AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.71 /5 (sur 2975 notes)

Nationalité : Autriche
Né(e) à : Vienne , le 19/05/1960
Biographie :

Daniel Glattauer est un écrivain autrichien.

Daniel Glattauer fait toute sa scolarité à Laaer Berg, dans la grande banlieue sud de Vienne, où il passe son baccalauréat en 1978. Il termine ses études de pédagogie et d'histoire de l'art en 1985. Par la suite il travaille comme journaliste, d'abord pour le journal viennois Die Presse et à partir de 1989 pour le Standard.

Son premier roman, "Theo und der Rest der Welt" ("Théo et le reste du monde"), sort en 1997. En 2001 il publie également un recueil des ses articles et éditoriaux, Die Ameisenzählung ("Le comptage des fourmis").

"La Septième Vague" obtient le Prix des étudiants francophones, dépendant du Prix littéraire des jeunes Européens 2012.


Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
TOUTES LES INFOS SONT DANS LA BARRE, MES RENARDS. DEROULEZ ! Commence par mettre la HD. Tu verras, c?est plus roux. WhyMermaids : https://www.youtube.com/user/curlywaves3 Les questions : 1) le Casse du siècle : Un livre que tu pensais ennuyeux, mais qui finalement ne l'étais pas ? 2) le pont des espions : Un livre que tu défends malgré l'opinion négative des gens ? 3) Brooklyn : Un personnage prit entre deux vies/cultures ? 4) Mad Max : Un personnage qui préfère l'action à la parole ? 5) Seul sur Mars : Un livre qui se passe sur une autre planète ? 6) The Revenant : Meilleur livre d'un auteur n'écrivant pas en français ? 7) Room : Un livre en huis clos/prenant place dans un petit espace ? 8) Spotlight : Un livre traitant d'un sujet difficile ? Livres cités : - Mrs. Dalloway de Virginia Woolf - Jane Eyre de Charlotte Brontë - Into the Wild de Jon Krakauer - Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs - Chroniques du monde émergé de Licia Troisi - Phobos de Victor Dixen - Les artefacts du pouvoir de Maggie Furey - Les lieux sombres de Gillian Flynn - Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer - le faire ou mourir de Claire-Lise Marguier _______________________________________ TOUS les livres que je présente sont en général facilement trouvable dans toutes les bonnes librairies. Directement en rayon, ou alors demandez à votre libraire de vous passer une commande :-) _______________________________________ Attention commentaires : certains n?ont pas les bons paramètres dans leur compte Google+ je ne peux donc pas répondre à leur commentaire. Vérifiez bien la configuration de votre profil, ainsi l?échange sera plus facile ;) Vidéo sur ma formation et métier de libraire : https://www.youtube.com/watch?v=ulW6lRyU1VE&list=Blog 58¤££¤de Jon Krakauer66¤££¤1croQ5rs67hW1XA3UHZZwAbkb&index=1 ME SUIVRE : ? Facebook :https://www.facebook.com/pages/Les-histoires-de-Margaud/126985220716090?ref=hl ? Blog : http://la-liseuse.blogspot.ch ? Livraddict : http://www.livraddict.com/profil/margaud-liseuse ? Instagram : @margaudliseuse ? Twitter : @MargaudLiseuse ME CONTACTER : margaudliseuse@outlook.com ENVIE DE M?ECRIRE ? Margaud Liseuse Case Postale 1701 Fribourg Suisse Je filme avec un CANON EOS 700D Je monte mes vidéos avec Sony Vegas 12 *Musique d'intro : Intro BO La Belle et la Bête
+ Lire la suite
Citations et extraits (510) Voir plus Ajouter une citation
shulien   03 octobre 2010
Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer
On ne peut pas reproduire le bon vieux temps. Comme son nom l'indique, ce temps est vieux. Le nouveau temps ne peut jamais être comme le bon vieux temps. S'il essaie, il semble aussi défraîchi et usé que celui qu'il souhaite voir revenir. Il ne faut pas regretter le bon vieux temps sous peine de devenir soi-même vieux et amer.
Commenter  J’apprécie          630
Zazette97   25 avril 2010
Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer
Ecrire, c'est comme embrasser, mais sans les lèvres. Ecrire c'est embrasser avec l'esprit. p.136
Commenter  J’apprécie          590
Ladybirdy   27 mai 2019
La Septième Vague de Daniel Glattauer
J’ai en moi d’énormes coffres et armoires remplis de sentiments pour toi. Mais j’ai aussi la clé qui convient.
Commenter  J’apprécie          462
manU17   27 novembre 2012
La Septième Vague de Daniel Glattauer
"Mes sentiments pour toi n'enlèvent rien à ceux que j'ai pour elle. Ils n'ont rien à voir. Ils ne sont pas en concurrence. Tu ne lui ressembles pas du tout. J'ai avec vous deux une relation très différente. Je n'ai pas un contingent fixe de sentiments que je dois répartir entre les différentes personnes qui comptent pour moi de différentes façons. Chacune des personnes importantes pour moi est indépendante, elle a sa propre place dans mon coeur."
Commenter  J’apprécie          440
Zazette97   25 avril 2010
Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer
Vous êtes comme une deuxième voix en moi, qui m'accompagne au quotidien. Vous avez fait de mon monologue intérieur un dialogue. Vous enrichissez ma vie spirituelle. Vous remettez en question, vous insistez, vous parodiez, vous vous opposez à moi. Je vous suis reconnaissant pour votre esprit, pour votre charme, pour votre vivacité, et même pour votre "mauvais goût". p.119
Commenter  J’apprécie          410
Lefso   13 mars 2012
La Septième Vague de Daniel Glattauer
Vers minuit

