AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

3.95/5 (sur 201 notes)

Nationalité : France
Né(e) : 1978
Biographie :

Élisabeth Segard est une journaliste et romancière.

Après des études d’histoire, elle travaille comme assistante de direction, styliste, chargée d’assistance avant de s'orienter vers l'information et la communication.

"Si fragiles et si forts" est lauréat du prix Handi-livres 2023, du prix Srias Centre Val de Loire 2021 et du prix Escapage+ 2023.

Mariée et mère de trois enfants, elle vit à Tours

page Facebook : https://www.facebook.com/elisabethsegard/

Ajouter des informations
Bibliographie de Elisabeth Segard   (6)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Qui sont les représentants en librairie ? Ces hommes et ces femmes de l'ombre, qui sillonnent les routes de France dans des voitures chargées de livres pour faire le lien entre les maisons d'édition et les librairies ? Elisabeth Segard, journaliste à Livres Hebdo, est allée à leur rencontre pour brosser le portrait robot de l'une des professions les plus discrètes et les plus influentes de la chaîne du livre. Dans la deuxième partie de l'épisode, Lauren Malka nous emmène au coeur de la Goutte d'or, à Paris, pour y découvrir la Régulière, une librairie-café présentée par sa fondatrice Alice et par l'écrivaine Chloé Delaume, au micro de Lauren, comme “une véritable oasis de culture”.Enfin, la clique critique de Livres Hebdo se réunit pour vous parler non seulement de ses coups de coeur de février, mais aussi de ce que ces livres dessinent dans le paysage éditorial de ce début d'année. Entre essais, BD et romans, les genres sont variés : Histoire de Jérusalem, de Vincent Lemire et Christophe Gaultier, publié aux Arènes ; Littérature et révolution, de Joseph Andras et Kaoutar Harchi, publié aux éditions Divergences ; Insula, de Caroline Caugant, publié au Seuil ; Les yeux de Mona, de Thomas Schlesser, publié chez Albin Michel ; Rousse, de Denis Infante, publié chez Tistram ; Abrégé de littérature-molotov, de Macko Dràgàn, publié chez Terres de feu. Un podcast réalisé en partenariat avec les éditions DUNOD, l'éditeur de la transmission de tous les savoirs.Enregistrement : janvier 2024 Réalisation : Lauren Malka Musique originale : Ferdinand Bayard Voix des intertitres : Antoine KerninonProduction : Livres Hebdo

+ Lire la suite

Citations et extraits (44) Voir plus Ajouter une citation
Ces jeunes, ça croit tout savoir sous prétexte qu’ils ont Wikipedia, mais ils tombent de la lune quand ils voient leur grand-mère boire du champagne au petit-déjeuner ou tirer au fusil de chasse sur des cambrioleurs. Ce n’est pas parce qu’on est vieux qu’on est fossilisé.
Commenter  J’apprécie          274
Un tas de magazines chiffonnés attendait sur la table basse. Assise bien droite sur son siège, Violette entreprit de feuilleter le premier de la pile. La belle-soeur de la fille de la princesse de Monaco y racontait ses souvenirs de jeunesse : à trois ans, elle avait pêché le thon avec le prince William, à dix-huit ans elle avait failli se fiancer avec un petit-fils Kennedy. Passionnant, soupira Violette. Un peu plus loin, une actrice expliquait comment elle twistait en toute simplicité son intérieur avec une lampe industrielle de Charlotte Prouvé et des dessins de Picasso chinés à Londres. Violette leva les yeux au ciel.
Commenter  J’apprécie          174
Battez-vous avec tout ce qui vous tombe sous la main ! Comment croyez-vous que les femmes survivent depuis trente mille ans ? Les gentilles sont celles qui meurent en premier.
Commenter  J’apprécie          170
Je ne suis pas seule. J'ai mes cactus.
Commenter  J’apprécie          183
Une phrase , lue quelques mois plus tôt dans un roman chipé à sa femme, résonna dans son esprit comme s'il l'avait lue la veille : " On tue une première fois, souvent après une lutte intérieure très longue. Puis la crainte d' être dénoncé pousse à un deuxième crime plus facile. Au moindre soupçon, un troisième suit. Et bientôt le meurtre devient une habitude. On s'y adonne en dilettante...Presque par plaisir."

