AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B003X6ZHSS
Hatier (01/01/1959)
4.2/5   5 notes
Résumé :

Issu d'une famille libre mais d’origine plébéienne, C. Sallustius Crispus est né à Amiternum, en Sabine, en 86 avant J.C.. Brillant, voluptueux et lettré, il ne tarde pas à embrasser la carrière politique. L’amitié inconditionnée que lui porte César, lui vaut une ascension, puis une chute, rapides. Dès 52, il devient tribun de la plèbe et mène une campagne virulente contre Cicéron et Milon. En 50, cette « engeance de crapule », comme le nommait son adversair... >Voir plus
Que lire après La conjuration de catalina - la guerre de jugurthaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
D'abord je tiens à souligner l'excellence de cette traduction et la solidité du texte cadre qui a servi de base à la traduction .

Je vous dirais faites l'effort de connaître Sylla , Salluste , César , Cicéron , Pompée et vous aurez une connaissance intime du climat politique et institutionnel , qui devait conduire Rome à changer de régime politique car c'est son existence au long terme qui se jouait fondamentalement autour de cette problématique institutionnelle .

Salluste est un historien latin qui mérite cette dénomination d'historien . Il a pleinement le souci d'argumenter énormément sur les causalités . Ceci se ressent très nettement dans son tissu narratif et dans les plans de ses textes .
Il est ouvertement pour le parti populaire et pour la plèbe ( et pas viscéralement objectif donc ) , mais il a ses arguments avec le soucis de les justifier le plus souvent . Il a l'objectivité modérée d'écorcher modérément ses amis , si cela est nécessaire pour établir et énoncer la vérité .
La conjuration de Catilina est ici abondamment commenté , je me concentrerais donc sur la guerre de Jugurtha.
Le style de salluste à du caractère , le phrasé est dense et précis et le propos est très solidement structuré et argumenté , souvent en cascade préventive ou bien en conclusion édifiante .
Je me livrerais ici à un résumé , mais aussi à une analyse du contexte plus large . J'espère que le caractère touffue de cette matière vous permettra de mesurer à quel point la vie politique à la fin du régime républicain à Rome était devenu trop instable et qu'un autre régime devait fatalement émerger .
Lorsque Rome prend le contrôle définitif du territoire carthaginois et fonde la Province d'Afrique , soulignons que cette province est relativement petite , en gros c'est les trois quarts du territoire tunisien actuel avec des confettis sur le littoral méditerranéen jusque les Colonnes d'Hercule . le reste du territoire est numide c'est-à-dire authentiquement berbère . Il y trois types de peuplement imbriqués , des latins et des puniques et berbères en route vers la latinisation dans la province romaine . Et il y a les territoires numides indépendants et civilisés , assez riches agricolement parlant , anciennement au contact des mondes phéniciens et romain qui ne seront jamais sous le contrôle politique direct de Rome sur le long terme . Un ensemble géographique qui commence à compter pour Rome , pour la république ( avec la Sicile ) pour ce qui est des approvisionnements en huiles , blés et autres ...
Des approvisionnements qui relèvent désormais de la haute politique car il s'agit de consolider à travers leurs distributions , la solidité de la condition de la plèbe et du parti populaire conséquemment .
Au commencement du texte ce contexte général est souligné par Salluste qui insiste sur l‘immixtion de Rome dans la gestion politique de ces entités . le roi numide Micipsa souhaite diviser son royaume entre ses fils : Hiempsal et Adherbal . Jugurtha adopté antérieurement par le roi sur la pression probable de Rome , obtiendra par traité de Rome une position gouvernementale avantageuse avec le fils survivant de Micipsa , Adherbal ( notez au passage le caractère punique et théophore de ces prénoms ) . En 112 av JC , le sénat de Rome , en commission autorisera Jugurtha à prendre Cirta qui exécutera , son frère adoptif et les Italiens ( pas forcement des romains ) combattant à ses cotés à Cirta . Ce conflit s'étend de 116 à 105 avt JC .
La république déclare alors la guerre à la Numidie . Marius propréteur en Espagne et soutenu par la plèbe principalement , part pour l'Afrique . Lucius élu tribun dirigera le combats et conclura une paix en faveur de la Numidie . Les hostilités reprendront finalement et Jugurtha infligera de lourdes pertes à Rome en batailles rangées aussi bien que en guérilla , ( les batailles de Muthul et de Zama ) . Rome refusera obstinément de reconnaître la royauté de Jugurtha qui sera trahi par son allié Boccus roi de Maurétanie . Il l fera les frais d'un compromis avec Marius qui avait lui-même doublé Metellus , en se faisant élire consul et donc en gagnant officiellement une guerre qui fut gagnée principalement par autrui qui fut privé de la pompe affairant à ce succès .
Jugurtha sera détenu et exécuté au Tullianum sur le forum romain , une prison actuellement crypte de l'église Saint Josèphe au pied du capitole . Pile poil , à la sortie actuelle du site du forum ( près de la Curie ) qui débouche presque sur la voie des forum impériaux aux pieds du Tabularium et de l'escalier qui grimpe actuellement au Capitole . Je m'étend un peu car c'est ici et contrairement à toute l'info touristique locale , que Vercingétorix a été détenu six ans puis c'est là qu'il fut exécuté .
Sur Salluste disons qu'il est un fervent soutient de César et fervent soutient de la plèbe de la civitas romana ( la ville de Rome ) . Qu'il soutiendra militairement César et la plèbe en dirigeant la flotte romaine dans l'Adriatique à la demande de César pendant les guerres civiles . Il sera battu par le parti de pompée mais il réintègrera ultérieurement le sénat à la victoire de César .
Il prouvera qu'il fut meilleur administrateur que militaire d'active en gouvernant jusque la fin de la république , la province d'Afrique .
Au changement de régime il se retira prudemment de la vie politique assez richement doté en deniers .
Commenter  J’apprécie          480

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
C’est à tort que le genre humain se plaint de sa nature , et déplore que , impuissante et de courte durée , son existence soit régie par le hasard plus que par le mérite .
Commenter  J’apprécie          270
C'est depuis de longues années un sujet d'ardents débats parmi les hommes que de savoir si l'art militaire procède davantage de la force physique ou de la vigueur de l'esprit :
Commenter  J’apprécie          250
Mais quels sont ces hommes qui se sont emparés de la République ? Des gens couverts de crimes, aux mains sanglantes, d'une cupidité sans bornes, se faisant orgueil de leurs forfaits, pour qui loyauté, honneur, piété, bref tout ce qui est vertu ou vice est une occasion de profit.
Commenter  J’apprécie          20
Vos ancêtres, pour conquérir leurs droits et pour établir la dignité de leur ordre, par deux fois se sont retirés en arme sur l'Aventin ; et vous ne ferez pas les derniers efforts pour défendre cette liberté qu'ils vous ont léguée ?
Commenter  J’apprécie          20
...il y a plus de déshonneur à perdre ce que l'on possède qu'à ne l'avoir jamais possédé.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : romeVoir plus


Lecteurs (25) Voir plus



Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
542 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre

{* *}