AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.76 /5 (sur 1878 notes)

Nationalité : Turquie
Né(e) à : Istanbul , le 07/06/1952
Biographie :

Ferit Orhan Pamuk est un écrivain turc.

Il étudie l'architecture dans une université stambouliote qu'il abandonne pour suivre une formation de journaliste. Son diplôme obtenu, il s'enferme dans l'appartement familial pour se consacrer à l'écriture. Il rédige des nouvelles dont la première sort en 1979.

Le premier roman de Pamuk, "Cevdet Bey et ses fils" (1982), trouve difficilement un éditeur, mais rencontre des critiques favorables lors de sa parution et se voit attribuer plusieurs prix littéraires en Turquie.

Invité comme boursier à l'université de Columbia, il passe trois ans à New York entre 1985 et 1988. Pamuk a effectué plusieurs autres longs séjours aux États-Unis en qualité d'auteur invité, notamment à l'université de l'Iowa. Il emploie son temps libre pour conduire ses recherches et écrire son roman "Le Livre noir" (1990).

En 1991, Pamuk remporte le prix de la Découverte européenne avec son roman "La Maison du silence", paru en 1983.
En 1995 et en 1998, paraissent ses deux chefs-d'oeuvre "La Vie nouvelle" et "Mon nom est Rouge"

Publié en 2002, "Neige" reçoit le prix Médicis étranger en 2005. La même année, Pamuk fait l’objet de menaces et une assignation à comparaître devant les tribunaux, en affirmant l’existence du génocide arménien lors d'un entretien à un journal suisse. Les poursuites sont finalement abandonnées le 22 janvier 2006 sous la pression internationale.

En 2006, l'Académie suédoise annonce que le prix Nobel de littérature est décerné à Orhan Pamuk « qui, à la recherche de l'âme mélancolique de sa ville natale, a trouvé de nouvelles images spirituelles pour le combat et l'entrelacement des cultures ».

Après deux ans, il publie son roman "Le Musée de l'innocence". En 2012, La ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, lui remet la légion d'honneur. La même année, il reçoit le prix Sonning, la plus grande récompense culturelle au Danemark, attribué par l'université de Copenhague qui distingue un travail en faveur de la culture européenne.

En 2014, il publie "Cette chose étrange en moi" et en 2016, "La Femme aux cheveux Roux".
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de
Milan Kundera, Une vie d?écrivain Jean-Dominique Brierre En librairie le 13 mars 2019 336 pages ? 20 ? Le 1er avril 2019, Milan Kundera fête ses 90 ans ! Évoquant les personnages de la Guerre et la Paix, Milan Kundera remarque que leur vie est « un voyage dont les phases successives sont non seulement différentes, mais repre?sentent souvent la ne?gation totale des phases pre?ce?dentes ». Ce parcours en ligne brise?e est aussi celui de l?auteur de la Plaisanterie. Son ?uvre est faite des me?mes contradictions. Ne? le 1er avril 1929, destine? a? une carrie?re de musicien, il devient poe?te communiste, puis romancier critique a? l?e?gard du re?gime. Exclu du Parti, mis a? l?index apre?s l?e?crasement du Printemps de Prague (1968), il quitte la Tche?coslovaquie sept ans plus tard pour s?installer en France. Ni dissident ni exile?, il continue toutefois a? e?crire en tche?que (L?Insoutenable Le?ge?rete? de l?e?tre), avant de choisir le franc?ais comme langue unique d?e?criture et d?« exploration de l?existence ». Paradoxal, secret, absent des me?dias, Kundera est conside?re? comme un des e?crivains majeurs du dernier demi-sie?cle. Succe?s qu?il attribue, non sans ironie, « au fait d?e?tre mal compris ». Avec ou sans re?serves, des auteurs aussi divers que Jonathan Coe, Orhan Pamuk, Salman Rushdie ou Taslima Nasreen le regardent comme un mai?tre, dont les re?flexions sur l?« art du roman » questionnent leur me?tier en profondeur. Ce parcours artistique, intellectuel, politique et litte?raire, Jean- Dominique Brierre l?a reconstitue? en l?inse?rant dans son contexte historique, du « coup de Prague » (1948) a? la « re?volution de Velours » (1989), s?appuyant notamment sur ses e?crits, ses entretiens et sur des te?moignages ine?dits, notamment ceux de son ami Alain Finkielkraut et de son traducteur Franc?ois Ke?rel. http://www.editionsecriture.com/livre/milan-kundera-une-vie/ -------------------- Écrivain, journaliste, musicologue, Jean-Dominique Brierre est notamment l?auteur d?essais biographiques consacrés à Leonard Cohen (Le cherche midi, 2014) et Bob Dylan (L?Archipel, 2016).
+ Lire la suite
Podcasts (9) Voir tous

Citations et extraits (478) Voir plus Ajouter une citation
Orhan Pamuk
Under_the_Moon   25 octobre 2014
Orhan Pamuk
Qui sommes-nous ? Voulons-nous être Européens ? Ou venons-nous d'Asie ? Sommes-nous musulmans ? C'est quoi être Turc ? Je refuse qu'on impose à un individu ou à une société une identité homogène, basée sur une seule source. Je suis contre toute forme de fondamentalisme. (…) Je préfère ce qui vient de sources diverses. Et, comme dans mes livres, je défends l'idée que tout cela peut se côtoyer sans conflit.
Commenter  J’apprécie          500
Junie   26 février 2013
Neige de Orhan Pamuk
Dieu ce n'est pas une question d'intelligence ou de foi, c'est une lucidité rappelant que toute vie est une énigme.
Commenter  J’apprécie          4921
Sachenka   09 juin 2017
Neige de Orhan Pamuk
- [...] Le meilleur commencement pour une bonne amitié, c'est un secret.
Commenter  J’apprécie          420
Sachenka   07 juin 2017
Neige de Orhan Pamuk
«Que fais-je dans ce monde? se demanda Ka. Ma vie est aussi misérable que le paraissent de loin les flocons de neige. L'être humain vit, s'érode, disparaît.» Il se dit que dans un sens il avait déjà disparu, mais que dans l'autre il existait encore : il aimait à se penser en flocon de neige, et suivait avec amour et tristesse la voie que prenait sa vie. Il se rappela l'odeur de son père quand il se rasait. Il se souvint de ses pieds froids dans les pantoufles de sa mère qui préparait le petit-déjeuner à la cuisine, d'une brosse à cheveux, du sirop couleur rose, sucré, qu'on lui faisait boire à son réveil après une nuit passée à tousser, de la cuillère dans sa boucher, de tous ces petits riens qui font la vie, de l'ensemble de ces choses, du flocon.
Commenter  J’apprécie          370
Orhan Pamuk
Under_the_Moon   29 octobre 2014
Orhan Pamuk
Le coeur du métier d'écrivain, c'est la capacité à comprendre les souffrances de ceux qui sont différents de soi. Pas seulement la souffrance des jeunes filles voilées. La comprendre reste facile, mais comprendre le radicalisme profond, la pensée politique d'un islamiste, d'un fondamentaliste… Je n'adhère absolument pas, mais il faut que je comprenne : pourquoi est-ce qu'il est si en colère ? pourquoi il est si furieux , pourquoi il peut aller jusqu'à tuer pour certaines valeurs de sa culture.

Il est facile de critiquer et de rejeter en bloc l'islam politique. Mais faire l'effort de comprendre et d'expliquer pourquoi les gens embrassent ce programme a plus de valeur à mes yeux. Finalement, l'art du roman repose sur une base humaine fondamentale : la compassion.
Commenter  J’apprécie          354
Sachenka   29 mai 2017
La Vie nouvelle de Orhan Pamuk
La lecture éveillait en moi le désir de parler, mais la conversation se déroulait surtout entre les livres eux-mêmes dans ma tête. Je remarquais parfois que les livres que je dévorais l'un aprés l'autre à cette époque se chuchotaient des choses entre eux ; que ma tête devenait ainsi une fosse d'orchestre où des instruments de musique résonnaient de toutes parts, et je réalisais que j'arrivais à supporter la vie grâce à cette musique qui m'emplissait la tête.
Commenter  J’apprécie          333
bilodoh   27 janvier 2014
Neige de Orhan Pamuk
Le vrai problème du vrai poète est toujours le même. S’il est heureux pendant une longue période, il devint ordinaire. S’il est malheureux pendant une longue période, il ne peut plus trouver en lui la force de tenir en vie sa poésie… (p.149)
Commenter  J’apprécie          320
Piatka   16 juillet 2019
La femme aux cheveux roux de Orhan Pamuk
Tout l’univers, je le percevais, mais le penser m’était plus difficile. C’est la raison pour laquelle je voulais devenir écrivain. Je pourrais réfléchir et coucher par écrit toutes les images et les émotions que je n’arrivais pas à exprimer.
Commenter  J’apprécie          320
Sachenka   15 juin 2017
Neige de Orhan Pamuk
- Il y a des choses que l'on saisit immédiatement avec son coeur.
Commenter  J’apprécie          330
bilodoh   29 janvier 2014
Neige de Orhan Pamuk
Moi, je suis très heureux en ce moment. Je ne veux pas être un héros, pas du tout. Le rêve d’héroïsme, c’est la consolation des malheureux.(p.353)
Commenter  J’apprécie          320
Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Listes avec des livres de cet auteur


.. ..