AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.93 /5 (sur 274 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris , le 17/11/1913
Mort(e) à : Cézanne , le 23/06/2011
Biographie :

Christiane Desroches-Noblecourt est égyptologue.

Après le bac, elle suit les cours de l'EPHE (École pratique des hautes études) à la Sorbonne en licence d'études égyptiennes et ceux de l’École du Louvre. Elle entre au Louvre comme chargée de mission en 1934, après la soutenance de deux thèses.

Son arrivée quelques années plus tard à l'Institut français d'archéologie orientale du Caire fait sensation. Elle y est la première femme chargée de mission, et bientôt la première femme à diriger des fouilles.

Pendant la guerre elle entre dans la Résistance et protège les antiquités égyptiennes du Louvre des convoitises nazies.

En 1960, elle prend la tête d'une croisade mondiale pour sauver les temples d'Abu Simbel et de Nubie menacés d'être engloutis par le Nil avec la construction du barrage d'Assouan. Les temples seront finalement déplacés.

Elle organise à Paris les expositions Toutankhamon en 1967 puis Ramsès II en 1976, qui attirent chacune plus d'un million de visiteurs.

Elle fut conservatrice en chef de département égyptien du Louvre, professeur à l'école du Louvre, puis inspecteur général des musées nationaux.

Retraitée, elle continue à écrire sur l’Égypte et à participer à des émissions de télévision. Ses nombreux ouvrages eurent un grand succès comme " La grande Nubiade" ou "Toutankhamon, vie et mort d'un pharaon".

Christiane Desroches Noblecourt, fut récompensé de la légion d'honneur, et de la résistance ; ainsi que de la médaille d'or du CNRS et celle d'argent de l'UNESCO.
+ Voir plus
Source : .laprocure.com
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Empreintes : Christiane Desroches Noblecourt, une passion égyptienne

Podcast (5) Voir tous


Citations et extraits (25) Voir plus Ajouter une citation
mcd30   17 juillet 2018
Le fabuleux héritage de l'Egypte de Christiane Desroches-Noblecourt
Une des sciences égyptiennes, la plus anciennement et la plus brillamment pratiquée, est bien celle que maîtrisait l'illustre Imhotep : l'art de guérir et son inséparable corollaire, la pharmacopée.

La réputation des médecins égyptiens, les sinous, était telle, que l'on venait de l'étranger consulter ces savants, des médecins laïques par excellence, par opposition aux guérisseurs ou magiciens, les fameux prêtres de Sekmet ou encore les conjurateurs de Selket.



P. 136-137

Commenter  J’apprécie          220
raynald66   31 mai 2014
La Reine mystérieuse : Hatshepsout de Christiane Desroches-Noblecourt
A Deir el Bahari, comme en d'autres sites, elle créa les premiers sanctuaires-spéos, ouvrit même, dans la montagne thébaine, la Vallée des Rois, et en fit la nécropole des souverains, qui se perpétua jusqu'à la fin du Nouvel Empire.



(page 245)
Commenter  J’apprécie          190
Sesheta   18 septembre 2012
La Reine mystérieuse : Hatshepsout de Christiane Desroches-Noblecourt
Une grande partie des difficultés rencontrées pour localiser le pays de "Pount", jusqu'à aujourd'hui, est justement l'interprétation qui a été faite du mot "Ouadj-our". Aussi longtemps que l'on ne s'est pas avisé d'approfondir sa signification, et aussi des conditions et du rôle primordial joué par le Nil et son régime particulier, on traduisait "Ouadj-our" par "mer", puisque "Ouadj-our" signifiait "le Grand Vert" -en parallèle, nous avons en Occident "la Grande Bleue"! Les difficultés alors ont commencé lorsqu'il a été question de localiser les rares allusions au voyage vers le pays de "Pount". Je suis naturellement tombée dans la même erreur, lorsque j'écrivais en 1953 que s'il fallait passer par la mer, les voyageurs qui se rendaient à "Pount" n'avaient que deux solutions à leur disposition [...]



(ch.XI "LES PREPARATIFS - L'EXPEDITION AU PAYS DE POUNT", p.193)
Commenter  J’apprécie          150
Sesheta   21 septembre 2012
Lorsque la nature parlait aux Egyptiens de Christiane Desroches-Noblecourt
Après les rochers et les silex qui parsèment les flancs de la montagne thébaine, le sol de la "Terre noire" (Kemet) a permis à l'Egypte ancienne d'exister grâce aux apports annuels successifs d'humus déposé par les eaux de l'Inondation.



(p.64)
Commenter  J’apprécie          130
Sesheta   21 septembre 2012
Le secret des découvertes de Christiane Desroches-Noblecourt
Tout a commencé parce que la Nubie égyptienne était sur le point d'être submergée par les eaux du futur grand barrage d'Assouan (le Sadd el-Ali). Il avait fallu plus de quatre années de démarches et de luttes pour avertir et émouvoir le public quant au drame que les habitants de l'antique pays de Ouaouat (la Nubie égyptienne) et ses prestigieux monuments allaient vivre, en disparaissant complètement de la carte du monde, en raison de la construction d'un barrage à la hauteur de la deuxième cataracte du Nil.



(Le mystère du roi asexué, p.174)
Commenter  J’apprécie          110
Henri-l-oiseleur   18 juillet 2016
Sous le regard des Dieux : Les quatre vérités d'une grande égyptologue de Christiane Desroches-Noblecourt
Avez-vous, en tant qu'archéologue, des regrets ? Y a-t-il des fouilles que vous auriez voulu mener et que vous n'avez pas entreprises, faute de temps ?



Concernant les contrariétés immédiates que peut éprouver un archéologue tout au long de sa carrière, je regrette que mon âge ne me permette plus de continuer mes fouilles dans la Vallée des Reines. J'aurais aimé, non pas m'accrocher à la gloire minable d'une découverte sensationnelle, mais avoir l'occasion de poursuivre mes recherches sur l'existence, très vraisemblable dans cette nécropole, de la tombe de la reine Isisnofret, deuxième grande épouse royale de Ramsès II et mère de son treizième fils et successeur, Mérenptah.



p. 389
Commenter  J’apprécie          90
mcd30   15 mai 2018
Le fabuleux héritage de l'Egypte de Christiane Desroches-Noblecourt




... Il faut encore remonter dans le temps plusieurs millénaires sur les rives du Nil, si vous désirez connaître son origine, car il s'agit réellement d'un jeu typiquement égyptien, dont le but évident est de permettre à l'oie d'Amon ( la chenalopex*, dont le vol traverse l'Afrique du Caire jusqu'au Cap) de libérer le soleil des ténèbres.



L'origine du jeu



Il semble que ce jeu soit apparu, déjà constitué, avant la période historique de la première dynastie, lorsque l'écriture hiéroglyphique surgissait de ses balbutiements.



P. 82

* oie du Nil
Commenter  J’apprécie          90
MurielT   07 juin 2015
La Reine mystérieuse : Hatshepsout de Christiane Desroches-Noblecourt
Lorsque, en 1829, Champollion aborda les ruines du temple de Deir el-Bahari, il put, sur les rares textes sortant des décombres, déchiffrer des allusions à une souveraine. Aussi incroyable que cela pouvait paraitre, une femme avait dû régner sur le pays : c'était à peine concevable !
Commenter  J’apprécie          90
mcd30   15 mai 2018
Le fabuleux héritage de l'Egypte de Christiane Desroches-Noblecourt
... lorsque Hâpy, l'inondation, était revenue et commençait à se répandre sur la totalité des terres.



...



A Thèbes, le grand vase du dieu Amon, le "Caché", était cérémonieusement véhiculé sur des brancards portés par les prêtres. Muni d'un couvercle à l'image du bélier divin, il avait été rempli de l'eau nouvelle, que les prêtres chargés de ce rite étaient allés puiser sur le bord du fleuve, ou du canal du temple. Devant le grand sanctuaire de Karnak, les fouilles ont dégagé la descenderie que les prêtres empruntaient pour atteindre le grand canal afin d'y puiser l'eau sainte.



...



Les petits vases, remplis de l'eau quasi miraculeuse, circulaient dans toute l'Egypte et on se souhaitait "l'ouverture d'une belle année", une oupèt renpèt néferèt. Pharaon expédiait même à des souverains étrangers, des jarres d'eau sainte qui, disait-on, assurait à toutes les femmes une heureuse fécondité. A l'inverse, on venait de l'étranger puiser dans le Nil cette eau de l'Inondation.



P. 35
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MurielT   07 juin 2015
La grande Nubiade, ou le parcours d'une égyptologue de Christiane Desroches-Noblecourt
En troisième année à l'école du Louvre, je fus amenée, de façon fortuite , à me pencher sur le personnage de Toutankhamon. Depuis et durant toute ma carrière, je l'ai retrouvé sur mon chemin, toujours dans des cas exceptionnels ou des circonstances quasi insurmontables, comme s'il devait en assurer l'issue favorable.
Commenter  J’apprécie          60

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs de Christiane Desroches-Noblecourt (432)Voir plus


Quiz Voir plus

LNHI-50177

Dans quel pays se trouve le fleuve Mississippi?

au Canada
aux Etats-Unis d'Amérique
dans les deux

13 questions
15 lecteurs ont répondu
Thèmes : fleuve , mississippi , Géographie historique , villes américaines , littérature américaine , pièges , bande dessinéeCréer un quiz sur cet auteur

.. ..