AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.48 /5 (sur 389 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris, 18ème , le 22/07/1948
Biographie :

Gérard René Michel Roero de Cortanze, connu comme, Gérard de Cortanze a publié une cinquantaine de livres, parmi lesquels des romans, des récits autobiographiques dont "Spaghetti !" et "Miss Monde" (collection Haute Enfance), ainsi que des essais consacrés à Auster, Semprun, Hemingway, Sollers, Le Clézio...
En 2002, il a obtenu le prix Renaudot avec "Assam". Descendant d'une illustre famille aristocratique (les Roero Di Cortanze) par son père, et de Michele Pezza (plus connu sous le nom de Fra Diavolo) par sa mère, cet ancien coureur de 800 mètres a fait de l'Italie en général et du Piémont en particulier la matière première de son œuvre littéraire, notamment dans son cycle romanesque des "Vice-rois".
Il collabore au "Magazine littéraire" et dirige la collection Folio Biographies aux Éditions Gallimard.

+ Voir plus
Source : Wikipedia (Fr)
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (29) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
POÉSIE LUSOPHONE - Brésil : de l’enfer à la galaxie (France Culture, 1982) Une compilation des émissions « Albatros », par Gérard de Cortanze, diffusées les 15 février, 22 février, 1er mars, 8 mars et 15 mars 1982 sur France Culture. Invités : Luis Mizon, Jacques Damade, Gilles Lapouge, Andreas Pagoulatos, Jacques Thierot, Andreas Pagoulatos, Saul Yurkievich, Julien Blaine, Fernando de Almeida et Armando Uribe. Poètes évoqués : Joaquim de Sousa Andrade, Mario de Andrade, Oswald de Andrade, les membres du groupe Noigandres (Haroldo de Campos, Augusto de Campos et Decio Pignatari).
Podcasts (4) Voir tous

Citations et extraits (250) Voir plus Ajouter une citation
Cancie   10 mai 2019
Femme qui court de Gérard de Cortanze
Violette était hors d'elle. Le sport féminin était en pleine déconfiture. L'allocation gouvernementale venait d'être diminuée de près de vingt pour cent. La Fédération féminine de football avait si peu d'argent que les seuls déplacements à l'étranger de l'équipe de France se réduisaient à Bruxelles. Le cyclisme féminin sur route et sur piste venait d'être supprimé et l'athlétisme étouffait par manque de subventions. En réalité, derrière toutes ces mesures et tous ces lâchages se cachait un seul et même discours : toutes ces femmes libérées, autonomes, indépendantes, aux cheveux courts, dont beaucoup militaient pour l'obtention du droit de vote, ternissaient l'image de la femme telle que la souhaitait une société qui ne voulait voir en elles que d'humbles ouvrières travaillant pour la natalité nationale, toutes dévouées à la gloire de leur mari. Et de plus, constater qu'un certain nombre d'entre elles étaient lesbiennes ne faisait qu'ajouter à l'opprobre et au rejet.
Commenter  J’apprécie          322
Jolap   09 janvier 2018
Laisse tomber les filles de Gérard de Cortanze
La presse écrite ne vaut guère mieux. Minute, dans une prose rappelant les heures les plus sombres de l'histoire de France, assure que nombre de jeunes français, dans un geste de salubrité publique, seraient prêts à accompagner Cohn-Bendit à la frontière, pour ne pas abandonner la rue à la chienlit des enragés. L'aurore voit dans ces événements la "main de véritables commandos sur le mode "prochinois", conduits par "des meneurs étrangers". L'Humanité, jouant les Ponce Pilate, renvoie dos à dos les forces de répression avec leurs matraques et les aventuriers gauchistes .......Le Figaro fait de ces étudiants des "jeunes relevant de la correctionnelle plutôt que de l'université. Le Parisien titre " Paris en état de siège"
Commenter  J’apprécie          270
Gérard de Cortanze
Jolap   09 janvier 2018
Gérard de Cortanze
Antoine est déçu. Déçu de cette révolution avortée. Depuis que la distribution d'essence a repris, tout est redevenu normal, ou presque. La France est redevenue la France: celle des shadoks et des Gibis. La France de ceux d'en haut qui ont les pieds en bas et de ceux d'en bas qui ont les pieds en haut;

Citation à propos de la fin des événements de mai 68
Commenter  J’apprécie          250
nadiouchka   10 janvier 2018
Laisse tomber les filles de Gérard de Cortanze
Chanson Baby Pop interprétée par France Gall



Les quelques sous que tu vas gagner

Faudra pour ça durement travailler

Te lever aux aurores

Automne comme été

Tu auras beau économiser

Tu ne pourras rien mettre de côté

Et là-dessus encore

Heureuse si tu peux

Aller danser

Chante, danse Baby pop

Comme si demain Baby pop

Ne devais jamais Baby pop

Jamais revenir

Chante, danse Baby pop

Comme si demain Baby pop

Au petit matin Baby pop

Tu devais mourir

Sur l'amour tu te fais des idées

Un jour ou l'autre c'est obligé

Tu seras une pauvre gosse

Seule et abandonnée

Tu finiras par te marier

Peut-être même contre ton gré

À la nuit de tes noces

Il sera trop tard pour

Le regretter

Chante, danse Baby pop

Comme si demain Baby pop

Ne devais jamais Baby pop

Jamais revenir

Chante, danse Baby pop

Comme si demain Baby pop

Au petit matin Baby pop

Tu devais mourir

Tu ne peux ignorer les dangers

Que représentent les libertés

Les menaces de guerre

Semblent se préciser

À cet instant Baby tu le sais

Où tous les soleils vont se lever

Quelque part sur la terre

Les balles sifflent

Le sang est versé

Chante, danse Baby pop

Comme si demain Baby pop

Ne devais jamais Baby pop

Jamais revenir

Chante, danse Baby pop

Comme si demain Baby pop

Au petit matin Baby pop

Tu devais mourir



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
moravia   07 novembre 2013
Pierre Benoit : Le romancier paradoxal de Gérard de Cortanze
...il attend dans l'antichambre qu'on daigne lui ouvrir après que Marcel Jouhandeau aura fini de donner à la milliardaire (Florence Gould) sa leçon de latin. L'homme aux mœurs aussi célèbres que son bec de lièvre raconte la scène dans ses "Portraits" : "Ce qui reste ineffaçable dans le souvenir que Pierre Benoit garde de notre première rencontre, c'est qu'il m'ait surpris chez une grande dame, notre amie, à quatre pattes sous la table, où je m'entêtais à trouver le rubis qu'elle avait perdu. Si l'auteur de L'Atlantide savait ce que nous étions en train de faire, la milliardaire et moi, pendant qu'il nous attendait dans l'autre chambre, il aurait été moins baba, nous trouvant si animés. L'Académie en effet n'avait été admise à entrer qu'une fois la Nature satisfaite...."
Commenter  J’apprécie          210
nadiouchka   07 janvier 2018
Laisse tomber les filles de Gérard de Cortanze
En hommage à France Gall, cette chanson écrite par Serge Gainsbourg :



Laisse tomber les filles

Laisse tomber les filles

Un jour c'est toi qu'on laissera.

Laisse tomber les filles

Laisse tomber les filles

Un jour c'est toi qui pleureras.

Oui j'ai pleuré mais ce jour-là

Non je ne pleurerai pas

Non je ne pleurerai pas

Je dirai c'est bien fait pour toi

Je dirai ça t'apprendra

Je dirai ça t'apprendra.

Laisse tomber les filles

Laisse tomber les filles

Ça te jouera un mauvais tour

Laisse tomber les filles

Laisse tomber les filles

Tu le paieras un de ces jours

On ne joue pas impunément

Avec un cœur innocent

Avec un cœur innocent.

Tu verras ce que je ressens

Avant qu'il ne soit longtemps

La chance abandonne

Celui qui ne sait

Que laisser les cœurs blessés.

Tu n'auras personne

Pour te consoler

Tu ne l'auras pas volé.

Laisse tomber les filles

Laisse tomber les filles

Un jour c'est toi qu'on laissera.

Laisse tomber les filles

Laisse tomber les filles

Un jour c'est toi qui pleureras.

Non pour te plaindre il n'y aura

Personne d'autre que toi

Personne d'autre que toi.

Alors tu te rappelleras

Tout ce que je te dis là

Tout ce que je te dis là.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
torpedo   17 mai 2020
Laisse tomber les filles de Gérard de Cortanze
Antoine sourit. Le garçon de café vient d'apporter l'addition. Il a fini sa journée. Un autre va prendre sa place. Il faut régler maintenant. Qui va payer ? C'est l'homme qui paie. Dans cette France prospère, toutes les conditions sont réunies pour que les familles consacrent à leur progéniture de l'argent de poche. Variable selon les familles et les moyens. En 1963, le pouvoir d'achat des jeunes gens et des jeunes filles dépasse les 10 milliards de dollars, soit une augmentation depuis dix ans de 30% ! Les parents de Michèle ont mis au point un barême d'une complexité infinie, lié aux résultats scolaires avec pénalités et tranches de gratification. Les parents d'Antoine semblent avoir opté pour un système simplifié qui octroie une rémunération pour chaque participation aux tâches domestiques : laver la voiture, les vitres, le sol de la cuisine, etc. C'est l'homme qui paie. C'est donc Antoine, malgré les velléités d'indépendance de Winnie...
Commenter  J’apprécie          120
Cancie   10 mai 2019
Femme qui court de Gérard de Cortanze
On était en juin. La nuit était repartie depuis longtemps. Le ciel, lourd de nuages cuivrés, avait cédé la place à un bleu d'une pureté infernale . L'orage était passé. Violette éprouva un trouble étrange. Elle ne chercha pas à comprendre pourquoi. Elle avait une faim d'ogresse, une fringale d'être.
Commenter  J’apprécie          200
nadiouchka   23 janvier 2018
Laisse tomber les filles de Gérard de Cortanze
 Il est à peine 20 heures. Les organisateurs attendaient dix à quinze mille garçons et filles pour une soirée bon enfant. Ils sont plus de cent mille à trépigner d’impatience ! Cent cinquante mille prétendent certains… Sont conviées nombre d’idoles du moment : Danyel Gérard, Mike Shannon, les Chats Sauvages, les Gam’s, Richard Anthony, et bien sûr le couple vedette, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan. La plupart sont à peine plus âgés que leurs fans. Certains ont leur âge, voire plus jeunes.

P.23
Commenter  J’apprécie          190
moravia   11 novembre 2013
Pierre Benoit : Le romancier paradoxal de Gérard de Cortanze
Avant le déjeuner ou le dîner on joue à la belote, à deux ou avec des amis. C'est un rituel, et toujours devant un whisky ou un armagnac.

Pierre Benoit triche, c'est de notoriété publique; il n'aime pas perdre. Francis Esménard, enfant, a fait les frais de ce petit travers et évoque avec le sourire le mauvais caractère de son parrain.
Commenter  J’apprécie          190
Découvrez ses critiques pour le Magazine Littéraire voir son profil
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Petit hommage au chanteur Christophe

Christophe, né ...

Lucien Ginsburg
Claude Moine
Daniel Bevilacqua
Hervé Forneri

8 questions
16 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanteur , biographie , Chansons françaisesCréer un quiz sur cet auteur
.. ..