Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

> Véronique David-Marescot (Traducteur)

ISBN : 229000474X
Éditeur : J'ai Lu (2008)


Note moyenne : 4.3/5 (sur 197 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
L'affrontement était inévitable entre l'équipage du Parangon et le flamboyant Kennit. Mais quels liens, quels terribles secrets unissent la vivenef des Ludchance au roi des pirates ? Grâce à la Vivacia, devenue hostile à Althéa, et aux serpents qui la servent, Kennit va... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (12)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 5.00/5
    Par Ptitelfe, le 14 janvier 2014

    Ptitelfe
    Que de révélations dans ce tome encore une fois! Ici, on passe plus de temps sur les navires! Parangon et Vivacia sont sur le point de s'affronter, Althea n'a jamais été aussi proche de retrouver son navire, mais elle ne sait pas encore quels changements il a subi! Parangon, découvre la vérité sur sa famille de coeur, les Ludchance, et toute la mémoire lui revient. On découvre son véritable propriétaire, Ce ne sont que des navires, mais dotés d'une telle âme qu'on s'attache vraiment à eux, que ce soit les deux principaux, mais aussi Ophélie, on la voit moins ces temps ci mais je garde une pensée pour elle!
    La confrontation entre Parangon et Vivacia m'a fait beaucoup de peine, des sacrifices sont faits mais je garde espoir! Et surtout, Ambre et Brashen sont prisonniers de ce sacrifice et l'auteur ne peut pas les supprimer, j'espère de tout coeur qu'une solution sera trouvée pour les sauver!!
    On en apprend également plus sur "celle qui se souvient" et qui tente de rallier les serpents de mer à sa cause.
    Sur terre et dans les airs, Tintaglia va s'allier aux marchands de Terrilville grace à la bienveillance et servitude du dernier des Vestrit, et Reyn part à la recherche de Malta, toujours prisonnière du navire Chalcédien avec le gourverneur Gosco. Tintaglia, quant à elle, souhaite reprendre le pouvoir et reconstruire la cité des anciens, comme à l'époque où dragons et humains cohabitaient! Voilà de quoi nous donner envie de se jeter sur cette saga!
    Je n'ai une fois de plus pas vu les pages se tourner! Il y a une dizaine de chapitres, tous entrecoupés par les différentes scènes de vie des personnages. Pas de temps mort, on veut en savoir plus! On approche de la fin, mon coeur est déjà serré de devoir quitter ces personnages tant aimés et qui m'ont fait vivre une véritable aventure!
    Ma loyauté va envers Althea pour qui j'ai un énorme coup de coeur depuis le début, ainsi qu'à Parangon.
    La véritable identité de Kennit se révèle également et on réalise qu'il manipule bien son petit monde, enfin on le sait déjà mais là, il ne s'en cache presque plus!
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par Koneko-Chan, le 03 août 2013

