AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809407843
Éditeur : Panini France (01/07/2009)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 49 notes)
Résumé :
Maintenant qu'ils connaissent la véritable identité de l'Adversaire, les Fables fourbissent leurs armes pour défendre leur bastion dans le monde des Communs et cherchent à forger de nouvelles alliances avec les Royaumes jusque-là épargnés par l'ennemi. Mais l'arrivée à Fableville d'une délégation venue d'Arabie démontre à quel point la formation d'une coalition peut s'avérer délicate - surtout quand l'un des deux camps dissimule des armes de destruction magique ! En... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
belette2911
30 septembre 2016
Exit mes personnages préférés que sont le Grand méchant Loup Bigby et Blanche, qui est un peu en retrait…
Même si on a droit à sa présence avec ses 6 rejetons tout poilus sous la surveillance de tante Rose !
Par contre, cet album est l'occasion pour nous découvrir deux sexy baby en les personne de Mowgli et de Sinbad…
Oups, pardon, je me laisse aller !
Je disais donc que ce huitième tome était aussi l'occasion pour nous et les habitants de Fableville de découvrir d'autres Fables, en provenance direct d'Orient.
En effet, la précédente mission de Mowgli, touriste perpétuel, consistait à faire venir une délégation des Fables des terres arabes afin de créer une sorte d'alliance.
Et là, je me pose quelques questions… La délégation arabe est représentée de manière fort caricaturale avec son harem, ses esclaves et sa manie de traiter les Fables de New-York de chiens d'infidèles, de pouilleux ou autres mots doux…
Non, je ne nierai pas que certains dignitaires contemporains se déplaçent avec ce que nous appellerons des esclaves modernes, on n'a rien inventé dans la fiction, la réalité la dépassera toujours.
Certes, on a le côté burlesque d'un Yusuf, bras droit de Sinbad, qui essaie de parler anglais et qui utilise les mauvais mots, on aussi une belle preuve de l'incurie du nouveau Maire, le Prince Charmant, mais même si Sinbad évolue, ça reste malgré tout une caricature assez exagérée.
Maintenant, l'auteur a-t-il caricaturé ce qu'il pense être la manière de vivre des gens du Moyen-Orient ou bien est-ce juste la caricature des personnages de Fables puisque ceux que nous avons en face de nous n'existent que dans les contes !
Je pencherais pour la représentation des personnages fictifs des fables et non d'une grossière représentation des gens existant réellement, même si ce genre d'hurluberlus esclavagistes existent bel et bien (mais ne sont pas la majorité, heureusement).
Malgré ce petit côté caricatural, je reste sur une très bonne impression de cet album, les dessins de Lan Medina étant sublimes tandis que ceux de Jim Fern pour la dernière partie (la balade de Rodney et June) sont fort simplistes avec peu de nuances dans les couleurs des arrières-plans.
Ce tome 8 nous réserve encore quelques belles surprises niveau traitrise et Frau Totenkinder joue un rôle central dans leur lute contre un ennemi introduit sournoisement avec les émissaires des Fables d'Arabie.
Et puis, l'introduction des nouveaux Fables est bien réalisée, on les juge, on les découvre sous un autre jour, on les apprécie, et l'avenir nous dira si nous avons bien fait ou pas, parce que ce n'est pas le premier Fable à qui je donnerais le bon Dieu sans confession et qui est un traitre fini.
D'autres évoluent dans le bon sens, comme Rose-Rouge et Boy Blue qui sont plus matures et plus courageux qu'on aurait pu le croire au départ, quand au Prince Charmant, il est pareil à lui même et à voulu être maire à la place du Roi Cole juste pour lui ravir son titre, son joujou, comme il fait avec les femmes… Après, il se rend compte qu'il n'est pas fait pour le poste.
Vivement les prochains tomes que je les dévore à pleines dents !!

