AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782366240597
280 pages
Cambourakis (23/10/2013)
4/5   10 notes
Résumé :
Dans Kermesse au Paradis Birgit Weyhe effectue une plongée dans son histoire familiale, tentant d’éclairer les zones d’ombres apparues lorsque, à la demande d’une de ses filles, elle s’est efforcée d’établir son arbre généalogique. Retraçant le destin de ses grands-parents, ainsi que d’un grand-oncle, elle découvre des personnalités parfois surprenantes, dont les parcours résonnent de bien des questions propres à un siècle, le XXème, marqué par les tourments histori... >Voir plus
Que lire après Kermesse au paradisVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
C'est souvent lorsque nos derniers aïeuls disparaissent qu'on éprouve le besoin d'en savoir davantage sur leur vie : "Sans qu'on y ait pris garde, nous étions parvenus au bord du précipice de la mémoire familiale. [...] Soudain, j'avais tant de questions. Et plus personne pour y répondre." (p. 9 & 11)

Entre remords, curiosité et urgence de retrouver des racines qui ne pourront plus exister que dans sa mémoire, l'auteur de cet album reconstitue la vie de ses grand-parents et d'un oncle.

Elle présente ces biographies en images, après avoir travaillé à partir de photos, documents, témoignages de proches, inventant le reste pour combler les vides et les zones d'ombre.

Birgit Weyhe dresse ainsi cinq portraits d'autant plus intéressants que ces personnages ont traversé une période riche en bouleversements (sociaux, culturels, politiques) et meurtrie par des drames : le XXe siècle dans une Allemagne marquée par des guerres.
L'accent est mis sur les grands-mères, deux femmes fortes et indépendantes de milieu bourgeois relativement aisé. Les hommes figurent en arrière-plan, ternes et faibles, vivant dans l'ombre de ces femmes de caractère qui tiennent les rênes.

Le graphisme dépouillé et grossier peut sembler austère voire rebutant. Les visages sont souvent lourds, disgracieux. Mais de loin en loin, des symboles éloquents expriment la douleur mieux que des mots (quelques gouttes de sang pour un avortement, des cadavres dans des cauchemars, ce remaillage sur la couverture...). C'est à mon avis l'un des points forts de l'ouvrage.

Un témoignage très intéressant de destins de femmes du XXe siècle, sans événements spectaculaires. Des fragments de vies qui ressemblent certainement, à quelques détails près, à ce qu'ont pu connaître nos propres grands-parents - l'auteur est née à la fin des 60's.
Commenter  J’apprécie          220
Très beau portrait de la famille de l'Auteure qui retrace son arbre généalogique via les histoires de ses grands-parents.
Commenter  J’apprécie          80
A la mort de sa grand-mère, Birgit constate qu'il ne lui reste que quelques objets, des photos, et qu'elle a oublié de poser des questions sur sa famille. Comment alors pouvoir aider sa fille Paula à faire son devoir pour l'école, cet arbre généalogique qui est un véritable casse-tête ? Elle décide donc de contacter sa mère sur le sujet, les proches encore vivants, de collecter des documents et d'inventer le reste... le résultat est foisonnant, riche et absolument passionnant. Surgissent alors des personnalités féminines hautes en couleur, des amours impossibles, des grossesses non désirées, des débâcles, des couples qui se déchirent et tout un tas de violences et traumatismes cachés, Munich, Berlin et le parcours de ses grands-parents à travers une Allemagne tourmentée. Une chronique familiale riche, intime et épique, qui balaye aussi le XXème siècle.

J'ai pris cet album sur la foi de sa couverture (je suis un peu influençable question tricot) mais l'intérieur ne correspond en rien à cette charmante réparation de laine. L'histoire que nous conte Birgit Weyhe est sombre, elle déterre les pires heures de l'histoire allemande donc, et elle ne laisse aucune place à la mièvrerie. Kermesse au Paradis est de ces romans graphiques que j'aime lire... parce qu'il regarde la vie en face avec ses défauts et ses saletés, sans tabous, et qu'il nous fait grandir. de plus, j'apprécie toujours l'inventivité graphique, le jeu des images, la force de la mise en page au service de l'histoire qu'elle raconte. Ici, j'ai été servie, car le noir bave allègrement sur les pages, alterne finesse du trait et désordre, pour suivre les émotions de l'auteure et des personnages. C'est un album très réussi.
Lien : http://antigonehc.canalblog...
Commenter  J’apprécie          20
Avec cette bande dessinée l'auteur nous plonge dans son histoire familiale. Lorsque l'une de ses filles lui demande de construire son arbre généalogique, elle tente d'éclairer les zones d'ombres qui apparaissent. Ainsi, elle retrace le destin de ses aïeuls. Nous y découvrons en même temps qu'elle des personnalités surprenantes et des parcours de vie marqués par les bouleversements du 20ème siècle. Pour moi, le récit en lui même est moyennement intéressant, certes c'est très bien raconté, mais sur le fond, bof, ce sont des histoires qui la touchent elle mais qui ne m'ont pas spécialement émues. Au niveau du dessin, c'est toujours top et très agréable.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
[hiver 1944/45, un soldat allemand]
- D'après ce que l'on sait, il vaudrait mieux tomber aux mains des Américains.
- Ah tiens ! Vous ne croyez donc plus à la "Victoire finale". Pourquoi Les Américains devraient-ils être des occupants plus sympathiques que les autres ?
- Car ce sont les seuls participants à cette guerre qui n'ont pas eu de combats sur leur propre sol. Pas de pertes dans leur population civile. Pas de villes réduites en cendres. Pas de partisans. Pas de charniers. Pas de représailles.
(p. 131-132)
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Birgit Weyhe (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Birgit Weyhe
La ronde, de Birgit Weyhe
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (16) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5298 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}