AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Catherine Ancelot (Traducteur)
EAN : 9782809715903
192 pages
Editions Philippe Picquier (03/03/2022)
3.65/5   65 notes
Résumé :
Ils sont tous insomniaques et plutôt farfelus, tous au bonheur de sentir la nuit de Tôkyô se propager en eux.
Dans ce roman à l'allégresse légère, on se rencontre sans l'avoir cherché et on cherche quelqu'un sans le trouver. Ce sont des vies ordinaires mais en ces heures propices au rêve, un petit quelque chose déraille et nous fait bifurquer vers l'insolite. Un petit grain de folie germe dans le terreau de la nuit. Des trajectoires se croisent, des confessio... >Voir plus
Que lire après Bonne nuit TôkyôVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 65 notes
5
4 avis
4
12 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Un récit choral léger aux personnages attachants, singuliers, au coeur de la nuit tokyoïte. À bord du taxi bleu nuit de Matsui, nous nous enfonçons dans la nuit , accompagnant tour à tour Mitsuki qui cherche des accessoires excentriques nécessaires aux tournages de films, une voleuse de nèfles, un détective qui se rend au cinéma à la séance d'une heure cinquante du matin, …..Une légère collation au restaurant « Les quatre coins » ouvert toute la nuit où nous croisons les propriétaires, quatre charmante dames et hop à la suite de Mitsuki, nous nous engouffrons dans une brocante ouverte qu'entre neuf heures du soir et quatre heure du matin et ne vendant que des objets cassés, à la recherche d'un casse- arachide….
Dans un espace de temps relax sans que pour autant l'énergie pour l'accomplissement de leurs activités nocturnes en soit affectée, se tissent peu à peu des liens entre tout ces personnages un brin fantasques aux boulots simples mais souvent agrémentés de détails insolites. Un croisement de destin parfois étrange où des détails bizarres, le sel de cette histoire, reflètent les divers facettes d'un même personnage. Des personnages qui veulent tous « avancer ». Un petit monde qui va s'interconnecter comme les morceaux d'un puzzle dans la ville la plus peuplée du Japon .

J'ai été happée par la sérénité , la légèreté et la délicatesse de ces histoires de vies nocturnes , des qualités que je retrouve souvent dans la Littérature japonaise contemporaine et que j'aime beaucoup , voir La Papeterie Tsubaki, Les délices de Tokyo, La grande Traversée…. qu'on qualifie parfois faussement de naïves et de feel good ,ce qui est très très loin d'en être le cas . Un auteur japonais que je croise pour la première fois et espère retrouver très très vite. C'est délicieux, si vous avez aimé les titres que j'ai cité ci -dessus ne passez pas à côté !

« Une personne regarde dans une direction, son regard rencontre quelqu'un qui regarde dans la direction opposée, et un juste équilibre s'établit entre eux. Les gens n'ont pas forcément besoin de tourner la tête dans le même sens. »
Commenter  J’apprécie          10222
Tôkyô, nuits fantasques

Tôkyô, une heure du matin. Une heure qui revient chaque jour, qui se répète maintes et maintes fois au fil des saisons, conformément à l'ordre des choses.
Sous la lumière pâle de la lune, Tôkyô semble vivre une autre vie. Une vie où la fantaisie entretenue par des oiseaux de nuit un peu loufoques prend ses quartiers.
Des quartiers dans lesquels Matsui, le chauffeur amical et toujours disponible, se propose de vous emmener à bord de son beau taxi bleu nuit.
Vous traverserez alors la ville avec des personnes qui se cherchent mais ne trouvent pas. Des personnes à la recherche d'objets insolites ou disposées à échanger des confessions peu ordinaires.
Car ici, nyctalopes compris, tout le monde semble chercher son chemin. Des chemins qui se croisent parfois au gré du harsard et des histoires qui se denouent bien souvent à l'aube aux "quatres coins", la cantine où on déguste des oeufs aux jambons..

Ce roman nocturne aux multiples histoires saugrenues, à lire de préférence la nuit tombée pour en apprécier ses effets, vous emmènera dans un univers onirique où la réalité semble céder à un petit grain de folie insolite.
Un roman façon puzzle où toutes les pièces finissent par trouver leur place et le fantasque nippon son droit au bonheur.
Commenter  J’apprécie          1006
Envie de visiter Tokyo de nuit, de rencontrer des personnages uniques, de visiter un entrepôt contenant des milliers d'accessoires de cinéma, d'accompagner un chauffeur de taxi durant son travail nocturne ou de vous joindre à une femme qui récupère de vieux téléphones, d'aller fureter dans une brocante où les objets sont cassés ou de suivre un célèbre détective qui cherche à voir de vieux films dans lesquels son père a tourné ?
Ce roman est une petite parenthèse dans nos vies, une bulle de douceur, de joies simples et de poésie.
Avec une écriture délicate, l'auteur nous emmène loin de notre quotidien, il nous fait voyager dans des ruelles inconnues, des boutiques étranges, des cinémas oubliés, des restaurants déserts, et nous offre une nuit de répit dans notre existence trop prévisible et surtout trop rapide.
Commenter  J’apprécie          456
Yoshida Atsuhiro est un écrivain populaire, né en 1962. Il est également connu comme illustrateur (voir couverture). Bonne nuit Tokyo est le premier de ses nombreux livres à paraître en France. Il est plutôt sympathique.

Chaque chapitre débute à une heure du matin précise et se déroule pendant la période où la nuit est la plus sombre, jusqu'à l'aube. En fil rouge, le taxi bleu nuit de Matsui qui travaille pour la compagnie Black Bird dans lequel montent des personnages apparemment sans lien entre eux. Ils sont tous ordinaires, solitaires, en quête de quelque chose ou de quelqu'un (un objet, un parent, un amour secret…) et ils exercent une activité insolite. Leurs trajectoires vont se croiser comme par hasard la nuit dans l'immense village qu'est Tokyo.

Mitsuki une jeune accessoiriste de cinéma doit impérativement dénicher des objets insolites pour le lendemain : des biwas ou des casse-cacahuètes. Elle essaie en vain d'ôter sa bague de fiançailles. Koichi son fiancé est passionné par l'observation des corbeaux et de leurs nid .Une jeune femme rassure les gens au téléphone et est chargée de transmettre un vieux téléphone obsolète, à quatre heures du matin précises, au représentant d'une société spécialisée qui s'assurera « que l'objet a bien été broyé et incinéré ». Un détective connu regarde son père acteur dans un vieux film de série B. Un vieux brocanteur de meubles et d'objets cassés ou obsolètes est ouvert uniquement la nuit. Ayano l'une des quatre propriétaires des Quatre coins, la cantine préférée de Matsui recherche un ancien client.

Rêve ou réalité ? le livre se situe entre les deux. Alors s'il vous fait un peu somnoler par moments dites vous que l'auteur l'a cherché.
A lire avant de s'endormir.
Commenter  J’apprécie          360
Bonne nuit Tokyo est une très belle découverte.

Ce livre est typiquement le genre de roman japonais que j'apprécie beaucoup. le genre où le temps s'écoule paisiblement, où la langue est simple, épurée, où l'intrigue réside en des moments de vie débordant de simplicité.

Dans ce roman, des personnages se croisent et se recroisent au fil de la nuit. Nous assistons à des petits moments de vie qui semblent anodins mais qui prennent une tournure quelque peu originale. Une femme travaillant pour une société de production de films est chargée de dégoter des objets farfelus pour le décor, un chauffeur de taxi nocturne l'aide dans ses recherches et est lui-même à la recherche d'une femme, une voleuse de nèfles travaille dans un centre d'appel de nuit, un détective privé célèbre est en quête d'un film dans lequel jouait son père, un acteur peu connu....Tous ces personnages ne semblent pas liés les uns aux autres et pourtant. Chacun est le maillon d'une chaîne invisible, où le hasard se mêle au destin, les actions des uns ont des conséquences sur les autres. Ils sont tous en quête de quelque chose et finissent tous par tomber dessus grâce à des rencontres nocturnes.

Ce petit roman peut faire penser à La cantine de minuit pour ces personnages qui travaillent la nuit, à La papeterie Tsubaki pour ces moments de vie et cette écriture paisible.
Commenter  J’apprécie          142


critiques presse (1)
LeFigaro
02 mai 2022
Des noctambules se rencontrent par hasard à Tokyo. Ils confient leurs envies et leurs secrets dans un roman plein de poésie.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
…en se cassant, les objets fabriqués par les hommes commençaient une nouvelle vie…  Il avait son idée sur la question. Les choses étaient fabriquées pour un usage donné – en particulier, ce que les hommes concevaient comme des outils. Quand un objet se cassait, il échappait enfin à son asservissement aux humains et connaissait pour la première fois la liberté.
Commenter  J’apprécie          331
Si, comme détective, il excellait à résoudre les histoires compliquées des autres, il ne trouvait jamais la solution de l’énigme qu’il était pour lui-même.
Commenter  J’apprécie          390
En se cassant, les objets fabriqués par les hommes commençaient une nouvelle vie…
Il avait son idée sur la question. Les choses étaient fabriquées pour un usage donné – en particulier, ce que les hommes concevaient comme des outils. Quand un objet se cassait, il échappait enfin à son asservissement aux humains et connaissait pour la première fois la liberté.
Commenter  J’apprécie          90
Tôkyô était une ville beaucoup plus petite qu’on ne l’aurait cru.
Les liens entre les gens se tissaient pour toutes sortes de raisons, et à cet égard, la ville offrait un nombre infini de parcours et d’occasions. En travaillant à Tôkyô, il le ressentait avec une acuité particulière. La probabilité de « se croiser par hasard » était incroyablement élevée.
Commenter  J’apprécie          60
Chercher quelque chose, c’est une manie contagieuse. On y prend goût comme à un jeu, comme à un puzzle, si tu veux.
Commenter  J’apprécie          100

autres livres classés : tokyoVoir plus
Les plus populaires : Littérature étrangère Voir plus

Lecteurs (235) Voir plus



Quiz Voir plus

Les mangas adaptés en anime

"Attrapez-les tous", il s'agit du slogan de :

Bleach
Pokemon
One piece

10 questions
883 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , littérature japonaiseCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..