AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations de Alberto Manguel (366)


Alberto Manguel
genou   14 mai 2020
Alberto Manguel
" Il y a ceux qui, lorsqu'ils lisent un livre, se souviennent, comparent, évoquent des émotions éprouvées lors de lectures précédentes, observait l'écrivain argentin Ezequiel Martínez Estrada. C'est une des plus délicates des formes d'adultère. "
Commenter  J’apprécie          693
Alberto Manguel
Under_the_Moon   23 mars 2014
Alberto Manguel
Borges croyait que la littérature est un champ libre dans lequel le lecteur fait des associations à volonté. Et lui, donnait des exemples, il parlait dans la même phrase d'Agatha Christie et Platon. Il passait d'un siècle à un autre, d'une littérature à une autre parce que, ce qu'il m'a appris, c'est que toute catégorie nous limite. Toute catégorie est contre la liberté et la pensée.
Commenter  J’apprécie          482
Piatka   29 octobre 2014
Journal d'un lecteur de Alberto Manguel
Pour qu'un livre nous touche, il faut sans doute qu'il s'établisse entre notre expérience et celle de la fiction - entre les deux imaginations, la nôtre et celle qui se déploie sur la page - un lien fait de coïncidences.
Commenter  J’apprécie          450
nadejda   05 décembre 2010
La Bibliothèque, la nuit de Alberto Manguel
Ce qui fait d'une bibliothèque un reflet de son propriétaire, c'est non seulement le choix des titres mais aussi le réseau d'associations qu'implique ce choix. Notre expérience se construit sur l'expérience, nos souvenirs sur d'autres souvenirs.
Commenter  J’apprécie          442
wellibus2   13 mars 2015
La Bibliothèque, la nuit de Alberto Manguel
...ils oubliaient que citer, c'est continuer une conversation du passé afin de donner un contexte au présent.
Commenter  J’apprécie          390
Sachenka   27 octobre 2018
Une histoire de la lecture de Alberto Manguel
On peut transformer un lieu en y lisant.
Commenter  J’apprécie          361
Alberto Manguel
blanchenoir   01 mars 2015
Alberto Manguel
La lecture est une conversation. Avec un livre, un auteur, soi. Lire, c'est demander une présence. Lire, c'est découvrir, c'est aussi relire, au gré de ses désirs. C'est dialoguer avec le passé. C'est apprendre à penser, à repousser les limites, les nôtres, et même celles du livre que l'on lit (...).
Lire, c'est apprendre sur soi, c'est appréhender le monde. C'est prendre la liberté, le pouvoir.
Commenter  J’apprécie          353
nadejda   05 décembre 2010
La Bibliothèque, la nuit de Alberto Manguel
Il se peut que les livres ne changent rien à nos souffrances, que les livres ne nous protègent pas du mal, que les livres ne nous disent pas ce qui est bien ou ce qui est beau, et ils ne nous mettent certes pas à l'abri du sort commun qu' est la tombe.
Mais les livres nous offrent une multitude de possibilités : possibilité d'un changement, possibilité d'une illumination. Il se peut qu'il n'existe aucun livre, si bien écrit qu'il soit, qui puisse alléger d'une once la douleur des tragédies d'Irak ou du Rwanda, mais il se peut aussi qu'il n'existe aucun livre, si atrocement écrit qu'il soit qui ne puisse apporter une épiphanie au lecteur qui lui est destiné.
Commenter  J’apprécie          350
Piatka   04 novembre 2014
Journal d'un lecteur de Alberto Manguel
L'expérience du quotidien niée par ce que nous voudrions qu'elle soit, que vient nier à son tour ce que nous espérons qu'elle est en réalité.
Commenter  J’apprécie          342
Sesheta   10 décembre 2012
La Bibliothèque, la nuit de Alberto Manguel
Comme la plupart des amours, l’amour des bibliothèques s’apprend. Nul ne peut savoir d’instinct, lorsqu’il fait ses premiers pas dans une salle peuplée de livres, comment se comporter, ce qu’on attend de lui, ce qui est promis, ce qui est autorisé. On peut se sentir horrifié – face à ce fouillis, cette ampleur, ce silence, ce rappel moqueur de tout ce qu’on ne sait pas, cette surveillance – et un peu de cette sensation écrasante peut demeurer encore après qu’on a appris les rites et les conventions, qu’on s’est fait une idée de la géographie et que les indigènes se sont révélés amicaux.

(Avant-propos, p.17)
Commenter  J’apprécie          320
Alberto Manguel
Under_the_Moon   21 mars 2014
Alberto Manguel
Une bibliothèque n'est pas faite pour se retrouver mais pour se perdre. Tout lecteur construit sa cartographie dans une bibliothèque au fur et à mesure qu'il l'utilise. Les bibliothèques appartiennent à l cartographie d'une géographie imaginaire.
Commenter  J’apprécie          300
Sachenka   01 novembre 2018
Une histoire de la lecture de Alberto Manguel
Nous sommes ce que nous lisons.
Commenter  J’apprécie          292
Piatka   31 octobre 2018
Je remballe ma bibliothèque de Alberto Manguel
J’ai toujours senti que ma bibliothèque expliquait qui j’étais, me donnait une identité mouvante qui ne cessait de se transformer au fil des ans.
Commenter  J’apprécie          282
wellibus2   19 mars 2015
La Bibliothèque, la nuit de Alberto Manguel
Toute bibliothèque, du simple fait de son existence, évoque son double interdit ou oublié : une bibliothèque invisible mais impressionnante, composée des livres qui, pour des raisons conventionnelles de qualité, de sujets ou même de volume, ont été jugés indignes de survivre sous ce toit particulier
Commenter  J’apprécie          280
tamara29   21 août 2013
La Bibliothèque, la nuit de Alberto Manguel
Je ne me sens pas coupable vis-à-vis des livres que je n'ai pas lus et ne lirai peut-être jamais ; je sais que mes livres ont une patience illimitée. Ils m'attendront jusqu'à la fin de mes jours.
Commenter  J’apprécie          241
fanfanouche24   24 juin 2016
Journal d'un lecteur de Alberto Manguel
Quand je lis les -Mémoires d'outre-tombe-, j'oublie que c'est Chateaubriand, et non pas moi, qui se désole. (p. 92)
Commenter  J’apprécie          230
Sachenka   01 novembre 2018
La Bibliothèque, la nuit de Alberto Manguel
L'encyclopédie mondiale, la bibliothèque universelle existe, et c'est le monde même.
Commenter  J’apprécie          222
Piatka   29 octobre 2014
Journal d'un lecteur de Alberto Manguel
PIcasso disait que tout était miracle et que c'était un miracle de ne pas fondre dans son bain.
Commenter  J’apprécie          220
gteisseire   27 avril 2008
La Bibliothèque, la nuit de Alberto Manguel
Ce qui fait d’une bibliothèque un reflet de son propriétaire, c’est non seulement le choix des titres, mais aussi le réseau d’associations qu’implique ce choix. Notre expérience se construit sur l’expérience, nos souvenirs sur d’autres souvenirs. Nos livres se construisent sur d’autres livres qui les modifient ou les enrichissent, qui leur confèrent une chronologie différente de celle des dictionnaires de littérature. Je suis aujourd’hui, après tout ce temps, incapable de trouver seul la trace de ces connexions. J’oublie, ou je ne sais même pas, quelles sont les relations entre beaucoup de ces livres. Si je pars dans une direction – les récits africains de Margaret Laurence me remettent en mémoire La Ferme Africaine d’Isaac Dinesen, qui me fait à son tour penser à ses Sept contes gothiques, lesquels me ramènent à Edgardo Cozarinsky (qui m’a fait découvrir l’œuvre de Dinesen) et à son livre et son film sur Borges et, plus loin encore, aux romans de Rose Macaulay, dont nous avons discuté un après-midi déjà lointain à Buenos Aires, surpris l’un et l’autre que quelqu’un d’autre les connût -, je perds alors les autres fils de cette toile complexe et je me demande comment, à la façon d’une araignée, j’ai réussi à en lancer un à travers la distance apparemment incommensurable qui sépare, par exemple, les Tristes d’Ovide des poèmes d’Abd Al-Rahman, exilé de son Espagne natale en Afrique du nord.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Sachenka   27 octobre 2018
Une histoire de la lecture de Alberto Manguel
Écouter lire dans le but de se purifier le corps, écouter lire pour le plaisir, écouter lire afin de s'instruire ou d'accorder aux sons la primauté sur le sens, tout cela enrichit et réduit à la fois la lecture.
Commenter  J’apprécie          210



Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Voyage d'hiver... Schubert et compagnie

Entrons dans la musique : En quelle année Franz Schubert a-t-il composé le Voyage d'hiver?

1797
1827
1857
1887

7 questions
10 lecteurs ont répondu
Thèmes : musique romantique , essai , romanCréer un quiz sur cet auteur
.. ..