AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782709621601
300 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (06/03/2002)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 74 notes)
Résumé :
En cette fin du xiie siècle, où s'invente un monde nouveau, comment Aubertin d'Avalon, bâtisseur de cathédrale et maître sculpteur, peut-il deviner que la mission que lui ont confiée les Templiers va le jeter sur les routes de l'Orient, faire de lui un pèlerin de la Flamme Sainte, le transformer en incendiaire mystique ? Voici de Paris à Jérusalem, en passant par Chartres, le grand roman d'une initiation où la fureur des temps n'a d'égale que l'élévation spirituelle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
majero
  10 février 2019
Aller-retour Jérusalem pour le bâtisseur Aubertin et son fils adoptif Sauvejoie à la recherche d'une pierre où sculpter son épouse Ermeline décédée, de ses trois fils partis aux croisades et de la flamme de David qui lui permettrait, à la demande du Grand Maître des Templiers, de reconstruire la cathédrale de Chartres.
Je n'ai malheureusement pas accroché à la prose superbe de Bernard Tirtiaux, taillée bien droit comme un bloc de cathédrale, aussi lourde et que n'ont pu réchauffer les nombreuses anecdotes ni le chapelet de jolies conquêtes du jeune Sauvejoie.
Commenter  J’apprécie          240
cmpf
  22 juillet 2019

Le point de départ de ce roman est le fait que lorsque la cathédrale romane de Chartres a brûlé en 1196 les plans pour la reconstruire paraissaient déjà prêts.
Si j'ai beaucoup apprécié le début de ce roman, j'ai été un peu déçue au fur et mesure que j'avançais.
Aubertin est maître d'oeuvre sur Notre Dame de Paris. Il est marié à Ermeline et a recueilli un enfant qui travaillait sur le chantier quand le père de celui-ci est mort. Ses trois fils, nés d'Ermeline sont partis en croisade. Ermeline qu'il aime profondément meurt et Aubertin n'a plus qu'une envie sculpter son épouse pour ne pas oublier, à une époque où seuls les riches pouvaient se faire portraiturer.
Il accepte une mission en Terre Sainte et part avec son fils adoptif Sauvejoie d'une vingtaine d'année, véritable bourreau des coeurs. Il espère aussi retrouver ses fils. le périple est bien sûr long et difficile, d'autant qu'il doivent ramener une flamme venue du Buisson Ardent et entretenue sans interruption depuis. Les rencontres sont importantes et changeront père et fils.
Je n'ai pas bien compris pourquoi il fallait revenir à une date si précise en une époque où je ne suis pas certaine qu'en dehors du clergé pour les célébrations chrétiennes, les gens aient eu une conscience nette de la date. D'ailleurs même pour le clergé ce n'était pas si net que cela puisque c'est vers la fin du 16ème que l'on supprima 10 jours pour faire de nouveau coïncider l'équinoxe de printemps avec le 21 mars. Ce genre d'approximation me gêne toujours dans un récit historique.
Quant au style, il est très poétique mais peut finir par être lassant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
myriampele
  20 novembre 2015
J'ai découvert à travers ce livre une page de l'histoire, mais aussi un très beau roman d'amour. Aubertin d'Avalon, bâtisseur de cathédrale, veuf depuis peu, se jette sur les routes de l'Orient. , en pélerin de la Flamme Sainte. Les guerres de religion alors étaient terribles, les hommes étaient en quête de spiritualité, mais étaient capables de tuer sauvagement les "infidèles". Et cela se passe au XIIème siècle, pas au XXIème, et pourtant!
Commenter  J’apprécie          211
ChristianAttard
  28 juin 2017
Le 10 juin 1194, Chartres brûle. Sa superbe cathédrale n'est pas épargnée par l'incendie mais la Sainte relique du Voile de la Vierge est « miraculeusement » préservée. S'insérant dans ce drame historique, le récit de Bernard Tirtiaux s'appuie sur le fait réel que la nouvelle cathédrale se construisit immédiatement, laissant supposer que plans et financement étaient prêts bien avant le sinistre.
Le belge Bernard Tirtiaux est un personnage singulier. A la fois verrier, acteur, chanteur, il n'aurait aucun mal à remonter le temps vers cette époque qu'il nous décrit si bien. Mais les personnages de ce roman n'échappent malheureusement pas à certains poncifs de nos imaginaires et son héros, porteur de lumière, tailleur de pierre lettré a du ravir plus d'un franc-maçon.
Cependant, même si ce périple vers le grand Orient a quelque chose d'attendu, l'écriture si envolée, si poétique de Bernard Tirtiaux rend la lecture de son roman très agréable. Et on songe aussi que son postulat peut très possiblement être vrai. Car la verve poétique de l'auteur ne se passe pas d'une très véritable érudition sur les temps qu'il décrit.
Notons ainsi le personnage humoristique de ce religieux féru des aventures de Perceval en quête du Saint Graal et tentant d'en écrire la suite et qui est certainement Guiot de Provins. Ce troubadour est supposé être la source du récit de Parzival de Wolfram von Eschenbach.
J'ai découvert avec ce livre l'oeuvre d'un auteur original qui par certains côtés me fait aussi songer à Michel Folco et je lis que d'autres de ses romans sont passionnants. Promesses de futurs bonheurs littéraires…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
barjabulette
  26 mars 2011
Aubertin d'Avalon raconte l'histoire, à travers diverses contrées, au temps des croisades, d'un sculpteur de pierre, Aubertin, et de sa famille.
Je ne connaissais pas l'auteur, et c'est le premier roman que je lisais de llui....C'est le premier d'une, j'espère, longue série ! Cet auteur m'avait été recommandé par "Aramis" ami de Babélio, et je l'en remercie.
Ce roman, c'est une merveille. Il est divinement bien écrit, alternant des phases plus "romancées" à des épisodes plus "aventureux"
On ne se lasse pas de suivre les aventures d'Aubertin et les siens. On sent, tout au long du livre, l'amour de l'artisan.
C'est bien écrit, agréable à lire, bien documenté à mon sens. C'est un peu un mélange de l'abyssin de J.C.Ruffin et de l'épopée des batisseurs de cathédrales (les pilliers de la terre) de Ken Follett
Bernard Tirtiaux, un belge en plus !, est vraiment un auteur à découvrir.
Et je remercie encore Aramis, d'avoir partagé avec moi son intéret pour cet auteur
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
barjabulettebarjabulette   19 mars 2011
Si le manège n'a pas échappé au sculpteur, il tombe aussi sous l'oeil écarquillé de Guiot de Courtil, poursuit le saint moine sous sa couette, réveille en lui des ardeurs insoutenables qu'il combattra en se flagellant avec des orties jusqu'au jour où, en panne d'urticacées, il s'abandonne aux délices d'imaginations troubles le mettant en commerce avec cet éphèbe dont la beauté incomparable tenterait Jésus lui-même s'il revenait sur terre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
piwijspiwijs   15 juin 2008
L'étoffe grise de la vie
"Il vient un temps où toute conquête devient sans objet, où les jours sont, sur le métier d'un tisserand, de simples fils de trame qui s'ajoutent les uns aux autres pour terminer l'étoffe grise de la vie".
Commenter  J’apprécie          30
myriampelemyriampele   20 novembre 2015
- C'est une honte d'augmenter le prix du vin sans prévenir! vocifère-t-il. C'est à vous dégoûter de boire!
Commenter  J’apprécie          60

Videos de Bernard Tirtiaux (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Tirtiaux
Inauguration du vitrail de l'église de Ghlin, le 20 décembre 2015
autres livres classés : cathédralesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2109 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre