AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2016264772
Éditeur : BMR (31/08/2017)

Note moyenne : 4.37/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Recommencer une autre histoire. Apprendre à connaître un nouvel homme, sortir avec lui, décider de s'abandonner, de se confier. Envisager l'avenir... Autant dire "mission impossible" pour Clémence. Depuis la mort de son fiancé, sa vie amoureuse est au point mort et semble destinée à y rester. Du moins, c'est ce qu'elle pensait avant son retour dans l'univers des courses de moto, jusqu'à ce qu'elle croise à nouveau la route de Nate. Pilote audacieux, plusieurs fois c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
carine13400
  25 septembre 2017
Commencer sa lecture et être en larmes rien qu'avec le prologue, voilà chose faite avec Speedway, ce magnifique roman de Pascale Stephens.
L'auteur nous change un peu des décors que l'on a l'habitude de voir dans la New Romance, et c'est sur des circuits de courses de motos qu'elle nous emmène avec adrénaline et passion. Je dis passion car elle nous transmet cet amour de la compétition au travers des mots et des pages que l'on tourne tour à tour, elle nous raconte cette histoire avec son coeur, et cela se ressent beaucoup.
Clémence vient de perdre ce qu'elle avait de plus cher au monde et ce deuil est vraiment difficile à porter. Elle vient d'enterrer son fiancé, son âme soeur, son coéquipier. Josh a freiné trop tard… et dans un concours de circonstance, très rare dans le monde de la course, il y a laissé sa vie… Dans cette peine qui lui fend les tripes, elle se doit d'aller de l'avant malgré tout, mais la vie ne l'épargnera pas… Elle sera plutôt cruelle et Clem sombre dans un chagrin profond dont personne ne peut l'en sortir… brisée… elle ne sera jamais plus la même…
Un an passe et après avoir repris un semblant de vie en Écosse où elle se construit un nouveau nid loin de tous, la voilà de retour dans sa Team où elle excelle en tant que ingénieur motoriste. Marc le team manager, lui tend la main à sa façon, en la faisant revenir dans son équipe qu'elle a quitté un an auparavant. Elle est douée, tout le monde le sait. Mais elle est avant tout une femme dans un monde d'homme, ce qui n'est pas au goût de tous. Particulièrement celui de Nat, plusieurs fois champion du monde. Voilà que le destin lui joue à nouveau un drôle de tour. Cet homme misogyne, macho dans toute sa splendeur, qui a toujours critiqué ouvertement le fait qu'elle n'avait rien à faire sur les circuits, a changé de Team et c'est en étroite collaboration qu'ils devront travailler.
Si Clem cachera son agacement, lui, ne décolère pas. Paradoxalement ce ne sera pas pour la raison que l'on pourrait croire… Ce n'est pas tant de revoir Clem sur le circuit qui le dérange, non, Nathaniel ne supporte pas de la voir si changée ; le regard vide et dénoué de toute étincelle qui la caractérisait tant. Clem n'est plus la même et cette situation le met dans tout ses états. Il veut revoir le brasier dans ses yeux , qu'elle retrouve sa hargne, qu'elle se rende compte que ce n'est pas elle qui est morte et qu'elle a le droit de vivre et non se contenter de survivre !
Nate va faire tout son possible pour la réconcilier avec la vie. Ce don Juan, cet homme incapable de revoir deux fois la même femme, va mettre tout en oeuvre pour que Clem se sente enfin vivante… et quoi de mieux pour des compétiteurs que de se lancer un défi, un défi dans lequel Nate compte bien y laisser son coeur… Même si la douleur est toujours aussi présente, Clem sent son corps se réveiller d'un long sommeil, mais en a t-elle simplement le droit ?…
Pascale Stephens nous plonge dans un univers qu'elle maîtrise à la perfection et c'est tout en douceur qu'elle nous immerge dans cette reconstruction qui sera semée d'embûches. Elle commence par nous faire toucher le fond en nous mettant KO émotionnellement… puis elle nous montre une porte non verrouillé, qui pourrait s'ouvrir sur le bonheur à nouveau… Mais seule Clem à la main sur la poignée…
Si Clemence va de l'avant professionnellement ce n'est pas le cas de sa vie personnelle qui est tout aussi vide que son âme…. Les fantômes du passé rodent toujours et lui rappellent sans cesse ce qu'elle a perdu. Ce vide abyssal lui broie sans cesse les entrailles et la ronge d'un mal être extrême.
Le chemin a parcourir jusqu'à la guérison sera compliqué, car en plus d'apprendre a vivre avec son passé qu'elle ne veut surtout pas oublier, Clem devra affronter des vérités qui ne sont pas toujours bonne à entendre. S'apercevoir que les autres ont continué à vivre sans elle lui fera comprendre à quel point la sienne est dénuée de sens…
Nathaniel est tout ce qu'elle déteste, et que l'on déteste également par la même occasion, mais le simple fait qu'il veuille lui venir en aide alors que personne ne se soucis vraiment d'elle, fait de lui notre nouveau chouchou. de plus, il m'a fait rire et sourire à de nombreuses reprises, car il patauge vraiment beaucoup. N'ayant pas l'habitude des femmes en dehors d'une chambre d'hôtel, il est très maladroit avec Clem, et elle… ne lui laisse aucune chance. Cet homme si fort sur la piste, si sûr de lui se retrouve comme un adolescent complètement démuni devant cette femme qu'il a toujours idolâtré dans l'ombre et pas que…
La narration à deux voix nous permet de vite le découvrir et comprendre son comportement exécrable. Tout comme elle nous permet d'entrer dans les pensées les plus profondes de Clem. Elle permet à l'auteure de nous apporter toutes les émotions qu'elle souhaiterais nous faire ressentir en dépouillant l'âme de nos héros. On aimerait tant se projeter dans le roman et prendre Clem dans nos bras, mais laissons notre place à Don Juan, et laissons lui tenir des rames à défaut d'un guidon 😉
Avec Speedway, l'auteur nous offre une belle romance qui aborde des sujets lourds et blessant. Si on va parler d'un deuil trop lourd à porter, et de toute la peine qu'il en résulte, le poids de la trahison le sera encore plus. On pourrait dire que tout va trop vite, mais en fait cela fait du bien qu'il ne soit pas question de ce jeu du chat et de la souris, mais au contraire chaque étape, chaque rebondissement traite un thème qui lui permettra d'avancer. A l'un comme à l'autre d'ailleurs, car Nate est assez spécial et pour arriver à atteindre la confiance de Clem, il lui faudra aussi traverser quelques obstacles. La plume de Pascale Stephens a cette faculté de nous mener d'un point A à un point B sans que cela ne soit compliqué, tout dans l'émotion et écrit avec une grande finesse. Elle a su donner un ton juste à son histoire et m'emporter dans son univers avec douceur. Je dois dire que ce roman m'a fait bien fou, au point que je n'arrivais pas à le poser étant vraiment accrochée aux personnages, et à toute l'intensité qui les accompagne.
Ce roman n'est pas un mélodrame, il nous montre qu'après des épreuves aussi lourdes soient-elle, l'amour et la vie valent la peine d'être vécue. Que cela soit à 300 km à l'heure sur le bitume ou dans la tendresse d'une relation ; que les gens ne sont pas forcément ceux qu'ils laissent paraître, et que chacun mérite une nouvelle chance…
Je vais finir par une citation que j'ai relevé dans le roman et qui pour moi résume parfaitement celui-ci. » Perdre la personne qu'on aime est une tragédie, Clem… Mais surmonter ce cataclysme révèle ce qu'on a de plus fort en nous. On devient une autre personne, plus mûre, plus assurée, plus consciente de ce qui nous entoure, parce qu'on sait que tout peut s'arrêter très vite »
Lien : https://lesetoilesdesbibliot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
coquinnette1974
  12 novembre 2017
Le site net galley m'a permis de renouer avec un genre que j'avais un peu oublié : la romance. J'aime bien en lire de temps en temps, mais ce n'est pas ce que j'achète en premier.
Cette fois-ci, ce sont les éditions BMR qui m'ont permis de lire gracieusement : Speedway.
Cette romance, dont l'un des personnages principaux est la jeune Clémence, se déroule dans le milieu de la course de moto.
Dès le début, cela démarre fort avec le décès du futur mari de Clémence lors d'une course, puis la perte de leur bébé ! J'avais les larmes aux yeux des les premières lignes.
Puis nous découvrons Nathaniel, surnommé Nate, qui est pilote lui aussi. Un an après la tragédie, Clémence recommence les courses de motos, dans l'écurie de Nate.
Il y a une réelle attirance entre eux, même s'ils jouent au début à l'habituel Je t"aime moi non plus. Ils se détestent... Pour mieux s'aimer ensuite ???
Speedway est une jolie romance, qui est très rythmée. On ne s'ennuie pas une minute en compagnie de Clémence et Nathaniel. Ce sont deux personnages très intéressants, et qui m'ont beaucoup plu.
L'histoire est une romance classique mais bien construite, qui m'a charmée de la première à la dernière page. Il y a des surprises jusqu'à la dernière page.
Pour moi cette romance est une réussite, et je lui donne quatre étoiles et demie :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
TheLovelyTeacherAddictions
  31 août 2017
Dès l'annonce de la sortie de ce roman et dès la lecture du résumé, je savais que ce roman allait me captiver. Dévoré en quelques heures, j'ai été happée par l'histoire intense et poignante de Clémence et Nathaniel. Ne passez pas à côté de ce roman qui concentre action, amour, secrets et souffrance à une vitesse folle. Il faudra attendre de passage devant le damier pour la course finale et la révélation finale.
Clémence Mornay est une jeune femme brisée que l'on découvre au tout début du roman. le prologue pose les bases d'une histoire intense et émouvante qui ne nous laisse pas de marbre. Elle a toujours évolué dans le milieu des courses motos et son mari Josh a péri de sa vie lors d'un accident exceptionnel et rare. Mais ce ne sera pas la seule perte qu'elle subira et malgré une année écoulée, elle sera toujours brisée de l'intérieur. Pour exorciser ses démons, elle acceptera la main tendue que lui offre Marc le team manager. Elle va donc revenir sur les pistes mais plus en tant qu'actrice sur le devant de la scène mais dans les coulisses afin de préparer au mieux les motos du concurrent star de l'écurie à savoir Nate McAffee. Cela ne sera pas sans douleur car tout semble lui rappeler son ancienne vie et les fantômes du passé ne seront jamais loin. Quand on découvre Clémence, on constate que c'est une femme forte et indépendante , qui a dû surmonter le pire avec un deuil et plus encore. Elle ne peut pas compter sur sa famille ou même ses amis car ces derniers ne la soutiendront pas dans son retour à une vie "normale". J'ai donc aimé la personnalité fougueuse de la demoiselle à qui il ne faut pas chercher des noises. Elle sait se défendre et rendre les coups à ceux qui se mettraient sur son chemin.
Et qui d'autre que Nate pour faire ressortir la flamme de vie qui résiste un peu en elle. Les relations entre ces deux personnages ont toujours été très tendus et il n'a jamais été facile pour une femme comme Clémence d'évoluer dans un monde d'hommes macho et sexistes. Nate a fait partie de ceux qui l'ont dénigré parce qu'elle avait un vagin au lieu d'une paire de testicules, il a aussi été dans la confrontation et dans un certain sens l'humiliation. C'est pour cela que travailler à ses côtés ne sera pas chose facile. La tension est toujours aussi présente et on se demande si on ne va pas compter les points lors de leur incartade. C'est qui est très intéressant est de voir Clémence chez elle, en Inverness en Ecosse. Elle va y trouver un endroit accueillant, bien à elle qu'elle pourra modeler avec ses propres souvenirs et non les souffrances du passé. Inverness sera une bulle de bonheur mais aussi un moyen de se sortir la tête de l'eau et de respirer à nouveau. Elle y fera une rencontre surprise des plus intéresssantes qui relancera évidemment la dynamique de l'intrigue. Il s'agira donc de voir si elle va s'ouvrir à Nate et laisser le pari avoir lieu : aura t-il la force de lui redonner goût à la vie? Pourra t-elle être de nouveau heureuse?
Nathaniel Mc Affee est donc une célébrité dans le monde des deux roues. On le présente comme un Don Juan qui collectionne , comme ses amis et co équipiers Franz et Julio, les femmes dans son lit mais ces dernières n'ont pas de temps de voir les draps refroidir qu'il faut déja quitter les lieux et oublier le bellâtre. On a le jugement facile mais c'est aussi une volonté de la part de Nate. Il cache bien son jeu car il nous cache bien des éléments depuis le début de l'histoire. Il a connu Clem depuis des années et il est donc à même de saisir la différence. Si elle était une femme lumineuse au bras de Josh, il se dégage d'elle à présent une part vraiment très sombre mais au lieu de reculer et de se tenir à distance d'elle , tel un papillon de nuit, il sera attiré vers elle et mettra tout en oeuvre pour pouvoir faire partie de sa vie. Nate n'est pas un homme solitaire et outre ses amis sur les pistes , il peut lui aussi compter sur ses racines en Ecosse qui se trouve par le plus grand des hasards à Inverness. En effet, avec son ami d'enfance Chris , il a monté un garage , le Speedway, où il fait ce qu'il aime le plus faire : mettre les mains dans le camboui.
Et il aura besoin de revenir aux sources pour se ressourcer mais aussi pour avoir les conseils avisés de Chris et sa femme Kate mais aussi de soeur Moira et son amie Emma. Il a beau avoir connu beaucoup de femmes dans sa vie, il ne sait pas vivre au quotidien avec elle et il ne sait pas non plus ce qu'il faut faire avec une petite amie. Ce qui est donc drôle est de le voir patauger et commettre des impairs. Il s'enlise parfois mais il ne renonce pas. Il a du mal à exprimer ses sentiments et il sait que le moment où il dira toute la vérité sera aussi le moment où il va blesser une personne qui lui tient vraiment à coeur. En effet , il détient une clé de l'énigme et même si on sent les prémices de ce secret, on n'en reste pas surpris. J'ai vraiment bien aimé voir l'évolution de ce personnage auquel on s'attache très vite. Sa maladresse, ses boulettes et tous ses gestes nous feront tomber sous son charme . Parviendra t-il à trouver sa place dans la vie de Clémence? le bonheur sera t-il au bout du chemin?
Bref , ne passez pas à côté de cette romance sportive comme je les aime. Pascale Stephens a réussi le savant dosage entre le milieu sportif et l'adrénaline tout en nous offrant une superbe romance qui va vous faire rire mais aussi vous émouvoir. Speedway est sans conteste la romance de cette fin d'été et il vous suffit de succomber et de ne pas résister.

Lien : http://thelovelyteacheraddic..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Beliwei
  25 septembre 2017
Un roman qui aura su particulièrement me toucher, Pascale Stephens nous présente une héroïne qui a vécu des moments très difficiles et qui a sombré. Elle s'est effacée face à ceux qui l'entouraient, préférant s'isoler de tout bonheur pour ne pas raviver sa douleur. La façon dont elle a réagit a été son moyen de défense, elle a tout perdu : ceux qu'elle aimait, son avenir avec eux… et voir le bonheur se produire chez les autres a été au dessus de ses forces. La jalousie entre autres, un sentiment qui se développe quand on est malheureux lui a dicté de s'en éloigner pour moins souffrir. Elle a alors tenter de se reconstruire, loin de tous ceux qu'elle aime mais elle n'a jamais réussi à raviver cette petite étincelle de vie en elle qui s'est éteinte en même temps que les deux vies auxquelles elle tenait le plus. Nous commençons notre lecture en vivant ces moments forts en émotions avec elle, dès le départ, nous ne pouvons que compatir et être ému par ce malheur qui la touche. Dès le départ, j'ai aimé cette héroïne et je n'ai eu qu'une seule envie, la voir revenir à la vie.
Quand elle refait surface petit à petit, en commençant par reprendre le travail qu'elle aime tant au sein d'une écurie de courses de moto, elle revient mais cela n'est plus la Clémence que tous ont connu. En elle, une lueur s'est éteinte et son regard est morne et triste. Nate, un des coureurs accueille son retour de façon assez controversé, en colère de la voir de nouveau mais fortement attirée par elle, il nous dévoile pourquoi il a été si tyrannique avec elle pendant tant d'années. Clémence exerce un métier d'homme dans un milieu d'hommes, certes les femmes le côtoient mais pas pour y travailler et être en compétition avec eux, plutôt pour leur offrir du bon temps. du coup, elle a du pendant des années subir les moqueries, les remarques désobligeantes et s'imposer, ils ne sont pas tous ainsi dans la gente masculine mais Nate était l'un de ceux qui a été le plus véhément avec elle. le retrouver n'augure rien de bon pour elle et elle n'est pas forcément ravie de le revoir non plus. Plus elle l'évitera, au mieux cela se passera.
La double narration nous permet alors de bien cerner l'évolution des émotions de ces deux personnages. Tantôt nous découvrons tout ce que peut ressentir Clémence, c'est un déchirement de voir à quel point elle a souffert et à quel point elle se sent si démunie après tout cela. C'est un personnage qui m'a énormément touché, car ce qu'elle ressent est parfaitement humain et ses réactions malgré qu'elles ne soient pas la solution à son problème reflètent bien son état d'esprit. Ce qui reste plaisant du côté de Nate, c'est qu'il reste ce personnage désagréable qu'il a été avec elle mais comme nous avons aussi son point de vue, nous comprenons quel est son but. Il se dévoile ainsi à nous, nous comprenons ses envies, ses hésitations, ses interrogations et quelques personnages qui lui sont proches détectent alors quels sont ses réels sentiments. C'est très intéressant de le découvrir ainsi d'un point de vue extérieur tout en ayant son opinion à lui.
Leur histoire à tous deux n'est pas de celle qui fusionne telle une étincelle, il y a beaucoup de compréhension, de soutien et d'humanité. Il est bien passionnément attiré par elle, là dessus pas de doute, mais il semble tellement bien l'avoir cerné qu'il avance avec douceur et diplomatie, de peur qu'elle se braque et qu'il perde ses chances de l'approcher. Clémence ne se doutait pas un seul instant qu'elle pourrait être attirée par lui, ni même qu'il pourrait être La personne qui serait la remettre d'aplomb, c'est avec étonnement et toujours cette part de doute qu'elle se laisse petit à petit aller avec lui. Mais avec lui, elle revit enfin et c'est si agréable de la voir ainsi s'ouvrir de nouveau au bonheur.
Mais ce monde n'est pas tendre avec les femmes, et s'ils choisissent au départ de profiter l'un de l'autre cachés, les décisions de l'un ne sont pas forcément celles de l'autre. Les répercutions apparaissent après coups, les jalousies risquent de semer le trouble alors que leur relation s'installe sans certitudes, juste des envies et des sentiments qu'aucun d'eux ne déclarent.
Le récit est très bien rythmé, leur relation est belle, de celles qui redonnent le goût à la vie et passionnelle, car d'abord charnelle et intime avant que les sentiments ne s'installent.
Des découvertes passées sous silence vont changer la vision de Clémence, Nate a toujours souhaité la préserver mais les secrets ne le restent jamais et quand ils sont dévoilés, ce n'est pas toujours le bon moment et la bonne façon.
C'est un roman où les émotions prennent beaucoup de place, de mon côté, j'ai vraiment été touchée dès le début par le personnage de Clémence que Pascale Stephens a su parfaitement bien nous dévoiler. Nous comprenons quelle est sa façon de réagir, son désarroi nous émeut. Face à elle, le personnage de Nate qui se voulait assez détestable et incontestablement antipathique va se dévoiler. J'ai aimé sa façon d'être avec elle, très prévenant et très à l'écoute de ses besoins. Les autres personnages ne sont pas en reste, les autres coureurs sont deux amis de Nate mais aussi de Clémence car ils l'ont toujours traité avec respect et c'est un plaisir que de partager des moments avec eux. de bouts en train, nous les découvrons aussi amis fidèles qui savent être pour les soutenir, l'un comme l'autre quand la situation s'y porte.
La fin a failli me faire défaillir mais elle permet d'enchainer aisément sur la suite de leur histoire. Je ne dévoilerai rien, mais j'avais envie de dire toutefois que Pascale Stephens a très bien amené cette fin. C'était assez fort et nous rappelle que le milieu de la course n'est pas sans danger, ce qui a été un thème évoqué dans cette histoire.
Pour conclure, j'ai vraiment passé un agréable moment à lire cette histoire. Les personnages ont su me toucher, j'ai apprécié de voir l'évolution de leurs rapports et de leur histoire. Les émotions des uns et des autres sont parfaitement bien décrites, je me suis vraiment sentie happée par ce que chacun vivait. Je découvre ici la plume de l'auteure et j'aurai plaisir à la lire de nouveau dans d'autres aventures.
Lien : http://www.livresavie.com/sp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesMissChocolatinebouquinent
  17 octobre 2017
« Speedway » est le troisième roman que je lis de cet auteur après les deux premiers tomes de la trilogie « Not easy ». Ce roman s'inscrit dans un monde ultra masculin puisqu'il s'agit de celui de la course professionnelle de moto.
Clémence a tout pour être heureuse, un homme qui s'occupe d'elle et qui n'hésite pas à la pousser lorsqu'il s'agit de se mettre en avant dans le monde de la moto. Elle est aussi pilote et son professionnalisme n'est plus à prouver désormais. Les débuts ont été un crève coeur pour elle, une femme pilote n'a pas sa place sur les circuits. Certains d'entre eux s'en sont pris à elle ouvertement alors que d'autres lui ont rendu le respect mérité. Clémence vit la vie parfaite. Elle est épanouie et en profite un maximum. Jusqu'au jour où tout bascule. L'accident mortel qui lui enlève son futur mari. La chute est brutale et profonde. Les mots sont blessants et les gestes loin d'être réconfortant. Elle s'enlise dans son malheur et les mauvaises nouvelles n'améliorent pas la situation. Emmurée dans sa carapace elle décide de fuir la France vers l'Ecosse lors d'une occasion qui se présente à elle. Elle pressent alors que c'est le signe qu'elle attendait pour amorcer des changements dans sa vie. Mais parfois seule la volonté n'est suffisante, c'est alors que surgit de nulle part, un homme, son pire ennemi sur l'asphalte, celui qui l'a toujours démontée et qui l'insupporte au delà des mots. Cet homme est Nate, le ténébreux, l'insondable, le détestable, le macho , l'égoïste sans nom, le bad boy du circuit. Celui qui lors des soirées fêtant les vainqueurs se pavanent avec les plus belles filles.
Une rencontre et un pari, les voici partis pour un périple qui sera loin d'être de tout repos !
Cette romance offre de nombreux rebondissements et un final qui, honnêtement, a eu le mérite de me faire flipper ! J'ai beaucoup apprécié les dialogues très présents qui jouent parfois sur les quiproquo ( petite touche de comique qui est agréable dans cet imbroglio de sentiments très sombres) et sur le malaise des personnages. Ces phases sont très bénéfiques pour nos deux héros, elles leurs permettent d'évoluer, de se découvrir et de mettre des mots sur leurs émotions. L'autre point positif ce sont les détails techniques sur la mécanique des motos et sur ce qui est en rapport aux courses de motos. Dès le départ, j'ai senti que c'est un roman écrit avec les tripes et qui a certainement touché l'auteur (sentiment confirmé dans les remerciements de l'auteur). Mais, voilà, plusieurs points me chagrinent. Il est vrai que quand j'entends le mot moto de suite, je l'associe à la liberté. Il vrai que dans le monde de la compétition ce mot là n'a pas du tout sa place. On est oppressés dans ce monde où les coups bas sont de rigueurs, les langues de vipères courantes : en fait tout est permis !! Pascale Stephens a trop bien mis en avant ce point là et ne s'en prive pas. du coup ça m'a coupé mon sifflet ! Malgré la présence de joyeux lurons, on s'aperçoit vite que la sincérité n'est pas monnaie courante. Tout ceci est accentué par la morosité des personnages qui par ailleurs s'envole trop vite à mon goût. Alors que dans les premiers chapitre on tombe en excès dans la mélancolie (certains passages sont redondants surtout au niveau de l'expression des sentiments et du désarroi de Clémence), on enchaine rapidement sur la redécouverte du plaisir et de la séduction. J'aurais voulu plus de moment casse gueule où tout part en cacahouète, ou du moins le peu qu'il y a, soit plus accentué, plus intense. J'ai trouvé le scénario trop facile !
Néanmoins j'adore toujours autant la plume de Stephens Pascale, j'attends le livre qui révélera tout son merveilleux talent. Je trouve qu'il n'est pas assez exploité !
Malgré les petits points négatifs qui m'ont contrariée, c'est un roman qui plaira à bon nombre d'entre vous : les motos, un homme hyper sexy, une femme qui ne sait plus où donner de la tête et la jalousie sont au rendez-vous.
« Speedway » fera vrombir votre coeur !
Lien : https://lesmisschocolatinebo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
LiliMatolineLiliMatoline   28 août 2017
Chapitre 2 : Clémence :
" - Clem...
Je continue à avancer sans m'occuper de la voiture qui me suit.
- Clem, bordel, il pleut... Laisse-moi te ramener chez toi.
- Tu me parles maintenant ?
- Monte !
- Je n'ai pas besoin de toi, Nate. Tu me traites comme une pestiférée sur les circuits et là maintenant t'es aux petits soins ? Je me fous de ta pitié ! Laisse-moi tranquille.
- C'était un super pilote...
- ...
- Clémence, nom de Dieu ! Monte dans cette bagnole ! Tu n'as pas besoin d'une pneumonie en plus de tout ça.
Mais qu'est-ce que ça peut lui faire ?
- Casse-toi, Nate ? Qu'est-ce que t'en as foutre de moi, hein ? Fous-moi la paix, dégage, OK ?
Je suis en colère, dans une fureur nous plus exactement, et malheureusement pour lui il est le seul à proximité.
Je lui tourne le dos et le laisse là, à l'abri dans son bolide aussi sombre que lui et que cette journée.
J'entends la voiture partir sur les chapeaux de roues. Il doit être vexé que j'aie refusé son aide mais je m'en tape.
Je n'ai évacué qu'un centième de la rage qui m'habite."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiliMatolineLiliMatoline   28 août 2017
Chapitre 3 : Nathaniel :
" Un an plus tard.
- Clémence Mornay... Tu peux m'expliquer ce qu'elle fait là et pourquoi c'est elle qui assure les essaies ? Où est passé Jérémy ?
- Oh, ce ne's que ça !
- Qu'est-ce qui vous a pris de faire appel à elle ?
- Et pourquoi pas ?
- Réponds-moi !
- Jérémy est out, indisponible pour au moins trois mois.
- Et tu n'avais pas d'autres candidats ? Non, sans blague, Marc ! Comment tu peux faire confiance à cette fille, après tout ce qui est arrivé ?
- Elle est rapide et elle était dispo...
Je serre le poings... Si lui aussi s'y met...
- Rapide ? Ça fait combien de temps qu'elle n'a pas mis le cul sur une moto ?!
- Tu as vu ses temps ?
Je ne réponds pas... Non je n'ai pas vu ses temps... et je ne crois pas que j'en ai envie.
C'était pas dans le deal... Jérémy devait bosser avec nous et il n'est pas là, et je n'ai pas signé pour avoir cette meuf dans les pattes.
- Qu'est-ce qu'il y a Nate ? Tu as peur que la demoiselle aille plus vite que toi ?"
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LadoryquilitLadoryquilit   13 septembre 2017
Un meilleur ami porte ce titre parce qu'il est toujours à vos côtés dans les bons moments. Mais, comme c'est le meilleur ami, il est là aussi quand tout fout le camp. Il est là aussi pour vous foutre des coups de pied au cul quand vous déconnez et pour vous asséner des vérités que vous n'avez pas envie d'entendre.
Commenter  J’apprécie          20
LiliMatolineLiliMatoline   28 août 2017
Chapitre 21 : Clémence :
" - À toi ! Mais en quel honneur ?... Tu crois quoi, Nate ? Que tu vas me réparer comme tu le fais avec tes vieilles bécanes ? Que grâce à toi, tout va rentrer dans l'ordre ? Ils sont partis, tu comprends ça ? Et tu ne peux rien y changer...
- Tu paries ?
- Parier quoi ?
- Que je serai celui qui te réconciliera avec la vie."
Commenter  J’apprécie          10
LadoryquilitLadoryquilit   13 septembre 2017
Perdre la personne qu'on aime est une tragédie, Clem... Mais surmonter ce cataclysme révèle ce qu'on a de plus fort en nous. On devient une autre personne, plus mûre, plus assurée, plus consciente de ce qui nous entoure, parce qu'on sait que tout peut s'arrêter très vite.
Commenter  J’apprécie          00
Video de Pascale Stephens (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascale Stephens
Le 17 mars dernier, alors que non loin de là se déroulait Livre Paris, les éditions BMR ont choisi de se différencier en organisant un évènement inédit : La Maison BMR. Louée spécialement pour l'occasion, cette maison dédiée à la new romance lors d'une journée à acceuillit nombreuses lectrices et évènements. Au programme de la journée, un atelier cupcake animé par Chloé Saada, une battle Dark Romance VS Light Romance avec les auteures Pascale Stephens (Not Easy et Speedway) et Pauline Libersart (Jeux de Glace, Nick and Sara, Baltimore..) mais également beaucoup d'autres ateliers et des dédicaces avec Angel Arekin (No Love No Fear, No Love No Pain, Sans Coeur, Sans Âme) et Chrys Galia (Parier mais pas jouer). Un évènement fédérateur, pour une communauté toujours plus grande.
+ Lire la suite
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3059 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre