AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Ash Princess, tome 1 (6)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Laurapassage
  28 août 2018
Lorsque les éditions Albin Michel m'ont contactée pour une sortie young adult prévue à la rentrée littéraire, j'étais forcément impatiente. Mais quand j'ai découvert qu'il s'agissait de Ash Princess de Laura Sebastian, avec sa magnifique couverture, sa phrase d'accroche aux allures de punchline et son résumé plus qu’attrayant, j'ai évidemment été encore plus enthousiaste.

"Ils ont tué ma mère. Ils ont volé mon nom. À moi de les réduire en cendres."

Ash Princess, la princesse de cendres, s’appelle Theodosia. Enfin, ça, c'était il y a 10 ans, avant que l'île de son peuple, Astrée, soit conquise et ses habitants réduits à l'esclavage et exterminés les uns après les autres. Maintenant, elle répond au nom de Thora. En apparence, elle vit dans une cage dorée et se montre obéissante, d'une intelligence limitée et surtout intéressée par les jeunes hommes dont elle ne cesse de parler avec son amie Crescentia. Mais la réalité est tout autre. Theo est une héroïne aussi forte que sensible. Elle tente à la fois de ne rien laisser paraître de ses faiblesses et de ses espoirs, tout en donnant une image parfaite aux envahisseurs, les Kalovaxiens et à son peuple. Alors qu'elle doit elle-même tuer son plus grand allié et qu'elle en voit un autre refaire surface, son avenir change complètement.

Laura Sebastian commence sa première trilogie sur les chapeaux de roues. Si vous aimez la fantasy young adult comme on a pu en découvrir ces dernières années, notamment avec The Curse et Six of Crows, vous ne serez pas déçus par Ash Princess. L'univers complexe et étendu qui apparaît dans ce premier tome, enrichi d'une carte à l'envergure prometteuse, laisse dès le début imaginer un monde aux multiples facettes. Theodosia, entourée de son meilleur ami et du prince, n'a plus qu'à faire de ces nations des alliés.

"Le jour est fini, le temps vient pour les oisillons de prendre leur envol. Le lendemain est proche, le temps vient pour les vieilles corneilles de mourir."

Malgré que l'on suive les joies et les déconvenues de Theo, décrites avec beaucoup de justesse, les personnages secondaires tiennent une place importante dans l'histoire. Aidant à comprendre encore mieux la princesse de cendres, il est parfois difficile de les saisir, laissant un mystère constant sur leurs véritables désirs. Le seul point légèrement tempéré de mon avis arrive justement avec ces protagonistes, notamment deux d'entre eux, qui font partie d'un début de triangle amoureux, si décrié dans les romans adolescents. Vous l'aurez compris, j'ai dévoré Ash Princess qui se présente comme une entrée en matière pleine de surprises.

"Je suis Theodosia Eirene Houzzara. Le dernier espoir de mon peuple."

Ash Princess est un premier tome young adult qui convaincra tous les adeptes de fantasy. Laura Sebastian met autant l'accent sur son héroïne, loin d'être parfaite, que sur ses personnages secondaires, établis dans un univers riche et prometteur. 
Lien : http://laura-passage.com/ash..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
tichoulit
  16 septembre 2018
Des combats, de la vengeance, et une héroïne bien engagée et courageuse nous attendent. Un beau programme!

Ash Princess c'est d'abord un univers bien ficelé : le Kaiser a pris le pouvoir sur les terres Astréennes et impose un règne de terreur et d'oppression. Théodosia, fille de la reine des anciens royaumes est emprisonnée et doit subir chaque jour ses persécutions. le Kaiser est un homme horrible et violent qui fait soumettre à Théo des punitions épouvantables.

Un jour, elle est obligée de commettre un acte odieux et remet en cause l'acceptation de son emprisonnement. Elle décide de se venger et de se battre pour son peuple. Pour cela, elle élabore un plan d'action, qui constitue la trame du roman : entre trahisons, complots, retournements de situations et romances.

L'histoire des peuples est totalement immersive. On comprend les enjeux politiques, les différents parties, la géographie des lieux... Là dessus c'est bien joué! On est dans un décor oppressant aux intrigues permanentes. Il y a aussi la magie qui est extrêmement présente, sous forme de gemmes aux pouvoirs miraculeux, ou pas.C'est certain, dès qu'on commence à le lire, on ne s'arrête plus.

Théo est une héroïne courageuse prête à tout pour récupérer sa liberté, quitte à choisir de rester enfermée sous le joug du Kaiser alors qu'elle aurait pu s'échapper bien avant. Je n'étais pas vraiment d'accord avec ses choix. Parfois c'est trop gros, tout se passe trop bien ou au contraire trop mal. Et il y a, comme dans tout roman Young Adult qui se respecte, un triangle amoureux qui vient tout changer et tout remettre en cause. Ici, on est en plein dedans. Entre le prince héritier et le rebelle ami de son enfance, Théo ne sait plus où donner la tête. C'est dommage que beaucoup de choses tournent autour de cette romance.

Malgré cela, l'histoire tient debout, est prenante. On a envie de savoir la suite. Ceux qui aiment le fantastique, les belles robes, les stratégies militaires, Une braise sous la cendre ou The Kiss, vous serez sous le charme !
Lien : https://lelamaquilit.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesFantasydAmanda
  04 septembre 2018
--- Bienvenue en Astrée ---

Je pense l'avoir déjà dit, mais en fantasy, je suis très sensible à l'univers. Lorsqu'il est suffisamment fouillé, construit dans les moindres détails, eh bien… je ne veux plus le quitter ! Et c'est exactement ce que nous offre Laura Sebastian dans ce premier volet, développant avec brio l'histoire et les tensions politiques propres à son monde.

Le système de magie a également retenu mon attention ; il repose sur l'utilisation de gemmes censées conférer des forces spécifiques à ceux qui les portent… à condition d'avoir été bénis des dieux.

De plus, le récit se déroule majoritairement à la cour du Kaiser, un cadre propice aux complots. Tout ce que j'aime, en somme ! Autant vous dire que j'ai dévoré ce premier opus en un rien de temps – deux soirées, à vrai dire. Je déplore seulement quelques longueurs à mi-parcours et un pseudo triangle amoureux, mais rien d'alarmant.

--- Une héroïne aux deux visages ---

Ash Princess raconte l'histoire de Thora, la princesse de cendres. Ou peut-être devrais-je dire Theodosia. Soumise à des heures de torture, notre héroïne a en effet perdu son identité dans la douleur, alors qu'elle n'était qu'une enfant. Pourtant, au fond d'elle-même, elle n'a jamais oublié qui elle était vraiment. Elle endosse donc deux personnalités : l'une pour tromper son entourage, l'autre pour fomenter un coup d'État.

Attention, toutefois : Theodosia n'est pas l'héroïne parfaite, au contraire. Si elle a l'étoffe d'une reine, comme sa mère avant elle, elle demeure avant tout une jeune fille fragile en proie au doute. Simplement, elle n'a pas d'autre choix que d'agir. Sa vie, et l'avenir de son peuple, en dépendent !

--- Quand alliés et ennemis se confondent ---

Le nombre de personnages qui gravitent autour de Theodosia étant restreint, l'auteure prend le temps de les approfondir. Chapitre après chapitre, j'ai essayé de les comprendre, d'appréhender leurs actes. Néanmoins, Laura Sebastian ne révèle pas tous leurs secrets, loin s'en faut !

Aujourd'hui encore, alors que ma lecture remonte à un peu plus d'un mois, je me souviens d'eux. le Kaiser, cet homme froid et cruel à la tête du royaume. Son fils, Søren, si différent et pourtant contraint de suivre ses traces. Cress, meilleure amie de Thora et fille pourrie gâtée du général. Et Blaise, celui qui veut jouer les héros à tout prix.

J'aime chacun d'entre eux, même les antagonistes, car ils ont rendu cette histoire captivante. Cependant, la trahison n'est jamais loin, et je peux vous assurer que j'ai été surprise par certains rebondissements…

--- Ce n'est que le commencement… ---

À bien des égards, ce premier numéro reste introductif. Il nous permet surtout d'entrer dans cet univers particulier, de nous familiariser avec ses coutumes et de faire la connaissance de Theodosia. Celle-ci est bien entendu au coeur de machinations qui se construisent à l'abri des regards indiscrets. Mais le chemin sera long et semé d'embûches.

Je suis donc très curieuse de découvrir la suite de cette saga, d'autant plus que la fin du premier opus annonce de grands changements…
Lien : https://lesfantasydamanda.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Heleniah
  23 août 2018
10 ans auparavant, Théodosia était une princesse, promise au trône d'un royaume florissant et en paix. Mais sont venus les envahisseurs, sa mère tuée sous ses yeux, son peuple réduit en esclavage, la voilà réduite à n'être qu'un trophée qu'on exhibe et qu'on fouette en place publique pour annihiler toute tentative de rébellion.

Mais bientôt, celle qui est devenue Thora et qui doit jouer la jeune fille frivole et sans intelligence sentira l'aiguillon de la vengeance se réveiller en elle !

Lorsqu'on m'a présenté ce roman et surtout l'héroïne, on m'avait dit qu'elle ressemblait un peu à Sansa du Trône de fer. Je sais que beaucoup de gens n'aiment pas ce personnage, trop frivole, trop gamine, surtout par rapport à Arya, plus jeune et pourtant à la fois plus réaliste et plus courageuse. Mais personnellement, je l'aime bien, car sa situation de base lui permet une réelle évolution au sein de la cour, la jeune fille frivole devient habile politicienne.

On retrouve un peu le même principe avec Thora/Theodosia. Élevée depuis ses 6 ans par ses ennemis, n'ayant plus aucun lien avec sa culture d'origine, battue de nombreuses fois pour qu'elle oublie jusqu'à son propre nom, on la retrouve au moment d'un événement tragique qui fera se réveiller la vraie elle qui sommeille en elle.

L'écriture est très agréable, c'est un roman jeunesse, mais plus certainement young adult, avec des passages plutôt durs psychologiquement, même si la plupart des sévices ne sont pas trop détaillés pour ne pas sombrer dans le gore. Les personnages sont intéressants, même si on retrouve le triangle amoureux cher aux romans ados et dont je me serais bien passé. Mais l'idée est originale, sa mise en place également, on s'attache vraiment aux personnages et les cas de conscience de Théodosia sont bien travaillés et exploités.

Un premier tome que j'ai donc beaucoup aimé, entre le Trône de fer et la Reine du Tearling (d'ailleurs renommé en poche La Reine des Cendres ce qui rend le parallèle encore plus présent!), j'ai hâte de découvrir la suite, c'était une très bonne surprise !

Alors, est-ce que je vous ai donné envie de le lire ?
Lien : https://girlkissedbyfire.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Etoilelivresque
  21 septembre 2018
J'ai réellement savouré ma lecture de Ash Princess. Je crois que c'est tout ce dont j'avais envie de lire en ce moment : du fantastique dans un roman young adult mêlant vengeance et conflits.

Theodosia est asservie au roi Kaiser qui a tué sa mère, la reine d'Astrée, sous ses propres yeux et qui continue d'anéantir tout le peuple de la jeune fille. Dès ce début d'intrigue, on observe une certaine violence prépondérante dans le roman. Nous sommes dans un registre jeunesse et Young Adult, mais l'auteur ne se gêne pas pour formuler les violences subies par Theodosia. le Kaiser veut sans cesse se venger sur la jeune Astréenne dès lors que son peuple nuit au bon fonctionnement du royaume impérial. Toutefois, pour répondre à son lectorat, les scènes de torture ne sont pas décrites longuement comme cela pourrait être le cas dans un roman adulte. Si la violence est présente, elle n'est pas suffisamment accentuée pour faire peur et choquer. Son intervention légère permet cependant de nous émouvoir et de nous attacher au personnage de Theodosia.

Concernant notre héroïne, j'ai fortement apprécié son caractère. Au départ, elle se révèle indécise, car traumatisée par son passé est les violences du Kaiser. Mais au fur et à mesure, au fil des aventures ou mésaventures et de ses rencontres, son tempérament s'accentue, jusqu'à devenir une héroïne réellement badass ! Les autres personnages sont pour certains attachants et pour d'autres détestables.

Je peux toutefois reprocher un petit quelque chose à ce roman même s'il s'agit d'un coup de coeur : la romance n'est pas vraiment logique et reste totalement indécise. J'apprécie les apparitions de romance dans mes lectures, mais je préférerais ne pas en avoir quand elles me semblent totalement infondée et totalement irréaliste. Ce n'est pas tant la présence d'un triangle amoureux qui me gêne, contrairement à certains, mais la relation entre Theodosia et un autre personnage (dont je ne dirais pas le nom pour ne pas spoiler o:)).

Sinon, tout le reste m'a conquis. J'ai apprécié l'introduction de la fantasy dans cette histoire de conflits géopolitiques et de vengeance. La magie passant par des gemmes divines est un concept original, et j'ai hâte de voir ce côté se développer davantage dans le prochain tome.
Lien : http://etoilelivresque.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Aliseya
  18 septembre 2018
Me revoici avec mon avis sur le premier tome d'Ash princess. C'est un livre percutant, émouvant, violent, sanglant, captivant. Comment en ressortir indemne. Mon avis complet via le lien.
Lien : https://songedunenuitdete.co..
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox

Autres livres de Laura Sebastian (2) Voir plus




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1134 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre