AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Umberto Eco (Directeur de publication)Myriem Bouzaher (Traducteur)François Rosso (Traducteur)
ISBN : 2080687115
Éditeur : Flammarion (01/10/2004)

Note moyenne : 3.99/5 (sur 57 notes)
Résumé :
Qu'est-ce que la Beauté ? Qu'est-ce que l'art, le goût, la mode ? Le Beau est-il quelque chose que l'on peut définir rationnellement, ou s'agit-il d'une appréciation purement subjective ? Ainsi commence l'exploration d'Umberto Eco au cœur de l'esthétique. A travers une étude détaillée des plus grandes œuvres de la culture occidentale (de la Vénus de Milo jusqu'à la Marilyn d'Andy Warhol en passant par les monstres de Jérôme Bosch, les madones de Botticelli ou les od... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  04 janvier 2015
Faisons, en premier lieu, l'éloge de la beauté : beauté du livre, admirable objet, enrichi de multiples et magnifiques illustrations, que j'ai pris plaisir à feuilleter. le thème n'est pas nouveau mais il est intéressant à plus d'un titre. En effet, on peut s'interroger sur la beauté : les critères sont-ils objectifs ? Ont-ils évolué au fil des siècles ? de l'aspect purement technique à la question philosophique, le sujet est vaste. Ici, les deux auteurs, Umberto Eco et Girolamo de Michele, ont pris le parti du classement thématique. Pourquoi pas après tout ? Mais, et c'est là, à mon avis, que cela se gâte, ces chapitres thématiques se suivent de façon chronologique de l'Antiquité jusqu'au Moyen âge. Et, soudain, tout se mélange pour revenir ensuite à une certaine chronologie. Voilà comment on se retrouve avec des tableaux du XVe et XVIe suivis du Déjeuner sur l'herbe (1863) de Manet... pour revenir au XVIe et au XVIIe siècle. Cela devient vite déstabilisant... à la limite du fourre-tout (je dis bien "à la limite" car les textes tentent de faire des liens).
D'autre part, un deuxième problème fait que je suis vraiment mitigée sur le résultat final de cet ouvrage et sa portée : cette Histoire de la beauté dévie souvent sur la laideur (thème ayant fait l'objet d'un deuxième tome). de deux choses l'une : soit on fait un parallèle, tout à fait légitime par ailleurs, entre ces deux concepts, soit on ne traite que d'un seul à la fois. Mais insérer ainsi des propos sur la laideur de temps à autre démontre la difficulté qu'ont eu les auteurs à séparer les deux sujets.
Bref, c'est bien dommage car il y avait de quoi faire sur un tel sujet. A mon avis, mais encore une fois cela n'est qu'un simple et tout petit avis, il aurait peut-être mieux valu faire un classement chronologique pur, étudier l'évolution des critères au lieu de faire quelque chose de pseudo chrono-thématique qui enferme les auteurs dans un carcan qui n'aurait pas lieu d'être.
Lien : http://www.lydiabonnaventure..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          598
Bigmammy
  03 mars 2013
Au vrai, on dirait que ce livre n'a été composé que pour pouvoir publier, à côté "Histoire de la laideur", bien plus passionnant.
Une étude très documentée mais très académique aussi de la notion de beauté à travers l'art , une réflexion pertinente et documentée sur l'esthétique, très changeante à travers les siècles ...
Commenter  J’apprécie          90
tiri_noiret
  04 août 2017
Souvent descriptif plus qu'interprétatif, plus sociologique que philosophe, Éco nous emmène néanmoins dans un voyage très documenté de la conception de la beauté.
Commenter  J’apprécie          60
Christelle83230
  21 juillet 2016
Un ouvrage qui rend compte de l'idée du Beau, de la notion de Beauté, à travers les âges et les époques, au travers de photos et textes sublimes.
Le tout m'a paru très complet et captivant, tout en étant ludique.
Un ouvrage que je recommande.
Commenter  J’apprécie          30
DidierLarepe
  10 mars 2016
Un livre d'histoire de l'art + Umberto Eco... on se dit qu'on va découvrir un livre riche et passionnant... et puis on est très vite déçu, on reste sur sa faim, ce sentiment qu'il y manque quelque chose... ça n'est finalement pas un livre d'Histoire de l'art, c'est une chronique artistique dans un style journalistique... Revendu sur une brocante !
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (41) Voir plus Ajouter une citation
MalauraMalaura   30 novembre 2012
Car c'est chose suprême
D'aimer sans qu'on vous aime,
D'aimer toujours, quand même,
Sans cesse,
D'une amour incertaine,
Plus noble d'être vaine...
Et j'aime la lointaine
Princesse !

Car c'est chose divine
D'aimer lorsqu'on devine,
Rêve, invente, imagine
A peine...
Le seul rêve intéresse,
Vivre sans rêve, qu'est-ce?
Et j'aime la Princesse
Lointaine !

Edmond Rostand
Commenter  J’apprécie          380
MalauraMalaura   29 novembre 2012
La mort et la beauté sont deux choses profondes
Qui contiennent tant d'ombre et d'azur qu'on dirait
Deux soeurs également terribles et fécondes
Ayant la même énigme et le même secret.

Victor Hugo
Commenter  J’apprécie          360
ericboericbo   03 février 2017
Imaginons qu'un historien d'art du futur ou un visiteur extra-terrestre se posent la question suivante : quelle idée de Beauté a dominé le XXème siècle ? Au fond, au cours de ce panorama historique de la Beauté, nous nous sommes posé cette question sur la Grèce antique, la Renaissance, le premier et le deuxième XIXème siècle. Nous avons pris soin de montrer les contrastes agitant une même période, où, par exemple, coïncidaient le goût néoclassique et l'esthétique du Sublime. Mais "de loin", on a toujours l'impression que chaque siècle présente des caractéristiques unitaires, ou, au maximum, une seule contradiction fondamentale.
Il se peut que , en regardant eux aussi "de loin", les interprêtes du futur trouvent une véritable caractéristique du XXème siècle, qu'ils donnent par exemple raison à Marinetti, affirment que la Victoire de Samothrace du siècle à peine écoulé était une belle voiture de course, ignorant picasso ou Mondrian. Nous , nous n'avons pas assez de recul ; nous nous contenterons de remarquer que les soixantes premières années sont le théatre d'une lutte dramatique entre Beauté de la provocation et Beauté de la consommation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lauravanelcoyttelauravanelcoytte   15 juin 2010
p.77:"Apparemment, le MA n'applique pas une mathématique des prportions à l'évaluation ou à le reproduction du corps humain(prodige de la création, Saint-Thomas d'Aquin).
inattention à la dévaluation de la corporéité en faveur de la Beauté spirituelle.
Pour définir la Beauté morale, on utilise des critères pythagarico-prportionnels, à l'exemple de la symbologie de l'"homo quadratus"
idée platonicienne/mystique hébraïque
Les choses doivent être dans l'art comme elles sont dans la nature, et la nature se divise souvent en 4 parties.
4: nombre pivot et résolutoire: points cardinaux, vents principaux, phases de la lune, saisons, tétraèdre du feu dans le "Timée", les lettres d'Adam
Vitruve: 4 est le nombre de l'homme
perfection morale: homme "tétragone"
mais aussi pentagonal et pentade
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
ericboericbo   01 février 2017
Le symbolisme

La beauté de décadendisme est imprégnée du sentiment de décomposition, de déliquescence, d'épuisement, de langueur, "Langueur" est le titre d'un poème de Verlaine, dont on peut dire qu'il est le manifeste (ou le témoin) de l'aventure "décadente". Le poète se sent proche du monde de la décadence romaine et de l'Empire byzantin, opprimé par une histoire trop longue et trop grande ; tout a déjà été dit, tous les plaisirs ont été éprouvés et bus, à l'horizon se profilent les hordes de Barbares que la civilisation malade ne peut arrêter : il ne reste plus qu'à se plonger dans les joies sensuelles d'une imagination surexcitée et surexcitable, énumérer les trésors de lart, passer ses mains lasses parmi les bijoux qu'ont accumulés les générations passées. Byzance, étincelante de coupoles d'or, est le point de rencontre de la Beauté, de la mort et du Péché.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Umberto Eco (54) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Umberto Eco
Le choix des libraires. Direction la Normandie ! À la rencontre de Michaël Féron, propriétaire de la librairie « le rêve de l'escalier », à l'univers singulier puisqu'elle est dédiée aux livres d'occasions. Avec lui partagez ses coups de c?ur à petit prix comme « le Songe d'une nuit » de William Shakespeare, « le Nom de la rose » d'Umberto Eco ou encore « Les mots croisés » de George Perec.
>Philosophie et théorie des beaux-arts et les arts décoratifs>Eléments d'appréciation>Esthétique, voir aussi 111.85 (19)
autres livres classés : beautéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le Nom de la Rose

Quel est le nom du personnage principal ?

Guillaume d’Ockham
Guillaume de Baskerville
Sherlock d’Holmes
Sherlock de Melk

10 questions
593 lecteurs ont répondu
Thème : Le Nom de la rose de Umberto EcoCréer un quiz sur ce livre