AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean Rosenthal (Traducteur)
ISBN : 2253055719
Éditeur : Le Livre de Poche (01/02/1991)

Note moyenne : 3.88/5 (sur 154 notes)
Résumé :
** The Talented Mr. Ripley (1955) a été publié en français sous les titres :
Monsieur Ripley / Plein soleil / Le Talentueux Mr Ripley **

Ripley voulait tout, l'argent, le succès, la belle vie.
Il était prêt à tuer pour obtenir tout ça... Second roman de Patricia Highsmith, Monsieur Ripley est l'acte de naissance d'un des plus extraordinaires personnages de roman policier de tous les temps : Tom Ripley, immoraliste aussi séduisant que da... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Silena
23 juillet 2015
★★★★★
★★★★★
Connaissez-vous l'histoire de Monsieur Ripley?
C'est une histoire assez fascinante. Ripley voulait tout l'argent, le succès la belle vie. Et il est prêt à tout pour l'obtenir. La chance lui sourit quand Monsieur Greenleaf, un richissime américain, lui demande de ramener son fils qui est parti en Italie. Il conçoit alors un plan diabolique.
Je ne connaissais pas du tout cet anti-héros. Tom est un personnage original, solitaire, cynique et méticuleux.
Un très bon portrait psychologique.
Patricia Highsmith dans ce roman gratte le joyau des apparences pour nous dépeindre un monde froid voire cruel.
Dans ce thriller schizophrénique, c'est la création du caméléon. Mais ce Tom Ripley ne serait ce pas nous? Qui n'a pas ressenti une déception, une amertume d'une vie qui ne correspond pas à ses attentes, un apitoiement sur soi-même ou encore ce sentiment d'injustice? Ne suffit il pas de croire qu'il suffirait de devenir quelqu'un d'autre pour tout changer?
Ripley,lui , l'a fait!
Je ne connaissais pas du tout non plus les adaptations cinématographiques. Je pense y jeter un coup d'oeil par curiosité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
Poniel
12 mai 2016
★★★★★
★★★★★
Voici des années que j'avais commencé ce roman, mais je n'avais, à l'époque, pas eu le temps de le finir. Je voulais donc depuis longtemps me replonger dans cette lecture, afin d'en connaître la fin.
L'histoire est plutôt intéressante. On suit un personnage principal loin d'être un héro et loin d'être exemplaire. Il nous intrigue au début, et de plus en plus tout au long du livre. Jusqu'à la fin, la dernière ligne, on se demande comment les choses vont se finir pour lui. Et là encore, surprise, la fin est peu habituelle pour un roman policier, ce qui est plutôt agréable.
Au niveau de la forme, j'ai plutôt aimé le style de Patricia Highsmith (même si j'ai lu la traduction française). le point de vue qu'elle adopte pour ce roman rend vraiment bien pour certaines scènes.
Alors pourquoi trois étoiles ? Et bien parce que je n'ai pas trouvé l'ensemble très palpitant. Bien sûr il y a des scènes avec du suspens, de la tension, et de l'action à laquelle on ne s'attend pas, mais il y a aussi de grands passages assez longuets, durant lesquels on se demande bien comment l'auteur va faire pour tenir sur 300 pages... Quand j'ai refermé le livre, j'avais l'impression qu'au final, à part deux scènes d'actions clefs et un peu de stresse à la fin, il ne s'était finalement pas passé tant de choses que ça.
Bref, une lecture que je ne regrette pas, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Xclang
14 mars 2011
★★★★★
★★★★★
Surement l'uns des seuls si ce n'est pas le seul livre que j'ai du lire pour le lycée et qui m'a plus. Monsieur Ripley est l'histoire d'un jeune homme vivant modestement aux Etas Unis et rêvant de gloire, d'argent et de succès, il se voit offrir une chance, en acceptant de ramener le fils d'un millionnaire, qui s'est pris d'un désir de devenir artiste et a décidé d'aller vivre en Italie. Monsieur Ripley et un roman qui retrace la vie de Tom à partir de ce moment où mensonges, manipulations, jalousie et homosexualité refoulé vont se mélanger pour donner un thriller policier torturé, avec pour personnage principal le stéréotype de l'anti-héro, mais qui pourtant ne laisse pas le lecteur indifférent, on l'aime, on le déteste, on le trouve pathétique mais c'est un roman qui marque et qui pourrait tout a fait être réel.
PS: je conseil également le film avec matt damon.
Commenter  J’apprécie          51
le-mange-livres
08 avril 2011
M. Greenleaf, richissime américain, possède une entreprise qui fabrique des voiliers. Il voudrait que son fils, Richard dit Dickie, reprenne la direction. Mais Dickie préfère prendre le soleil et faire du bateau sur la côte amalfitaine (tu m'étonnes). M. Greenleaf dépêche alors Tom Ripley, une vague connaissance désargentée de son fils vivant de combines diverses, en Europe pour tenter de le raisonner.
"Charley avait dû dire à M. Greenleaf que Tom était un garçon intelligent, plein de bon sens, scrupuleusement honnête et tout disposé à rendre service. Ce qui n'était pas tout à fait exact" (page 11).
Arrivé en Italie, l'ambitieux Tom Ripley approche progressivement Dickie pour s'en faire un ami, tout en profitant de l'argent envoyé par le père pour se prélasser en Italie sans réellement s'acquitter de sa mission. Marge, la petite amie de Dickie, ne l'aime pourtant pas beaucoup, le prenant pour un parasite (ce qu'il est assez, du reste). Des tensions se développent dans ce trio, Dickie commence à devenir méfiant et à se lasser de la compagnie de Tom, pourtant prêt à tout (et ce n'est pas un vain mot) pour s'approprier la vie de rêve de Dickie.
"Une idée merveilleuse venait de le frapper. Il pouvait devenir lui-même Dickie Greenleaf" (page 113)
Une ambiance folle, entre la vie de la jeunesse dorée américaine qui écume les villes d'Europe dans les années 1950, assez délicieusement désuette, et les troubles de la manipulation et de l'usurpation d'identité. Un vrai roman psychologique, presque un thriller, où à chaque instant un mot, un geste, un objet menace de tout faire basculer. le personnage de Ripley, amoral au possible, est carrément fascinant, incroyablement subtil, avec sa faculté de rebondir en toutes circonstances ("Tout finissait toujours par s'arranger. C'était la philosophie de Tom Ripley" page 16). Impossible de lâcher M. Ripley une fois qu'on l'a ouvert (c'est garanti).
Pervers et démoniaque, du grand Highsmith. A prolonger par le visionnage de Plein soleil (splendide Delon), préférable au remake américain pâlichon du Talentueux M. Ripley.
Lien : http://le-mange-livres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hanta
28 février 2017
★★★★★
★★★★★
Voici un livre qui se situe à la frontière de plusieurs genres : on le qualifie de roman policier mais je trouve qu'il tend plus sur l'analyse psychologique du principal personnage principal qui est Tom Ripley. Alors qui est-il et pourquoi daigner à s'intéresser à lui pendant trois cent pages ?
C'est un jeune homme fade qui vit de petites arnaques sans grande conséquence. Sa rencontre avec M. Greenleaf va donner un nouvel essor à sa vie : un voyage tout frais payé en Italie pour convaincre Dickie de revenir aux États-Unis. Tom essaie de gagner l'amitié de Dickie mais ces tentatives sont floues, empreintes parfois d'une pointe d'homosexualité. Marge, une amie de Dickie ne l'apprécie guère. Finalement, les deux se détachent lentement de lui. C'est ainsi que germe dans son esprit l'idée de tuer Dickie. On sent ici le poids d'une double personnalité. Être Dickie pour Tom c'est avoir de l'argent, de l'assurance dans ses manières, de l'arrogance, mener cette vie dorée dont il rêvait tant en voyageant dans toute l'Europe. Redevenir Tom c'est être le petit gars effacé, amer et sans le sou d'avant. Pourquoi donc ne pas désirer ce changement quel que soit le risque à courir ?
