AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.53 /5 (sur 287 notes)

Nationalité : Italie
Né(e) à : Turin , le 19/09/1926
Mort(e) à : Castiglione della Pescaia , le 15/01/2012
Biographie :

Carlo Fruttero est un écrivain, traducteur et journaliste italien. Il a écrit la plus grande partie de son œuvre en collaboration avec Franco Lucentini.

Carlo Fruttero travaille comme traducteur pendant de nombreuses années avant de faire la connaissance de Franco Lucentini en 1953. Tous deux feront équipe à partir de 1957, jusqu'à la mort de Lucentini en 2002.

Depuis cette date, Carlo Fruttero continue de publier des romans.

En 2007, le prix Chiara a couronné l'ensemble de son œuvre. La même année, Carlo Fruttero a reçu le prix Campiello pour Des femmes bien informées.

Durant quarante-cinq ans, l'équipe que forment Fruttero et Lucentini, fort célèbre sous l'abréviation de « F & L », va déployer ses talents dans le domaine du journalisme, de la traduction, de l'édition, de la littérature et du roman policier.

Leur premier succès de librairie, La Femme du dimanche, fut adapté au cinéma en 1975 par Luigi Comencini, avec Marcello Mastroianni dans le rôle du commissaire Santamaria. En 1994, Nanni Loy adapta leur roman A che punto è la notte (La Nuit du Grand Boss) pour la télévision.
+ Voir plus
Source : Wikipédia
Ajouter des informations
Bibliographie de Carlo Fruttero   (13)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo

De bons romans pour vos vacances
Bernard PIVOT a invité plusieurs auteurs de romans susceptibles d'agrémenter les loisirs des vacanciers : les deux duettistes italiens Carlo FRUTTERO et Franco LUCENTINI présentent leur roman policier "La nuit du grand boss". Geneviève DORMANN défend sa "Fleur de pèché" avec une digression sur les femmes battues et contentes de l'être. Louis GARDEL raconte son "Fort saganne", histoire de...
+ Lire la suite

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
Ambages   18 juin 2017
L'amant sans domicile fixe de Carlo Fruttero
Je le regardais avec un fier et tendre sentiment de possession, qu'un tremblement de flamme suffisait à mettre en question. Quelle possession ? Quelle compénétration ? De Mr Silvera, je continuais à ne savoir quasiment rien ; entre nous, tout pouvait être fini demain, après-demain, et nos pyramides n'étaient ni plus grandes ni plus éternelles qu'une goutte d'eau.
Commenter  J’apprécie          180
Ambages   19 juin 2017
L'amant sans domicile fixe de Carlo Fruttero
- Qu’est-ce que tu as ?

- Rien.

A femme nerveuse, homme obtus.
Commenter  J’apprécie          193
Ambages   12 juin 2017
L'amant sans domicile fixe de Carlo Fruttero
Le portier répond en écartant les bras juste ce qu’il faut pour indiquer la résignation. Mais il sait bien que, pour ces nouvelles générations, la résignation n’existe pas. Ou vainqueurs immédiats du trophée, ou abjects perdants. Ou le ricanement arrogant du triomphe, ou les pleurnicheries rageuses de la déception.

C’est à lui, Oreste Nava, qu’il incomberait d’expliquer que la résignation n’est pas une vieillerie à l’usage des curés et des bonnes femmes, mais l’art infiniment délicat de se mouvoir entre les rudes extrêmes du tout et du rien, le seul yoga capable de développer l’intelligence, le seul karaté permettant de mûrir, et donc de poursuivre au milieu des coups de bâton qui de toute façon vous pleuvront sur le dos le long du chemin. Et en outre de regarder le moment venu la mort, sans vraiment, de terreur, faire dans son pantalon.

Mais ce sont là des concepts complexes, ramifiés, qui, traduits en mots par Oreste Nava, auraient à ses propres oreilles un son bien peu persuasif : celui d’un sermon confus de vieux gâteux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
oran   29 octobre 2017
L'amant sans domicile fixe de Carlo Fruttero
Murano...

Encore un flacon iridescent, une grande fleur bleu et noir, un cygne blanc aux ailes déployées, qui se forment comme par magie à l'extrémité du tube que le maître verrier retourne entre ses doigts, alternant le soufflage, les retouches et l'ajout d'autres gouttes en fusion, dans la rougeoyante pénombre de la fournaise. (...) Là, parmi des cristalleries de toutes sortes, une flore et une faune vitrifiées s'alignent sur le rayons des étagères, tandis que sous une forêt de lampadaires, dans de très longues tables formant vitrine, scintillent par milliers les bijoux de fantaisie
Commenter  J’apprécie          90
sylvaine   26 août 2012
Ce qu'a vu le vent d'ouest de Carlo Fruttero
Le riche, disait Diogène, se nourrit quand il veut et de ce qu’il veut ; le cynique, quand il peut et de ce qu'il trouve.
Commenter  J’apprécie          100
oran   30 octobre 2017
L'amant sans domicile fixe de Carlo Fruttero
Plus tard, après avoir ouvert deux robinets d’où semblaient jaillir des flots de larmes, après avoir dissous dans la baignoire le contenu ambré d’un sachet qui transformait les larmes en un soupir d’écume banche, après avoir longuement séjourné , plus comme gisante que comme baigneuse, dans cette tiédeur de lente hémorragie, la malheureuse pouvait, l’esprit enténébré , émerger de l’eau, davantage comme une noyée de la Seine que comme une Vénus Anadyomène (qui sort de l’eau), et faiblement, s’envelopper d’un suaire d’éponge, s’asseoir , engourdie, sur le bord en marbre pendant un temps incalculable, et se secouer enfin pour la véritablement ultime chose qui lui restât à accomplir.
Commenter  J’apprécie          70
PJN   13 septembre 2018
L'amant sans domicile fixe de Carlo Fruttero
Comment pouvait-on, à Venise, espérer se montrer jamais dans un rôle d'une quelconque importance existentielle? Prétendre dérouler ici son modeste peloton de Fatum ? A l'évidence, le Destin avait déjà employé toutes ses ressources pour donner à cette ville son incomparable Gemuth, son âme définitive. Il ne restait que des souvenirs, des Andeken de verre ou de dentelle à rapporter chez soi 57
Commenter  J’apprécie          70
Ambages   19 juin 2017
L'amant sans domicile fixe de Carlo Fruttero
Je projetai dans le futur ce grumeau d’irritation, cette cellule infinitésimale de querelle conjugale. Se multiplierait-elle monstrueusement jusqu’à nous rendre impossible la vie à deux ? Je m’efforçai de me figurer des repas hargneux, des dîners de monosyllabes, de petites toux. Et peut-être la chenille venimeuse de la rancœur qui remonte la mémoire par gibbeuse saccades reviendrait-elle jusqu’ici pour ensuite nous jeter au visage : déjà cette première fois, à Venise, j’aurais dû comprendre que tu es, que tu n’es pas, que tu as, que tu n’as pas… Et l’amour pulvérisé, une antique tombe pillée par les voleurs.
Commenter  J’apprécie          63
le-mange-livres   04 avril 2012
L'amant sans domicile fixe de Carlo Fruttero
Je m’efforce de me rappeler ces inanités (auxquelles, confusément, je pris part), non point tant pour me mortifier que parce qu’elles me semblent contenir une série significative de coïncidences, une espèce d’avertissement, une morale : la morale de ces fables dans lesquelles l’imprudente héroïne ne prend pas au sérieux la petite vieille occupée à filer sur le seuil de sa chaumière, pour découvrir trop tard qu’il s’agissait d’une très puissante sorcière.
Commenter  J’apprécie          40
coca   08 juin 2014
Des femmes bien informées de Carlo Fruttero
Tous les mots qui désignent l'adultère sont à vomir, à commencer par "adultère" lui-même. Tromperie, cocuage, trahison, infidélité, aventure et aventurette, bien sûr qu'on les a employés, prononcés d'un ton léger quand il s'agissait des autres. Mais quand il s'agit de soi-même, il n'y a plus de quoi rire ou sourire, la plaisanterie malicieuse s'éloigne à la vitesse de la lumière.
Commenter  J’apprécie          40

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Héros de la fantasy

Qui est Jon Snow ?

le roi
un nain
un bâtard
un loup géant

25 questions
212 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasyCréer un quiz sur cet auteur