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Ewylyn
13 février 2015
L'univers est identique depuis le début. le contenu est mature, violent et humain, la manière dont Bill Willingham s'empare des contes et les revisite est sincèrement plus sombre que des réécritures joyeuses. Néanmoins, il n'oublie pas d'instaurer des moments de paix, d'humour ou de calme, des épisodes contant les aventures d'un personnage peuvent être présents avant l'intrigue. Il sait maîtriser son univers, il n'y a rien à redire là-dessus, chaque élément possède sa place, la construction est complexe, mais quelle joie de voir tout cet univers vivre sous nos yeux. On reste pris dans les mailles du filet, on suit les Fables, leurs pérégrinations, nous avons même le droit à un bonus sur les créatures de l'adversaire, comment elles vivent ou perçoivent le monde extérieur et les humains. En somme, c'est un univers très complet et qui s'agrandit de tome en tome sur nous propose le créateur de Fables, depuis le début je suis fascinée par ce travail gigantesque.
Le scénario et les illustrations sont une nouvelle fois un atout important dans les trois tomes vus dans cette chronique. En effet, le texte est de très grande qualité, soigné, concis et fluide. Les répliques de nos protagonistes permettent de se mettre dans leur tête, de comprendre un peu mieux leur personnalité et on les cerne vraiment bien grâce à ce procédé. Je veux dire que leur tic de langage, leur personnalité se voient aisément grâce aux mots qu'ils emploient. Bien évidemment, leur évolution est également présente, j'étais très loin de m'imaginer la maturité de Blue Boy ou Rose Rouge gagnant en sagesse. Donc le scénario est un travail de fourmi, il faut faire évoluer les personnages sans trahir leur essence naturelle, il faut laisser leur chance à des petits nouveaux comme Mowgli ou Sinbad, les faire aimer du public en introduisant le passé et les faire grandir avec le futur. Tout en restant cohérent, autant dire que le pari est risqué, mais il est réussi avec brio. du moins, personnellement, je suis bluffée.
Quant aux illustrations, je n'ai rien à redire dessus. Elles correspondent au comics, avec ces différents dessinateurs qui apportent leur touche personnelle à nos héros favoris. le style est lisse, réaliste, soigné dans ses détails, les décors sont beaux, les Royaumes sont splendides, j'ai un faible pour ceux situés au-dessus des nuages, l'orientalisme est présent et nous fait rêver. Les couleurs sont splendides, elles agrémentent joliment l'ensemble sans agresser le lectorat. Ces comics sont véritablement de beaux objets.
Les personnages, je pourrais en parler pendant des heures, il y en a tellement et tous apportent sa pierre dans le scénario. Il est difficile de se concentrer sur un seul. Les nouveaux sont intéressants et bien ancrés dans l'histoire, je pense notamment à Mowgli dont l'arrivée m'a surprise. Je ne m'attendais pas à voir un personnage aussi sympathique et captivant à suivre. Blue Boy est très surprenant également, quelle belle évolution du personnage, courageux de s'en prendre ainsi à l'adversaire, mais ses prises de risques payent. Je suis contente du retour de Bigby, il m'avait tellement manqué, mais ses enfants sont trop adorables et je suis heureuse de le voir enfin retrouver Blanche. Cette dernière est véritablement forte et sensible, une femme très attachante en somme. J'aime de plus en plus sa soeur, qui a certainement l'évolution la plus forte dans la série, ce n'est plus une capricieuse en manque d'argent, mais une femme dynamique et drôle qui a su trouver sa place dans la communauté. La Belle et la Bête sont toujours aussi sympathiques, j'aime le rôle qu'ils ont à jouer dans la saga, tout comme Cendrillon ou le roi Cole, c'est un vrai ravissement de voir les changements et ne pas s'en servir sur un tome. Même les personnages secondaires ont une place de choix dans le scénario, et ça, c'est vraiment bien !
