AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.46 /5 (sur 258 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Courbevoie , le 25/08/1966
Biographie :

Journaliste d'investigation français. Grand reporter au journal le Monde. Auteur, notamment avec Fabrice Lhomme, de nombreuses révélations sur les affaires politico-judiciaires françaises contemporaines. En 2020, il écrit "Apocalypse Now : les années Fillon".

Ajouter des informations
Bibliographie de Gérard Davet   (11)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

L'intégralité de l'interview sur la plateforme france·tv http://bit.ly/2OkHCFj À une semaine du procès Bygmalion, Gérard Davet et Fabrice Homme reviennent sur l'affaire qui a fait exploser la droite dans un numéro de Complément d'Enquête réalisé avec Tristan Waleckx. — Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa — Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5  | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/


Citations et extraits (57) Voir plus Ajouter une citation
cascasimir   31 janvier 2020
Apocalypse Now de Gérard Davet
Lavrilleux peut « tuer » Sarkozy, ils le savent tous les deux. Il suffirait que l’ancien numéro 2 de sa campagne présidentielle dise que l’ex-président a eu connaissance du système délictueux mis en place pour couvrir les dépenses inconsidérées de celle-ci. Mais Lavrilleux n’est pas fait de ce bois. C’est une poutre en chêne massif, de celles qui résistent au temps, aux mauvais traitements, de celles qu’il a installées lui-même dans ses gîtes périgourdins.



Sait-on jamais ? Les tribunaux, quels qu’ils soient, dégagent leur propre vérité.

Jean-François Copé en sait quelque chose.



Il a vécu, lui aussi, un procès. D’un autre genre.
Commenter  J’apprécie          260
Gérard Davet
karmax211   07 septembre 2020
Gérard Davet
Dans " L'Archipel français ", Prix du livre politique en 2019, l'analyste, à rebours du politiquement correct, diagnostique une société française en état de désagrégation avancée et annonce " la naissance d'une nation multiple et divisée ". Un pays pliant sous le poids combiné de forces - en apparence - contradictoires : le communautarisme, produit d'un regain de religiosité dans son acception la plus rétrograde ; les obsessions identitaires et victimaires, souvent concurrentielles ; l'individualisme exacerbé par la toute-puissance devenue " toute-nuisance " de ces si mal nommés réseaux sociaux.
Commenter  J’apprécie          150
Mimimelie   29 octobre 2016
Un président ne devrait pas dire ça... de Gérard Davet
En jouant, avec les médias, la carte de la transparence, Hollande n'a fait que souligner la sienne.

Quoi qu'il fasse, quoi qu'il dise, François Hollande "n'imprime pas", comme un fantôme dont ne ne pourrait fixer l'image.

Le président inaudible est aussi l'homme invisible.
Commenter  J’apprécie          150
RChris   03 décembre 2017
Un président ne devrait pas dire ça... de Gérard Davet
Lui, président, n'est pas parvenu à enrayer la propagation du poison islamiste, lui, président n'a pas pu contrôler les soubresauts d'une économie mondialisée, lui, président, n'a pas été en mesure d'échapper au voyeurisme ambiant, lui, président n'a pas été capable d'éviter les crises gouvernementales et les déchirures de la gauche, lui, président n'aura pas su se faire aimer, lui, président, n'aura jamais transporté les Français...Lui, président, n'aura jamais suscité la considération, la crainte, le respect tout simplement.
Commenter  J’apprécie          132
Mimimelie   05 novembre 2016
Un président ne devrait pas dire ça... de Gérard Davet
Il se gausse ouvertement de cette surenchère libérale, comme s’il rodait, déjà, son argumentaire de campagne. « Juppé dit qu’il faut supprimer 300 000 postes de fonctionnaires dans le quinquennat, ce qui est plus que les départs à la retraite. Donc aucun départ à la retraite ne serait remplacé, mais d’autres devraient être provoqués ! » Il ajoute, ironique : « Sauf pour l’Éducation nationale, sauf pour l’armée, sauf pour la police, sauf pour la justice…

Qu’est-ce qu’il reste comme fonctionnaires ? Les diplomates et les préfets, peut-être ?! »



« Demandez aux Français s’ils approuvent les mesures que l’on prend, individuellement. Vous approuvez qu’on augmente les fonctionnaires ? Qu’on crée des postes dans l’Éducation nationale ? Qu’on élargisse les mutuelles ? Qu’on parte à la retraite à 60 ans pour les métiers pénibles ? Ils y sont tous favorables. Mais ils sont défavorables à la politique que l’on mène ! Et quand vous interrogez les Français : “Êtes-vous favorables à la retraite à 65 ans ? Non. À la fin des 35 heures ? Non. À la suppression de l’impôt sur la fortune ? Non. À la hausse de la TVA ? Non.” Mais si on leur dit : “Vous aimez Juppé ?” ils vont dire : “Oui, oui.”

Comment peut-on arriver à ce paradoxe ? Parce qu’on n’est pas en campagne. Le jour où on se dit : “Ce programme-là peut passer”, on change de jugement. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
karmax211   07 septembre 2020
Apocalypse Now de Gérard Davet
Il n'y a pas de pitié. Ce sont des vautours. Il n'y a pas de sentiments. Vous avez eu tort de penser que vous avez eu des amis en politique. L'amitié, ça n'existe pas en politique, c'est une communauté d'intérêts passagère.
Commenter  J’apprécie          91
doublepage   02 janvier 2019
Inch'allah de Gérard Davet
Ici les jeux de grattage ont remplacé les livres. Pour 1.6 millions d'habitants la Seine Saint Denis ne compte plus... qu’une douzaine de librairie.
Commenter  J’apprécie          91
Cronos   16 octobre 2016
Un président ne devrait pas dire ça... de Gérard Davet
C’est sans doute ça, être président : concéder des erreurs uniquement si elles soulignent vos qualités…
Commenter  J’apprécie          90
Cronos   16 octobre 2016
Un président ne devrait pas dire ça... de Gérard Davet
Nuit debout, c’est un symptôme, mais ce n’est pas un mouvement.
Commenter  J’apprécie          81
Gérard Davet
karmax211   07 septembre 2020
Gérard Davet
On le surnommait déjà " François Fuyons " du temps où, siégeant à l'Assemblée nationale, il était réputé pour son art de s'esquiver au moment opportun, par exemple lorsqu'il y avait des coups à prendre à la tribune ; après la révélation de son déjeuner avec Jouyet, Fillon va hériter, dans sa famille politique, d'un second sobriquet, tout aussi désagréable : " François Félon."
Commenter  J’apprécie          50

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


Quiz Voir plus

Avez vous lu Le petit prince

Quelle est la profession du narrateur qui rencontre le petit prince dans le désert?

Journaliste
Aviateur
Berger
Taxidermiste

9 questions
7397 lecteurs ont répondu
Thème : Le Petit Prince de Antoine de Saint-ExupéryCréer un quiz sur cet auteur