Objet : Toi

Cher Leo, cette fois c'est moi qui te remercie (la première). Merci pour l'après-midi. Merci de m'avoir laissée jeter un œil, par une petite fente dans ton armoire à sentiments. Ce que j'ai pu voir m'a convaincu que tu étais celui que tes mails laissent deviner. Leo, je t'ai reconnu. Je t'ai retrouvé. Tu es le même. Tu es une seule et même personne. Tu es vrai. Je t'aime beaucoup ! Dors bien.



20 min plus tard

RÉP :

Chère Emmi, sur la paume de ma main gauche, à peu près au milieu, là où la ligne de vie, gênée par deux arcs de chair, se dirige vers l'artère, il y a un point de repère. Je le contemple, mais je ne le vois pas. Je le fixe, mais il est impossible à retenir. Je ne peux que le ressentir. Je le sens même avec les yeux fermés. Un point de repère. Je le ressens si fort que j'en ai le vertige. Quand je me concentre sur lui, son effet se déploie jusque dans mes orteils. Il me picote, il me chatouille, il me réchauffe, il me bouleverse. Il me fouette le sang, il contrôle mon pouls, il fixe mon rythme cardiaque. Et dans ma tête, il déploie son effet enivrant comme une drogue, il amplifie mon état de conscience, il élargit mon horizon. Un point de repère. Je pourrais rire de bonheur tant il me fait de bien. Je pourrais pleurer de joie de le posséder, d'en être empli et comblé jusqu'au profond de mon être.

Chère Emmi, sur la paume de ma main gauche, à l'endroit de ce point de repère, un incident s'est produit cette après-midi dans un café, il devait être environ 16 heures. Ma main a voulu attraper un verre d'eau. Les doigts d'une autre d'une délicate main ont jailli face à elle, ont tenté de freiner, tenté de se dérober, d'éviter la collision. Ils y sont presque arrivés. Presque. La douce phalange d'un doigt en mouvement s'est posée pendant une fraction de seconde sur la paume de ma main tendue vers le verre. Il y a eu un tendre frôlement. Je l'ai conservé. Personne ne peut me le prendre. Je te sens. Je te connais. Je te reconnais. Tu es la même. Tu es une seule et même personne. Tu es vraie. Tu es mon point de repère. Dors bien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Aela   01 avril 2012
La Septième Vague de Daniel Glattauer
De quoi ai-je besoin, Leo? - De toi.

(Et ce, bien avant de savoir que tu existais)

Que peux-tu faire pour moi Leo?

- Etre là. M'écrire. Me lire. Penser à moi.

Devons-nous continuer? A tout prix.

Jusqu'où? - Nulle part.

Je vis ma vie. Tu vis la tienne.

Et nous vivons le reste ensemble.
Commenter  J’apprécie          340
Gwen21   12 février 2016
Quand souffle le vent du nord de Daniel Glattauer
Je ne sais pas si vous êtes celui que vos mails laissent deviner. Même si vous ne lui ressembliez qu'un peu, vous seriez déjà exceptionnel.
Commenter  J’apprécie          340
Ladybirdy   27 mai 2019
La Septième Vague de Daniel Glattauer
Tu ne m’incommodes jamais. Tu le sais. Sinon, je m’incommanderais moi-même, car tu fais partie de moi. Je te traîne avec moi partout, à travers tous les continents et dans tous les paysages de mes émotions, comme un idéal, une illusion de perfection, le concept d’amour le plus pur.
Commenter  J’apprécie          323
Ladybirdy   28 mai 2019
La Septième Vague de Daniel Glattauer
Une seule personne ne peut pas tout donner. Bien sûr, on peut décider d’attendre toute sa vie de rencontrer un tel homme, qui donne tout. On peut caresser cette magnifique, cette enivrante et bouleversante illusion d’absolu, qui fait battre le cœur et rend supportable une vie rongée par le manque. Jusqu’à ce qu’elle se brise, cette illusion. Alors, on ne ressent plus que le manque. C’est un sentiment que je ne connais que trop. Ce n’est plus pour moi. Je ne tends plus vers un idéal. Je veux profiter le plus possible de quelque chose de bien, cela suffit à mon bonheur.
Commenter  J’apprécie          292
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Quand souffle le vent du nord

Qui est l'auteur de ce livre ?

Stéphanie Meyer
Alyson Noel
Victor Hugo
Daniel Glattauer

9 questions
298 lecteurs ont répondu
Thème : Quand souffle le vent du nord de Daniel GlattauerCréer un quiz sur cet auteur
.. ..