Les mille et une nuits (et jours) : une nouvelle aventure de nos amis Fables qui nous emmènent dans une touche d'originalité et d'exotisme : les mondes des mille et une nuits. J'ai apprécié cette délégation venue d'Orient venant rencontrer nos personnages favoris et occasionnant une très belle intrigue au passage. Bill Willingham semble ne jamais se lasser de son univers, puisqu'il propose à chaque fois de nouveaux protagonistes introduisant des rebondissements captivants ainsi que des histoires intéressantes à lire.
Même si ce tome n'entre pas dans mes préférés, je dois dire que j'ai beaucoup aimé cette histoire autour des djinns, j'avais réellement peur pour la communauté de Fableville. J'aurais presque voulu qu'on se centre plus sur les mille et une nuits, il manquait des personnages cultes, mais je suppose que l'auteur se garde de la réserve pour plus tard. Sinbad arrive donc en ville et son arrivée cause beaucoup de remous au sein de nos Fables. C'est – je crois – une légère pause dans l'histoire concernant l'adversaire, voilà pourquoi je me demande ce que va nous réserver la suite.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Davpunk
03 septembre 2015
8éme tome pour Fables. Et toujours cette même envie de ne pas faire la même chose, d'aller de l'avant de la saga, de refuser de stagner...
Trois maniéres de dire la même chose, mais aussi trois histoires dans ce tome. Si la derniére a pour but d'amener le tome suivant en évoquant deux soldats de bois du nom de Rodney et June, amoureux l'un de l'autre, la principale se penche sur l'arrivée de Sinbad, émissaire des Fables d'Orient (basés à Bagdad) à Fableville. L'occasion de découvrir toute une nouvelle frange de la mythologie de la série avec l'arrivée plus prononcé de la culture orientale. Djinn et autres sultans sont au rendez vous de cette longue histoire prenante et qui méne vers de nouvelles surprises à venir. Une trés bonne idée qui donne lieu à un bon résultat donc.
La premiére histoire promet, elle, le retour à venir d'un personnage majeur, et voir aussi celui de Mowgli dans l'histoire principal ! On en sait maintenant plus sur lui aprés avoir croisé Baggera, Ka et Baloo entre autre, notamment dans le Tome 2. Encore un excellent livre donc, qui donne envie de lire la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Alxthiry
29 novembre 2013
Une excellente série gâchée par une grotesque caricature des Arabes - tous fourbes, misogynes, esclavagistes... (Tome 8) et par des considération sur Israël, pauvre petit État entouré de grands "méchants" qui veulent sa "destruction" et qui a besoin de se salir les mains pour assurer sa "survie" (Tome 9).
Nauséabond.
Commenter  J’apprécie          03
alouett
12 mai 2010
La vie reprend son cours à Fableville suite aux nombreux événements qui ont eu lieu. L'attaque des Soldats de Bois a été maîtrisée, le Roi Cole a perdu son statut de Maire au profit de Prince Charmant, Blanche-Neige vit désormais à la Ferme où elle élève ses six louveteaux, Bigby demeure introuvable, Cendrillon nous surprend...
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
OlivOliv29 novembre 2013
"Notre budget pour les trois films - tournés en même temps - est de six cents millions. Voire plus, s'il le faut."
"Wow."
"Pour ce qui est du scénario... Il racontera l'histoire de Jack."
"Jack qui ?"
"Celui qui a escaladé la tige de haricot quand il était enfant... C'est le premier film. Et qui, plus tard, a massacré des géants... C'est le second film."
"Et le troisième ?"
"Il débarque en Amérique, bat le Diable au poker, séduit Blanche Neige, Cendrillon, Raiponce et la Belle au bois dormant, puis il tue le grand méchant Loup."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
OlivOliv29 novembre 2013
On connaît tous les deux vos pouvoirs de persuasion. Vous dégagez une odeur de musc si aphrodisiaque qu'on ferait tous fortune si on pouvait la mettre en bouteille. Mais vous êtes superficiel, Prince Charmant. Creux. Une tonne de séduction sans une seule particule d'amour vrai.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
137 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre