AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Note moyenne 3.62 /5 (sur 143 notes)

Nationalité : France
Né(e) à : Paris, France , le 22/02/1924
Mort(e) à : Limeil-Brévannes, France , le 27/05/2009
Biographie :

Roger Caratini est un philosophe, écrivain et encyclopédiste français.

Bachelier à 16 ans, il fait des études supérieures en littérature et mathématiques, et décroche l'agrégation de philosophie avant d'exercer la psychanalyse.

Au milieu des années 1960, il décide de changer de vie et se lance dans la rédaction de l'Encyclopédie Bordas, publiée entre 1967 et 1975.

Une entreprise ambitieuse et qui est aussi une grande réussite, mais qui a d'abord été une immense performance d'auteur.

Roger Caratini, parfois réfugié chez lui, au Cap Corse, ou bien assisté de deux ou trois documentalistes, a ainsi rédigé seul la quasi totalité des 23 volumes parus. Seuls quelques chapitres ont été confiés à des spécialistes.

Roger Caratini a publié par la suite divers ouvrages encyclopédiques et historiques, dont un dictionnaire des minorités intitulé "La force des faibles" (1987) et un "Annuel de la science" à partir de 1987.

Au rythme d'une vingtaine de feuillets par jour, il écrit un "Dictionnaire des personnages de la Révolution" (1988), dans lequel il accorde une grande place aux obscurs de l'époque. Également auteur d'une "Histoire du peuple corse" (1995), il dresse en 1998 dans "Napoléon, une imposture", un violent réquisitoire contre l'empereur qu'il qualifie de "désastre national".

Roger Caratini a encore écrit quantité d'ouvrages, le plus souvent des romans historiques prenant la forme de biographies consacrées à certaines des plus grandes figures de notre histoire : Alexandre (1999), Jules César (1997, 1998), Auguste (2007), Tibère, Néron, Jésus (2003), Mahomet (2002), Attila, Jeanne d'Arc (1999)...

Roger Caratini est aussi l’auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation.
+ Voir plus
Source : www.cosmovisions.com
Ajouter des informations
Bibliographie de Roger Caratini   (58)Voir plus

étiquettes
Video et interviews (2) Voir plusAjouter une vidéo

L'assiette anglaise : émission du 17 octobre 1987
Depuis le Saint James Club de Paris, Bernard RAPP porte un regard différent sur l'actualité en compagnie des chroniqueurs habituels. Les invités sont : Philippe COLL, Rédacteur en chef de "Création" qui a conçu le candidat idéal à l'élection présidentielle en images de synthèse, Roger CARATINI, encyclopédiste-philosophe et René REMOND, politologue.Au sommaire de cette émission :- Le...

Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
BazaR   03 juin 2014
Néron : Le poète ensanglanté de Roger Caratini
Il faut donc éliminer l'hypothèse de l'assassinat de Claude [l'empereur], car jamais les sénateurs n'auraient appelé Néron au pouvoir ni à plus forte raison, Britannicus [trop jeunes] et ils auraient immédiatement orienté leurs soupçons vers Agrippine, et retenir l'hypothèse - plus que plausible - que Claude est mort de maladie, ce qui, étant donné son âge (soixante-quatre ans), n'avait rien d'étonnant à cette époque.
Commenter  J’apprécie          180
Senna   09 février 2022
Caligula : Le mal-aimé de Roger Caratini
[…] le jeune homme (Caligula) épousa sa première femme, une certaine Junia Cludilla, qui devait mourir en couche trois années plus tard. […] Toutefois s’il fit d’Ennia sa maîtresse pour un temps, Caligula n’en fit pas son épouse : il était trop perspicace pour se mésallier ; mais ne crignait pas le scandale […] il épousa, en mai 38, sa seconde femme Livia Orestilla : il enleva celle-ci au nez et à la barbe d’un certain Pison, le jour même de la cérémonie de son mariage avec ce dernier. Cette manière de faire était caractéristique de son mépris pour les usages et de son désir […] pour une raison, que l’on ignore, Caligula la répudia à la fin de l’été 38, deux ou trois mois après l’avoir épousé, (deux ans plus tard, il l’exilera sous prétexte, comme nous le rapporte Suétone, qu’elle avait revu son ancien mari, Pison, qui sera lui aussi déporté). […] En septembre 38 Caligula, à nouveau célibataire, entend dire qu’une certaine Lollia Paulina, qui avait épousé un consulaire nommé Caius Memmius, gouverneur des provinces de Macédoineet d’Achaïe, était la petite-fille d’une femme qui avait été jadis d’une beauté surprenante. Comme il se trouvait que Memmius était présent à Rome où il participait à une cérémonie des arvales, le Prince (Caligula) lui demande de rappeler aussitôt Lolliade sa province, lui impose de la répudier sur-le-champ et de la lui donner comme fiancée, ainsi que l’exigeait la loi romaine, afin qu’il puisse l’épouser lui-même. […] mais, peu de temps après, s’en désintéresse, la répudie et la renvoie à son ancien mari […] La quatrième et dernière femme de Caligula fut cette Milonia Caesonia, que le Prince épousa, enceinte, en avril ou mai 40.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22
tgranduc   29 octobre 2012
Les Cathares de Roger Caratini
Ce que l'on appelle traditionnellement - et à tort - la croisade albigeoise est un conflit religieux et politique qui ensanglanta le comté de Toulouse et tout le Languedoc entre 1208 et 1255, conflit à l'issu duquel l'Etat indépendant qui était la propriété du comte de Toulouse, vassal du rois de France, finit par passer entre les mains de ce monarque, Philippe le Hardi, le 24 août 1271. Cette guerre de conquête à prétexte religieux nous a été rapportée (en latin), dans tous ses détails, par deux chroniqueurs qui en furent les témoins : Pierre de Vaux-de-Cernay (ou de Vaux-Cernay) et Guillaume de Puylaurens.
Commenter  J’apprécie          31
Lenocherdeslivres   20 juin 2018
Caligula : Le mal-aimé de Roger Caratini
Outre l'épilepsie adolescente et les phobies du type que Suétone nous décrit et qui déclenchaient des stimuli situationnels particuliers, Caligula faisait preuve, dans sa vie matérielle quotidienne, d'une vanité qui confinait à la mégalomanie, au sens pathologique du terme, une sorte de folie des grandeurs démesurée qui se manifeste de façon éclatante dans ses entreprises de bâtisseur, comme celle d'un gigantesque pont de bateaux qu'il fit jeter en l'an 39 sur la baie de Naples entre les villes actuelles de Pouzzolles et de Baïes, distantes de 26 stades (environ 4,6 km).
Commenter  J’apprécie          30
Senna   10 février 2022
Caligula : Le mal-aimé de Roger Caratini
Sa fille, la petite Drusilla, qui avait n’avait pas encore un an, mourut assommée : Chaerea l’avait saisie par les pieds et lancée violemment contre un mur où sa frêle tête de bébé avait exposé.
Commenter  J’apprécie          22
rkhettaoui   19 juin 2017
Jules César, tome 1 : Rome, ville à vendre de Roger Caratini
On ne peut pas faire un pas sans se cogner contre un avocat pressé, un sénateur arrogant, ou, tout simplement, contre un ivrogne. Le Forum ? C’est l’endroit de la terre où l’on rencontre tous les types d’hommes, les plus honnêtes comme les plus vicieux, les fripons et les braves gens, les personnes les plus généreuses de Rome et les pique-assiettes les plus éhontés, les timides et les hâbleurs.
Commenter  J’apprécie          10
Senna   10 février 2022
Caligula : Le mal-aimé de Roger Caratini
Il eut aussi l’idée en apparence saugrenue mais qui se révéla très rentable de transformer une partie du palais royal en une somptueuse maison de plaisir, avec des chambres luxueuses, des prostitués de haut vol, des mignons, des matrones, des rabatteurs de clients… et des tarifs extrêmement élevés, mais avec la possibilité de crédit, de sorte que les clients devenaient des débiteurs du Prince.
Commenter  J’apprécie          13
Lenocherdeslivres   20 juin 2018
Tibère ou la Mélancolie d'être de Roger Caratini
A Rome, l'année 36 fut l'année des catastrophes. En particulier, un terrible incendie détruisit la partie du Circus maximus qui touchait à la colline de l'Aventin et les îlots d'habitation environnants ; Tibère, écrit Tacite, fit tourner ce désastre à sa gloire en payant cent millions de sesterce ssur sa fortune personnelle pour la reconstruction des monuments et des immeubles détruits.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   18 juin 2017
Jules César, tome 2 : La Symphonie gauloise de Roger Caratini
On ne renverse pas l’ordre établi d’une simple pichenette, même sanglante. De deux choses l’une : ou bien cet ordre établi est bien vécu au sein du groupe dans lequel il règne, à quelques sursauts près, et rien ne peut le défaire véritablement, ou bien ses contradictions internes y engendrent des inégalités graves, voire de la misère, et cela signifie que cet ordre est pourri.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   18 juin 2017
Jules César, tome 3 : Le crépuscule du dieu de Roger Caratini
Des peuples qui passent leur temps à se massacrer les uns les autres, pour la seule gloire de quelques chefs qui se moquent de leur bien-être et de leur bonheur, ne sont pas des peuples libres ; ils sont asservis aux caprices de ceux des leurs qui se disent « rois », « nobles » ou « sénateurs ». La liberté et l’indépendance, cela exige une même loi pour tous et la paix.
Commenter  J’apprécie          10

Acheter les livres de cet auteur sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura



Quiz Voir plus

Le bourgeois gentilhomme

Quel est le vrai nom de l'auteur ?

Jean-Baptiste Poquelin
John-Baptiste Poquelain
Jean-Baptiste Molière
John-Baptiste Molière

30 questions
258 lecteurs ont répondu
Thème : Le Bourgeois Gentilhomme de MolièreCréer un quiz sur cet auteur