A mes yeux, Tom est un personnage étrange et troublant. Est-il aussi manipulateur qu'il le prétend ou bien les circonstances ont-ils joué en sa faveur ? Il y a eu quand même deux ou trois dérapages qui ont failli le perdre, si ce n'est l'aveuglement et la stupidité de la police italienne, des amis et de la famille de Dickie. En somme je trouve que le mécanisme qu'il a utilisé est simple, dangereux même et seule sa chance inouïe l'a préservé. Moi qui m'attendais à un scénario incroyable, j'ai l'impression que la réputation de ce roman est un peu surfaite.
Le style d'écriture est agréable mais il y a quand même quelques longueurs qui viennent étouffer le suspens. L'auteur étire au maximum son récit, développe de long en large la personnalité de Tom et ses actes et pensées mais c'est long.
Bon, c'est une lecture moyenne, pas très palpitante. Bof, sans plus quoi !
Lien : http://leslecturesdehanta.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations & extraits (5) Ajouter une citation
MyrtleMyrtle20 mars 2012
Il pensait qu'il devrait aller se présenter sans tarder à la police. Quelle que fût la façon dont les choses tourneraient, plus il attendrait, plus cela ferait mauvais effet. En sortant de la cathédrale, il demanda à un agent où se trouvait le plus proche commissariat de police. Il demanda cela tristement. Il se sentait triste. Il n'avait pas peur, mais il se disait que se présenter sous l'identité de Thomas Phelps Ripley allait être une des choses les plus attristantes qu'il eût faites dans sa vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
MyrtleMyrtle20 mars 2012
Il se sentait seul, mais pas vraiment isolé. C'était un peu le sentiment qu'il avait éprouvé lors de ce réveillon de Noël à Paris, l'impression qu'il avait le monde entier pour public, et c'était une impression qui le stimulait, car la moindre erreur pouvait être catastrophique. Mais il avait la certitude qu'il ne ferait pas de gaffe. Cela donnait à son existence une atmosphère particulièrement délicieuse de pureté, un peu, songeait Tom, comme ce qu'éprouve sans doute un bon comédien quand il joue un rôle important sur une scène, avec la conviction que personne d'autre que lui ne pourrait mieux que lui le tenir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MyrtleMyrtle20 mars 2012
L'atmosphère de la ville devenait de plus en plus étrange à mesure que les jours s'écoulaient. On aurait dit que New York avait perdu quelque chose - sa réalité, son importance - et que la ville jouait la comédie rien que pour lui, une vaste comédie avec ses taxis, ses autobus et ses passants qui se hâtaient sur les trottoirs, ses écrans de télévision dans tous les bars de la Troisième Avenue, ses panneaux allumés même en plein jour devant les salles de cinéma, et le bruit de fond de ses milliers de klaxons et de voix humaines qui parlaient pour ne rien dire. C'était à croire que, quand samedi son bateau appareillerait, toute la ville de New York allait s'effondrer avec un bruit mat, comme un décor de carton sur une scène.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
GrouchoGroucho02 mai 2015
- J'aurais même cru qu'il y avait en vous quelque chose d'anormal si vous ne vous étiez pas effondré comme vous venez de le faire, dit Peter d'un ton plein de sympathie.
Commenter  J’apprécie          30
MurielTMurielT30 juillet 2016
Tom tressaillit d'une honte presque personnelle. C'était encore Marge, sans aucun doute, bien qu'elle eût de long cheveux aux mèches pareilles à des serpents; mais ce qui était pire que tout, c'est qu'elle avait deux horizons dans les yeux, une vue miniature des maisons et des montagnes de Mongibello dans un œil, et dans l'autre la plage avec plein de petits personnages rouges.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : usurpation d'identitéVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1000 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre
. .