AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.6 /5 (sur 291 notes)

Nationalité : Suisse
Né(e) à : Münsterlingen , le 18/01/1963
Biographie :

Peter Stamm est un écrivain et journaliste.

Après un apprentissage de commerce, il suit des études de philologie anglaise, psychologie, informatique économique et psycho-pathologie. Il fait des stages dans des cliniques psychiatriques et prend des emplois temporaires.

Il a passé plusieurs années à l’étranger, notamment à Paris, New York et en Scandinavie. Depuis 1990, il est écrivain et journaliste et travaille, entre autres, pour la Neue Zürcher Zeitung, le Tages-Anzeiger-Magazin et la Weltwoche.

Il a écrit presque trois cents textes pour le Nebelspalter, des satires et des parodies ainsi que des critiques de cinéma et de théâtre.

Il est également l’auteur de plusieurs pièces radiophoniques pour radio DRS, Radio Brême et la WDR. Une première pièce de théâtre, Fremd gehen, a été mise en scène à Berne, en 1995. De plus, Peter Stamm a écrit des contributions pour divers livres.

Depuis 1997, il fait partie de la rédaction de la revue littéraire Entwürfe für Literatur. Son premier roman, Agnes, a paru en 1998 aux Éditions Arche à Zurich et Hambourg. Il a reçu le prix de Rauris en Autriche et des prix du canton et de la ville de Zurich.

En 1999, il a publié Blitzeis, un recueil de neuf récits. Le canton de Zurich lui a décerné une bourse pour un séjour de trois mois à Berlin.

En 2000, "Agnès" paraît en traduction française et anglaise.

Aujourd’hui, Peter Stamm vit et travaille à Zurich, Winterthur et Berlin.
+ Voir plus
Source : Wikipedia
Ajouter des informations
Bibliographie de Peter Stamm   (16)Voir plus

étiquettes
Videos et interviews (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

À l'occasion du salon du livre de Genève 2019, rencontre avec Peter Stamm autour de son ouvrage "La douce indifférence du monde" aux éditions Bourgois. Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2234416/peter-stamm-la-douce-indifference-du-monde Notes de Musique : Youtube Audio Library. Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/

+ Lire la suite
Podcasts (4) Voir tous


Citations et extraits (71) Voir plus Ajouter une citation
Bookycooky   01 juillet 2018
D'étranges jardins de Peter Stamm
Nous venons de la mort et nous y retournons.C’est comme si l’on entrait dans une pièce et qu’on en ressortait.

p.123
Commenter  J’apprécie          452
Bookycooky   20 septembre 2018
La douce indifférence du monde de Peter Stamm
Je veux d’abord entendre la fin de l’histoire. La fin de l’histoire, je ne peux pas vous la raconter, il n’y a que dans les livres que les histoires ont une fin. Mais je peux vous raconter la suite.
Commenter  J’apprécie          430
Bookycooky   14 juin 2017
Sept ans de Peter Stamm
Dans une de ses lettres, Sonia citait Hermann Hesse. Pour qu’il y ait du possible, il faut sans cesse tenter l’impossible.
Commenter  J’apprécie          383
Bookycooky   14 juin 2017
Sept ans de Peter Stamm
Tu le connais, hein, il sait tout faire mais ne fait rien.
Commenter  J’apprécie          323
1967fleurs   30 janvier 2017
L'un l'autre de Peter Stamm
Le chemin était encore plus raide que la veille et Thomas ne tarda pas à retrouver le rythme lent de la marche qu'il adoptait dans ses randonnées en montagne, qu'il pouvait tenir pendant des heures. La forêt se terminait, la flore devenait moins dense. Les prairies étaient remplies de chardons, le chemin bordé de griffes du diable, de gentianes d'automne, tandis que de petites fougères poussaient dans des anfructuosites du rocher. Il ne cessait d'entendre le bruit du torrent, mais lorsque le chemin fit une grande courbe, le bruit s'arrêta soudain. Thomas n'entendait plus que le frottement de ses chaussures sur les éblouis et son souffle qui s'était mis au diapason du rythme de ses pas. Il se sentait présent au monde comme jamais, comme s'il n'avait ni passé, ni avenir.
Commenter  J’apprécie          283
Bookycooky   01 juillet 2018
D'étranges jardins de Peter Stamm
Le bonheur, c’est une manière de voir les choses....

p.104
Commenter  J’apprécie          265
isanne   15 février 2021
D'étranges jardins de Peter Stamm
Aucun de nous ne parlait. Nous marchions plus lentement qu'à l'aller plus précautionneusement, comme si nous voulions retarder le moment des adieux. Il s'en était passé trop et trop peu, pour qu'on se quitte le coeur léger.
Commenter  J’apprécie          230
isanne   14 février 2021
D'étranges jardins de Peter Stamm
Dans le jardin se trouvait une petite baignoire pour les oiseaux et, en hiver, Regina leur donnait à manger bien avant que la neige ne tombe. Elle accrochait des petites boules de graisse dans l'érable du Japon juste devant la maison. Lors d'un hiver très rude, l'arbre avait gelé, au printemps suivant il ne bourgeonna pas et il fallut l'abattre. L'été, Regina laissait les fenêtres du premier étage ouvertes pendant la nuit dans l'espoir qu'un oiseau ou une chauve-souris vienne s'égarer dans les chambres ou y faire son nid.
Commenter  J’apprécie          206
diablotin0   02 avril 2018
L'un l'autre de Peter Stamm
Elle ne voulait pas s'endormir, elle redoutait le réveil, le jour suivant, où Thomas continuerait d'être absent.
Commenter  J’apprécie          200
torpedo   20 décembre 2020
Sept ans de Peter Stamm
Qu'attends-tu donc, toi, d'une femme ? me demanda-t-elle [Sonia]. Je n'en attends rien. Une fois tombé amoureux, je n'ai plus qu'à la prendre comme elle est. Sonia a ri. J'étais un romantique indécrottable. C'était donc aux femmes d'être rationnelles et de faire le tri parmi les hommes. Tu le fais ? lui ai-je demandé. Elle est restée un moment silencieuse, puis elle a dit, oui, évidemment je le fais.
Commenter  J’apprécie          184

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Partir en chansons ...

Au dessus des vieux volcans Glissent des ailes sous le tapis du vent Voyage Voyage Éternellement Indice qu'est ce qu'elle a chanté à part cette chanson ?

Charles Aznavour
Julien Clerc
Desireless
Françoise Hardy

12 questions
48 lecteurs ont répondu
Thèmes : chanson française , voyages , partir , humourCréer un quiz sur cet auteur