AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.67/5 (sur 782 notes)

Nationalité : Japon
Né(e) à : Saya , le 08/03/1950
Mort(e) à : Tokyo , le 30/08/2014
Biographie :

Mayumi Inaba est une poétesse et femme de lettres Japonaise.

Inaba Mayumi gagne à seize ans un concours de poésie organisé par l’influent magazine Bungei Shunjû, et remporte un prix à vingt-trois ans pour son premier récit, "The pain of a blue shadow".

Elle a publié romans et nouvelles, qui ont entre autres été couronnés par le prix Kawabata en 2008 ("The Sea Staghorn") et le prix Tanizaki en 2011 ("To the Peninsula").



Ajouter des informations
Bibliographie de Mayumi Inaba   (5)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • 555 de Hélène Gestern aux éditions Arléa https://www.lagriffenoire.com/1101605-romans-555.html • L'école des chat (T1) le secret de la grotte de cristal ; le cadeau magique ; La prophétie se réalise de Jin-kyeong Kim, Jae-Hong Kim aux éditions Picquier https://www.lagriffenoire.com/1102913-romans-l-ecole-des-chats-t1---le-secret-de-la-grotte-de-cristal--le-cadeau-magique--la-prophetie-se-realise.html • L'école des chat (T2) Je te sauverai des ténèbres ; La montagne des âmes de Jin-kyeong Kim, Jae-Hong Kim aux éditions Picquier https://www.lagriffenoire.com/1095488-romans-l-ecole-des-chats-t2---je-te-sauverai-des-tenebres--la-montagne-des-ames.html • Recherché ! Gabin le lapin, voleur de livres de Emily Mac kenzie et Xavier Thomas aux éditions Thomas Jeunesse https://www.lagriffenoire.com/33868-divers-jeunesse-recherche--gabin-le-lapin--voleur-de-livres.html • Fran et Ava: le roman de leur amour de Géraldine Maillet aux éditions Fayard https://www.lagriffenoire.com/1101688-romans-fran-et-ava---le-roman-de-leur-amour.html • le Sang des Belasko de Chrystel Duchamp aux éditions Archipoche https://www.lagriffenoire.com/1103297-romans-le-sang-des-belasko.html • Petit dictionnaire des injures politiques: Edition 2022 de Bruno Fuligni aux éditions du Rocher https://www.lagriffenoire.com/1099954-livres-politiques-petit-dictionnaire-des-injures-politiques-edition-2022.html • La péninsules aux 24 saisons de Mayumi Inaba et Elisabeth Suetsugu aux éditions Philippe Picquier https://www.lagriffenoire.com/1101280-litterature-anglophone-la-peninsule-aux-24-saisons.html • Équilibrer sa digestion grâce à l'Ayurvéda: Tous les conseils ayurvédiques et 40 recettes locales et végétales pour entretenir sa santé de Lucie Joao et Marie-France Farré aux éditions Eyrolles https://www.lagriffenoire.com/1094439-medecine-equilibrer-sa-digestion-grace-a-l-ayurveda.html • Nos secrets trop bien gardés de Lara Prescott et Christel Gaillard-Paris aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/1099987-litterature-anglophone-nos-secrets-trop-bien-gardes.html • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #editionsarlea #editionspicquierjeunesse #editionsthomasjeunesse #editionsfayard #editionsarchipoche #editionsdurocher #editionseyrolles #editionspocket

