AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 4.02 /5 (sur 252 notes)

Nationalité : Belgique
Né(e) à : Ixelles , le 15/07/1956
Biographie :

Frank Pé dit Frank est un dessinateur de bande dessinée.

Après un passage par les studios Belvision (intervalliste), il commence des études d'Arts Plastiques à Bruxelles (Saint Luc).

Il retrouve ensuite en 1973 Spirou où, après quelques illustrations, il crée le personnage de Broussaille. Celui-ci attendra quelques années avant de connaître sa première aventure en bandes dessinées, Les Baleines Publiques (sur scénario de Bom). Elle sera suivie de trois autres, Les sculpteurs de lumière, La nuit du chat et récemment Sous deux soleils, la cinquième étant en cours de prépublication dans le journal de Spirou (Un faune sur l'épaule).

En parallèle est né un autre personnage, l'Elan, qui va animer les bas de pages du journal pendant plus de cinq ans.
En 1984, il dessine les aventures de Vincent Murat (Comme un animal en cage, scénario de Terence) puis en 1989, il coordonne Entre chats, un album collectif publié par les éditions Delcourt.

L'année 1993 marque un tournant dans sa carrière puisqu'il s'associe au scénariste Philippe Bonifay pour créer dans la collection Aire Libre, la trilogie Zoo dans laquelle il développera une nouvelle technique graphique.

Parallèlement aux deux premiers albums de cette série, il ira travailler quelques temps au Japon (en 1993) et participera au dessin animé The Quest of Camelot, réalisé par la Warner Bros (en 1997).

Passionné par les animaux, Frank Pé a également eut un élevage de reptiles.

site de l'auteur:
http://www.frankpe.com/

+ Voir plus
Source : http://www.bdcouvertes.com/zoo/auteurs.htm
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Payot - Marque Page - Frank Pé - La bête


Citations et extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
gouelan   30 novembre 2016
Spirou, tome 10 : La lumière de Bornéo de Frank
Qui eût cru qu'au vingt et unième siècle il y eût encore tant de gens pour prendre le temps de regarder silencieusement des peintures et laisser vibrer leur âme ?

Le beau ne résout rien, il est inutile.

Comme un coucher de soleil.

Comme le rire d'un enfant.

Mais c'est ce qui justifie tout le reste non ?
Commenter  J’apprécie          160
gouelan   29 novembre 2016
Spirou, tome 10 : La lumière de Bornéo de Frank
- Spirou, vous avez devant vous l'incarnation du gars qui n'arrive jamais à assumer ses responsabilités.

Un Noé incapable de manœuvrer son arche, quoi!

- Vous savez, on a inventé un excellent GPS depuis l'époque diluvienne de votre glorieux homonyme : L'AMITIÉ!

- L'AMITIÉ!... L'AMOUR!... Peuh! Ne me dites pas qu'à votre âge... vous croyez encore à ces foutaises ?

La vie, ce n'est pas le cirque, jeune homme!

À la fin, il n'y a pas une grande parade joyeuse sous les applaudissements du public!

À la fin, vous êtes SEUL au milieu de la piste, avec vos regrets comme unique spectateur!

Foutaises!
Commenter  J’apprécie          110
tchouk-tchouk-nougat   15 octobre 2016
Spirou, tome 10 : La lumière de Bornéo de Frank
Tu sais... C'est normal d'avoir la trouille. Plus grand est le défi, plus forte est ta peur... A toi de l'accepter, de l'asseoir à tes côtés et de sauteur dans le vide...
Commenter  J’apprécie          120
gouelan   29 novembre 2016
Spirou, tome 10 : La lumière de Bornéo de Frank
Évidemment, c'est moi qui dois porter les couleurs chaudes alors qu'il fait déjà 38 degrés à l'ombre !
Commenter  J’apprécie          90
psycheinhell   10 juillet 2012
Broussaille, tome 5 : Un faune sur l'épaule de Frank
Je ne peux pas vous expliquer pourquoi il arrive... ni quand... ni comment.

Le faune est là. C'est tout. Ce sont des moments suspendus.

Sa manière de répondre aux questions est toujours surprenante, voire énigmatique. Parfois, il ne répond rien. Il me prend simplement sur son épaule et court sur le dos des latitudes.

Je l'ai vu mimer la naissance de l'homme... manger de la terre, sourire aux cailloux, écarter les nuages de ses mains...



— Il aime courir sur l'horizon, hein ?

— Oui. Et tu sais pourquoi ?

C'est pour apprendre la joie aux oiseaux. Ca fait partie de son rôle !
Commenter  J’apprécie          50
gouelan   29 novembre 2016
Spirou, tome 10 : La lumière de Bornéo de Frank
Que voulez-vous !

Il y a des gens qui ont l'art de s'emmêler les pinceaux quand il s'agit de leurs sentiments !
Commenter  J’apprécie          60
Liliz   21 mars 2016
Zoo, tome 1 de Frank
La nuit est noire comme une vie sans espoir, comme l'ombre d'une montagne sur un désert de neige.
Commenter  J’apprécie          60
MarquePage   01 novembre 2016
Spirou, tome 10 : La lumière de Bornéo de Frank
- L'amitié ! ... L'amour ! ... Peuh ! Ne me dites pas qu'à votre âge vous croyez encore à ces foutaises ? La vie, ce n'est pas le cirque, jeune homme ! A la fin, il n'y a pas une grande parade joyeuse sous les applaudissements du public ! A la fin, vous êtes seul au milieu de la piste, avec vos regrets comme unique spectateur !
Commenter  J’apprécie          40
tchouk-tchouk-nougat   15 octobre 2016
Spirou, tome 10 : La lumière de Bornéo de Frank
Qui eût cru qu'au vingt et unième siècle il y eût encore tant de gens pour prendre le temps de regarder silencieusement des peintures et laisser vibrer leur âme?

Le beau ne résout rien. Il est inutile. Comme un coucher de soleil. Comme le rire d'un enfant.

Mais c'est ce qui justifie tout le reste, non?
Commenter  J’apprécie          40
Utopiya   16 janvier 2021
Broussaille, Tome 1 : Les baleines publiques de Frank
J'avais la gorge nouée... Comme lorsqu'une chose que vous attendiez depuis des années se produit enfin... Peut-être quelque chose qui ressemble à une naissance...
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Incipit célèbres

Lorsque j'avais six ans j'ai vu, une fois, une magnifique image, dans un livre sur la Forêt Vierge qui s'appelait "Histoires Vécues". Ça représentait un serpent boa qui avalait un fauve. Voilà la copie du dessin. On disait dans le livre: "Les serpents boas avalent leur proie tout entière, sans la mâcher. Ensuite ils ne peuvent plus bouger et ils dorment pendant les six mois de leur digestion". J'ai alors beaucoup réfléchi sur les aventures de la jungle et, à mon tour, j'ai réussi, avec un crayon de couleur, à tracer mon premier dessin. Mon dessin numéro 1. Il était comme ça.

Lettres de mon moulin, Alphonse Daudet
Le Petit Prince, Antoine de St-Exupéry
Mon Boa Bob, Randy Siegel
Fauve, Viviane Moore

14 questions
216 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , théâtre , littérature anglaiseCréer un quiz sur cet auteur

.. ..