AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

4.29/5 (sur 276 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1951
Biographie :

Dictionnaires Le Robert est le nom d'une maison d'édition française, créée en 1951 par Paul Robert, et spécialisée dans la publication de dictionnaires de la langue française.

En 1967 est sorti la première édition du dictionnaire Le Petit Robert.

Parmi l'équipe éditoriale, figurent notamment les lexicographes Alain Rey, rédacteur en chef des publications, et Josette Rey-Debove.

Le Grand Robert, le Petit Robert et le Grand Robert & Collins ou encore le Dixel sont disponibles en version numérique sur CD-Rom. Depuis avril 2009, ils sont également disponibles en ligne, sur abonnement.



Ajouter des informations
Bibliographie de Dictionnaires Le Robert   (231)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Un livre truffé d'anecdotes pétillantes, de cartes, d'illustrations et de citations, pour savourer la créativité des français régionaux ! En savoir plus : https://www.lerobert.com/dictionnaires/francais/culturel/comme-on-dit-chez-nous-le-grand-livre-du-francais-de-nos-regions-9782321014775.html Très complet et richement illustré, Comme on dite chez nous explore toutes les facettes de la langue des régions avec des anecdotes, des citations littéraires et du quotidien, des curiosités de prononciation, des allusions au patois, des explications sur l'origine des mots locaux, des termes culinaires. Un incontournable pour tous les amoureux des mots et tous les curieux de notre pays. La presse en parle : "Un véritable tour de France" - Le Figaro "Une pépite" - Notre Temps "Un véritable tour de force" - La Marseillaise --------------------------------------------------------------------------- Les auteurs : Mathieu Avanzi : linguiste enseignant à l'Université de la Sorbonne, il a mené de nombreuses enquêtes sur le parler des régions et y a consacré plusieurs articles, un atlas et un blog. Alain Rey : Linguiste et lexicographe, il est l'auteur de nombreux ouvrages sur la langue française, dont le célèbre Dictionnaire historique de la langue française. Il est aussi l'un des principaux créateurs des dictionnaires Le Robert. Aurore Vincenti : Linguiste et chroniqueuse sur France 2, France Inter, TV5 Monde et Arte, elle a publié aux Éditions le Robert Les Mots du bitume. ---------------------------------------------------------------------------

+ Lire la suite

Citations et extraits (1296) Voir plus Ajouter une citation
MAIS, adv. et conj. — Xe ; lat. magis « plus »
I. Adv. 1. vx PLUS (positif ou négatif). spécialt ; vieilli ou littéraire. " N'en pouvoir mais " : n'y pouvoir rien.
2. (renforçant ce qui vient d'être exprimé) OUI, VRAIMENT. " on ne lui donnera plus rien à faire, mais ce qui s'appelle rien " (Montherlant). " Tu viens ? — Mais oui, mais bien sûr, mais certainement. Mais non ; mais si. "
II. Conj. (Xe) 1. Marquant une transition, en tête de phrase. " Mais, dites-moi. Mais c'est de la folie ! Mais encore ? Mais enfin ! " (Pop. " m'enfin !). " Mais enfin, comment la chose s'est-elle passée ? " (Daudet).
2. Introduit une idée contraire à celle qui a été exprimée. " Les privilèges finiront, mais le peuple est éternel " (Mirabeau). Après une négation. " Ce n'est pas ma faute, mais la tienne ! Je n'en veux pas un, mais deux. Ce n'est pas un accident, mais bien un crime. Mais au contraire. "
3. Introduit une restriction, une correction, une addition, une précision indispensable. " Elle n'est pas belle, mais elle a du charme. Incroyable, mais vrai. J'embrasse mon rival, c'est pour l'étouffer (Racine). Mon verre n'est pas grand, mais je bois dans mon verre (Musset). C'est mon avis, mais tu fais ce que tu veux. Non seulement…, mais, mais encore, mais aussi, mais même, mais en outre.
4. Introduit une objection (notamment sous forme interrog.). " Mais n'étiez-vous pas au courant ? — Je ne dis pas, mais… Oui, mais… ♢ N. m. Le mot " mais ". " Que signifie ce mais ? Il n'y a pas de mais qui tienne ! " vos objections ne comptent pas. " Il y a toujours avec lui des si et des mais ", des conditions et des objections. " — Des oui mais " : des réponses positives accompagnées de restrictions.
III. MAIS exclamatif, joint à une interj. — (Surprise.) " Eh mais ! c'est ma foi vrai ! Ah ! ça, mais, je ne me trompe pas, c'est bien lui. " ♢ (Défi, menace.) " Je vais lui fermer le bec, ah mais ! " Fam. (Indignation.) " Non, mais ! pour qui tu te prends ! " Pop. " Non mais, des fois ! "
Commenter  J’apprécie          402
Dictionnaires Le Robert
ANALPHABÈTE adj. 1. Illettré. 2. ignare.ignorant.inculte.
On emploie analphabète à propos d'une personne qui ne sait ni lire ni écrire (littéralement, "qui ne sait ni le A ni le B").
Commenter  J’apprécie          354
Empathie

de en- "dedans" et -pathie "ce qu'on éprouve"
en- Élément, du latin in- et im-, de in « dans », servant, avec le radical substantif qu'il précède, à la formation de verbes composés (devient em- devant b, m, p) : emboîter, emmancher, emprisonner, enterrer.
-pathie, -pathique, -pathe Groupes suffixaux, du grec -patheia, -pathês, de pathos « ce qu'on éprouve » : antipathie, apathique, névropathe.
Philosophie, psychologie: Faculté de s'identifier à quelqu'un, de ressentir ce qu'il ressent.
Commenter  J’apprécie          321
Cancrelat, n. m. - crancelas 1775 ; néerl. kakkerlak, avec attract. de cancre - Blatte d'Amérique.
Commenter  J’apprécie          204
" Il était une fois,
Une marchande de foie
Qui vendait du foie,
Dans la ville de Foix …
Elle se dit ma foi,
C'est la première fois
Et la dernière fois
Que je vends du foie,
Dans la ville de Foix. "


Cette vieille comptine vous dit-elle quelque chose ?

Elle nous rappelle avec humour que le français regorge de ces mots qui se liguent par deux ou trois, voire plus, pour nous faire trébucher.
Commenter  J’apprécie          180
Certes, ce n'est plus cet heureux temps où toute chose me semblait entourée d'une auréole juvénile, mais c'est cette fâcheuse expérience d'une réalité misérable que j'ai cherché à rendre aussi belle que possible par mon imagination...On croit que le bonheur est accroché à l'endroit où l'on a été heureux jadis, alors qu'il n'est qu'en nous-mêmes...

Lettre de Franz Schubert à son frère Ferdinand.
Commenter  J’apprécie          160
Chérir (verbe) : 1. aimer tendrement 2. (par extension avec un nom de chose pour complément) Être tendrement attaché à ; se complaire dans.
Commenter  J’apprécie          170
Un artiste n'arrête jamais de créer, voyons ! À moins qu'il ne se suicide, bien sûr...Mais il est vrai que ton comportement s'apparente à un lent suicide, un suicide à petit feu. Que faire ? Te regarder sombrer les bras croisés ? Inimaginable ! [...] "Renaud, laisse pas béton!"

Thierry Séchan à son frère Renaud.
Commenter  J’apprécie          160
Symbiose :
nom féminin
(grec sumbiôsis, de sumbioûn, vivre ensemble)

Association constante, obligatoire et spécifique entre deux organismes ne pouvant vivre l'un sans l'autre, chacun d'eux tirant un bénéfice de cette association. (La symbiose est fréquente entre les micro-organismes [symbiotes] et des plantes ou des animaux.)
Relation marquée par une union très étroite et très harmonieuse : Cet enfant vit en symbiose avec sa mère.
Commenter  J’apprécie          150
Tolérance
nom féminin
(latin tolerantia)

Attitude de quelqu'un qui admet chez les autres des manières de penser et de vivre différentes des siennes propres.
Latitude laissée à quelqu'un d'aller dans certains cas contre une loi, un règlement : Une tolérance orthographique.
Attitude de quelqu'un qui fait preuve d'indulgence à l'égard de ceux à qui il a affaire.
Aptitude de quelqu'un à supporter les effets d'un agent extérieur, en particulier agressif ou nuisible : Nous n'avons pas le même niveau de tolérance au bruit.
Médecine
Absence de réaction immunitaire à certains antigènes, résultant d'un état de paralysie immunitaire constitutif ou induit par un premier contact avec l'antigène.
Propriété que possède l'organisme de supporter des doses d'une substance donnée sans manifester de signes d'intoxication.
Monnaies
Écart maximal admis entre les poids et titres réels et les poids et titres légaux.
Religion
Respect de la liberté de conscience et ouverture d'esprit à l'égard de ceux qui professent une religion ou des doctrines religieuses différentes.
Technique
Intervalle défini par rapport à une dimension théorique, à l'intérieur duquel doit se trouver la valeur mesurée pour que cette dernière puisse être considérée comme correcte.
Commenter  J’apprécie          130

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Lecteurs de Dictionnaires Le Robert (900)Voir plus

Quiz Voir plus

Alexandre le Grand

Qui était le père d'Alexandre ?

Zeus
Philippe II
Poros
Darius III

10 questions
41 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..