AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.57 /5 (sur 152 notes)

Né(e) le : 3 mai 1969
Biographie :

Alice de Poncheville est née le 3 mai 1969. C’est grâce au scénario et à la réalisation de films courts qu'elle a rencontré l’écriture. Les deux métiers ont une grammaire, fabriquent des images, mais l’un d’eux seulement s’exécute dans la solitude. C’est peut-être ce qu’il fallait pour rêver à une enfance passée trop vite. La petite fille en elle est alors rappelée, interrogée… et s’étonne d’entendre parler tour à tour un garçon, une vieille dame, une femme, un professeur de mathématiques ou un chiours ! Aujourd’hui, Alice de Poncheville s’aperçoit que les histoires ne donnent pas uniquement des clés sur le passé mais qu’elles influencent l’avenir. Pour elle, c’est une bonne nouvelle. En 2005, elle a publié un recueil de nouvelles, La Martre, aux éditions de l'Olivier.




+ Voir plus
Source : Ecole des loisirs
Ajouter des informations
Bibliographie de Alice de Poncheville   (20)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Avec les auteurs et autrices Alice de Poncheville (La Route de Ness, le Rouergue), Éric Pessan (Teenage Riot, l'école des loisirs) et l'illustrateur Robbert (Restez libres !, Saltimbanque). Présenté par Willy Richert et Eyrame Kingbo. Avec la participation de l'atelier La Salle Radio du collège Jean-Baptiste de la Salle de Saint-Denis. Et avec la participation d'Anaïs, Ariel, Chaïma, Dayann, Djibril, Elya, Julia, Lydia, Simine, Yasmina et Zoé du collège Sólveig Anspach de Montreuil pour « Nous ? le feuilleton ». Il n'y pas d'âge pour changer le monde ! Quatre auteurs et autrices éclairent leur perception de l'engagement que ce soit sous la forme documentaire ou romanesque.

+ Lire la suite

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
Tandarica   05 novembre 2019
Les tokemones de Alice de Poncheville
Crapaupotin adorait se moquer de Sourigolote, toujours débordée avec ses dix-huit souriceaux.

(p. 13)
Commenter  J’apprécie          310
Shan_Ze   22 janvier 2020
Je suis l'arbre qui cache la forêt de Alice de Poncheville
Le dimanche soir est un temps qui n'existe pas. Le dimanche soir devrait être rayé de tous les calendriers.
Commenter  J’apprécie          111
Nadael   29 avril 2013
Le tamanoir hanté de Alice de Poncheville
– Cher Lac Caractériel, ces déchets sont une honte pour vos eaux calmes et...

-- … et majestueuses, proposa Hermine-de-rien.

-- Pour mettre en valeur votre beauté, vos rives doivent être impeccables... pousuivit le corbeau. (…)

-- Vous êtes l'âme de Forêveuse... Notre grande réserve de... de...

-- d'eau ? Proposa Lapingre.

-- Vous êtes la partie...

-- … de cartes ? Suggéra Furé-tourdi.

-- … la partie essentielle de notre environnement ! Enchaîna Corbeau-parleur. Sans vous, nous mourrions de …

-- … d'ennui ? Dit Marmotarde.

-- Sans vous nous mourrions de soif ! Trancha le corbeau. (…)

-- C'est ma tournée! 
Commenter  J’apprécie          80
Nadael   28 octobre 2015
Nous, les enfants sauvages de Alice de Poncheville
« Elle tenta d'imaginer à quoi ressemblait l'époque où l'on consommait de la viande. Tuer des animaux pour les manger lui paraissait d'une violence inouïe. Cependant, elle prit subitement conscience d'un paradoxe : aujourd'hui, on ne les tuait plus, mais ils n'existaient plus. Valait-il mieux qu'ils existent, bien que ce fût pour être mangés ? Un autre paradoxe la fit réfléchir : depuis la disparition des animaux d'élevage, l'air était beaucoup plus sain. Il fallait se rappeler qu'avant l'arrivée du PIK3 la pollution liée à l'élevage des bêtes et à la culture de leur nourriture dépassait de loin la pollution des voitures et des usines. C'était un fait. Mais la vie... Linka se demanda si l'on ne pouvait pas trouver un moyen de laisser la place aux animaux, à la vie même, sans rien lui demander en échange. »
Commenter  J’apprécie          71
beamag87   14 septembre 2015
Nous, les enfants sauvages de Alice de Poncheville
Milo aurait peut-être des réponses après-demain, au moment de la rentrée. Peut-être, toujours peut-être... La colère lui soufflait qu'il aurait uniquement les réponses qu'on voudrait bien lui donner. Tout était biaisé. Il n'avait rien voulu voir. Il se sentait lâche.

Linka lui apparut, frêle et droite devant un décor d'apocalypse. Le courage, c'était ça, opposer sa fragilité à la laideur du monde. Il s'était évertué à ne rien comprendre.
Commenter  J’apprécie          70
Nadael   05 juin 2014
Le hêtre vivant de Alice de Poncheville
« - Je crois que c'est un hêtre.

- Un être ! S'exclama Lapingre, inquiet.

- Il y a des êtres, ici ? S'affola Rat-bat-joie.

- Des êtres humains ? Il y a des êtres humains ? Hulula Hibouché.

Et tous les animaux furent pris de panique. Les êtres humains massacraient tout sur leur passage, on le savait. Ils ne respectaient rien, ils étaient sales, bruyants, crétins et laids.

(…)

-Un HETRE avec un H, expliqua Mésangélique le plus calmement possible.

- Un être avec une hache ! Paniqua Lapeintre. Un bûcheron !!! Tous aux abris! »
Commenter  J’apprécie          60
bouma   04 février 2016
Nous, les enfants sauvages de Alice de Poncheville
Avec la chasse aux oiseaux systématisée et la défiance généralisée envers les animaux, les histoires pour enfants, ces vieilles histoires remplies de cigognes, de renards, de chevaux ou de loups, n'intéressaient plus personne.
Commenter  J’apprécie          60
c.brijs   05 avril 2013
Le tamanoir hanté de Alice de Poncheville
- Moi, je suis contente de te retrouver, dit Lapinailleuse au tamanoir. Sans toi, c'est pas pareil.

- C'est plein de fourmis, enchaîna Lapingre.

- Y a pas que ça, dit Marmotarde, quand t'es pas là, tu manques, c'est tout.
Commenter  J’apprécie          60
Nadael   28 octobre 2015
Nous, les enfants sauvages de Alice de Poncheville
« La forêt nourrissait les enfants, faisait leur éducation. Elle les gardait à l'abri sans dire un mot, sans aucune intention de les trahir. Elle possédait un coeur préservé, caché entre les arbres, parcouru de centaines de chemins odorants laissés par les animaux, comme autant de veines transportant la vie. »
Commenter  J’apprécie          50
Nadael   29 avril 2013
Le tamanoir hanté de Alice de Poncheville
 Les oiseaux s'étaient rassemblés pour constituer un groupe de recherches aériennes. Mésangélique avait pris la tête des opérations, mais derrière elle Pivert-de-rage et geai-toujours-un-truc-qui-va-pas n'arrêtaient pas de se plaindre. Corbeau-parleur récitait de la poésie entre deux vols. Il était un peu amoureux de Mésangélique et pensait ainsi attirer son attention.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Nous, les enfants sauvages

Qui est Oska par rapport à Linka ?

sa cousine
sa mère
sa soeur
son amie

10 questions
2 lecteurs ont répondu
Thème : Nous, les enfants sauvages de Alice de PonchevilleCréer un quiz sur cet auteur

.. ..