Agatha Christie , Le Couteau sur la nuque.
Commenter  J’apprécie          140
D'abord cantonné aux combattants, le diagnostic de trouble post-traumatique a été étendu peu à peu. On a longtemps cru les enfants préservés, mais les études menées après la guerre de 39-45 sur les enfants déportés, victimes de bombardements ou de scènes de violences ont montré que ce syndrome les atteint aussi. Le syndrome de post-traumatique englobe aujourd'hui les acteurs et les victimes de tous les types de violences, leurs témoins directs ainsi que les professionnels intervenants. Depuis le début des années 2000, la prise en charge du syndrome de stress aigu et du syndrome de stress post-traumatique représente une large part du champ d'investigation des psychiatres et des psychologues.
Preuve que le handicap des blessures psychiques est considéré à l'instar de celui provoqué par des blessures physiques, les trois spécialités médicales projetables aujourd'hui par les armées, c'est-à-dire envoyées sur le terrain avec les combattants, sont les anesthésistes, les chirurgiens et les psychiatres. Cela n'a pas toujours été le cas. En octobre 1984, lors de l'attentat contre le Drakkar à Beyrouth qui avait tué cinquante-huit parachutistes, un psychiatre s'était porté volontaire pour aller soigner leurs camarades traumatisés. Le Service de santé des armées avait refusé, prenant la proposition pour du gadget. Les choses se sont institutionnalisées au moment de la guerre du Golfe, durant laquelle deux psychiatres furent projetés pour soutenir les combattants victimes d'un stress intense.
Commenter  J’apprécie          100
L' épouse de l'éphémère roi Edouard VIII aimait tellement les bijoux qu'elle allait jusqu'à réclamer des diamants jonquille assortis à son canapé jaune.
Commenter  J’apprécie          120
Le père Marcel adorait les sablés qui lui rappelaient sa Bretagne natale. Malheureusement, ici, tout le monde les confectionnait avec du beurre doux. C'était bien moins bon.
Commenter  J’apprécie          110
L'armée d'Alexandre le Grand comptait déjà des médecins dans ses rangs et le grand praticien romain Celse recommandait déjà, au Ier siècle après J.-C., d'arrêter les hémorragies en comprimant ou en ligaturant les vaisseaux. Mais lorsque l'on évoque les progrès médicaux nés de la médecine de guerre, on pense spontanément à ceux des chirurgiens de l'Empire et à ceux de 14. En France, pourtant, on peut remonter bien avant, au règne de Catherine de Médicis et aux travaux d'Ambroise Paré. Celui que l'on considère comme le père de la chirurgie moderne ne se destinait pas aux champs de bataille. C'est en 1537, lorsqu'il accompagne son maître le baron René de Montjean, grand seigneur et proche du roi François Ier, qu'il découvre sur le tas la médecine de guerre. Il pratique au siège de Damvillers la première ligature des vaisseaux lors d'une amputation afin d'empêcher l'hémorragie, une révolution qui remplace les techniques plutôt hardcore utilisées habituellement : cautérisation au fer rouge ou à l'huile bouillante... si douloureuse que le blessé mourait parfois de douleur.
Commenter  J’apprécie          90
En réalité, Momo le Confiseur s'était fait la malle . C'était sa tactique dés que ça sentait le roussi. Le porc-épic se roulait en boule, l'ours brun se dressait sur ses pattes arrière, le caméléon changeait de couleur et Maurice, lui, disparaissait.
Commenter  J’apprécie          100

Acheter les livres de cet auteur sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten

Listes avec des livres de cet auteur
Lecteurs de Elisabeth Segard (215)Voir plus

Quiz Voir plus

L'Étranger - Une Révision complète du roman! (Niveau: Très difficile)

Qui a écrit 'L'Étranger'?

J. P. Sartre
Albert Camus
Jean Camus
Georges Camus

35 questions
358 lecteurs ont répondu
Thème : L'étranger de Albert CamusCréer un quiz sur cet auteur
¤¤

{* *} .._..