AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Editions Paulsen (07/01/2016)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 42 notes)
Résumé :
"Au mois de décembre 2014, il m'a été permis de prendre part à une expédition au Venezuela, dans l'Etat de Bolívar, plus précisément dans la municipalité de la Gran Sabana, pour y écrire un livre. Il était question de gravir la montagne de l'Auyantepuy, de la traverser et de la redescendre en rappel par la gorge du Diable, où se situe la cascade la plus haute du monde, le Kerepakupai Venà. Nous avons vécu pendant quinze jours au milieu d'un paysage fait de torrents ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  20 septembre 2017
Miguel Bonnefoy, avec la langue profondément poétique qui est la sienne, nous convie à une expédition dans la jungle Vénézuélienne. Quinze jours inoubliables au milieu d'une faune et d'une flore exceptionnelles avec le franchissement de la montagne Auyantepuy et la redescente en rappel par la gorge du Diable.
Une aventure dont Miguel explique la finalité : " Je me disais que la grande tâche de ce livre n'était pas de décrire la nature, mais de la servir. Il s'agissait de contribuer, d'une façon ou d'une autre, par le récit ou autrement, à un travail de sauvetage collectif, politique, et de rendre au pays ce qui devait lui revenir. " Une aventure difficile parmi les bois, les torrents, les marécages et les animaux sauvages, qui le fascinent et l'impressionnent. Sujets permanents d'observation et d'interrogation, autant que le sont les porteurs silencieux pour cet habitué de la verbalisation des sentiments et des impressions.
Blessé, par moment épuisé, Miguel ne renonce jamais. La nature somptueuse l'inspire et il écrit un voyage magique et émouvant au bout monde et de soi : " Rien ne parle plus à un homme que la paix d'un fleuve. Toutes les inquiétudes se réduisent, les passions s'élargissent. En le longeant, j'essayais de joindre ma langue à la sienne. Je cherchais des mots liquides, des accents écumeux. Comment tailler un adjectif pour qu'il ait la forme d'une racine ? "
Merci à Babelio et aux Éditions rivages pour la rencontre avec Jungle, Sucre noir, et leur auteur, absolument passionnant et irrésistible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          683
Bookycooky
  23 mars 2016
"Jungle" est l'histoire d'une expédition que l'auteur fait au Venezuela,dans l'Etat de Bolivar,pour y écrire un livre.Il est question de gravir la montagne de l'Auyantepuy, de la traverser et de la redescendre en rappel par la gorge du Diable ,où se situe la cascade la plus haute du monde,Angel Falls, dans le Parc National de Canaima,au sud du pays. Un voyage au coeur de la jungle, de sa faune,de ses hommes, de ses lois ,de ses esprits,....un périple au-delà de toute imagination....
"Qui sont les Kanaimas?"c'est quoi le kumi? Un rabipelado? les tepuys? l'histoire de Salto Angel, de son vrai nom Kerekapukai Venà, ce territoire inconnu et fascinant,naquit d'une mésaventure ?...une jungle où la survie n'est possible, que si l'on en connaît et respecte les lois et les règles, une jungle où les livres sont écrits au ciel, au fond des lacs,au bord des précipices,au coeur des savanes....,
L'écrivain nous entraîne à sa suite dans cette aventure , avec un "léger"frisson dans le dos à sa descente sur 1000 métres dans le vide, qu'il nous régale avec des petits détails croustillants ("un nid de faucons était construit au-dessus de la tête,dans un renforcement protégé du soleil.Trois petits oiseaux se penchèrent et me regardèrent depuis le bord avec une curiosité enfantine.Ils n'avaient pas peur") , et les piques d'humour de ses compagnons "cools".
"Nul récit ne peut donner comme la jungle la mesure des grandes entreprises humaines....en repensant au chemin parcouru, à la forêt dévorante, à la voix de la cascade,je fus envahi par quelque chose de plus grand que moi...", il est subjugué par cette nature foisonnante,le paradis comme il l'appelle, qui lui dicte ce magnifique récit, nous aussi !!!
Un récit simple, beau et sincère. J'avais adoré son premier roman " le voyage d'Octavio", ce second voyage, le sien, me confirme son grand talent d'écrivain.




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          538
Under_the_Moon
  24 juin 2019
Jungle est un récit de voyage qui illustre parfaitement à la fois le pouvoir de la littérature (qui permet à son lecteur de voyager tout en restant assis) et celui de la nature sauvage.
Certes, Miguel Bonnefoy s'exprime dans un français remarquable, mais il met surtout en évidence l'impuissance des mots et de la littérature face à la beauté et la puissance presque mystique de cette jungle vénézuélienne. Grâce à son récit, l'écrivain nous invite à nous montrer humbles face à cette nature sauvage qui a précédée nos civilisations, nos langages et la sophistication de la verbalisation.
Une nécessaire humilité tristement d'actualité quand on voit l'état du climat et de l'environnement que nos civilisations modernes détruisent allègrement pour subsister...
On retrouve bien sûr les préoccupations et discours engagés de Miguel Bonnefoy lorsqu'il évoque la destruction des modes de vies traditionnels et de cette flore indomptable.
Merci Miguel pour ce superbe moment évasion !

Challenge Globe-trotteurs 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
Epictete
  19 octobre 2017
Fin 2014, Miguel Bonnefoy a pu prendre part à une expédition de deux semaines en pleine jungle Vénézuélienne, avec pour objectif l'écriture d'un livre.
Il s'agissait de gravir les géants de pierre de 2000 mètres appelés Tepuys et de redescendre en rappel au niveau de Angel Falls, la cascade la plus haute du monde (1000m). Tout cela en pleine jungle presque vierge et seulement connue de quelques hommes issus des tribus locales.
Il rédige avec beaucoup de poésie et de précision à la fois, un récit de voyage réaliste et sans concessions. En effet, au milieu des descriptions exceptionnelles de ce qu'il a pu observer, il y avoue ses peurs, son découragement, son épuisement et ses moments de panique.
Il y mène tant que faire que se peut, (l'aventure est envahissante) une réflexion sur l'écriture, l'inspiration et la faculté d'un auteur à traduire un paysage, un sentiment, un ressenti en mots.
C'est un ouvrage court (125 pages) qui se lit de façon agréable et rapide. Cependant, on en aurait bien repris encore un peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
belette2911
  15 mai 2020
Je ne sais pas ce que j'ai ces derniers temps mais j'en suis à ma 3ème déception lecture ! L'une à la suite de l'autre…
Pourtant, ce roman parlant d'un trek de 15 jours dans la jungle vénézuélienne, au milieu d'une flore et d'une faune méconnue par nous, avec grimpette de la montagne Auyantepuy et la redescente en rappel par la gorge du Diable, là où se situe la cascade la plus haute du monde, le Kerepakupai Venà, avait tout pour me plaire.
Une fois de plus, je suis restée quasi de marbre devant les mots de l'écrivain, lisant sans lire, n'arrivant pas à me projeter dans cette jungle.
Sans doute que, comme l'auteur, j'ai compris que la littérature n'arriverait jamais à retranscrire avec les mots juste la beauté de la Nature. L'auteur ne me contredira pas, lui qui s'est renseigné dans les livres sur son périple et qui a avoué ensuite que toutes les pages de bibliothèque ne pouvaient rien devant l'architecture d'une fleur.
Eh bien, j'ai dû souffrir du même syndrome aussi car mon petit coeur de lectrice n'a pas vibré dans cette nature luxuriante, dans ces chemins escarpés, ne s'est pas décroché lors de la descente en rapper de la cascade la plus haute du monde.
Là, il est plus que temps que j'aille voir un médecin, je dois souffrir d'un virus de lectrice blasée ou alors, le roman et moi n'étions pas fait pour nous rencontrer.
Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          144


critiques presse (1)
Actualitte   25 octobre 2016
Une narration hachée qui ne donne aucun relief à ce trek.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
BookycookyBookycooky   22 mars 2016
-Dans ce pays, un manguier est comme un membre de la famille, déclare-t--il en me faisant signe de traduire.Il n'est pas autochtone.Il est venu avec l'olive,l'orange et la datte, dans des bateaux chargés d'épices.Pourtant aujourd'hui ,c'est l'élément principal de l'alimentation vénézuélienne .Il représente notre identité nationale.Il est planté avec la maison,donne l'ombre pendant les saisons sèches et abrite pendant celles des pluies.On dit que l'écorce lutte contre le cholestérol et son jus contre le cancer.On pourrait écrire l'histoire du Venezuela en écrivant celle de la mangue. P.11
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
BookycookyBookycooky   23 mars 2016
Dans cette misére ,il s'était mis à écrire ses désirs sur des carnets et à formuler son bonheur pour en attirer la réalisation.S'il écrivait qu'il allait gagner de l'argent, le lendemain un boulot se présentait.Sil écrivait qu'il rencontrerait une femme,en quelques jours la chance lui souriait.Il me répéta avec beaucoup de sérieux:
-Le poids des mots , hermano.J'ai vécu tout ce que j'ai écrit.... P.29
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
missmolko1missmolko1   20 janvier 2016
Ainsi, la montagne a sculpté ce livre. Il était là, au bord des précipices, au fond des lacs, au cœur des savanes. Il a fallu l’écrire comme on marche. Tout m'a été dicté. Nulle référence littéraire, nulle réécriture. Pas de noms latins, pas d'antiquités. Seulement la saveur de la terre première, rouge comme la papaye. Je n'ai rien eu à imaginer. J'ai essayé de lire dans le chemin de la forêt celui, caché, du récit. Les mots sont nés avec le vent qui taille les brèches, le nid du colibri, la langue de la pluie. J'ai voulu rendre la profondeur à ceux qui l'habitent de leurs racines et de leurs mystères.
Ce livre n'est pas celui d'un anthropologue, ni celui d'un historien. J'oserai même dire qu'il n'est pas celui d'un romancier, ni celui d'un aventurier. Ce livre est celui d'un homme qui, n'ayant pas encore dépassé les 30 ans, à l'aube de sa plume, a voulu raconter un voyage dans sa vérité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
BookycookyBookycooky   23 mars 2016
Près de la table, une araignée à dos argenté, grosse comme un poing, dormait entre deux feuilles d'aloés.Sa toile avait une forme en X. On m'expliqua que ses filaments étaient cinq fois plus résistants que l'acier. Impressionné, je passai toute l'après-midi à regarder cette créature comme un tableau qu'on ne comprend pas et, précisément pour cela, qu'on cherche sans cesse à revoir. José Camino m'avait soulagé, en pointant l'araignée:
-C'est Roberta. Rien à craindre. Elle ne te mordra pas. Elle a horreur des lundis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
tantquilyauradeslivrestantquilyauradeslivres   19 mars 2016
Je pensai à la jungle comme écriture. Je m’interrogeai s’il existait, entre la sève et l’encre, le même apprentissage qui lie le doute et la certitude. Emerveillé de tout, enivré de rien, là explosait la respiration des feuilles, la couleur des pastèques, les pages de la jungle qui n’ont pas de grammaire et qu’on cherche, pourtant, sans cesse à traduire.
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Miguel Bonnefoy (31) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Miguel Bonnefoy
Qui succèdera au roman "Les Choses humaines" de Karine Tuil, lauréate du Prix Goncourt des Lycéens 2019 ? Nous en sommes à la dernière ligne droite. Après avoir rencontré et échangé avec les auteurs en lice, les lycéens ont débattu puis choisi les 6 finalistes :
"Les impatientes" de Djaïli Amadou Amal (Emmanuelle Collas) "Héritage" de Miguel Bonnefoy (Rivages) "Chavirer" de Lola Lafon (Actes Sud) "L'anomalie" de Hervé le Tellier (Gallimard) "L'enfant céleste" de Maud Simonnot (L'Observatoire) "Thésée, sa vie nouvelle" de Camille de Toledo (Verdier)
Après des délibérations en huit clos entre les membres du jury national, composé des lycéens, le lauréat sera élu et annoncé début décembre.
Créé et organisé par la Fnac et le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, sous le haut patronage de l'Académie Goncourt, le Prix Goncourt des Lycéens contient en son coeur l'essence même de l'action culturelle Fnac.
Retrouvez-nous sur Facebook @Fnac : https://facebook.com/Fnac Instagram @fnac_officiel : https://www.instagram.com/fnac_officiel Twitter @fnac : https://twitter.com/fnac
#GoncourtDesLyceens #PrixLitteraire #Goncourt
+ Lire la suite
autres livres classés : vénézuelaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les classiques de la littérature sud-américaine

Quel est l'écrivain colombien associé au "réalisme magique"

Gabriel Garcia Marquez
Luis Sepulveda
Alvaro Mutis
Santiago Gamboa

10 questions
281 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature sud-américaine , latino-américain , amérique du sudCréer un quiz sur ce livre

.. ..