+ Lire la suite

Citations et extraits (213) Voir plus Ajouter une citation
Je traversais une période troublée. J’avais quitté un homme, j’avais perdu une amie précieuse, ma vie glissait au gré de la monotonie des journées qui s’écoulaient sans trouver d’issue. Je voulais fuir, n’importe où, mais fuir. C’est à ce moment-là que j’ai fait la rencontre des falaises, ces blocs de matière indéfinissable, qui ne portent pas la moindre odeur humaine.
Commenter  J’apprécie          460
« Dites-moi, est-ce que la femelle choisit le mâle avant de copuler ? Par exemple, elle peut préférer un macho ou bien ne pas vouloir si sa tête ne lui revient pas, que sais-je ?.......
« Figurez-vous que je n’ai jamais réfléchi à la question. Car enfin, le destin des abeilles est de laisser au monde la génération suivante et je suppose qu’aucun choix ne précède l’acte, ça doit se faire plus ou moins comme ça se trouve ! »
Sans chasteté ni fidélité, alors ? Kayoko m’a regardée avec commisération. « Mais enfin, il n’y a que les hommes pour avoir des considérations morales ! Vous y êtes ? Il y a la reine des abeilles. Les mâles s’agglutinent autour. C’est tout. Inutile de chercher plus loin, l’ordre de la nature est simple. »
Commenter  J’apprécie          443
Nul besoin de consulter le calendrier des vingt-quatre saisons, le changement se fait clairement sentir à l'air et aux couleurs de la forêt.
Commenter  J’apprécie          392
Tout en prêtant une oreille attentive à la voix des plantes, Sawa rabotait l'écorce des arbres, éminçait les jeunes feuilles, les fleurs, les fruits, et elle se penchait au-dessus des cuves, le visage crispé par l'attention. Quand elle se tenait devant ses bassines, elle était indifférente à tout le reste. Et lorsqu'elle avait obtenu la teinte qu'elle désirait, elle se sentait enveloppée dans une sorte d'ntimité, comme si elle s'était approchée du mystère des plantes.
Les femmes d'autrefois ne mettaient-elles pas en scène leurs sens et leurs sentiments en jouant avec les couleurs de leurs vêtements ? Ou plutôt, s'abandonnant à la couleur des plantes, finissaient-elles peut-être par ne faire qu'une avec la nature ?
Commenter  J’apprécie          310
C'est alors que j'ai pensé qu'il manquait quelque chose à Koaru pour appréhender la réalité. Son espoir n'avait ni avenir ni passé. Il n'y avait que lui qui affrontait l'instant, l'instant présent. Et je songeais que jamais sans doute son attente sera comblée.....
p.82
Commenter  J’apprécie          260
La quantité de vie dont nous disposons est décidée depuis le début, ai-je dit d’une voix neutre. Qu’on vive longtemps à petit feu ou qu’on ait une vie brève mais intense, quand on a tout épuisé, il ne reste qu’à mourir. Ce qui compte, c’est la vitesse. Vivre plus vite que tout le reste.
Commenter  J’apprécie          240
La neige ne cessait de tomber. Depuis plusieurs jours une vague de froid stagnait au-dessus du Japon. La radio avait annoncé dans la nuit que la température avait battu tous les records à Hokkaido, le thermomètre était descendu jusqu’à -41,2 degrés. Un tel monde avait existé par le passé. C’était un univers décrit dans un roman que j’avais lu une fois. Un homme s’était égaré dans un monde enserré par la glace, il était à la recherche d’une jeune fille. Je ne me souvenais plus très bien de l’histoire, mais je me rappelais le dénouement. L’homme finissait par découvrir la jeune fille et ils marchaient dans ce monde de glace. Il déposait la fille dans une voiture et démarrait. Tout en serrant de sa main libre enfoncée dans sa poche un revolver. Plus personne ne lisait ce livre, un roman de science-fiction oublié depuis longtemps.
Commenter  J’apprécie          224
Les ombres noires dans la forêt, la rangée de petits arbres devant l'entrée, la route qui passe devant la maison en plan incliné, tout déborde du crépitement silencieux des éclats tranchants du clair de lune. Moi, je me penche sur la profondeur des ténèbres silencieuses où ni voiture ni âme ne passe, et mon oreille savoure l'ineffable plaisir d'être absorbée par la densité du silence.
Commenter  J’apprécie          220
Le chat
minuscule
Les griffes
transparentes et nacrées
Les oreilles
mobiles il écoute ma voix
Les yeux
humides et clairs
Un soir où le quartier avait une légère odeur mentholée
Tu es venu de loin
Viens ! Bonjour !
Je suis un être humain et toi tu es un chat
Commenter  J’apprécie          210
Chaque matin, au rez-de-chaussée de l'immeuble, je découvrais les dizaines de publicités jetées dans ma boîte aux lettres au cours de la nuit, dépliants et prospectus. Tous les jours, toutes les nuits, ces papiers que quelqu'un venait déposer dans les boîtes aux lettres m'obligeait à me représenter un monde qui un jour disparaîtrait, enseveli sous les déchets.
P. 116
Commenter  J’apprécie          200

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Mayumi Inaba (1005)Voir plus

¤¤

{* *} .._..