    Koneko-Chan
    Une fois de plus tout s'enchaîne ! Ce tome-ci est beaucoup moins pacifiste (si on peut dire ça comme ça) que les autres ! En effet, on assiste d'une part à l'affrontement entre les deux vivenefs, Vivacia - rebaptisée Foudre - et Parangon, avec des enjeux importants des côtés ; et d'autre part, on assiste au soulèvement de Terrivilville contre Chalcède qui semble bien décidé à récupérer la terre des Marchands. C'est sans compter l'aide de la Dragonne Tintaglia. C'est assez amusant et déconcertant de voir que celle-ci ne sert que ses propres intérêts. Elle va aider - contre sa volonté - les humains, qu'elle considère comme équivalent à des pigeons, en échange de leurs services.
    C'est fou le talent qu'à Robin Hobb pour m'étonner à chaque fois à propos de ses personnages ! J'avais déjà était surprise par le changement radical chez Malta, et là maintenant, c'est son petit frère qui m'impressionne ! Il a quoi, 9 ans ? (il avait 7 ans au début de la série si je me souviens bien) le voilà maintenant à s'exprimer comme les Anciens et à développer les caractéristiques des Marchands du Désert des Pluies. Il s'était déjà bien affirmer dans les 2 tomes précédents, mais là, il m'impressionne ! Sa voix est bien plus sage que celle de certains Marchands de Terrilville. J'aime bien le lien qui se développe entre lui et Tintaglia. Nul doute qu'il deviendra un ménestrel hors pair !
    J'ai beaucoup apprécié ce tome-ci, surtout par le plein d'actions dont nous régale son auteur : on sent bien que la fin est proche. Althéa retrouve enfin Vivacia, après tout ce qu'elle a pu effectuer. Sauf que Foudre - le dragon qui sommeille en elle - n'a pas vraiment envie qu'elle foule sa structure, tout comme Kennit qui redoute les répercussions que ça pourrait avoir. Et puis, il veut la garder, sa Vivacia ! Avec les serpents de mer à ses ordres, il se sent plus fort que jamais. Je n'apprécie pas beaucoup ce personnage... J'aime son lien avec Hiémain, mais il a vite fait de me faire revoir mon jugement lorsqu'on a accès à ses pensées : tout est calculé chez lui, c'est fou ! Dans un sens, je le respecte pour ça. On en apprend plus sur son lien avec Parangon, ce qui nous amène à un peu mieux le comprendre. Mais quel égoïste quand même. Je lui préfère de loin Parangon, un des personnages les plus emblématiques de la série selon moi. On sait enfin d'où lui vient sa folie et son semblant de schizophrénie - pour le coup, le mot est bien trouvé !
    Quant à Malta, elle est toujours embarqué avec cet idiot de Gouverneur. "Mais faîtes le taire !" ai-je envie de m'exprimer à chaque fois. Elle se sort avec brio de situations angoissantes, et on constate qu'elle est bien mieux traité par les pirates que par les chalcédiens. Ce qui montre bien que le Gouvernorat doit être repensé. Et Malta en a dans la tête et est bien décidée à exploiter son héritage de Marchande. Reyn est à sa recherche et a conclu un pacte avec Tintaglia. La force de son amour me frappe toujours autant, et j'ai hâte de les voir enfin réunis.
    On n'a qu'une hâte en refermant ce tome : lire le prochain !

    Lien : http://miyu-neko.blogspot.fr/2013/08/les-aventuriers-de-la-mer-8-omb..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

  • Par Snarkk, le 23 avril 2014

    Snarkk
    C'est l'avant-dernier tome de la saga des Aventuriers de la mer et malgré la qualité objective de cette aventure, il est tant pour moi qu'elle s'arrête...

    Bon c'est un avant-dernier tome à la Robin Hobb hein, comprenez que ça va péter dans tous les sens, que quasiment toutes les intrigues vont se dénouer et que les personnages vont profondément évoluer... oh, j'en ai marre d'en rajouter. Je sais que mon commentaire quelque peu désabusé tranche avec les quatre étoiles que je donne à cet ouvrage, mais c'est d'abord une notation en rapport avec mes premières lectures. Aujourd'hui, la magie n'opère plus sur moi et c'est dommage, mais une telle reproduction de codes d'écriture ne pouvait qu'entraîner une lassitude.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par meygisan, le 03 août 2012

    meygisan
    des révélations, encore des révélations et un récit qui sent la fin...quel plaisir de s'accrocher à ce que nous dévoile l'auteur concernant les serpents, les dragons, les vivenefs....cela donne envie de se plonger immédiatement dans "la cité des anciens"....c'est également un véritable plaisir que de suivre la manière dont Malta s'en sort auprès du Gouverneur, comment son intelligence et son éducation vont lui permettre de rester en vie et de retourner les situations à son avantage...le personnage de Tintalia est mis en valeur et se révèle de mieux en meiux...tout est bon dans ce volume et l'on parvient même à comprendre la manière d'écrire de Hobb à tel point que l'on a envie de suivre ses romans comme elle les a écrit....
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 6         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par Philemont, le 18 décembre 2012

    Philemont
    La trilogie des Aventuriers de la mer se conclue comme elle a débuté [1], et ce à tous points de vue.
    Il s'agit d'une oeuvre de Fantasy dans laquelle l'intrigue et les personnages sont bien plus importants que les effets spectaculaires dont le genre se fait trop souvent la spécialité. Ici, le lecteur trouvera une véritable histoire, laquelle se construit autour d'une intrigue politico-économique maîtrisée et d'une galerie de personnages parfaitement caractérisés. L'ensemble est donc crédible, que ce soit au niveau de l'univers dans lequel on évolue, du bestiaire spécifique à la Fantasy, ou du drame vécu par les personnages. de plus Robin HOBB est une excellente conteuse et parvient à tenir captif son lecteur tout au long du récit, en dépit des quelques longueurs qui émaillent inévitablement cette massive trilogie.
    Reste le traitement que l'édition française a réservé à cette oeuvre. Entre le découpage totalement artificiel des trois romans originaux, la publication anarchique des morceaux de roman qui en résulte, et le changement de traducteur en cours de cycle, le lecteur francophone pouvait craindre le pire. Mais maintenant qu'il est en mesure de recoller les morceaux, puisque l'édition du cycle est achevée, il n'a plus à bouder le plaisir qu'il retire de cette grande aventure de Fantasy maritime.
    Ce troisième tome se compose en France des trois volumes suivants : le Seigneur des Trois Règnes, Ombres et flammes et Les marches du trône.
    [1] voir le vaisseau magique et Brumes et tempêtes
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (10)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par gouelan, le 17 avril 2014

    " Est-ce parce que vos vies sont si brèves? Vous vous racontez de folles histoires sur ce qui pourrait arriver demain et vous éprouvez toutes les émotions en songeant à des évènements qui n'arriveront jamais. Peut-être est-ce pour suppléer au passé dont vous ne pouvez vous souvenir que vous inventez un avenir qui n’existera pas.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par gouelan, le 17 avril 2014

    " Non, Etta. Je ne crois ni l'un ni l'autre. Je dis simplement que vous ne devriez pas cantonner vos rêves dans un enfant ou dans un homme. Celui qui vous aime, celui que vous aimez a moins d'importance que ce que vous êtes. Trop de gens, hommes et femmes, aiment la personne qu'ils voudraient être, comme si en aimant cette personne, ou en en étant aimés, ils acquéraient de l'importance."

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par gouelan, le 17 avril 2014

    " Tu ne sens pas? demanda-t-elle dans un murmure. Regarde autour de toi. Nous sommes à la charnière. Nous sommes une pièce de monnaie en train de tourner en l’air, une carte que l'on bat, un jeton de rune qui flotte dans une eau qu'on remue. Les possibilités pullulent comme des abeilles. En ce jour, dans un instant, dans un souffle, l'avenir du monde va changer de cours. D'une façon ou d'une autre, la pièce va s'immobiliser en tintant ; la carte va s'aplatir sur la table, le jeton va remonter à la surface. La face qui apparaitra sur le haut va régler nos jours et nos enfants à venir diront : " C'est ainsi qu'il en a toujours été."
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

  • Par gouelan, le 17 avril 2014

    Mon grand-père disait toujours: " Établis dés le départ tes rapports avec quelqu'un, tels que tu désires qu'ils se poursuivent."

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation

  • Par gouelan, le 17 avril 2014

    Et une autre dure vérité : la plus courte distance entre un homme et son but est souvent un mensonge.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (20)

Videos de Robin Hobb

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb

Robin Hobb pour le tome 3 de la saga "Les cités des anciens : la Fureur du fleuve"








Sur Amazon
à partir de :
7,22 € (neuf)
3,99 € (occasion)

   

Faire découvrir Les Aventuriers de la mer, Tome 8 : Ombres et flammes par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (452)

> voir plus

Quiz