AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2012791778
Éditeur : Hachette Littératures (19/01/2005)

Note moyenne : 4.53/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Rome, maîtresse du monde. Les douze siècles de l'histoire romaine ont longtemps constitué le passage obligé d'une éducation humaniste. Ils pâtissent aujourd'hui des clichés et des anachronismes répandus par le cinéma et le roman. Aristocrates républicains idéalisés en défenseurs des libertés modernes ; empereurs rabaissés au rang de tyrans maniaques ; premiers chrétiens confinés dans l'obscurité des catacombes. Un Constantin le Grand, naguère converti miraculeux, de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Drych
  11 novembre 2013
Un excellent ouvrage de vulgarisation où l'auteur s'attaque avec intelligence et humour aux nombreuses idées reçues sur l'histoire de la Rome antique. L'ensemble est écrit simplement avec le souci de s'adresser à tous et pas seulement à des spécialistes. Il est cependant difficile de relater en moins de 600 pages une histoire longue de douze siècles, et le livre tient à la fois du pavé et du survol. La fin de la période avec sa succession d'empereurs donne même le tournis. L'auteur ne considère d'ailleurs lui même ce livre que comme une simple introduction à la Rome antique, et mentionne en fin d'ouvrage toutes les références pour qui veut aller pus loin.
Commenter  J’apprécie          160
RobinsonFlo
  27 juillet 2013
Une merveille d'érudition !
Et l'histoire de Rome est passionnante (on en fait même des séries télé !).
En plus, Jerphagnon est drôle. Au détour d'une phrase il sait balancer de petites piques qui font toujours mouche. J'ai vraiment ri en lisant ce petit bijou.
C'est LE livre à amener sur la plage cet été. Je vous assure que ça se lit tout seul.
Et franchement, ça fait classe au camping !
Commenter  J’apprécie          161
exarkun1979
  12 août 2012
C'est un excellent livre pour apprendre à connaitre l'histoire Romaine. Ce livre fait surtout référence à l'histoire politique de Rome et l'histoire de la pensée et de l'art de la Cité Éternelle. L'auteur nous met souvent en garde contre les parallèles et les conclusions trop faciles. de plus, il met à la disposition des lecteurs une énorme bibliographie qui permettra d'approfondir certains sujets à ceux que ça intéresse. Comme plusieurs livres d'histoire, l'auteur passe par dessus certains sujets et fait un survol rapide sur d'autres. Il faut se dire qu'on ne fait pas le tour d'au dessus de 1000 ans d'histoire en 600 pages. Des choix se sont imposés et je crois personnellement qu'il a fait les meilleurs en fonction d'une bonne vulgarisation. Cela permettra aux lecteurs qui connaissent peu l'histoire de la Rome Antique de ne pas trop se perdre. En conclusion, je recommande ce livre à tout ceux qui veulent vraiment découvrir cette période d'histoire.
Commenter  J’apprécie          70
Darkschneider
  26 juin 2015
La Rome antique, c'est plus de mille ans d'histoire ! Trois régimes politiques (Royauté, République, Empire), des guerres de conquête, des guerres civiles, des bouleversements sociaux et religieux, de l'art et de la littérature. Les témoignages d'époques ainsi que les vestiges archéologiques sont suffisamment nombreux pour alimenter une foultitude d'ouvrages et de thèses de spécialistes. L'amateur d'Histoire sera d'abord tenté de lire une bonne synthèse, ou peut-être un ouvrage de "vulgarisation". Cet ouvrage de Jerphagnon conjugue les deux à la perfection. Mais sa prouesse est véritablement de rendre sa lecture ludique grâce à la vivacité de sa plume (et parfois même sa causticité) donnant vie à cet immense empire, bien loin de la froideur des colonnes de marbre auquel on pourrait l'associer. Avant tout lui-même philosophe, Jerphagnon s'épanche sur les grands philosophes romains, sans non plus en surcharger son récit. Même le plus réfractaire à la philosophie ne pourra que sentir happé par les portraits esquissés par l'auteur. C'est une de ses principales victoires : non seulement l'histoire de Rome se révèle passionnante sous sa plume, mais Jerphagnon nous donne l'envie de nous confronter aux sources (les fameux philosophes et autres littéraires) ainsi que d'approfondir certains points en lisant des ouvrages spécialisés. La bibliographie en fin de livre est ainsi tout à fait pertinente.
Lire ce Jerphagnon, ce n'est pas prendre une porte d'entrée vers la connaissance de l'Empire Romain, non, c'est passé directement sous son Arc de Triomphe !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
Kyuss
  10 mai 2014
Un livre très riche en informations, facile à lire et plein d'humilité de la part de l'auteur. On se prend à rire quelques fois car le style est assez détendu, si Lucien Jerphagnon écrit de l'Histoire, c'est pour tout le monde et il n'est pas question d'écrire des phrases à rallonge indigestes et pleines de condescendance vis à vis du lecteur. C'est aussi dans cet exercice que l'on se distingue. À lire pour ceux qui débutent en Histoire Romaine, et pour ceux qui, pour le plaisir, veulent en savoir plus sur cette période singulière de l'Histoire.
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
BazaRBazaR   04 février 2014
[Relax67: Lucien Jerphagnon commente les légendes sur les premiers rois de Rome]
Il ne serait évidemment pas raisonnable de prendre au pied de la lettre ces légendes, dont on se trouva bien jusqu'au milieu du XVIIIe siècle... On serait pourtant mal inspiré de les rejeter en bloc, et cela pour deux raisons. D'abord parce que certains de leurs éléments ont trouvé dans l'archéologie moderne une confirmation. Mais surtout, à mon sens, parce qu'elles nous délivrent un enseignement plus important qu'on ne le pense souvent. L'ouvrage d'Alexandre Grandazzi, "la Fondation de Rome" (1991), l'a confirmé: entre le "tout est vrai" et le "tout est faux", il y a la conquête des certitudes partielles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
DrychDrych   11 novembre 2013
On manque de bonne vulgarisation. Trop de nos savants collègues la jugent aujourd'hui au dessous de leur génie. Pourtant, on écrit pour être compris et pas seulement de l'Institut.
Commenter  J’apprécie          150
Yann69Yann69   21 février 2016
Tiberius Gracchus: "Les bêtes sauvages ont leur tanière, tandis que ceux qui meurent pour la défense de l'Italie n'ont d'autre patrimoine que l'air qu'ils respirent; ils errent avec leurs femmes et leurs enfants sans un toit où s'abriter. Ils ne meurent que pour nourrir le luxe et l'opulence de quelques-uns."
Commenter  J’apprécie          31
WyomeWyome   25 avril 2017
Rome s'en irait en morceaux et, comme dans le poème désenchanté de Lucrèce, de ces atomes de pierre se formeraient d'autres temples pour un autre dieu, d'autres palais pour d'autres seigneurs. Des voies s'ouvriraient pour de nouveaux triomphes, et d'autres âmes soutiendraient des formes indéfiniment renouvelées.
Commenter  J’apprécie          10
cali146cali146   16 mars 2016
"Vaincu par le général grec mercenaire Xanthppe,Régulus fut fait prisonnier.Il était promis à un sort aussi moralement glorieux que physiquement pénible"
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Lucien Jerphagnon (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lucien Jerphagnon
Lucien Jerphagnon / Raphaël Enthoven - Rencontre avec un érudit généreux
>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Histoire du monde ancien>Péninsule italique jusqu'à 476 (120)
autres livres classés : histoireVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1158 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre