AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Découvrez les meilleures listes de livres


20 pépites japonaises oubliées ou mal connues
Liste créée par LePamplemousse le 08/02/2024
20 livres.

Les passionnés de littérature japonaise connaissent tous les romans d'auteurs incontournables tels que Haruki Murakami, Keigo Higashino, Ito Ogawa ou Aki Shimazaki.

Je vous propose donc 20 petites pépites (romans ou bandes dessinées), dont les auteurs sont un peu moins médiatisés, mais dans lesquels on retrouve la délicatesse, la douceur, la finesse d'esprit qui sont souvent présents dans les écrits japonais.



2. Le beurre de Manako
Asako Yuzuki
3.01★ (184)

Rika est journaliste et elle aimerait interviewer Manako, une femme emprisonnée en attente de son procès, accusée d'avoir tué trois de ses amants, mais celle-ci refuse de lui parler, jusqu'à ce que Rika lui dise qu'elle aimerait discuter de cuisine avec elle, sujet qui passionne Manako. Rika va pénétrer dans l'intimité de Manako par le biais de la gastronomie et des plaisirs de la table. J'ai adoré découvrir les plats mentionnés tout au long de l'intrigue, qu'ils soient japonais ou français, Manako ayant un faible pour cette cuisine. Un roman passionnant et qui met l'eau à la bouche.
2. La brocante Nakano
Hiromi Kawakami
3.57★ (467)

La brocante Nakano est davantage qu'une boutique d'objets hétéroclites, c'est un lieu où où se croisent des personnages attachants,où la délicatesse est véritablement un art de vivre. Entrer dans l'univers de Kawakami, c'est accepter de prendre son temps, de tourner les pages avec légèreté, de repousser le moment de fermer le livre tant la quiétude et la magie imprègnent ce roman.
3. Bonne nuit Tôkyô
Atsuhiro Yoshida
3.67★ (218)

Envie de visiter Tokyo de nuit, de rencontrer des personnages uniques, de visiter un entrepôt contenant des milliers d'accessoires de cinéma, d'accompagner un chauffeur de taxi durant son travail nocturne ou de vous joindre à une femme qui récupère de vieux téléphones, d'aller fureter dans une brocante où les objets sont cassés ou de suivre un célèbre détective qui cherche à voir de vieux films dans lesquels son père a tourné ? Ce roman est une petite parenthèse dans nos vies, une bulle de douceur, de joies simples et de poésie. Avec une écriture délicate, l'auteur nous emmène loin de notre quotidien, il nous fait voyager dans des ruelles inconnues, des boutiques étranges, des cinémas oubliés, des restaurants déserts, et nous offre une nuit de répit dans notre existence trop prévisible et surtout trop rapide.
4. Lune de papier
Mitsuyo Kakuta
3.57★ (219)

Pas facile d'être une femme indépendante au Japon. Visiblement, la norme c'est de se marier et ensuite de quitter son emploi afin de devenir mère. Mais qu'arrive t'il à celles qui ne veulent ou ne peuvent enfanter ? Rika fait donc partie de ces femmes qui ont du quitter leur emploi après s'être mariées, mais le bébé tardant à venir et les journées étant très longues, elle va finalement reprendre un petit boulot, car c'est tout ce qu'elle peut espérer, les postes importants étant réservés aux hommes. J'ai beaucoup aimé suivre le quotidien de Rika, qui bien qu'occupant un emploi, n'est pas considérée comme une personne à part entière par son mari. C'est ainsi que Rika va devenir « hors la loi » et détourner l'argent de ses clients. Plus que l'histoire d'une voleuse, ce roman est l'histoire d'une femme qui en a eu marre d'être considérée comme un être inférieur et qui a eu envie de se choisir une vie différente, faite de luxe certes, mais surtout de liberté.
5. Au prochain arrêt
Hiro Arikawa
3.90★ (1930)

Prendre le train, c'est regarder les paysages qui défilent à travers les vitres, c'est écouter involontairement les conversations des autres passagers, c'est se mêler de leurs vies pendant une minute, une heure ou plus durablement. C'est ce qui va se passer ici durant plusieurs trajets. Nous allons suivre les vies de plusieurs personnages, que ce soit des lycéennes, de futurs amoureux, une grand-mère pleine de sagesse, une petite fille capricieuse ou une jeune femme revancharde. J'ai beaucoup aimé ces trajets et ces bribes de vies, c'est lent, c'est doux, c'est émouvant, ça pique aussi un peu parfois, bref, ça remue le coeur, comme les branches d'un cerisier japonais qui bruisse doucement dans le vent.
6. L'ode au chou sauté
Areno Inoue
3.49★ (292)

J'ai beaucoup aimé découvrir les trois femmes qui tiennent ensemble une échoppe de vente à emporter à Tokyo. Kôko, Matsuko et Ikuko ont toutes les trois la soixantaine et vivent seules, et leur travail est donc à la fois un moyen de subsistance, mais aussi une façon pour elles de lutter contre la solitude. Bien sur, les arômes, les textures, les goûts et les saveurs jouent un rôle essentiel dans ce roman où la cuisine est le thème central et le pivot de la vie de ces femmes. Vous voulez découvrir la saveur d'un riz nouveau, le fondant des bulbes de lis ou le croquant de beignets de palourdes ? Vous avez envie d'une histoire d'amitié, pleine de douceur et de pudeur ? Laissez-vous tenter par ce court roman qui embaume les odeurs de cuisson et qui est une ode à la vie.
7. Au coeur de Fukushima, tome 1
Kazuto Tatsuta
3.55★ (190)

Ce premier volume de la trilogie est une immersion dans la vie d'un travailleur de la centrale de Fukushima. Les faits se passent un an après l'accident de 2011 et concernent donc le travail lié au nettoyage et au démontage du site. L'auteur raconte donc son quotidien au sein de la centrale, mais aussi sa vie en collectivité avec d'autres travailleurs. Les dessins sont fouillés et les détails sont innombrables. Le manga est également riche de plans du site, que ce soit une vue générale de la centrale, de la zone des réacteurs ou de la salle de repos par exemple. J'ai trouvé ce manga passionnant et même si ce premier tome n'aborde pas encore vraiment le travail de nettoyage et de démontage du site, les explications données sont précises et passionnantes.
8. Quand le ciel pleut d'indifférence
Izumi Shiga
3.98★ (190)

Un homme parcourt chaque jour les rues de sa ville abandonnée après la catastrophe de Fukushima. Tous les habitants ont été évacués, lui, il est resté pour s'occuper de sa mère infirme. Ses déambulations nous entraînent à la fois dans les tours et détours de cette ville déserte, mais aussi dans ses souvenirs, ceux qui émergent à la vue d'une maison, d'une porte, d'une volière… Ce très court roman est poétique et hypnotique, tout comme le personnage principal, nous marchons au hasard, nous profitons du calme, de ce moment silencieux comme d'un temps de recueillement, de deuil, mais c'est aussi une pause avant la suite, un avenir incertain mais pas forcément vain.
9. Les mensonges de la mer
Kaho Nashiki
3.79★ (289)

Ce roman est un pur moment de sérénité et de lenteur, comme une parenthèse dans nos vies qui vont bien trop vite. Pendant 200 pages, nous cheminons aux côtés d'un homme qui étudie la géographie humaine, sur une petite île japonaise isolée. En compagnie de cet homme, nous allons arpenter les chemins montagneux de l'île le matin à la fraîche, nous allons tomber nez à nez avec un râle d'eau, nous allons explorer des grottes oubliées, nous allons apercevoir furtivement un saro, une sorte de bovidé ressemblant à une chèvre, nous allons goûter à des mets qui sentent la forêt, les algues marines et les oignons sauvages, nous allons caresser de vieilles pierres centenaires, traces infimes d'un monastère détruit, nous allons faire un bond dans le temps, nous allons fermer les yeux et sentir le vent qui vient de la mer sur nos visages, nous allons marcher, transpirer, respirer, manger, réfléchir, rêver, et chaque geste sera accompli avec plaisir, chaque instant fugace sera ressenti avec intensité. Petit bijou de fraîcheur à l'écriture délicate, ce roman est véritablement lumineux.
10. La Prière d'Audubon
Kotaro Isaka
4.18★ (356)

Oh, quel roman étrange… J'ai d'abord cru qu'il s'agissait d'une sorte de rêve éveillé mais en fait, pas du tout, le héros se retrouve bel et bien sur une île isolée sans qu'il sache comment il est arrivé là, mais tout est réel et des explications nous serons données. Itô, le personnage principal va découvrir une île qui est totalement coupée du reste du Japon. Personne ne la quitte jamais et, en 150 ans, il n'y a que deux personnes, dont lui, qui ont pu y poser le pied. Les habitants n'y sont pas ordinaires : entre le justicier qui n'aime pas le bruit, la petite fille qui passe son temps couchée au sol à écouter les battements de son coeur, le peintre fou et l'épouvantail local qui parle, on croise des personnages hors du commun au fil des pages de ce récit à la limite du fantastique. L'intrigue quant à elle m'a beaucoup plus, entre un roman policier et un conte à la fois mystérieux et fascinant, un peu à la façon des romans d'Edward Carey.
11. Le point zéro
Seicho Matsumoto
3.90★ (213)

Une jeune mariée est confrontée à la disparition mystérieuse de son époux et il va lui falloir remonter dans le passé pour comprendre ce qui s'est passé. J'ai bien aimé l'ambiance à la japonaise, à savoir que chacun a à coeur de ne pas gêner les autres, de ne pas être une source d'embarras pour eux, alors même qu'il leur arrive des trucs affreux et qu'ils vivent le pire moment de leur vie. Vous imaginez être confronté à la disparition ou au meurtre d'un proche et devoir vous excuser auprès de ses collègues ou même de la police pour tous les ennuis que vous leur apportez ? Le roman est agréable à lire, d'un style assez froid mais qui va bien avec l'ambiance.
12. Chiisakobé, tome 1
Minetaro Mochizuki
3.86★ (590)

Cette bande dessinée en quatre volumes est une adaptation d'un roman de Shūgorō Yamamoto. Shigeji est un jeune charpentier, obligé de reconstruire l'entreprise familiale après un grand incendie qui a aussi tué ses parents. S'ajoute à cela une amie d'enfance qui se retrouve sans foyer et cinq orphelins difficiles, qui sont eux aussi à la rue. Shigeji va tous les accueillir chez lui. C'est la douceur et la délicatesse qui ressortent en premier de ces dessins au charme désuet. Avec une économie de mots, l'auteur nous montre ce qu'est la bonté, comment se construit l'amour au quotidien et comment des gens n'ayant apparemment rien en commun peuvent arriver à cohabiter et à prendre soin les uns des autres.
13. L'île des rêves
Keizo Hino
3.48★ (69)

Le titre est évidemment enchanteur, et quand on a compris que le roman était japonais, on se dit que l'histoire va être légère, que les descriptions de nature feront rêver, que tout y sera délicat et poétique. Poétique, c'est certain, enfin d'une certaine façon, mais pour le reste… Un homme découvre un immense terrain vague entièrement constitué d'ordures, étrangement, il y revient sans cesse lors de ses jours de repos, irrésistiblement attiré et fasciné par cet endroit. Il sera aussi question d'une jeune femme qui roule à moto, d'une autre qui crée d'étranges vitrines de magasins avec des mannequins, de hérons, et de la sensation de revivre après avoir végété toute une vie ou presque. J'ai beaucoup aimé ce court roman même s'il pourra mettre mal à l'aise car la vie, la mort, la beauté, l'amour et la pourriture y semblent étroitement emmêlés, comme des fils invisibles.
14. Mes voisins les Yamada, tome 1
Hisaichi Ishii
4.11★ (91)

Les très courtes histoires de cet ouvrage suffisent à brosser des portraits caustiques d'une famille japonaise. Le père, qui n'a aucune autorité ; la mère, qui ne pense qu'aux prochains repas ; la grand-mère, grande fan de sumo… Entre tradition et modernité, ces trois volumes nous plongent avec délectation dans l'univers impitoyable des Yamada...
15. Nuages flottants
Fumiko Hayashi
3.67★ (147)

Un homme et une femme s'aiment...ou plutôt se sont aimés. Car lui ne l'aime plus... Et elle refuse de voir que cet amour n'existe plus. Elle va s'enfoncer de plus en plus profondément dans ses souvenirs et cette passion va la dévorer littéralement, jusqu'à la briser. Ce roman très poétique nous laisse abasourdis, comme cette femme que la passion a totalement détruite. Une descente aux enfers magnifiquement décrite.
16. Le village aux huit tombes
Seishi Yokomizo
3.70★ (275)

Un jeune homme sans histoire est contacté par un notaire au sujet d'une étrange succession, mais à partir de là, l'histoire va aller à toute vitesse entre révélations en cascades et meurtres en série. Il sera aussi question de secrets de famille, d'une ancienne malédiction, d'un trésor caché et il y aura bien sûr des histoires d'amour. L'histoire se passe au Japon et le héros va découvrir qu'il est issu d'une famille qui a beaucoup fait parler d'elle il y a 25 ans et pas en bien, loin de là. J'ai été totalement immergée dans ce roman policier atypique, puisqu'il mêle des vieilles légendes, des meurtres actuels, des secrets en pagaille, et un héros qui a les pieds sur terre mais va se heurter à toute une population qui le croit responsable de ce qui arrive, à cause d'une vieille malédiction. Un roman très agréable à lire, j'ai bien aimé l'ambiance des années 50 dans un village reculé du Japon, au milieu des montagnes, où les superstitions ont une grande importance.
17. Le passe-partout
Masako Togawa
3.54★ (227)

Cette réédition d'un roman publié en 1962 est une vraie petite pépite pour ceux qui aiment les romans à suspense, avec un faux air d'Agatha Christie. L'histoire se déroule dans une résidence japonaise de Tokyo où ne vivent que des femmes seules. Alors que d'importants travaux sont prévus, les secrets de plusieurs résidentes risquent d'être mis à jour, surtout que le passe-partout des gardiennes, cette clé permettant d'ouvrir toutes les portes des appartements a disparu. Quelqu'un a donc accès à la totalité des logements des résidentes, à leur intimité et leurs secrets les plus sombres. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce court roman où le suspense est bien distillé.
18. Out
Natsuo Kirino
4.01★ (581)

De minuit à cinq heures du matin, sans la moindre pause, Masako, Yoshié et Yayoi garnissent des paniers-repas qui passent devant elles sur un tapis roulant. Le travail à la chaîne exigeant une forte dose de complicité, les quatre femmes s'entraident. Elles ont d'autant moins la vie facile que le jour, elles doivent malgré leur fatigue affronter une vie de couple ennuyeuse et des maris qui les traitent comme de vulgaires objets encombrants. Lorsque commence le récit, Yayoi vient une fois de plus de se disputer avec son conjoint, qui dilapide au jeu l'argent qu'elle est seule à gagner. Un jour, n'y tenant plus, elle l'étrangle. Une femme qui tue sans préméditation ne sait plus quoi faire pour se débarrasser du cadavre : toute seule, elle ne peut le transporter. Yayoi fait donc tout naturellement appel à Masako. Ce sera le début d'un engrenage infernal... Entre actes de haine et cadavres découpés en morceaux, Out est un thriller haletant et terrifiant.
19. Quatre Soeurs
Junichirô Tanizaki
4.23★ (585)

Gros coup de coeur pour cette saga familiale dans laquelle on suit quatre soeurs japonaises déjà adultes mais n'ayant pas la même vie. Deux sont mariées et respectées, les deux plus jeunes sont encore célibataires...l'une étant difficile à marier et la dernière ayant des prédispositions à la rébellion ! Les personnages sont très bien décrits, on comprend bien quelles sont leurs envies mais aussi ce qu'il leur est permis de faire ou dire et pourquoi. J'ai dévoré ces 900 pages il y a quelques années et je l'ai relu deux fois depuis, car j'avais plaisir à passer du temps avec ces quatre soeurs, comme j'en aurais eu à passer un week-end avec des amies.
20. Le vieil homme et son chat, tome 1 : Le vieil homme et son chat n'ont plus peur des chiens
Nekomaki
4.24★ (309)

Un manga qui nous livre par petites brides poétiques des instants de la vie de Daikichi et de Tama, l'une étant un veuf âgé de 75 ans, l'autre étant son chat, âgé de 10 ans. Qui est réellement le maître de l'autre, telle est la question que l'on peut se poser à la lecture de ces scénettes qui nous montrent qu'ils prennent autant soin l'un de l'autre, le vieil homme pense s'occuper de son chat tandis que le chat accomplit quant à lui les dernières volontés de sa maîtresse décédée qui lui a fait promettre de veiller sur son époux. Ces deux-là sont inséparables et affrontent ensemble les vicissitudes de la vieillesse. Une bande dessinée aux couleurs pastel, très tendre, poétique et nostalgique.
Commenter  J’apprécie          6717

Ils ont apprécié cette liste




{* *}