Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique



ISBN : 2246732816
Éditeur : Grasset (2008)


Note moyenne : 2.8/5 (sur 5 notes) Ajouter à mes livres
Résumé :

Grands admirateurs de Rousseau, les frères Chapelet ne rêvent que d'inviter le philosophe chez eux, à Précy-sur-Oise. Ils consacrent toutes leurs forces à accueillir le grand homme. Ils étudient ses livres, travaillent ses op... > voir plus
Ajouter une citation Ajouter une critique

Critiques, analyses et avis (2)

> Ajouter une critique

    • Livres 3.00/5
    Par ivredelivres, le 15 janvier 2012

    ivredelivres
    Nous sommes à l'heure des lumières, Jean-Jacques Rousseau est admiré de l'Europe entière, il fascine, il subjugue, mais ses écrits et ses idées ne tombent pas toujours en terre fertile, tenez prenez les frères Chapelet, Jean et Jacques , ces deux là sont sous le coup d'une admiration sans borne, ils vivent, respirent, imitent leur idole.
    Ils connaissent par coeur les aventures de Julie et Emile, bref de purs fanatiques. Aussi quand ils décident d'inviter le grand homme chez eux c'est pour :
    « lui faire goûter à travers quelques promenades et discussions que la littérature, quand elle est bien faite, peut littéralement changer les hommes et le monde ».
    Pour plaire au maître, Jean et Jacques décident de consacrer leur jardin à l'oeuvre du philosophe, ils engagent moults jardiniers, plantent, creusent, piochent et comme ils veulent s'assurer d'être bien compris ils truffent les allées et plates-bandes de petits écriteaux portant des citations choisies avec amour. Bien entendu « pour être tout à fait honnête, les frères faisaient partie de ces gens qui espèrent, en se frottant aux grands hommes, sinon devenir aussi grand qu'eux, du moins grapiller quelques marches sur l'échelle de la gloire ».
    Le succès de l'entreprise se fait attendre et de plus il semble que la lecture qu'ils font du philosophe n'est peut-être pas exempte de risques car un jour voulant appliquer à la lettre une idée du maître, leur interprétation semble un peu erronée et ils rentrent tête basse « l'oeil poché et la chemise déchirée ».
    Auprès des femmes non plus ils ne connaissent pas le succès escompté.
    La nouvelle de l'installation de l'illustre philosophe à Ermenonville chez le Marquis de Guichardin est un coup dur « Longtemps ils se demandèrent comment un homme seul avait réussi là où deux avaient échoué »
    Les frères Chapelet arpentent les allées du merveilleux parc
    « Sur plusieurs milles à la ronde, s'organisant autour d'un grand lac, ce n'étaient que rivières, petits ponts de bois, treilles odorantes, charmilles et arbres majestueux »
    Et finissent par apercevoir le philosophe herborisant........mais quelques heures plus tard « Rousseau succombait à une attaque d'apoplexie »
    Les frères pourtant n'ont pas dit leur dernier mot et je vous laisse découvrir la fin de leurs aventures.

    Un conte drolatique, cocasse, enlevé, et bourré de références à l'oeuvre de Rousseau. Frédéric Richaud se moque gentiment des tendances à l'admiration béate, pointe du doigt le fanatisme philosophique.
    C'est malicieusement intelligent et c'est l'occasion pour le lecteur de revisiter un peu La Nouvelle Héloïse ou l'Emile tout en profitant des bienfaits de la nature.

    Lien : http://asautsetagambades.hautetfort.com/archive/2011/12/15/jean-jacq..
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 5         Page de la critique

    • Livres 3.00/5
    Par dupuisjluc, le 21 mars 2013

    dupuisjluc
    Vite lu (moins d'une centaine de pages) ce petit livre satyrique se veut une farce philosophique… Plein de citations, il permet de se plonger un peu dans l'œuvre de Rousseau…
    Pour ma part je pensais découvrir encore plus de Rousseau à travers ce livre, j'ai néanmoins passé un bon moment de lecture mais je ne vais pas garder un souvenir impérissable de ce livre !
    > lire la suite

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la critique

> voir toutes (3)

Citations et extraits

> Ajouter une citation

  • Par ivredelivres, le 15 janvier 2012

    la littérature, quand elle est bien faite, peut littéralement changer les hommes et le monde

    Commenter     J’apprécie          0 8         Page de la citation

  • Par ivredelivres, le 15 janvier 2012

    pour être tout à fait honnête, les frères faisaient partie de ces gens qui espèrent, en se frottant aux grands hommes, sinon devenir aussi grand qu’eux, du moins grapiller quelques marches sur l’échelle de la gloire

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation

  • Par ivredelivres, le 15 janvier 2012

    Sur plusieurs milles à la ronde, s’organisant autour d’un grand lac, ce n’étaient que rivières, petits ponts de bois, treilles odorantes, charmilles et arbres majestueux

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation

> voir toutes (3)

Videos de Frédéric Richaud

>Ajouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Richaud

Frédéric Richaud en interview pour planetebd.com .
Frédéric Richaud a la triple casquette d?écrivain, de biographe et de scénariste BD. Pour cette dernière fonction, tantôt chez Dupuis, tantôt chez Glénat, il évolue plutôt dans le registre historique, mais toujours avec minutie et un grand soin porté aux textes et aux dialogues. de fait, son adaptation en trois tomes du Goncourt "La Bataille" de Patrick Rambaud est un bijou de transcription martiale (mais n?a rien à voir avec Rambo pour autant). En trois tomes, nous y suivons avec une ubiquité rare et une mise en scène époustouflante La Bataille napoléonienne d?Essling. Bonne nouvelle : toujours avec Ivan Gil au dessin, toujours en trois tomes (à paraître à partir de 2015), Richaud s?attaque à présent à la retraite de Russie? selon un roman de Patrick Rambaud, "Il neigeait"?








Sur Amazon
à partir de :
5,01 € (neuf)
1,89 € (occasion)

   

Faire découvrir Jean-Jacques par :

  • Mail
  • Blog

> voir plus

Lecteurs (10)

> voir plus

Quiz

    La Curée d'Emile Zola

    Paru en 1872, La Curée, deuxième roman de la série des Rougon-Macquart d'Emile Zola se déroule en 1851. Il dépeint les milieux enrichis et spéculateurs à Paris peu après le coup d'Etat de Louis-Napoléon Bonaparte. Ceci est:

    •   parfaitement exact
    •   faux
    •   partiellement exact: le roman se passe en 1869, peu avant la guerre
    •   La Curée est bien d'Emile Zola mais est un roman indépendant qui ne fait pas partie du cycle des Rougon-Macquart

    25 questions - 104 lecteurs ont répondu
    Thème : littérature française , rougon-macquart , xixème-xxème siècles

    Créer un quiz sur ce livre.