AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Note moyenne 3.84 /5 (sur 80 notes)

Nationalité : France
Né(e) le : 15/10/1982
Biographie :

Sylvain Larue est un chercheur, écrivain et chanteur.

C'est à la Fac qu'il débutera comme chanteur dans un groupe de rock progressif. Il prendra par la suite des cours de chant classique et de musique lyrique (ténor).

Il a participé à l’émission Nouvelle Star Saison 6 sur M6 en 2008.

Ancien typographe, il explore de 2004 à 2011 le domaine du crime depuis sa découverte par Anthony Frot, directeur de collection.

S'il s'est installé comme l'un des meilleurs spécialistes en activité de l'étude du monde criminel, il le doit notamment à la publication en octobre 2008 de deux livres de référence consacrés aux affaires emblématiques hexagonales, Les Grandes Affaires Criminelles de France, et Les Tueurs en série de France.

Prolifique, il est l'auteur d'une quinzaine de volumes de la collection criminelle des éditions de Borée.

Depuis 2011, il a abandonné l'écriture de type True crime pour se consacrer à l'écriture romanesque.

Il vit à Nogent-sur-Marne.

son ex-blog:
http://owlinmysoul.over-blog.com/
+ Voir plus
Ajouter des informations
étiquettes
Videos et interviews (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de

Rencontre avec Sylvain Larue à l'occasion de la sortie du "Bal des Muscadins", seconde enquête de Léandre Lafforgue (Éditions de Borée, août 2017). Février 1849 : en présence du prince-président Bonaparte, le Tout-Paris de la Seconde République se presse place Vendôme pour participer à un événement exceptionnel, une prestigieuse soirée costumée rappelant les folies du Directoire : le Bal des muscadins. Mais, alors que les réjouissances battent leur plein, une morbide apparition interrompt théâtralement les festivités... Bonaparte confie donc à son agent spécial, Léandre Lafforgue, alias "le Goupil", le soin d'assister la police pour éclaircir cette étrange situation. C'est l'occasion pour le Goupil d'entrer dans une aventure faite de livres rares et d'érudition touchant à l'irrationnel, via sa rencontre avec les frères Lazare, riches héritiers liés à d'importantes personnalités du milieu des lettres, mais également avec deux mystiques Anglaises aux charmes ravageurs... Pendant ce temps, des hommes sont assaillis, décapités, et leurs corps privés de têtes sont découverts aux quatre coins de la capitale. La Révolution et ses débordements reviendraient-ils au goût du jour ? Existerait-il un lien entre le bal, des voleurs de manuscrits anciens et ces assassinats ? Sylvain Larue a publié aux éditions de Borée dix-huit livres dans la collection des "Grandes Affaires criminelles". Après le succès de "L'Oeil du goupil", premier opus de la série, il poursuit aujourd'hui son exploration du crime dans les allées du pouvoir de la Seconde République. La seconde enquête de Léandre Lafforgue ne laisse décidément aucun répit au lecteur...

+ Lire la suite

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
alberthenri   31 octobre 2020
Les Grandes Affaires Criminelles : Crimes passionnels de Sylvain Larue
Arrêtez-vous ici, vous qui pensez encore que l'homme vit d'amour et d'eau fraîche. Les affaires qui suivent ne sont que haine et sang séché. Toutefois, elles présentent toutes un point commun : l'amour. Quand l'amour et le crime sont étroitement liés, quand l'expression "jusqu'à ce que la mort nous sépare" prend tout son sens...La passion rend aveugle ; il arrive parfois, qu'elle rende dangereux, mortellement dangereux.



Avant-propos.
Commenter  J’apprécie          100
Scopa   23 mai 2020
Une enquête de Léandre Lafforgue : L'Oeil du goupil de Sylvain Larue
Surpris dans le lit d'une Autrichienne de haute bourgeoisie - " mais de petite vertue ", avait ajouté le député.
Commenter  J’apprécie          40
LaRecreationLitteraire   12 avril 2018
Une enquête de Léandre Lafforgue : Au Bal des muscadins de Sylvain Larue
-Pressez le pas, nous ne sommes pas au spectacle ! cessez donc d'admirer le plafond !

"Comment eût-il pu en être autrement ?" se dit Léandre, fataliste.

[...]

-Que font-ils là, ces déguisés ? ne savent-ils pas qu'un crime doit rester intouché, dépourvu de toute intervention extérieure ! Hé là, vous deux, circulez, et au plus vite ! ordonna le roquet d'un ton méprisant.

-Je vous demande pardon, Issy-Volny ? répondit le procureur, faisant deux pas dans la direction du policier en haussant le ton.

-Nous nous connai...répondit ce dernier avant d'avaler sa salive en comprenant à qui il avait affaire.

