AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La Clinique du docteur H. (30)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Christelle83230
01 janvier 2016
  • 5/ 5
Parmi toutes les oeuvres de MHC, je recommande vivement celle-ci qui est à mon sens l'une des meilleures. Une véritable plongée dans le monde médical avec une intrigue machiavélique à souhait et une héroïne attachante.
L'assassin étant lui-même partie prenante au roman, cela constitue un atout. Un roman qui marche. La reine du suspens porte bien son nom.



Commenter  J’apprécie          120
fanfanlatulipe29
24 mai 2012
  • 4/ 5
Mme Kathleen DeMaio, adjointe au procureur dans le New Jersey, est la veuve du célèbre juge John DeMaio, décédé d'un cancer des poumons, il y a maintenant quelques années. Pour oublier ce drame, la jeune femme travaille d'arrache pieds, et en oublie presque de se reposer. Un soir en rentrant chez elle en voiture, prise d'une grande fatigue mêlé à un vertige, elle a un accident de la route, par chance rien de grave. Mais elle doit subir quelques examens pour s'assurer que tout va bien. Cette nuit là, dans sa chambre à la Clinique Westlake, une des plus renommée, Kathleen dite Katie, se réveille, va à la fenêtre de sa chambre et là, elle croit voir quelqu'un mettre une femme dans son coffre de voiture. Elle a vu le visage de la jeune femme, celle-ci lui rappelle quelqu'un mais qui? le lendemain matin en se réveillant, elle se dit qu'elle a du cauchemarder, comme elle déteste au plus au point et à une trouille bleue des hôpitaux son imagination lui fait des tours, oui c'est sur !!! Sa soeur, Molly Kennedy vient la chercher et l'emmène chez elle, ne voulant pas la laisser seule de suite. En arrivant dans sa rue, Molly se trouve bloquée par des voitures de police, ils ont l'air d'être chez les voisins, les Lewis. Katie décide d'aller voir ce qui se passe et connaissant les policiers chargés de l'affaire , elle n'a pas de mal pour y aller. Ceci étonné de la voir déjà e retour, la mette au courant de la découverte du mari, Mr Lewis Chris, Commandant dans une compagnie aérienne. Il vient de retrouver sa femme enceinte, morte dans sa chambre à coucher, un suicide à première vue, mais cela lui paraît bizar Vangie, était tellement ravie d'être enfin enceinte. Comment pouvait-elle s'être suicidée et donc tuer par la même occasion son enfant tant attendu ??? Qu'a t-il bien pu se passer ???



J'ai bien aimé ce livre, on est plongé dans le milieu médical, car la jeune femme étant enceinte et suivi par le très célèbre faiseur de miracle, le gynécologue et obstétricien, Highley Edgar, pratiquant dans la Clinique de Westlake, on nous emmène très rapidement dans ce milieu. Pour découvrir si elle ou le bébé allait bien et s'il y avait une raison médicale à ce geste fatal. Bien sur on découvre aussi toute l'équipe autour de l'adjointe au procureur. Dans ce livre, il y a plein de rebondissements, plein de personnages et de suspens mais malgré tout j'ai trouvé que ça n'allait pas assez vite. Par moment j'avais du mal à avancer. On est souvent emmené d'un personnage à l'autre, pour avoir le point de vue de chacun. Ce qui change par rapport aux autres livres que j'ai déjà lu du même auteur, c'est que cette fois, elle fait le pari de nous donner de suite le nom de l'assassin, ce qui est assez étrange en fait, c'est un peu perturbant. On a pas l'habitude de le savoir aussi vite, car dès les premières pages, il y a le nom du tueur et les premières victimes qui apparaissent.

Un bon Mary Higgins Clark encore une fois, différent mais bien appréciée.
Lien : http://leslecturesdemademois..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
tiptop92
24 juillet 2014
  • 3/ 5
Une fois de plus, Marry Higgins Clark nous offre avec ce policier écrit en 1980 notre dose d’adrénaline. Aucune ambition littéraire dans ce genre de livre, mais le but de l’auteur n’est pas la, il tient seulement a divertir et grâce a son savoir faire, elle y arrive. Katie DeMaio, jeune procureur adjoint d’une petite ville du New Jersey, entrevoie par la fenêtre de sa chambre, lors d’une hospitalisation, le cadavre d’une femme qu’un homme est en train de mettre dans le coffre de sa voiture. Incapable de se rappeler si cette vision est du a un rêve ou a la réalité, elle la garde sous silence. Mais le médecin à l’origine de cette mort sait qu’elle l’a vu et va tout faire pour l’éliminer elle aussi...Ni plus brillant, ni moins bon qu’un autre, ce polar est a réserver en priorité au fan de la reine du suspens.
Commenter  J’apprécie          110
babycomeback44
01 avril 2014
  • 2/ 5
Premier livre lu de l'auteur.

je suis fan de polars et de thrillers mais celui-ci je le trouve un peu fade. Manque d'action ? Manque de personnages psychopathes?
en tout cas je trouve les personnages un peu lisses, sans relief. Dommage
mais j'ai tout de meme passé un moment distrayant
Commenter  J’apprécie          90
Ari
29 décembre 2011
  • 3/ 5
Ca faisait bien longtemps que je n'avais plus lu de roman de Mary Higgins Clark. Et bien, ça sera sans doute le dernier. Certes, l'intrigue est intéressante. le suspens est maintenu du début à la fin du livre.
Mais, ce que j'aime moins, c'est ce côté trop beau que décrit Mme Clark. Les personnages sont intelligents, riches, beaux. Perso, je préfère les romans plus noirs, les vrais thrillers.
La Clinique du docteur H. reste une lecture agréable et divertissante.
Commenter  J’apprécie          70
fantasybooksaddict
29 octobre 2013
  • 3/ 5
Dès le début, on se plonge dans le milieu hospitalier avec Katie DeMaio qui fait partie du bureau du procureur et qui a eu un accident de la route. Elle se retrouve à l'hôpital et dans la nuit, assiste à un "meurtre".
le thème du livre est centré sur la procréation médicalement assistée. le domaine médical n'est pas forcément mon domaine de prédilection mais j'aurai dû m'en douter, rien qu'avec le titre du livre que cela le concernerait. Malgré tout, cela ne m'a pas vraiment posé de problèmes.
Hormis la longue mise en place des événements dans les 50/100 premières pages, j'ai adoré suivre l'héroïne, Katie. Elle est très indépendante depuis qu'elle a perdu son mari, John DeMaio, à cause d'une maladie et semble depuis être traumatisée par les hôpitaux. de plus, on s'aperçoit qu'elle semble toujours aussi bouleversée par cette perte. Sur 2 passages, lorsqu'elle parlait de leur belle et brève vie commune avant son décès, j'ai trouvé cela extrêmement émouvant, j'en avais les larmes aux yeux!
Par contre, même si elle aime tout faire en solitaire, j'ai trouvé ça un peu bizarre qu'elle ne parle pas de ce qu'elle a vu à l'hôpital et qu'en plus, elle prenne cela pour un rêve, surtout après que le corps de la victime (qu'elle connaissait), soit découvert.
Encore quelque chose d'étrange, c'est la première fois depuis que je lis MHC, que l'on connaît le coupable dès le début, franchement cela m'a fait un peu bizarre au début, puis, on s'y habitue. C'est toujours aussi agréable de suivre les pensées de l'assassin, cela apporte un petit plus à l'histoire, notamment sur les raisons de son comportement, son passé...
Pour conclure, la reine du suspens m'a encore embarqué dans son enquête, même si on peut voir que ce roman est un peu différent de tout ces autres écrits.

Lien : http://fantasybooksaddict.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MelieGrey
02 janvier 2016
  • 4/ 5
C'est un bon roman, mon préféré de cette auteure jusqu'à présent. Notamment parce qu'elle arrive à nous transporter dans son histoire au point de me faire ressentir beaucoup d'émotions.

C'est une enquête policière qui tourne autour de la mort de Vangie Lewis. Cette dernière semble s'être suicidée en avalant du cyanure alors qu'elle était enceinte. Pourtant les policiers qui font les premières constatations, ainsi que Katie DeMaio, adjointe au procureur, montrent que cette mort est peut-être un assassinat. Tous les acteurs de ce roman se mettent alors en quête de la vérité. Une vérité que le lecteur peut entrevoir dès le début puisque les multiples points de vue mettent notamment en scène le meurtrier.
Le premier suspect est le mari, le Commandant Lewis, parce qu'il semblait vouloir se séparer de femme et ne pas trop vouloir du bébé. Et plus on avance dans le roman plus on se rend compte que toutes les preuves ou hypothèses l'accusent, alors que l'on sait qu'il n'est pas le meurtrier. C'est plutôt frustrant de se dire presque jusqu'au bout que la mauvaise personne va être arrêtée.
Plus l'enquête avance et plus les meurtres se multiplient, le meurtrier tentant de cacher autant que possible toutes les preuves pouvant amener jusqu'à lui.

Katie est le point de vue dominant du roman. C'est une jeune femme qui a perdu son mari d'un cancer après seulement une année de mariage. Elle a été très touchée et donc reste très solitaire. Elle a une peur bleue des hôpitaux, parce qu'elle y a perdu son père puis son mari. Elle est très touchante et il est très facile de la comprendre. Lorsque le roman débute, elle vient d'avoir un accident de voiture et elle est conduite à l'hôpital, où elle sera la témoin malheureuse d'une preuve contre le coupable, ce qui va conduire ce dernier à tout faire pour l'éliminer.

Tout le long du roman des indices sont laissés par l'auteure, ce qui fait que l'on ne s'ennuie jamais. Durant les cent dernières pages tout s'accélère et il devient très dur de lâcher le roman, on a envie de découvrir tout ce qu'il se passe. Et je n'ai pas été déçue de la révélation finale.

L'écriture de Mary Higgins Clark est très fluide, ses chapitres sont plutôt courts ce qui facilite grandement la lecture et d'ailleurs, sur la fin ils sont de plus en plus courts, participant à l'accélération du roman.

J'adore les policiers de cette auteure et celui-ci est mon préféré sans doute parce que le personnage de Katie est très attachant et que j'avais sans cesse envie d'en savoir plus sur elle autant que sur l'enquête.
Lien : http://meliegrey.blogspot.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
legoergosum
21 décembre 2015
  • 4/ 5
Mary Higgins Clark est un maître incontesté du suspense. Dans "La clinique du Docteur H.", il y a un meurtre (que l'on peut, comme souvent, interpréter aussi comme un suicide), un meurtrier (que l'on peut, comme souvent, considérer comme un simple témoin) , et des enquêteurs, qui en connaissent beaucoup moins que le lecteur ... Il y a donc matière à roman : à quel moment, et comment, les enquêteurs vont-ils découvrir ce que sait déjà le lecteur ?
N'oublions pas que dans ce roman à suspense, une jeune femme se trouve menacée par un meurtrier récidiviste : nous savons qu'il l'a choisie pour être sa future proie. Qui approchera le plus vite la vérité pour la sauver ? La police ? le monde médical , c'est-à-dire les confrères de l'éminent Docteur H. (cf. le titre "La clinique du Docteur H. ) ?
Chacun enquête avec ses moyens et ses compétences. Jusqu'au bout, le suspense est maintenu, et l'on ne peut s'empêcher de penser aux expériences menées par les médecins nazis du Troisième Reich.
Frissons garantis !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Autantenemportentleslivres
05 décembre 2015
  • 4/ 5
Résumé:

A la suite d'un accident de la circulation, Katie DeMaio, jeune et brillante adjointe au procureur est admise à la clinique Westlake, réputée pour son service d'obstétrique, pour y subir des examens. Une nuit, elle croit apercevoir à la fenêtre de sa chambre d'hôpital une silhouette familière transporter un corps de femme dans le coffre d'une voiture. le lendemain, Vangie Lewis, une future jeune maman d'une trentaine d'année a été retrouvée morte à son domicile. Selon la police, elle se serait suicidée. D'après son mari, que tout semble accuser, elle était suivie à la clinique Westlake, pour des problèmes de stérilité et semblait très heureuse d'être enfin tombé enceinte. Katie décide donc de mener l'enquête. Elle va mettre à jour des scandales et des pratiques gardées secrètes réalisées par le docteur Edgar Highley, un obstétricien distingué, mais froid, qui semble opérer des miracles sur certaines de ses patientes.
Mon avis:

Ce roman est dans ma PAL depuis juin et pourtant c'est un de ceux qui me tentait le plus dans ma collection de Mary Higgins Clark. La couverture et l'avis général des personnes ayant lu cette histoire, ont fini de me convaincre. En effet, c'est un des romans les plus connus de l'auteure à l'instar de la Nuit du renard.

On va suivre une jeune adjointe au procureur qui depuis la mort de son mari, s'est jetée à corps perdu dans le travail. Rien ne l'arrête quand il s'agit de mettre de dangereux criminels derrière les barreaux. Un soir, en repensant à un procès qu'elle vient de gagner, elle attrape un accident de voiture et est emmenée d'urgence à la clinique Westlake. Là bas, elle est témoin d'une scène macabre: un homme mettant un cadavre de femme dans le coffre d'une voiture. Rêve ou réalité?
Coïncidence ou non, le lendemain une femme est retrouvée morte chez elle. Il semblerait qu'elle se soit suicidée. Mais quand Katie DeMaio la voit, elle reconnaît tout de suite la femme qu'elle a vu dans le coffre de la voiture le soir précédent. D'autant plus, que certains détails ne semblent pas concorder. Se pourrait-il que quelqu'un ait tué Vangie Lewis et ait fait croire à un suicide?
Bien décidée à éclairer ce mystère, elle va mener l'enquête, aidée de Richard, médecin légiste, qui ne semble pas indifférent à ses charmes.
L'intrigue du roman n'est pas façonnée de la même façon que d'habitude dans les livres de Mary Higgins Clark. On sait tout de suite dès les premières pages qui est le tueur. Ici, ce qui nous intéresse n'est pas qui a tué, mais pourquoi. L'assassin va t-il se faire arrêter? Et que se passe t-il dans cette clinique? On s'imagine le pire, comme des actes chirurgicaux illégales et abominables.

Et pour cause. le lecteur est souvent plongé dans les réflexions du Docteur Highley et on sait ce qu'il manigance à l'avance. On comprend qu'il prépare ses actes minutieusement et intelligemment, il réfléchit au moindre détails. Mais c'est un homme très professionnel, très distingué, il est très respecté dans son travail par ses collègues, mais aussi par ses patients en générale. Personne ne pense une seule seconde qu'il est impliqué.

D'autant qu'une personne est vite soupçonnée, car elle a le malheur de se trouver souvent aux mauvais endroits aux mauvais moments. C'est assez frustrant de voir que les enquêteurs partent dans la mauvaise direction, car nous on sait qui est l'assassin, mais c'est du coup assez prenant.

Mary Higgins Clark nous donne petit à petit des informations sur les antécédents de cet homme abominable, si bien que tout n'est pas dévoilé d'un coup, on comprend étape par étape le profil du tueur et ce qu'il pourrait arriver par la suite à certains personnages qui fouillent son passé et qui pourraient l'empêcher d'arriver au but qu'il s'est fixé.

Pour conclure:
Un des meilleurs romans de l'auteure que j'ai lu jusqu'à présent. Une affaire de secrets médicales sordides, qui nous tient en halène du début à la fin.

Ma note 17/20.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cecile70
05 août 2014
  • 3/ 5
Les éditions France Loisirs m'envoient deux romans de Mary Higgins Clark tous les mois, je me replonge donc dans ses polars que j'avais laissé de côté après mes années collège.

Polar qui se lit facilement même si l'intrigue reste toujours un peu la même une fois qu'on a lu plusieurs Mary Higgins Clark.

Plutôt sympathique cependant si l'on a quelques heures à tuer en attendant son train ou sur la plage.
Commenter  J’apprécie          30
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle