Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

ISBN : 2841865363
Éditeur : Michalon Editions (2010)


Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :
"Je suis une bombe...
Fragmenté de frustrations.
Vous m’avez gavé de savoirs, vous m’avez infiltré de connaissances, puis vous m’avez jeté sur votre marché du travail, lesté de bagages mais sans rien ni personne pour me guider, avec en guise de boussole un... > voir plus
Lire un extrait Ajouter une citation Ajouter une critique

> voir toutes (9)

Critiques, analyses et avis

> Ajouter une critique

    • Livres 4.00/5
    Par saphoo, le 30 mars 2011

    saphoo
    De l'énergie, action, modernité, originalité, voici les mots qui me viennent pour résumer ce livre de ouf ! J'ai adoré ce roman pétillant et décalé, l'histoire qui s'imbrique dans une fausse réalité, je suis narrateur ou pas ah ah suspense, ni polar, ni autre chose, un genre à part, mais quelle part ! quelque part dans la sphère romancière des auteurs dans la marge, un pied bien ancré dans les mots, et l'autre dans un imaginaire débordant mais bien mené à toute vitesse. le récit débute en douceur, une certaine langueur semble s'installer, reflet de sa déprime, reflet de notre société, mais cette dernière ruissèle d'eaux boueuses, nauséabondes, ces eaux limpides aux premiers abords, attirent par ses éclats, en miroitant des paradis évanescents, Narcisse s'y mire et tombe dedans, naïf, plein de bonne volonté, le bougre comment pouvait-il imager une seule seconde, la capharnaüm qui se joue derrière le rideau rouge. La scène s'offre à lui, mille rôles, mille spectateurs, applaudissements, Mesdames, Messieurs … je suis le roi des loosers, mais j'ai décroché un rôle enfin un job, le job le plus rutilant de ma carrière, ça vaut bien un peu de peine à étaler sur une tranche de bonheur non ? Et bien non, le bonheur ne se tartine pas sur une tranche de pain visqueux et moisi, le bonheur a besoin de pureté, de sincérité, d'authenticité… le bonheur ne se limite pas à un gros salaire et des avantages en nature, ni en voiture et appartements luxueux, ni fringues griffées …
    J'ai adoré ce scénario déjanté, qui va crescendo, tout en infiltrant une enquête qui se faufile entre les personnages. Un premier roman étonnant pour ne pas dire détonnant, où l'ennui n'est pas au rendez-vous… Accrochez vos ceintures, catapulte en vue, Léopold Fleury, vous emmène dans une spirale pleine de surprises étonnantes… de l'humour teinté de dérision, des points sur les “i” tout naturellement, des petits coups de pied par ci par là jetés par cet héros qui se croit super mec tombeur à tomber toutes les nanas pourvu qu'elles soient dotées de tout ce qu'il faut là où il faut avec l'intelligence en prime, ce côté là m'a quelque peu lassé à la longue mais ça fait partie du “film”, ce mec qui se croit invincible à l'abri de tout avec sa belle “gueule” et sa ribambelle de diplômes, pas plus invincible que le pauvre bougre du coin sans diplôme…il va vite déchanter …pris au piège , saura-t-il s'en sortir et à quel prix ?
    Un bon roman énergique à prendre au degré que vous voulez, premier, second ou troisième… qu'importe vous passerez un agréable moment de lecture… vivement le second roman…


    Lien : http://lesmotsdepascale.canalblog.com/archives/2011/03/28/20735814.h..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par claracambry, le 15 septembre 2010

    claracambry
    Léopold Fleury, 27 ans, sur-diplômé comme tant d'autres voit la fin de contrat de travail poindre aux éditions du Soir. Mais, Léopold est un écrivain de génie ! Enfin, c'est lui qui le dit et il en est convaincu … et d'ailleurs quand son talent sera enfin reconnu, il vivra ses rêves qui tiennent lieu du fantasme. Revenons sur terre, le patron des éditions du Soir a été tué et Léo est soupçonné de meurtre. Au chômage avec des économies réduites à néant à cause d'un mauvais placement bousier, Léo rame pour trouver un emploi. Orgueilleux, branché en permanence sur les femmes et vivant dans ses rêves, Léo accède enfin au monde tant convoité du gratin dauphinois parisien où les paillettes brillent de mille feux… Il pense avoir réussi à décrocher ce travail grâce à ses nombreuses qualités et à son CV mais il n'en est rien. Léo n'est qu'un pion que certains déplacent sur l'échiquier… un pion qui aspire toujours à ses rêves. Et léo se retrouve embarqué dans une histoire qui dépasse toute réalité.
    Roman ou polar ? Un mélange des deux qui est bien réussi ! Léo a tout pour agacer : pédant, arrogant, bref, le genre de personnes à qui l'on voudrait clouer le bec. Même lorsqu'il se retrouve en situation précaire, Léo joue au mythomane. S'enfermer dans ses rêve, ça a du bon quelques fois. La dure réalité du quotitien même si elle est pimentée par les désirs érotiques de Léo est décrite avec un humour acéré ! Car mine de rien, ce livre porte sur notre société et rien n'est laissé de côté. Tout y passe : le travail, l'écologie, le pouvoir, le paraître… De l'humour vif, sans concession sur ce qui nous entoure ( ô bonheur !).
    J'ai préféré la seconde partie du livre car la première partie d'un point de vue écriture m'a semblée quelquefois un peu formelle.
    L'ensemble est largement réussi : aucun temps mort et un ton d'une délicieuse impertinence!
    Un premier roman qui donne déjà envie de lire les prochains livres de cet auteur !

    Lien : http://fibromaman.blogspot.com/2010/09/erwan-larher-quavez-vous-fait..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la critique

    • Livres 5.00/5
    Par VanilleLN, le 18 septembre 2013

    VanilleLN
    Léopold Fleury est l'archétype même de l'anti-héros. Son CDD se termine et, à 27 ans, il ne semble avoir aucune perspective d'avenir même si il pense que son roman va être publié, qu'il va rencontrer le succès et qu'il va pouvoir mettre dans son lit toutes les belles filles sur lesquelles il fantasme. Sans perspective d'avenir, il a du mal à trouver sa place dans un monde où la réussite sociale compte plus que tout. Il a fait des études et obtenu des diplômes mais ne possède pas de compétences qui puissent lui servir sur le marché du travail. le jour où, contre toute attente, il décroche un job chez GL Média, il pense que c'est le début du bonheur. Il pense avoir réussi à décrocher ce travail grâce à ses nombreuses qualités et à son CV mais il n'en est rien. Léo n'est qu'un pion que certains déplacent sur l'échiquier... un pion qui aspire toujours à ses rêves. Et Léo se retrouve embarqué dans une histoire qui dépasse toute réalité. Il se trouve mêlé malgré lui à un sombre histoire au sein d'une société secrète à laquelle appartenait également un très proche ami, perdu de vue depuis quelques temps. C'est le début d'une véritable descente aux enfers. Roman ou polar ? Un mélange des deux qui est bien réussi ! Pourtant, Léo a tout pour agacer : pédant, arrogant, exaspérant Même lorsqu'il se retrouve en situation précaire, Léo joue au mythomane et s'enferme dans ses rêves, confondant ses désirs et la réalité, une dure réalité du quotidien décrite avec un humour acéré ! Car mine de rien, ce livre porte sur notre société et rien n'est laissé de côté. Tout y passe : le travail, l'écologie, le pouvoir, le paraître... On ne saurait résumer une intrigue intense et foisonnante qui va de rebondissements en rebondissements tout en abordant en passant de nombreux sujets de réflexion avec finesse et subtilité. l'humour vif, sans concession sur ce qui nous entoure. L'ensemble, en tout cas, est largement réussi : aucun temps mort, un style impeccable, une plume superbe et acérée qui mêle magnifiquement ironie mordante et sérieux tragique, fantasme et réalité, le tout avec un ton d'une délicieuse impertinence ! de quoi nous donner envie de découvrir les n° 2 et 3 de ce brillant auteur...

    Lien : http://www.paroles-et-musique.com/persÉvÉrance-du-rÉel
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

  • Par keisha, le 19 septembre 2010

    keisha
    Léopold Fleury a 27 ans, un roman pas publié, quelques ex, quelques amis, et son CDD se termine. A lui les joies de la recherche d'emploi, voire même la descente vers la misère...

    Parmi ses amis perdus de vue, un certain Richard cherche à le contacter, Richard qui serait le traître d'une vaste organisation souterraine et nuisible (non, pas de taupes ici) et a donc besoin d'aide car on en veut à sa peau,- mais à qui peut-il se fier?

    Deux mystérieux Dupond et Dupont surgissent périodiquement sur le chemin de Léopold Fleury et le questionnent pour le compte de la Sécurité du Territoire.

    A première vue donc Léopold Fleury est un type un peu à côté de la plaque; les fantasmes érotiques et les pages de son roman interviennent habilement dans sa vraie vie; côté sentimental il essaie d'oublier une certaine Sabine, n'ose pas aborder Marie, flashe sur Sarah, ne remarque pas Virginie. le lecteur - par des aperçus sur les actions de Richard et de ceux qui sont à ses trousses- comprend que Léopold est aussi cerné et manipulé.

    Où cela va-t-il mener notre héros? Les événements s'accélèrent...

    Mon avis
    Un roman que j'ai pris grand plaisir à découvrir car je ne savais absolument pas où l'auteur allait me mener (et ça, j'adore) . Mine de rien on parle des médias, du travail avilissant, du commerce équitable, de la société de consommation. Léopold Fleury pose sur le monde qui l'entoure un regard incisif, tout en se réfugiant dans son univers intérieur. Rien de plombant, attention, l'humour affleure toujours. L'auteur semble avoir prévu les reproches que l'on pourrait avancer sur son histoire en insérant au bon moment des remarques teintées d'auto dérision.

    Comme d'ordinaire je ne peux trop en dire, mais le retournement final donne au roman une dimension vraiment différente, sérieuse et tragique et apporte un éclairage émouvant sur le héros.

    Un roman à découvrir

    Lien : http://en-lisant-en-voyageant.over-blog.com/article-qu-avez-vous-fai..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

    • Livres 4.00/5
    Par mayang, le 22 septembre 2011

    mayang
    L'histoire débute sur la dernière journée de travail du héros, Léopold, à qui on ne renouvelle pas son contrat. Mais Léopold a une haute opinion de lui même: narcissique, egotiste, tout ce qui lui arrive est forcément la faute des "autres". La première partie du livre détaille ses déboires, ses fréquentations et ses fantasmes. La seconde partie du ivre peut se lire comme un polar ou un livre d'espionnage, mais très irréel. Pour ma part j'y vois plutôt une paranoïa destructrice qui ne fait qu'accélérer sa descente aux enfers. La critique sociale se lit en filigrane et je trouve qu'il y a un peu de Brett Easton Ellis en moins " saignant". C'est bien écrit et j'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce premier roman très prometteur.
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (1)

Video de Erwan Larher

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Erwan Larher

Thomas VDB a-t-il lu "Qu'avez-vous fait de moi ?" ?...








Sur Amazon
à partir de :
13,00 € (neuf)
4,80 € (occasion)

   

Faire découvrir Qu'avez-vous fait de moi ? par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Quiz