importance que les autres relations, transmettant ainsi naturellement le message que l'amour est divers et normal, peu importe la personne à qui ce sentiment est destiné.

En ce qui concerne le cinquième tome, celui-ci est aussi captivant que les précédents et clôt de manière merveilleuse cette fantastique histoire tout en laissant la porte ouverte à de nouvelles aventures.
Commenter  J’apprécie          110

Citations et extraits (66) Voir plus Ajouter une citation
« Léo cria si fort qu’on dut l’entendre jusqu’en Chine.
– OUAIS ! QUI C’EST QU’EST MORT ? QUI C’EST QU’EST REVENU ? QUI C’EST TON SUPER MEC, BÉBÉ ? WAOU WAOU WAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!
Ils descendirent en spirale vers Ogygie, fendant l’air tiède qui ébouriffait les cheveux de Léo. Il se rendit compte que ses vêtements étaient tout déchirés, malgré leur tissage magique. Il avait les bras couverts d’une fine couche de suie, comme s’il était mort dans un gigantesque incendie. Ce qui, bien sûr, était le cas.
Mais il n’allait pas se prendre la tête pour ça.
Elle était debout sur la plage, en jeans et chemisier blanc, ses cheveux caramel relevés en queue-de-cheval. »
Commenter  J’apprécie          290
-Alors, dit Nico , puisqu'on va passer au moins un an ensemble à la Colonie, je crois qu'il faut que je sorte les squelettes du placard.
Le sourire de Percy s'effaça.
-Qu'est-ce que tu veux dire ?
-J'ai longtemps été amoureux de toi, dit Nico. Je voulais que tu le saches.
Percy regarda Nico. Puis Annabeth, comme pour s'assurer auprès d'elle qu'il avait bien entendu. Puis Nico de nouveau.
-Tu...., commença-t-il.
-Ouais, dit Nico. T'es quelqu'un de super. Mais ça m'est passé. Je suis très heureux pour vous , les mecs.
-Tu... alors tu veux dire que...
-Exact.
Une étincelle s'alluma dans les yeux gris d'Annabeth. Elle adressa un sourire en coin à Nico.
-Attends, dit Percy. Tu veux dire que...
-Exact, répéta Nico. Mais c'est bon. On est cool. Je veux dire, je le vois bien, maintenant... t'es mignon, mais t'es pas mon genre.
-Je suis pas ton genre... Attends. Alors...
-A plus, Percy, dit Nico. Ciao, Annabeth.
Annabeth leva la main, façon tape là , et Nico s'exécuta de bonne grâce.
Puis il retraversa la pelouse pour aller rejoindre Will Solace, qui l'attendait.
Commenter  J’apprécie          130
- Et si on faisait l'éloge d'Adidas, par exemple ? proposait Percy. Est-ce que ça suffirait à mettre Niké en colère ?
- Quel rapport ? firent Zhang et Hazel
- Ben les gars, vous saviez pas que la marque Nike avait pris le nom de la déesse Niké ?
Léo sourit nerveusement. Percy et lui avaient peut-être autre chose en commun, finalement : Un sens de l'humour débile.
Commenter  J’apprécie          290
Percy baissa le regard sur la rivière.
- Je crois qu'il faut qu'on parle.
Il tendit le bras devant lui et le caillou que Léo avait lancé jaillit hors de l'eau et vint se poser au creux de sa paume.
Ah, se dit Léo, on frime, maintenant ?
Il envisagea de projeter une colonne de flammes vers le car de touristes le plus proche et de faire exploser son réservoir à essence, mais se ravisa - trop mélo pour la circonstance.
Commenter  J’apprécie          170
– Et si on faisait l’éloge d’Adidas, par exemple ? proposa Percy. Est-ce que ça suffirait à mettre Niké en colère ?
– Quel rapport ? firent Zhang et Hazel.
– Ben les gars, vous saviez pas que la marque Nike avait pris le nom de la déesse Niké ?
Léo sourit nerveusement. Percy et lui avaient peut-être autre chose en commun, finalement : un sens de l’humour débile.
– Ouais, dit-il, je parie que ce serait complètement contraire à son accord de parrainage. « CE NE SONT PAS LES CHAUSSURES OFFICIELLES DES JEUX OLYMPIQUES ! VOUS ALLEZ MOURIR ! »
– Vous êtes des vrais gamins, tous les deux, dit Hazel en levant les yeux au ciel.
Derrière Léo, une voix tonitruante fit trembler les vieilles pierres :
– VOUS ALLEZ MOURIR !
Léo sauta en l’air. Il se retourna… et se botta mentalement le derrière. Quelle idée, aussi, de prononcer le nom d’Adidas, la déesse des chaussures de sous-marque ?
Dressée sur un char en or, la déesse Niké pointait un javelot sur la poitrine de Léo.
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Rick Riordan (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Rick Riordan
Le grand retour de Percy Jackson, et de la saga la plus célèbre de Rick Riordan ! Après avoir sauvé le monde à plusieurs reprises, Percy Jackson espère vivre une dernière année normale à la colonie des sang-mêlés. Malheureusement, les dieux n'en ont pas fini avec lui… Retrouvez la saga Percy Jackson et les olympiens complète :
Tome 1 : https://www.albin-michel.fr/percy-jackson-et-les-olympiens-tome-1-le-voleur-de-foudre-9782226491268
Tome 2 : https://www.albin-michel.fr/percy-jackson-et-les-olympiens-tome-2-la-mer-des-monstres-9782226491275
Tome 3 : https://www.albin-michel.fr/percy-jackson-et-les-olympiens-tome-3-le-sort-du-titan-9782226491282
Tome 4 : https://www.albin-michel.fr/percy-jackson-et-les-olympiens-tome-4-la-bataille-du-labyrinthe-9782226491299
Tome 5 : https://www.albin-michel.fr/percy-jackson-et-les-olympiens-tome-5-le-dernier-olympien-9782226491305
Le Calice des dieux : https://www.albin-michel.fr/percy-jackson-et-les-olympiens-le-calice-des-dieux-9782226484338
Nous suivre sur les réseaux sociaux : Instagram : https://www.instagram.com/albinmichelstories/ TikTok : https://www.tiktok.com/@editionsalbinmichel
+ Lire la suite
autres livres classés : mythologieVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (2300) Voir plus



Quiz Voir plus

percy jakson

qui est le père de Percy ?

Poséidon
Dionysos
Hadès
Chiron

4 questions
806 lecteurs ont répondu
Thème : Percy Jackson et les Olympiens, tome 1 : Le Voleur de foudre de Rick RiordanCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..