Toujours à genoux, évitant d'offrir aux arrivants la moindre vue précise de son visage, Léandre ne manqua pas d'observer la suite de la scène du coin de l’œil.
Commenter  J’apprécie          20
manue14   22 octobre 2018
Une enquête de Léandre Lafforgue : Le crime de l'Odéon de Sylvain Larue
Il se frotta les paupières, se saisit la tête à deux mains, passant les paumes dans ses cheveux, dix fois, cent fois, comme si ce massage allait changer d’un coup le spectacle qui se présentait à ses yeux incrédules. Il tremblait, la fleur cachée dans la poche intérieure de sa redingote exhalait un parfum fétide, que faisait-il encore là, il lui fallait partir, fuir devant l’évidence : elle avait disparu et, cette fois, il ne la retrouverait jamais, il le sentait, c’était fatal…
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui   23 octobre 2020
Une enquête de Léandre Lafforgue : L'éventreur du Palais Royal de Sylvain Larue
Quand le bourreau saluait les gens, il procédait toujours avec douceur, tant les mains disparaissaient au creux des siennes. Loin de ressembler à l’image d’Épinal des brutes chargées de supplicier à visage masqué sous l’Ancien Régime, avec son accent provençal, son mètre quatre-vingt-dix, ses vêtements noirs et sa cravate blanche d’une propreté impeccable, ses cheveux sombres en brosse commençant à grisonner, ses grandes et belles mains blanches, sa moustache bien taillée et ses favoris courts, ce quadragénaire avait l’allure d’un fringant officier et Hermance Lafforgue se dit que, nonobstant ses fonctions polémiques, elle le trouvait tout à fait à son goût.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaoui   23 octobre 2020
Une enquête de Léandre Lafforgue : L'éventreur du Palais Royal de Sylvain Larue
Elle ressentit alors les signes avant-coureurs d’un violent prurit à l’endroit le plus intime de sa personne : hors de question pour elle de soulager cette démangeaison au vu et au su de tout le monde, et qu’elle soit seule – ou presque – sur les bords du canal Saint-Martin n’y changerait rien. Elle se dirigea donc vers une zone plus sombre encore, sous l’un des arbres qui bordait la pièce d’eau. Un coup d’œil à droite, un autre à gauche. Il n’y avait personne à l’horizon. S’adossant le plus possible contre le tronc rugueux, elle se déganta, releva ses jupons et glissa la main nue vers son bas-ventre. Les ongles accrochèrent la peau irritée et caressèrent les poils frisés, en quelques gestes apaisants. Elle souhaita de tout son cœur n’y dénicher aucun habitant indésirable, un cadeau empoisonné de l’une de ses dernières rencontres de la nuit en cours, de la précédente ou d’une autre, mais sa fouille, par bonheur, ne dérangea nul parasite.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 octobre 2020
Une enquête de Léandre Lafforgue : L'éventreur du Palais Royal de Sylvain Larue
Elle n’avait que vingt-quatre ans. Serait-elle condamnée par le destin à n’être jamais qu’une fleur de pavé, une de ces putains hantant les rues de Paris sitôt le soleil couché ? Parfois, elle rêvait d’une histoire digne des contes de fées que sa mère lui lisait jadis : elle voyait un homme distingué s’approcher d’elle, l’air décidé et hésitant à la fois, pour lui dire des mots tendres, à cent lieues des commentaires scabreux qu’elle entendait quotidiennement. Doux dans ses paroles, délicat dans ses gestes, il lui faisait comprendre que la vie sans elle, si belle, lui était chose impossible, et qu’il était prêt à la demander en mariage sur-le-champ.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 octobre 2020
Une enquête de Léandre Lafforgue : L'éventreur du Palais Royal de Sylvain Larue
On ne devrait jamais rien demander à l’autre quand il vous fait l’amour. Quand on baise, c’est autre chose…

Ils n’en étaient qu’aux préliminaires, il était un peu tôt pour augurer de la suite de ces blandices, mais Gigi ne pouvait s’empêcher d’y penser. D’une main, elle repoussa le visage de l’homme loin de son giron, puis se laissa glisser sur le sol de la voiture, à genoux devant lui, pour défaire les boutons de sa braguette.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 octobre 2020
Une enquête de Léandre Lafforgue : L'éventreur du Palais Royal de Sylvain Larue
L’homme maîtrisait parfaitement l’art de manipuler le beau sexe, ce qui lui était rudement utile pour son « métier » de proxénète. Il l’avait vue dès qu’il était entré dans l’établissement et s’était promis d’en faire sa maîtresse dans un délai d’une semaine. Le filou y parvint en trois soirs et, après l’avoir conquise et prise, il ne l’abandonna pas. Au contraire, il sut se rendre irrésistible aux beaux yeux de la jolie serveuse.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui   23 octobre 2020
Une enquête de Léandre Lafforgue : L'éventreur du Palais Royal de Sylvain Larue
Ce vieillard infâme et lubrique, qui dégageait une odeur répugnante à dix pas, l’avait insultée comme jamais personne n’avait osé le faire par le passé. André, qui observait Gigi depuis la table d’un minable cabaret, avait accouru. Mais il n’avait pas pris sa défense. Au contraire. Il lui avait fait comprendre que refuser des clients, pour n’importe quel prétexte que ce soit, ne serait pas tolérable. Jamais.
Commenter  J’apprécie          00

Acheter les livres de cet auteur sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox



Quiz Voir plus

Alice de David Moitet

Comment s'appelle le personnage principal ?

Samantha
Alice
Albert
Suzanne

4 questions
0 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , intelligence artificielle , suspenseCréer un quiz sur cet auteur

.. ..