AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.95 /5 (sur 398 notes)

Nationalité : Allemagne
Né(e) à : Berlin , le 15/07/1892
Mort(e) à : Portbou, Espagne , le 26/09/1940
Biographie :

Walter Bendix Schönflies Benjamin est un philosophe, critique littéraire, critique d'art et traducteur allemand.

Né de parents juifs, son père est banquier, puis antiquaire. Il passe son enfance à Berlin, mais, pour des raisons de santé, il effectue de 1904 à 1907 un séjour à la campagne, à Haubinda, en Thuringe.

En 1912, il voyage en Italie et s'inscrit à l'Université à Berlin et à Fribourg-en-Brisgau pour étudier la philosophie. Il se fiance et commence la traduction des "Tableaux parisiens" de Charles Baudelaire.

En 1917, il est mobilisé mais parvient à se procurer un certificat médical qui retarde son incorporation. Il se marie avec Dora Pollack, et passe quelque temps avec elle au sanatorium de Dachau, puis en Suisse. Il s'inscrit à l'Université de Berne où il commence une thèse sur la critique d'art à l'époque romantique.
En 1918, il a un fils, Stephan, il achève la rédaction de sa thèse, soutenue à l'Université de Berne, et poursuit ses traductions de Baudelaire. En 1919, il rencontre Ernst Bloch. En 1920 il déménage à Berlin avec son fils et sa femme dont il se sépare l'année suivante. En 1922, à Heidelberg, il s'efforce d'obtenir une habilitation lui permettant d'enseigner à l'université.

En 1926, il séjourne en France, à Paris et dans le Var, ainsi qu'à Monaco. Il traduit Proust. En 1933, il émigre à Paris, et essaie de quitter l'Europe pour les États-Unis en 1940. En juin 1940, il est enfermé au camp de Vernuche près de Nevers, puis libéré grâce à ses amis intellectuels.

Avant l'entrée de l'armée allemande dans Paris, Benjamin quitte la capitale et se rend à Lourdes. De là, il part à Marseille puis à Port-Vendres le 25 septembre 1940 avec l'intention de fuir en Espagne.

Le 26 septembre 1940, la nuit de son arrivée en Espagne, Walter Benjamin se suicide en absorbant une dose mortelle de morphine. Bien que sa dépouille n'ait jamais été retrouvée, un monument funéraire lui est dédié au cimetière de Portbou.

Sa pensée a largement été redécouverte, explorée et commentée à partir des années 1950, avec la publication de nombreux textes inédits et de sa correspondance.
+ Voir plus
Ajouter des informations
Bibliographie de Walter Benjamin   (80)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

« […] Un roman, comme le note fort justement Walter Benjamin, ne nous invite pas à tirer la « morale de l'histoire », comme le ferait un récit ou un conte. Il n'existe, dans l'appréhension solitaire qu'il exige, celle du lecteur, que pour saisir le « sens de la vie ». Il n'y est donc jamais question d'une expérience universelle, mais de parcours évoqués dans toute leur singularité. Libre à nous de nous identifier aux personnages, même si sur ce point bien sûr, il ne saurait y avoir d'entière satisfaction. […] […] Devenu son dernier livre, Iginio Ugo Tarchetti (1839-1869) nous apparaît comme un homme qui devait mourir à trente ans en le laissant inachevé. En une dizaine d'années, Tarchetti aura beaucoup écrit, à commencer par des poèmes. […] […] Tarchetti […] partage […] une véritable obsession pour les pathologies amoureuses. […] […] « La morale de l'histoire » ne nous est pas livrée dans le roman bien sûr, mais dans le témoignage que Salvatore Farina nous a fourni sur la mort de l'auteur. […] « Ses yeux étaient exorbités, il claquait des dents. À sa mère qui se pencha pour l'embrasser sur la bouche, il mordit la lèvre dans un tremblement, et du sang en jaillit qui lui tomba sur l'oeil gauche. [...] Puis il mourut. Allongé sur son lit, il nous fit tous penser au vrai Christ ; l'oeil gauche à demi-clos sembla pleurer une dernière larme de sang. » (Salvatore Farina) (Olivier Favier) « J'ai été maintes fois sur le point d'écrire mes souvenirs, mais un étrange sentiment, fait de terreur et d'angoisse, m'en a toujours empêché. […] dire ce que nous avons éprouvé nous-mêmes, nos fièvres, nos douleurs, est une tâche qui dépasse les possibilités de la parole. […] […] Écrire pour moi, pour me relire, pour me souvenir et pour pleurer en secret, voilà pourquoi j'écris. […] » (Iginio Ugo Tarchetti) « Commets-je une indiscrétion en divulguant ces souvenirs ? Je ne crois pas. de toute façon, il n'aurait servi à rien d'en remettre la publication à plus tard. Celui qui les a écrits est maintenant trop détaché des choses de ce monde pour être sensible à l'éloge ou au blâme qu'ils peuvent lui attirer. […] » (Iginio Ugo Tarchetti, Milan, le 21 janvier 1869) 0:00 - 1er extrait 0:15 - 2e extrait 0:47 - 3e extrait 1:12 - 4e extrait 1:37 - 5e extrait 2:02 - 6e extrait 2:19 - 7e extrait 3:16 - 8e extrait 3:42 - 9e extrait 5:08 - 10e extrait 5:25 - Générique Référence bibliographique : Iginio Ugo Tarchetti, Fosca, Éditions du Sonneur, traduit par Bernard Guyader, 2015 Image d'illustration : https://www.meisterdrucke.it/stampe-d-arte/Joseph-Rebell/1083188/Ritratto-di-Iginio-Ugo-Tarchetti-(1839-1869),-autore,-poeta-e-giornalista-italiano,-incisione.html Bande sonore originale : Maarten Schellekens - For Nadine For Nadine by Maarten Schellekens is licensed under a CC-By license. #IginioUgoTarchetti #Fosca #LittératureItalienne

+ Lire la suite
Podcasts (15) Voir tous


Citations et extraits (433) Voir plus Ajouter une citation
Walter Benjamin
Bookycooky   28 juin 2019
Walter Benjamin
Une bonne traduction porte en elle la nostalgie de la langue absente.
Commenter  J’apprécie          886
Walter Benjamin
carre   30 juin 2013
Walter Benjamin
« Chaque é́poque rêve de la suivante »

Commenter  J’apprécie          748
Walter Benjamin
Kittiwake   21 avril 2015
Walter Benjamin
Nous ne lisons pas pour augmenter nos expériences, mais pour nous augmenter nous-mêmes
Commenter  J’apprécie          650
Walter Benjamin
palamede   05 novembre 2018
Walter Benjamin
Les citations dans mon travail sont comme des brigands sur la route, qui surgissent tout armés et dépouillent le flâneur de sa conviction.
Commenter  J’apprécie          524
Walter Benjamin
wellibus2   18 août 2015
Walter Benjamin
Nous ne lisons pas pour augmenter nos expériences, mais pour nous augmenter nous-mêmes
Commenter  J’apprécie          483
fanfanouche24   01 juillet 2015
Je déballe ma bibliothèque de Walter Benjamin
Chaque livre possède deux poids différents : d'une part, un poids physique et, d'autre part, un poids subjectif qui se rapporte au contenu du livre, voire à son importance. Combien de fois nous retrouvons-nous, en quittant un lieu, devant ces décisions difficiles : quels livres aimerions-nous ou pourrions-nous emporter ? (p. 7)
Commenter  J’apprécie          362
Walter Benjamin
colimasson   14 mai 2015
Walter Benjamin
Quand un être très proche de nous meurt, il y a, dans les changements des prochains mois, quelque chose qui, croyons-nous remarquer […], ne peut se déployer qu’en son absence. Nous finissons par le saluer dans une langue qu’il ne comprend déjà plus.
Commenter  J’apprécie          340
Walter Benjamin
milamirage   27 septembre 2014
Walter Benjamin
Nous ne lisons pas pour augmenter nos expériences mais pour nous augmenter nous-mêmes.
Commenter  J’apprécie          340
palamede   13 décembre 2018
Essais (1) 1922-1934 : Goethe, Proust, Valéry, Kafka... de Walter Benjamin
L'humanité est devenue assez étrangère à elle-même pour réussir à vivre sa propre destruction comme une jouissance esthétique de premier ordre.
Commenter  J’apprécie          300
Walter Benjamin
colimasson   13 janvier 2016
Walter Benjamin
Il fait beau. Quand on va assez loin en promenade dans la matinée ou dans l’après-midi, on arrive à un endroit où, pendant un moment, on est malgré tout encore content de vivre.
Commenter  J’apprécie          290

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

🚩Suivez le guide !! 🏡

La maison se trouve entre la rue Broca et la rue Mouffetard.

pierre gripari
anton tchekhov

8 questions
39 lecteurs ont répondu
Thèmes : livres , maisons , visites guidées , surprises , baba yagaCréer un quiz sur cet auteur