AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean Annestay (Traducteur)Randy Lofficier (Traducteur)Jean-Marc Lofficier (Traducteur)
EAN : 9782203348011
63 pages
Éditeur : Casterman (04/05/1993)
3.59/5   22 notes
Résumé :
Je suis l'instant! Je suis le pouvoir! Je suis la grandeur! Je suis Galactus!
En échange de votre dévotion, j'apporte une ère nouvelle!

Le Silver Surfer vit à New York tel un sans-abri. C'est alors qu'un terrible événement se produit : Le dévoreur de mondes, l'immense Galactus, arrive sur Terre. En restant immobile, ce demi-dieu déclenche une vague de paranoïa au sein de la population. Découvrez un récit envoûtant signé Stan Lee et Moebius, par... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Crossroads
  27 septembre 2014
Le Surfer d'argent, à ne pas confondre avec Brice de Nice, le surfeur navrant, crayonné par Moebius et scénarisé par " Magic " Stan Lee, ça a quand même de la gueule.
Pour être honnête, le scénario est convenu au possible et ne devrait parler qu'aux mordus de ce super-héros atypique mais la patte Moebius s'avère ici être une réelle valeur ajoutée.
Et maintenant, un peu d'histoire. Ouaiiiiiis !
Le Surfer d'argent ( alias Silver Surfer ), de son vrai nom Norrin Radd de la planète Zenn-La, mais est-il besoin de le préciser, voit le jour en 1966. Stan Lee et Jack Kirby pour heureux parents, ça vous pose déjà le bonhomme.
Le gars avait tout d'une vie pépère, une femme pépère, son boulot d'astronome pépère, basique de chez basique. Il avait également ce petit truc en plus qui finira par séduire son colonisateur de Galactus, un courage hors norme. Dès lors, deux choix possibles s'offrirent à lui, soit devenir le premier héraut d'un Galactus toujours plus ivre de conquêtes, soit assister à la destruction totale d'un monde adoré plus que tout, le sien.
Devenu invulnérable et immortel, sillonnant l'univers insondable afin de contenter un maître jamais rassasié, il est un héros attachant aux valeurs affirmées qui toujours tentera de sauver la veuve hostile et l'orphelin belliqueux tout en ressassant à l'envi une tristesse et une solitude infinie.
Mon préféré avec Wolverine...
Galactus a la dalle, encore. le dévoreur de mondes s'en prend, une fois de plus, à la terre, donnant ainsi aux faux prophètes l'occasion de se faire mousser en déifiant une telle monstruosité.
SuperDupont en RTT, Sarko en pleine campagne, n'y aura-t-il donc personne pour s'opposer à ce dangereux mégalomane mortifère?
The Sky-Rider of the spaceways of course !
Mal personnifié vs Bonté surferisée, faites vos jeux, ça va latter sévère dans les plus hautes sphères.
Un récit idéal pour qui souhaiterait appréhender ces deux personnalités antagonistes. le scénar' est basique mais fait la part belle à la réflexion.
L'humain, égoïste et vaniteux, n'en sort pas vraiment grandi. Pourrait-il en être autrement...
J'attends de voir une adaptation de ce héros métaphysique digne de ce nom plutôt que ses quelques tristes piges chez les quatre fantastiques...
https://www.youtube.com/watch?v=r-ipA8DdIlY

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          335
jamiK
  11 janvier 2018
Je découvre que Moebius avait réalisé une histoire du Surfer d'argent, sur un scénario de Stan Lee, auteur historique de chez Marvel. Je ne suis pas fan des Comics américains au scénario manichéen, mais vu par Moebius, ça pouvait donner quelque chose d'intéressant. le dessin de Moebius est comme toujours très fin, au couleurs claires et acides, avec des décors démesurés, travaillés dans le détail, des craquelures du béton aux perspectives impressionnantes. Mais bon, la philosophie à deux balles tout au long du scénario, scandée de manière théâtrale par les protagonistes, j'avoue que ça m'a un peu agacé, lourd et caricatural, ça reste du comics américain lourdingue... Sans Moebius, j'aurais pu détester.
Commenter  J’apprécie          190
Florian07
  02 septembre 2016
Ma relation avec le Surfer d'Argent est paradoxale : sa psychologie et son côté Jésus Christ (« Père, pardonne-leur, car ils ne savent ce qu'ils font») m'exaspèrent au plus haut point alors que je trouve le design du personnage magnifique en faisant même, selon moi, le plus beau personnage Marvel.
Aussi, quand on tombe (littéralement. Je ne sais absolument pas comment cet album est entré dans ma collection) sur un Silver Surfer scénarisé par Stan Lee, himself, et dessiné par le grand, le géant Moebius, on ne peut qu'être curieux même si on a du mal avec le héraut de Galactus.
Et force est d'admettre que l'univers de Norrin Radd colle parfaitement avec celui du dessinateur surtout quand le scénariste se plie en quatre pour ce dernier. En effet, on voit nettement que dans cet album, The Man écrit pour Moebius : on retrouve des thématiques récurrentes chez le dessinateur et la dimension SF du personnage permet une appropriation totale du Surfer, le plongeant dans l'univers graphique de Moebius pour album atypique où philosophie et réflexion passent avant l'action.
Les auteurs poussent à fond l'aspect messie du Surfer qui sort de la fange pour sauver les humains malgré eux d'un Galactus élevé au rang de dieu vivant et dont le culte est relayé par les médias et un gourou hypocrite pourri d'ambitions.
La critique est assez acerbe, la fin bien triste mais malheureusement, plus de vingt ans plus tard, Silver Surfer Parabole fait encore écho à l'actualité politique et religieuse de notre monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Ubikson
  17 avril 2013
Difficile de faire un critique quand on a, d'un côté Stan The Man a.k.a. Stan Lee, et de l'autre l'énormissime Moebius...
Forcément, dans ces conditions, si on entame sa critique par "ouais c'était pourri", on peut être certain de se faire des ennemis.
Et pourtant, ce Surfer d'Argent n'est pas "pourri"... mais ne me laissera pas forcément un souvenir impérissable, si ce n'est le choc de la rencontre entre deux géants.
Soyons honnête : Stan Lee a été un des plus grands protagonistes de l'univers des comics, et sans lui, rien n'existerait aujourd'hui...
Je dis "a été", car force est de constater que le monde des comics, le monde qu'IL a créé a évolué, et qu'il est peut-être temps de raccrocher les gants.
Ce surfer d'argent n'est pas seul en cause, j'ai lu également les "Just Imagine Stan Lee creating..." et force est de constater que le récit est faible pour le public exigeant de ce 21eme siècle.
Ne me jetez pas de pierres, j'ai adoré les créations de Stan Lee, et il faut lui rendre l'hommage qui lui est dû pour ces scénarios passés, mais ici, dans Surfer d'argent, c'est bien trop faible...
Moebius, lui capte véritablement la tristesse du Surfer, et je me demande parfois s'il n'aurait pas été préférable lui laisser entièrement les mains libres sur cet album...
Une oeuvre mythique, mais tout de même un peu décevante...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Papyriri
  16 août 2019
Il y a parfois des trucs curieux dans la base de référence de Babelio ainsi ce tome 0 du Surfer d Argent , je lis dans les critiques le dessin de Moebius ( Jean Giraud ) Ben non Jack Kirby ce qui n a rien a voir , pas plus d ailleurs que les 5 autres tomes de l Intégrale de chez Soleil dessinés eux par John Buscema , Bizarre comme c est bizarre
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
Cer45RtCer45Rt   31 janvier 2021
ELYNA.-Ne faites pas cela. Galactus est trop puissant. Les hommes l'adorent. Vous serez seul contre tous et ils vous détruiront.
SURFER D'ARGENT.-Où serez l'héroïsme si on refusait le combat chaque fois que les chances de vaincre étaient faibles ? C'est la cause qui doit nous guider, et non l'espoir de la victoire.
Commenter  J’apprécie          70
CrossroadsCrossroads   27 septembre 2014
Je suis Galactus !
Je suis le temps !
Je suis la force !
Je suis tout-puissant !
Commenter  J’apprécie          193
Cer45RtCer45Rt   30 janvier 2021
ELYNA.-J'ai entendu parler de vous quand j'étais petite. Je croyais que vous étiez une légende.
SURFER D'ARGENT.-Qui peut dire où finit la réalité et où commencent les légendes ?
Commenter  J’apprécie          70
Florian07Florian07   26 août 2016
Il ne nous est pas donné de connaître notre sort à l'avance mais l'échec n'est jamais un motif de honte. La seule véritable honte qui soit est celle engendrée par la lâcheté.
Commenter  J’apprécie          60
hackboohhackbooh   20 janvier 2014
Il s'élance, évitant les météores... côtoyant les astéroïdes... bondissant de planète en planète... franchissant des galaxies... Car l'Univers est son ROYAUME...
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Stan Lee (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Stan Lee
Interview de Stan Lee
autres livres classés : super-hérosVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

LNHI-36765

Son nom officiel?

Stan Lee
Stanislas Libowicz
Stanley Martin Lieber

10 questions
25 lecteurs ont répondu
Thème : Stan LeeCréer un quiz sur ce livre