AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782017028192
352 pages
Hachette (28/06/2017)
3.68/5   11 notes
Résumé :
Le faire ou ne pas le faire ? Telle est la question.

Alex l’a déjà fait. Du moins c’est ce qu’elle laisse croire.
Emma n’y a jamais vraiment pensé mais pourquoi pas ?
Zoë n’arrive même pas à y songer sans devenir rouge tomate.
Quant à Layla, elle a tout prévu : elle le fera avec son petit ami le jour de la Saint-Valentin.

Quatre filles. Un Pacte. Et 169 jours pour le faire.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
3,68

sur 11 notes
5
1 avis
4
2 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis

Nyfa-Mars
  16 septembre 2017
Un titre aguicheur, un roman pour adolescents qui aborde la première fois avec légèreté et humour : voilà la promesse de 169 jours pour le faire. Alors promesse tenue?
"169 jours pour le faire" : mais qui est ce "le" dont on nous parle? Évidemment vous aurez deviné qu'il s'agit de sexe. C'est exactement ce qui m'a attiré dans ce livre, le sujet, car Lindsey Rosin propose de parler de la première expérience de quatre jeunes filles.
Nous retrouvons donc un groupe d'amies : Layla, Zoé, Alex et Emma. Layla, déjà en couple, propose un jour à ses amies un pacte : 169 jours pour le faire. Est-ce l'idée du siècle? Pour elles : oui! (Pour le lecteur : non!). Ce pacte est un défi pour certaines et pour d'autres cela semble comme une formalité. Alors qui arrivera au bout du pacte?
J'ai tenté de ne pas lire de chroniques de 169 jours pour le faire - pour ne pas risquer d'influencer mon avis- néanmoins je pense que mon avis était déjà fondé. Avant toute chose, je tiens à dire que 169 jours pour le faire est un roman frais, léger et divertissant. Un roman que j'ai apprécié pour son humour et sa légèreté. Je m'attendais à lire un livre sans prise de tête et le livre a presque totalement comblée mes espérances. Aussi je l'ai lu très rapidement en à peine deux jours. Mais pour le reste, j'ai un peu grincé des dents durant ma lecture.
Passons aux réjouissances
Tout d'abord, j'aimerais dire : "un pacte sérieusement?". Je n'aime pas l'idée. le fait est que la première fois est présentée comme un mot sur une liste (un peu comme ça -> To do List : perdre ma virginité). Nous parlons tout de même d'une première relation sexuelle et pas de l'achat d'un article dans un supermarché, pourtant le livre le présente ainsi.
Pour illustrer un peu mon mécontentement, je vais vous parler d'Emma: Emma est celle qui était la moins motivée, disons qu'elle a d'autres soucis que sa première fois en tête, elle pense à ses études, son futur. Je me suis dit qu'Emma était probablement la plus mature des filles, parce qu'elle ne s'éternise pas sur ce pacte au départ et ne souhaite pas vraiment en faire une priorité. Et pourtant, elle est la première a sauter le pas. Première déception.
La première fois d'Emma se déroule avec un garçon qu'elle connaît, avec qui elle a partagé quelques baisers (roulages de pelles), ils décident de le faire comme ça, spontanément. La chose qui m'a marqué est que Emma dit après sa première fois : "Et voilà!". D'accord. Vous ressentez mon scepticisme là? Et bien, Emma n'a eu aucun ressenti durant l'acte et nous non plus, cette première fois était définitivement plate, sans aucune émotion. Avant, après, pendant = zéro émotions. L'exemple d'Emma m'a d'autant plus posé problème, parce qu'elle n'avait pas forcément envie de concrétiser ce pacte, mais comme Layla a eu l'idée du pacte, elle s'est laissée tenter sans aucune autre motivation que le fait de "le faire pour les copines". Oui lecteurs, le Pacte est décrit comme une expérience qu'elles partageraient toutes ensemble pour leur dernière année de lycée, comme un voyage à Disneyland. Suis-je la seule à avoir envie de lever les yeux au ciel ?
Heureusement Emma est un personnage qui a relevé le niveau de ce livre, car elle s'affranchit au fil des pages, donnant un peu de corps à l'histoire. Emma découvre qu'elle n'aime pas seulement les garçons. Aussi j'ai beaucoup aimé son évolution et ses réactions par rapport aux préjugés sur l'homosexualité. C'est un personnage qui m'a beaucoup plu.
Des points positifs malgré tout
Layla, Zoé, Alex et Emma sont un groupe d'amies très soudé et lire leurs échanges a été une partie de plaisir, elles m'ont beaucoup fait rire. Bien sûr, leurs disputes sont légendaires et totalement futiles parfois. Les filles ont des personnalités différentes, si bien que chacune est facilement reconnaissable.
Le sexe est abordé avec légèreté, dédramatisant la première fois. le discours n'est pas moralisateur, ni scolaire. Autre point important : le roman aborde le sujet de la pilule et du préservatif. Saluons le fait que Lindsey Rosin souligne le fait : "Sortez couverts" aux jeunes.
Mais...
Les messages véhiculés dans le reste du roman en revanche sont plus que contestables. Layla l'instigatrice de ce pacte est une jeune fille un peu trop prétentieuse au départ. Non seulement elle a eu l'idée du pacte mais en plus c'est la seule du groupe à avoir un copain. Facile? Tout n'est pas rose au paradis de Layla : elle a une tendance maladive au contrôle, elle doit tout planifier tout le temps, c'est une vraie control freak. Évidemment, son copain est étouffé par son comportement et même s'il est gentil et patient, comme tous les hommes il souhaite passer à la vitesse supérieure. Lorsque Layla lui parle du pacte il lui dit (en gros) "tiens ça tombe bien j'ai deux préservatifs dans ma boîte à gants, si on le faisait sur ma banquette arrière?".
Le pire est que Layla est mise sous pression par son petit ami pendant plusieurs chapitres, et parce qu'elle n'arrive pas à passer le cap (soulignez pour voir le texte) elle lui fait une fellation parce qu'elle se sent coupable de ne pas pouvoir lui donner plus.
Remarquons que malgré ses airs de prince charmant, ce garçon va s'empresser de quitter Layla et vite la remplacer par une fille plus "libérée" sexuellement. Waouh! Magnifique ? J'en reste sans voix. La claque que Layla va prendre va lui permettre de réfléchir à son comportement et son idée stupide de pacte.
Pour les autres filles, je dirais que les idées étaient plus intéressantes :
- Zoé, par exemples est celle dont l'histoire était la plus réaliste, la plus normale, celle en qui beaucoup de filles peuvent se reconnaître. Elle qui était la plus timide de la bande, elle a beaucoup évoluée tout le long du roman et j'ai trouvé son histoire mignonne.
- Alex, est la plus libre du groupe. Si elle a embrassée tout un tas de garçons et a même fait croire à sa première fois, Alex reste la plus forte et la plus fragile du groupe. Il faut dire qu'elle va connaître une épreuve difficile dans le roman, elle va en ressortir différente et elle va s'ouvrir à de nouvelles possibilités. J'ai beaucoup aimé son histoire et sa personnalité.
L'écriture de Lindsey Rosin est vivante, les dialogues sont énergiques et je n'ai pas vu le temps passer, sauf que à la moitié du roman j'ai commencé à trouver l'histoire un peu lourde. Car à un moment donné de ma lecture, je me suis dit que nous suivions quatre filles qui n'avaient que des crushs masculins et je commençais à trouver ça très ennuyeux. Parce que non seulement nos quatre héroïnes sont déjà entouré de spécimens mâles autour d'elles, mais en plus de nouveaux garçons se rajoutent au fur et à mesure, ce qui fait que nos 4 jeunes filles ont au moins un partenaire potentiel (voir deux) autour d'elles pour valider ce pacte. Ce qui m'a un peu déçue. Je n'ai pas eu la sensation de défi, de dépassement de soi que j'attendais dans ce roman.
Un sujet mal traité
Pour finir, je souhaiterais revenir sur le coeur du roman : le sujet. le fait est que le roman s'attarde sur des détails futiles et pas sur les détails importants. J'ai pensé que le roman allait explorer les émotions avant/après la première fois et pour finir nous n'avons pas vraiment de compte-rendu sur les sentiments des filles. le sujet principal, la première fois, est survolé. Tout comme les notions d'éducation sexuelles. le problème est que l'histoire manque de réalisme, et si dans l'ensemble le roman aborde des sujets intéressants, cela ne va jamais très loin. Par exemple les réseaux sociaux : les filles sont très connectées, tout le temps. Ce qui est réellement en phase avec la génération actuelle. Cependant le coup des "sexfie" comprenez "selfie après le sexe" m'a dérangé. C'était peut-être le but. le fait est que le roman explose la définition d'intimité. Aussi certains sujets sont abordés avec peu de tact, les dialogues sont crus. Et le fait que des filles de cet âge parlent de sexe masculins comme elles pourraient parler de parfums de glace, m'a un peu ennuyé. Je ne sais pas si l'on peut vraiment compter ce roman en tant que livre jeunesse, sachant que certaines scènes pourraient être mal perçues, qu'on y parle de manière assez cru et que l'idée même de ce pacte pourrait inspirer les jeunes d'une mauvaise manière.
Alors, certes le roman a de bons côtés, seulement pour ma part les mauvais points l'ont emporté.
~×~
Les points positifs :
- Les personnages
- L'amitié entre les filles
Les points négatifs :
- de mauvais choix dans le traitement du sujet principal
Bilan : le roman aurait pu être génial, cependant j'ai trouvé le sujet vraiment mal traité, la première fois est finalement abordé avec beaucoup trop de légèreté. Un roman qui aurait pu me plaire mais qui pour finir m'a déçu.
Lien : http://wp.me/p5d1xg-Tv
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Analire
  19 juillet 2017
169 jours pour le faire, mais quoi ? A votre avis ? Qui est ce petit « le » que personne ne nomme, mais que tout le monde connaît ? Je pense que la couverture est assez explicite ; mais pour ceux qui ne l'auraient toujours pas compris, vous le découvrirez bien assez vite.
On suit le quotidien de quatre jeunes étudiantes, toutes meilleurs amies, qui se sont liées autour d'un Pacte commun : faire l'amour avant de terminer leurs années de lycée. Il ne leur reste donc que 169 jours pour le faire. Nous allons suivre Alex, Zoë, Layla et Emma dans leurs pérégrinations amoureuses et amicales quotidiennes, ainsi que dans l'avancée de leur défi commun.
Si j'étais maman et que j'avais une jeune adolescente, je ne sais pas si je lui prêterais ce livre. Il y a quand même quelques propos des jeunes filles qui sont assez directs et passablement choquants, ainsi que des scènes plutôt crues (moins que ce qu'on peut lire dans des romances érotiques, mais assez crues pour des jeunes adolescentes). de plus, cela pourrait délivrer un mauvais message sur la sexualité : ces quatre jeunes filles se sont lancées un défi : faire l'amour dans un court laps de temps. Or, ce genre de chose ne se décide pas comme cela. Il faut se sentir prêt, en confiance avec l'autre, sûr de son amour, avant de se lancer. L'exact opposé du message que les filles font passer.
Mais je dois admettre que c'est quand même une bonne manière de dédramatiser ces questions de sexualité, qui restent des sujets « tabous » et souvent honteusement tus. Certains parents rebutent à parler de ces choses-là avec leurs enfants ; alors je me dis que pourquoi pas leur faire lire ce genre de livre, pour leur faire prendre conscience de plusieurs choses : des risques, des sentiments…
Outre cet aspect sexuel du récit, c'est une jolie histoire d'amitié qui est dépeinte. Quatre meilleures amies, inséparables, qui s'aiment un jour, s'engueulent un autre, mais ne peuvent jamais cesser de se voir et de se parler. Une amitié parfaite, que tout le monde désirerait avoir.
Mon coeur balance quant à ce roman : j'admets que parler de sexualité à des jeunes adolescentes permet de dédramatiser ces sujets dits « tabous ». Mais la façon dont Lindsey Rosin le fait ne me convient pas, puisqu'elle montre le sexe comme quelque chose de facile et désinvolte. Bien loin de mes idéaux plus conformistes. Chères mamans, réfléchissez et faites attention avant de mettre ce livre entre les mains de vos filles.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
PandoLivresavie
  20 septembre 2017
Une histoire qui me faisait très envie, le résumé me faisait penser à un téléfilm que j'avais regardé il y a quelques années “Le pacte de grossesse“ il me semble, où une bande de copines décident de tomber enceinte toutes en même temps et je l'avais beaucoup aimé. Ici pas de grossesse, non il est question de la perte de sa virginité, elles se sont données 169 jours pour la perdre.
Tout commence autour d'une glace, rituelle qu'elles ont mis en place depuis plusieurs années et auquel elles tiennent beaucoup, rien n'est censé les perturber durant ce moment de partage, de papotage entre copines. C'est donc lors de ce rendez-vous hebdomadaire que Layla va lâcher une bombe. Passer le cap avec son petit ami qu'elle aime plus que tout, elle se sent enfin prête, et c'est en en parlant avec sa bande de copines que l'idée va germer de le faire « ensemble ».
Si certaines comme Alex ont déjà passer cette étape importante, elles décident de se lancer elles aussi dans l'aventure. Pour Emma qui ne voit pas d'inconvénient à cela, après tout c'est une expérience comme une autre, elle se lance. La plus dure à convaincre reste Zoe (je dois dire que j'ai eu une préférence pour elle) qui a du mal à s'accepter physiquement et qui est de nature réservée et timide, ce challenge est une épreuve pour elle mais elle se laissera guider par la voix de ses amies et décidera de participer à ce projet plus qu'embarrassant à son goût.
Chacune d'elles, selon leur caractère vont se lancer de manières différentes, pour Layla qui a déjà un petit copain la moitié du « travail » est déjà faite mais pour les autres célibataires, il leur faut trouver l'heureux élu.
Ce pacte les travaille beaucoup, elles ont beau être motivées et prêtes à passer de l'autre côté de la barrière, ce défi les met tout de même devant quelque chose d'important. La première fois compte, c'est celle qui donnera envie ou non à de futures relations ? Les sentiments sont-il sensé rentré en compte ou comme avec un pansement vaut-il mieux y aller d'un coupe sec en fermant les yeux ? Ces questions que l'on se pose toutes à un moment donné vont prendre vie dans leur esprit. 169 jours c'est long et c'est court à la fois mais pour ces filles cela devient un objectif à atteindre coûte que coûte.
Une très belle histoire d'amitié, cette petite bande très soudée est composée de filles aux caractères différents. Chacune d'elle se complète, elles se soutiennent et non aucun secret, aucun sujet tabou, elles se disent tout quitte à mettre les autres mal a l'aise. J'avoue que certains passages m'ont fait rire, voir l'embarras de certaines a été très amusant.
Passé le coté pacte et tout ce qu'il comporte, j'ai trouvé cette histoire très touchante. Nos quatre héroïnes vont grâce à ça se découvrir, s'apprendre et apprendre des autres. Elles vont découvrir ce qui importe le plus et que parfois la vie ne nous apporte pas toujours ce que l'on voudrait au moment où on le voudrait. Certaines vont éclore grâce à ce compte à rebours et se montrer plus à même d'être qui elles sont vraiment, d'autres vont se renfermer et vivre des instants de doute et de crainte.
Une lecture qui se lit très facilement, sur la découverte de la sexualité, l'acception de soi, pleine de haut et de bas, j'ai vraiment apprécier ce que je lisais. le fait de partager le point de vue de chacune d'elles est très enrichissant, car elles n'ont pas toutes le même ressenti : Layla, l'instigatrice m'a parfois agacé, Alex m'a beaucoup touché, Emma est vraiment marrante à sa manière car pleine de contradictions et Zoe a été ma préférée, celle dans laquelle je me suis le plus reconnu à son âge. Je les ai toute apprécié (certaines plus que d'autres), je les est toute comprises, je les ai soutenu malgré la difficulté parfois à comprendre leurs choix. Certaines m'ont surprise, étonnée de les découvrir sous un angle différente de ce qu'elle montre.
Je sors de cette lecture touchée par ces quatre adolescentes et ravie d'avoir pu découvrir cette auteur.
Lien : http://www.livresavie.com/16..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leslecturesdeVal
  23 août 2017
j'avais beaucoup aimé lors de ma lecture du résumé, le sujet qu'il y était abordé soit, la première fois de quatre jeunes filles. J'avais vraiment envie de découvrir comment l'auteure, Lindsey Rosin allait pouvoir aborder ce sujet sans trop de clichés et j'avoue que je n'ai pas été déçue de ma lecture.

Du coté de l'histoire: Nous allons suivre quatre copines tout au long des 169 jours que durent leur pacte de réussir en même temps à perdre leur virginité.
Alex, elle prétend qu'elle l'a déjà fait alors que ça n'est qu'approximativement vrai, Layla qui est à l'origine de ce pacte a un petit copain depuis déjà pas mal de temps et veut franchir le cap, Emma cela ne l'intéresse pas vraiment mais elle va se découvrir au fil de ces 169 jours et Zoë elle, est très timide et ne peut s'empêcher de rougir lorsque ses amies commencent à parler de sexe.
Nous allons les découvrir au fil de toute cette période au plus profond d'elles-mêmes et nous allons les suivre dans leur quête face à ce compte à rebours qui pour certaines ne va pas être de tout repos, entre désir de le faire, peur et interrogations, nos quatre adolescentes vont se découvrir l'une à l'autre mais aussi et surtout vont se découvrir elle-même.
Du coté de l'écriture: J'ai vraiment beaucoup aimé la plume de l'auteure, elle aborde des sujets qui comptent énormément pour les adolescentes et elle le fait avec une très belle justesse et beaucoup de réalisme. Lindsey Rosin aborde ce sujet de la perte de la virginité avec beaucoup de sérieux je trouve, pas d'ambiguïté et beaucoup de sujets en découlent en même temps comme la protection mais aussi toutes ces décisions que l'on est censé prendre quand les choses commencent à devenir sérieuses et la capacité à savoir dire non quand on ne se sent pas prêtes. J'ai beaucoup aimé ces points là également car ce sont des choses très importantes à savoir lorsque l'on est sur le point de passer à l'acte.
J'ai également adoré cette amitié qui les unies toutes ensembles, alors il y a des vrais moments d'échanges , des cachoteries et des petits accrochages qui font que cela rend notre lecture vraiment très crédible et réaliste.
J'ai également apprécié toutes les jeunes filles, elles sont toutes les quatre aussi différentes les unes que les autres mais je trouve qu'elles se complètent à merveille.
Les pages se tournent toutes seules, la lecture est rapide et rien y est trop surfait l'auteure va a l'essentiel avec des mors simples et bien pensés.
En conclusion: Je dis un grand bravo à l'auteure pour avoir réussi à faire de cette histoire un roman très addictif, elle n'enjolive pas forcément les choses, tout y est bien amené sans de réels clichés et les sujets sur les préoccupations de beaucoup d'adolescentes y sont vraiment très bien traités avec une jolie justesse.
J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman et la plume de Lindsey Rosin est vraiment très belle.
Alors je pense que ce roman va avoir des avis plus que mitigés, tout dépend comment on prend le sujet traité, il y a certaines d'entre vous qui je suis sure penseront que de faire de ce moment précieux dans la vie d'une jeune fille n'est pas à prendre à la rigolade et que ce pacte est un peu contre nature, moi, je dirais simplement que l'auteure a eu une très belle idée d'aborder comme cela toutes les interrogations que les jeunes filles peuvent avoir car je suis certaine que bons nombre d'ados pourront se retrouver dans une des quatre adolescentes que nous suivons à travers cette histoire.
Je le conseille vraiment aux jeunes adolescentes qui se posent énormément de questions sur ce moment de leur vie qui n'est faut avouer pas vraiment simple parfois.
Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SensitiveWord
  25 août 2017
Je dirais que tout est dans le titre non ? Il est tout de même assez révélateur de ce qu'on s'apprête à lire. En effet, nous allons suivre un groupe de 4 jeunes filles - Layla, Alex, Zoë et Emma- qui font se lancer un défi, mais pas n'importe lequel : perdre sa virginité à la fin de ses 169 jours.
L'auteur va donc aborder un sujet, qui semble du premier abord assez « tabou », mais elle le fait avec justesse et réalité. Lindsay Rosin va droit au but dans son sujet et donc ne passe pas par des métaphores improbables pour décrire les différentes scènes ou discussions, c'est donc pour cela qu'il ne faut pas donner ce livre entre les mains de trop jeunes filles, au risque de choquer (c'est un mot un peu fort bien sûr).
Chaque chapitre débute par le fameux décompte et cela peut paraître artificielle, mais c'est plus agréable pour la lecture (pour suivre plus facilement l'avancer de leur pacte).
Les chapitres sont aussi construits d'une façon à ce qu'on ne suit pas une seule personne à la fois, mais plusieurs en même temps. Cela apporte un super rythme au roman et c'est grâce à ça qu'on ne s'ennuie pas. Car, perso, je pense que si l'histoire avait été à la première personne tout du long ou même si un chapitre correspondait à une personne, on se serait très vite égaré et je suis sûr que, par exemple, Layla, m'aurait rapidement saoulé.
On va assister au festival des premiers sentiments amoureux (qu'ils soient conscients ou non), mais aussi aux premières expériences de leurs vies intimes, leur questionnement sur le sexe, mais aussi sur leurs avenirs après le lycée (que ce soit sur leur amitié ou professionnellement).
On nous dépeint aussi une forte amitié entre filles, elles sont soudées, se racontent leurs vies dans les moindre détails (du moins, c'est ce qu'elles prétendent), tout est très décomplexé. Mais tout n'est pas tout beau tout rose : elles peuvent se disputer, avoir des secrets les unes pour les autres, mais finalement la beauté d'une amitié, c'est aussi le fait de toujours revenir les uns vers les autres quoi qu'il arrive, car on ne peut pas vivre sans ces personnes.
Ce que j'ai aussi beaucoup aimé dans leur relation, c'est qu'elles sont toutes très différentes les unes des autres, les quatre filles démontrent aussi que l'amitié ce n'est pas simplement une question de ressemblance, mais aussi la façon à laquelle, on se complète les uns les autres par nos différences.
Une bonne lecture.
Lien : https://sensitiveword.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
AnalireAnalire   19 juillet 2017
Emma murmura au reste de la Bande que si elle aimait les photos c'était parce que, une fois prises, elles ne changeaient jamais, contrairement à leurs sujets.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   24 septembre 2017
Les orgasmes restaient un domaine mystérieux. Elles avaient comparé leurs baisers, bien entendu, discuté de langues, de dents et de salive, et comment les gérer ; elles avaient donné leur avis sur leurs seins, ce qu’elles aimaient et quel degré de pression leur donnait la sensation d’être des vaches qu’on trayait ; elles avaient échangé des dick-pics, des histoires de suçons et des appréciations sur les garçons qui savaient dégrafer, d’une main, leurs soutiens-gorge ; elles avaient, en gloussant, discuté de ce qu’elles faisaient de leurs mains, de leurs lèvres, de leurs dents et de leurs langues à proximité de la nuque d’un garçon, de sa bouche, de son sexe… Elles avaient même comparé toutes les tailles, toutes les formes et toutes les couleurs possibles de pénis, exprimé leur opinion sur le rasage et sur l’épilation, confié ce qui les excitait vraiment…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AnalireAnalire   14 juillet 2017
Vanessa Martin était la fille la plus aimée et la plus détestée des secondes. Tout dépendait de qui parlait : les garçons adoraient ses débardeurs décolletés, ses soutiens-gorge rembourrés, ses minuscules shorts, son rire aigu et sa manie de suçoter tout ce qui lui passait sous la bouche, crayons, sucettes ou mèches de cheveux ; les filles la haïssaient pour les mêmes raisons.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   24 septembre 2017
Elle n’avait jamais – jamais – commandé le même parfum de glace deux fois. Le Bigg Chill changeait sa carte tous les dimanches ; et chaque dimanche, Alex prenait son temps pour tester toutes les nouveautés. Elle finissait toujours par choisir le parfum le plus excentrique, comme Oréos-cheesecake, ou litchi-menthe. Ce jour-là, elle s’était décidée pour caramel-crème anglaise.
Avec sa beauté naturelle, elle pouvait se permettre des choix audacieux. Elle avait des jambes interminables, une peau d’un magnifique café-au-lait et des yeux bleus qui semblaient plonger au fond de votre âme. En un mot, elle était éblouissante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AnalireAnalire   15 juillet 2017
Les gens normaux sont ceux qu'on ne connaît pas encore.
Commenter  J’apprécie          90

autres livres classés : garçonsVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1317 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre