AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B009CQH9EI
Éditeur : (30/11/-1)
5/5   1 notes
Résumé :
Nous n’avons pas encore dans notre base la description de l’éditeur (quatrième de couverture)
Ajouter la description de l’éditeur

Vous pouvez également contribuer à la description collective rédigée par les membres de Babelio.
Contribuer à la description collective
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ElGatoMaloElGatoMalo   25 novembre 2013
Tout se transforme certes, mais le progrès conserve un statut ambigu. Trop souvent on le considère comme une restitution du passé et on ne le saisit pas comme un bond en avant. Si un philosophe refuse Aristote, c'est au nom de Platon. Copernic lui-même justifie son audace en se référant avec respect à Pythagore, à Philolaus, à Ecphante. La tradition pèse d'un poids exorbitant et seuls les plus grands savent frayer leur chemin à travers les milliers de citations qu'accumule une mode érudite. Tout le monde ne partage pas l'ironie de Rabelais contre les pédants. Au royaume de la Quinte essence, les cuistres sont rois. Petits maîtres de la philologie, génies de l'Ars memoriae, experts ès langues se partagent la clientèle des snobs, princes et grands de ce monde qui veulent se frotter à la culture pour paraître... Seuls quelques rares représentants des Uomini senza lettere comme Léonard de Vinci pressentent le pouvoir d'une culture libérée de la tradition et du préjugé de la supériorité de l'Antiquité. Dans ses Carnets Léonard proclame avec une certaine amertume :
" Je me rends bien compte que du fait que je ne suis pas un lettré, certains présomptueux croiront pouvoir me blâmer, en alléguant que je suis un ignorant. Stupide engeance... ils diront que mon ignorance des lettres m'empêche de m'exprimer sur les sujets que je veux traiter. Mais ces sujets pour être exposés requièrent l'expérience plus que la parole d'autrui".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ElGatoMaloElGatoMalo   25 novembre 2013
Si la Renaissance s'ancre dans l'ancien, elle affirme avec orgueil son originalité, comme en témoigne, parmi bien d'autres textes, la célèbre lettre de Gargantua à Pantagruel :
" Les temps étaient encore ténébreux et sentant l'infélicité et calamités des Goths qui avaient mis à la destruction toute bonne littérature. Mais par la bonté divine, la lumière et dignité a été de mon âge rendues ès lettres... Maintenant toutes disciplines sont restituées, les langues instaurées : grecque, sans laquelle c`est honte que une personne se dise savante, hébraïque, caldaïque, latine; les impressions tant élégantes et correctes en usance, qui ont été inventées de mon âge par inspiration divine, comme à contrefil l'artillerie par suggestion diabolique. Tout le monde est plein de gens savants, de précepteurs très doctes, de librairies très amples et m'est avis que ni au temps de Platon, ni de Cicéron, ni de Papinian n'était telle commodité d”étude qu'on y voit maintenant..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : renaissanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
368 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre